Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

15 septembre 2015

États-Unis : Ted Cruz, le « combattant » du Parti républicain


Maïlys Le Prettre
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 23 mars 2015, un premier candidat est entré en lice pour l'investiture républicaine aux États-Unis, en vue de représenter le Grand Old Party (GOP) à l'élection présidentielle de 2016. Ted Cruz se démarque par son histoire atypique par rapport à celles des autres candidats potentiels.

L'hyper-conservateur du Tea Party

Né au Canada d'un père immigré cubain et d'une mère américaine d'origine irlandaise et italienne, Cruz grandit à Houston, au Texas, et devient rapidement une figure du Tea Party. Ce mouvement, créé en 2004, se place à l'extrême droite sur l'échiquier politique du pays par ses revendications, et est défini par ses adhérents comme un mouvement « intrinsèquement conservateur (1)».

Ted Cruz gagne ses premiers jalons en politique en travaillant pour l'ex-président George W. Bush de 2000 à 2003, d'abord en l'aidant dans sa campagne électorale, puis en travaillant pour son administration. Il est élu sénateur du Texas en 2012. Il s'y démarque par sa jeunesse : il a alors 33 ans. Figure du Tea party, il rejoint leurs idées très conservatrices qui vont être le socle de son programme selon Theodore Schleifer du Houston Chronicle(2).

Ainsi, au niveau sociétal, il est opposé à une ouverture du mariage aux personnes homosexuelles, et souhaiterait imposer des limites plus restrictives à l'avortement(3). De plus, dans l'année suivant son élection au Sénat, il s'est fermement opposé au projet de réforme de santé du président Barack Obama(4). Cruz se positionne également en défaveur de l'immigration illégale, et tente d'empêcher une réforme du système d'immigration qui permettrait, selon lui, aux immigrés entrés illégalement aux États-Unis de rester plus longtemps(5). Enfin, sa politique étrangère rejoint également celle du Tea Party. Il s'est ainsi positionné fermement en défaveur de l'accord nucléaire avec l'Iran, qu'il juge « catastrophique (6) ».

Du fait de sa véhémence dans ses interventions, il est décrit dans le Washington Post comme étant en « croisade » contre l'administration Obama(7).

Le « flamboyant » ?

Diplômé de Princeton et Harvard, deux universités faisant partie de la Ivy League, Ted Cruz participe à des débats de rhétorique tout le long de ses années universitaires. Il en remporte beaucoup, note Katie Zezima dans le Washington Post(8). Il garde cette même verve durant sa carrière politique, au point d'être surnommé le « flamboyant » par Gilles Paris, journaliste pour Le Monde, ou de « dingue » par John McCain, sénateur républicain de l'Arizona(9). Cette fougue le démarque d'autres candidats républicains, comme le prouvent quelques sondages qui prennent régulièrement le pouls de l'opinion durant les primaires.

Néanmoins, les premiers sondages ne le placent pas comme un favori des primaires républicaines. Le journaliste Chris Keane rapporte qu'il ne récolte qu'autour de 4% des intentions de vote(10). Cependant, à la suite de ses performances dans les débats, il est celui qui, selon le Washington Post, réussit le mieux à intriguer les électeurs au point qu'ils fassent une recherche Internet sur son nom après l'avoir écouté(11). On peut comprendre alors qu'il parvient à se distinguer et capter un peu d'attention non seulement par ses opinions politiques très conservatrices, mais également par la force de sa rhétorique. En effet, Ted Cruz est en concurrence dans ces primaires avec d'autres candidats partageant les mêmes sensibilités politiques que lui. Toutefois, ses qualités d'orateur pourraient être son atout dans ce combat pour l'investiture.

Il doit cependant faire face à des obstacles que soulève Ross Douthat dans The New York Times. Comme Douthat le rappelle, les électeurs sont déchirés entre deux désirs, celui de voter pour le candidat qu'ils désirent réellement, et celui de devoir voter pour un candidat, non par désir mais par stratégie, candidat qu'il nomme le « ought candidate (12)». Selon lui, Ted Cruz ne représenterait ni un vote stratégique ni un vote de désir car les électeurs auraient de la difficulté à s'associer à son personnage public, à l'aimer.

Enfin, selon Jonathan Martin du New York Times, Cruz se démarquerait en étant le plus conservateur des conservateurs, mais également le plus « audacieux », une tactique à double tranchant qui pourrait éloigner l'électorat républicain modéré(13).




Références:

(1) Tea Party, About us, http://www.teaparty.org/about-us/, consulté le jeudi 10 septembre 2015.

(2) SCHLEIFER Theodore, Ted Cruz to announce presidential bid Monday, Houston Chronicle, 21 mars 2015, http://www.houstonchronicle.com/news/politics/us/a... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(3) DESJARDINS Lisa, What does Ted Cruz believe ? Where the candidate stands on 10 issues, Public Broadcasting Service, 1st juillet 2015, http://www.pbs.org/newshour/updates/ted-cruz-belie... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(4) KELLY Amita, What you need to know about Ted Cruz, National Public Radio, 23 mars 2015, http://www.npr.org/sections/itsallpolitics/2015/03... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(5) AFP, États-Unis : le républicain Ted Cruz se lance pour la présidentielle 2016, AFP, 23 mars 2015, http://www.liberation.fr/monde/2015/03/23/usa-le-r... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(6) LERNER Adam B., Cruz unloads on Romney, Bush, Politico, 30 juillet 2015, http://www.politico.com/story/2015/07/ted-cruz-sla... consulté le jeudi 10 septembre 2015.

(7) ZEZIMA Katie et Robert COSTA, It's official : Cruz announces 2016 candidacy, The Washington Post ,23 mars 2015, http://www.npr.org/sections/itsallpolitics/2015/03... consulté le vendredi 4 septembre 2015.

(8) ZEZIMA Katie, How does Ted Cruz, college debate champion, prepare for a presidential debate ?, The Washington Post, 5 août 2015, http://www.washingtonpost.com/news/post-politics/w... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(9) PARIS Gilles, États-Unis : Ted Cruz, l'incendiaire du Congrès, premier candidat à l'investiture républicaine, Le Monde, 24 mars 2015, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/03/23... consulté le vendredi 4 septembre.

(10) KEANE Chris, États-Unis : Ted Cruz, premier candidat déclaré pour la présidentielle, Radio France international, 24 mars 2015, http://www.rfi.fr/ameriques/20150323-etats-unis-te... consulté le vendredi 4 septembre 2015.

(11) BUMP Philip, Ben Carson, Ted Cruz, and you-know-who won the Google search War, The Washington Post, 6 août 2015, http://www.washingtonpost.com/news/the-fix/wp/2015... consulté le lundi 7 septembre 2015.

(12) DOUTHAT Ross, Could Ted Cruz win ?, The New York Times, 25 mars 2015, http://douthat.blogs.nytimes.com/2015/03/25/could-... consulté le lundi 14 septembre 2015.

(13) MARTIN Jonathan, What Ted Cruz would need to do to win, The New York Times, 23 mars 2015, http://www.nytimes.com/interactive/2016/us/electio... consulté le jeudi 10 septembre 2015.

Dernière modification: 2015-09-21 07:47:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le président Trump frappe encore sur Tweeter
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Un véritable tsunami démocrate
>décembre 2018


Les États-Unis suffoquent sous la dette
>novembre 2018


Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump
>novembre 2018


Une dangereuse transformation de la politique américaine?
>novembre 2018


Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame
>octobre 2018


Le plus atypique de tous les présidents américains
>octobre 2018


Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon
>octobre 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016