18 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 septembre 2019

Arrestation de Carlos Ghosn : coupable ou victime d'un complot?


Anthony Delarosbil
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Abdication de l’empereur du Japon, Akihito

octobre
2017
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2014
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2012
Élection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

mars
2011
Séisme dévastateur au Japon

août
2009
Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2005
Élection d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire au Japon

janvier
1995
Tremblement de terre d'Haansh Anshin-Awaji (Kobe), au Japon

octobre
1992
Début d’une visite historique de l’empereur japonais Akihito en Chine

novembre
1990
Intronisation de l'empereur japonais Akihito

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

août
1978
Signature d'un traité de paix et d'amitié entre la Chine et le Japon

juillet
1976
Arrestation de l'ex-premier ministre japonais Kakuei Tanaka

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

novembre
1963
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

novembre
1960
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

Le 4 avril 2019, Carlos Ghosn est arrêté de nouveau en sol japonais. Cette fois, l'ancien géant de l'automobile est accusé de détournement de fonds chez Nissan. Toutefois, cette série d'arrestations remonte au 19 novembre 2018, alors que Ghosn fut arrêté pour des charges similaires lors de son arrivée en sol japonais. Avec sa plus récente arrestation, il faut se demander comment Carlos Ghosn en est arrivé là et quelles sont les répercussions de ses déboires sur l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

La chute au sommet de sa gloire

Né le 9 mars 1954 à Porto Velho, au Brésil, Carlos Ghosn passa toutefois la majorité de son enfance au Liban, pays d'origine de ses parents. Après ses études secondaires, il débuta ses études supérieures d'ingénieur à l'école polytechnique et à l'École des mines à Paris [1].

Après ses études, Carlos Ghosn décrocha un emploi chez Michelin et grimpa les échelons rapidement. Il accepta ensuite l'offre de devenir vice-président du constructeur automobile Renault. Par la suite, en 1999, Ghosn fut envoyé en tant que chef des opérations par Renault pour sauver Nissan de la faillite. L'année suivante, ce dernier devenait le président de Nissan. Éventuellement, l'alliance Renault-Nissan ajoutera Mitsubishi au groupe, en 2016, et Carlos Ghosn devient par le fait même président de Mitsubishi [2].

Le 19 novembre 2018, Carlos Ghosn est arrêté par les autorités japonaises pour ne pas avoir entièrement déclaré ses revenus [3]. À la suite de cette arrestation, Ghosn fut rapidement congédié du poste de président chez Nissan, Mitsubishi et éventuellement chez Renault [4]. Il payera une somme d'environ 8 millions d'euros, le 6 mars 2019, après avoir obtenu la possibilité d'une libération conditionnelle. Par contre, Ghosn est à nouveau arrêté le 4 avril. Cette fois, les autorités japonaises l'accusent de détournement de fonds à des fins personnelles chez Nissan. Encore une fois, il sera remis en liberté sous plusieurs conditions le 25 avril.

Carlos Ghosn se dit victime d'un complot organisé par le groupe Nissan [5]. Il émet cette théorie en raison de sa récente volonté de fusionner Renault et Nissan [6]. Cette fusion était d'ailleurs opposée par le chef exécutif de Nissan, Hiroto Sakawa. Il est important de mentionner que Carlos Ghosn planifiait de renvoyer Sakawa si jamais la fusion se concrétisait [7].

Une montée vers le sommet arrêtée pour Renault-Nissan-Mitsubishi?

Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi est une alliance entre les trois constructeurs automobiles avec Renault à sa tête. Le groupe a vu le jour initialement en 1999, lorsque Renault acheta des parts de Nissan, alors que celle-ci était en difficultés financières. Avec l'aide notamment de Carlos Ghosn, les finances de Nissan remonteront la pente après cette fusion. L'alliance accueillera éventuellement Mitsubishi en 2006.

