13 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 octobre 2018

Législatives luxembourgeoises : les Verts passent « d'auxiliaires à sauveurs »


Jean-François Eddie
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mars
1979
Création du système monétaire européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

janvier
1962
Adoption de la politique agricole commune à Bruxelles

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

mars
1957
Signature des traités de Rome créant la Communauté économique européenne

octobre
1954
Création de l’Union de l’Europe occidentale

mai
1949
Création du Conseil de l'Europe

avril
1949
Création de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord

mars
1948
Signature du traité de Bruxelles

Le 14 octobre 2018, les électeurs du Grand-Duché de Luxembourg sont appelés aux urnes afin d'élire leurs 60 députés. Au terme du scrutin, les Verts font d'importants progrès, le Parti ouvrier socialiste perd du terrain et l'opposition chrétienne-démocrate régresse malgré des sondages prometteurs. Le dépouillement terminé, les négociations de coalitions débutent afin de définir le futur programme gouvernemental.

Des résultats historiques

Malgré une victoire du Parti social-chrétien (CSV), il est peu probable que la coalition tripartite du premier ministre Xavier Bettel soit délogée (1). En effet, le gouvernement sortant, Bettel – Schneider, est composé d'une coalition du Parti ouvrier socialiste (LSAP), du Parti démocrate (DP) et des Verts (DG). Alors que toutes les circonscriptions ont rendu leur verdict, cette alliance centriste semble avoir été approuvée pour un second mandat. Avec une majorité de 31 sièges, plusieurs experts sont d'avis que cette coalition, dite « gambienne » (les couleurs des trois entités rappelant le drapeau de la République de Gambie), formera la 24e législature de la Chambre des députés (2).

Cependant, il s'agit d'une victoire superficielle pour l'administration sortante (3). Même si la coalition DP-LSAP-DG a obtenu un pourcentage des voix équivalant aux élections précédentes, les forces au sein du gouvernement sortant ont considérablement changé (4). En 2013, DP et LSAP détenaient une influence largement supérieure avec 80 % des sièges de l'alliance. En 2018, la répartition est sans contredit plus équilibrée : « un DP à douze (-1), un LSAP à dix (-3) et un DG à neuf (+3) (5) ». S'il est possible d'entrevoir une « Gambie II », c'est parce que les Verts ont compensé les mauvais résultats des deux autres têtes d'affiche de la coalition tripartie.

Malgré le résultat décevant du LSAP, c'est toutefois l'écroulement de l'opposition CSV qui retient l'attention. Précédemment dirigé par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ce parti reste la première formation du pays, mais perd deux sièges (21) et plus de 5 % du suffrage (6). Le chef du CSV, Claude Wiseler, était visiblement déçu face à son échec dans sa reconquête de l'électorat : « ce n'est pas le résultat escompté, mais tous les grands partis ont laissé des plumes (7). » Parmi les diverses coalitions possibles, il est incontestable que DG à l'intention de faire valoir son nouveau poids politique.

Les écologistes, arbitres de l'après-élection

Sourire aux lèvres, le coprésident de DG, Christian Kmiotek, était particulièrement heureux des gains historiques de son parti (8). Formé dans les années 80, les Verts participent pour la première fois aux élections législatives en 1984. Après des débuts laborieux, DG se divise, puis fusionne à nouveau quelques années plus tard. Après des résultats peu encourageants en 1999, DG connait à nouveau du succès en 2004 en obtenant sept sièges à la Chambre des députés (9). En 2013, le parti forme la coalition Gambia, et accède au gouvernement pour la première fois.

Parmi les thèmes de DG, le développement durable et écologique « occupe depuis le début une position prioritaire (10) ». Leur programme électoral de 2018 met également l'accent sur des sujets comme : une réforme écologique des impôts, le développement des énergies renouvelables et une meilleure protection sociale (11). Par ailleurs, DG est au centre des débats pour l'intégration et la participation politique des immigrants, la loi électorale luxembourgeoise ne leur accordant pas le droit de vote.

Ayant obtenu la majorité en 2018, la coalition devrait être de retour. Les élections législatives du 14 octobre laissent même prévoir une forme de continuité au sein du gouvernement. Toutefois, les apparences peuvent être trompeuses : « Portés pas leur succès, les Verts sont passés en un soir du statut d'auxiliaire à celui de sauveur (12). » Alors que les partis traditionnels affichent des scores à la baisse, les petites formations gagnent du terrain auprès des mécontents et des aigris. Le succès historique de DG témoigne selon plusieurs experts de la volonté de l'électorat « de changer de paradigme (13)» et de voir la politique autrement. Vainqueur des législatives, les Verts détiennent désormais un avantage significatif dans le jeu d'influence à venir entre les ténors de la politique luxembourgeoise.




Références:

(1) REUTEURS. « Législatives aux Luxembourg : les Verts grands gagnants du scrutin », L'Opinion, [En ligne], 15 octobre 2018, https://www.lopinion.fr/edition/politique/legislat... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(2) CROISSANDEAU, Matthieu. « Trompe-l'œil », Paperjam Zu Lëtzebuerg, [En ligne], 25 octobre 2018, http://paperjam.lu/news/trompe-loeil, (Page consultée le 29 octobre 2018).

(3) RAIZER, Thierry. « Les Verts ont sauvé Gambia », Paperjam Zu Lëtzebuerg, [En ligne], 26 octobre 2018, http://paperjam.lu/news/les-verts-ont-sauve-gambia, (Page consultée le 29 octobre 2018).

(4) BERCHE, Denis. « La même coalition avec des Verts plus fort », L'Essentiel, [En ligne], 16 octobre 2018, http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/dossier/leg... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(5) Loc. Cit.

(6) STROOBANTS, Jean-Pierre. « Au Luxembourg, la majorité de Xavier Bettel n'est pas clairement désavouée », Le Monde, [En ligne], 14 octobre 2018, https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/10/14/a... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(7) FICK, Maurice. « Claude Wiseler : Nous continuons à nous battre! », Luxemburger Wort, [En ligne], 18 octobre 2018, https://www.wort.lu/fr/luxembourg/claude-wiseler-n... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(8) HENNEBERT, Jean-Michel. « Déi Gréng, ce parti qui a eu tout bon », Paperjam Zu Lëtzebuerg, [En ligne], 16 octobre 2018, http://paperjam.lu/news/dei-greng-ce-parti-qui-a-e... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(9) Loc. Cit.

(10) DÉI GRÉNG. « Avenir, bien vivre, cohésion – Programme Électoral », Wielgreng, [En ligne], juillet 2018, http://wielgreng.lu/wp-content/uploads/2018/07/d%C... (Page consultée le 29 octobre 2018).

(11) Loc. Cit.

(12) CROISSANDEAU, Matthieu, Op. Cit.

(13) Loc. Cit.

Autres références

BRENTON, Hannah. « Xavier Bettel's future in the balance in Luxembourg election », Politico, [En ligne], 12 octobre 2018, https://www.politico.eu/article/xavier-bettel-luxe... (Page consultée le 29 octobre 2018).

FICK, Maurice. « Négociations de coalition : comment