Depuis 2017, le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi s'est hissé au 1er rang chez les constructeurs automobiles, devançant ainsi ses compétiteurs Toyota et Volkswagen. Malgré l'arrestation de son président, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n'a pas vu son chiffre de vente influencé de façon considérable. Toutefois, l'action de Renault chuta de 8,43 % après l'arrestation de Carlos Ghosn [8]. Des pertes similaires peuvent être observées pour les deux autres constructeurs automobiles de l'alliance. Plusieurs analystes ont d'ailleurs indiqué leurs inquiétudes face à l'alliance entre les trois constructeurs. Les principales inquiétudes sont non seulement pour les actions du groupe, mais ils craignent aussi un débalancement entre les parts de Nissan et de Renault [9].

L'affaire Ghosn n'a pas de dénouement pour l'instant, et il se peut très bien qu'il n'y en ait pas de sitôt. La justice japonaise se base sur la confession de l'accusé et amène rarement un accusé devant un juge. Dans le cas de l'affaire Ghosn, où un procès criminel est prévu, ses chances d'être innocenté seraient minces, car le ministère de la Justice japonaise avance que 99 % des mises en accusations, entre 2002 et 2011, ont eu comme résultat une condamnation [10]. Donc, reste à voir comment l'affaire Carlos Ghosn finira, alors que la première audience est prévue pour mars ou avril 2020 [11].

Médiagraphie

[1] Academy of Achivement, Carlos Ghosn, 27 mars 2019, [hyperlien] consulté le 8 septembre 2019

[2] The Associated Press, Key dates in the career of ex-Nissan Chairman Carlos Ghosn, 6 mars 2019, [hyperlien] consulté le 8 septembre 2019

[3] BBC, Ghosn: Former Nissan chief arrested in Japan on new claims, 4 avril 2019, [hyperlien] consulté le 14 septembre 2019

[4] The Associated Press, op. cit. p. 1.

[5] Le Figaro, Affaire Ghosn : que pèse l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?, 22 novembre 2018, [hyperlien] consulté le 7 septembre 2019

[6] Beade, Anne, Nissan: Carlos Ghosn révoqué après 20 ans de règne, Agence France-Presse, 8 avril 2019, [hyperlien] consulté le 9 novembre 2019

[7] Smith, Noah, Why Japan Needs Criminal-Justice Reform, Bloomberg Opinion, 12 décembre 2018, [hyperlien] consulté le 14 septembre 2019

[8] Le Monde avec AFP et Reuters, Carlos Ghosn libéré sous caution au Japon pour la seconde fois, 26 avril 2019, [hyperlien] consulté le 9 septembre 2019

[9] Rousseau, Herve, La galaxie Renault-Nissan-Mitsubishi poursuit sa dégringolade en Bourse, Le Figaro, 20 novembre 2018, [hyperlien] consulté le 15 septembre 2019

[10] Gouvernement du Canada, Aperçu du système de droit pénal du Japon, 27 avril 2016, [hyperlien] consulté le 16 septembre 2019

[11] Leroy, Thomas, Procès Ghosn: "Il y aura une décision politique" redoute Philippe Riès, BFM Business, 16 septembre 2019, [hyperlien] consulté le 16 septembre 2019



Dernière modification: 2019-09-23 12:15:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le dilemme japonais des femmes de réconfort
>novembre 2019


Élections au Japon : un référendum sur l'article 9 pour Shinzo Abe
>octobre 2019


Arrestation de Carlos Ghosn : coupable ou victime d'un complot?
>septembre 2019


Japon : la population nippone pourrait disparaître d'ici 1000 ans
>février 2019


La peine de mort au Japon : une violation des droits de la personne?
>novembre 2018


Tokyo face à plusieurs défis pour les Jeux olympiques
>octobre 2017


JEFTA : la réponse euro-japonaise à l'isolationnisme
>octobre 2017


Sommet Russie-Japon : l'économie avant la paix
>février 2017


Japon : du pain sur la planche pour Murata à la tête de l'opposition
>janvier 2017


Les élections japonaises : une ouverture vers une révision constitutionnelle
>septembre 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019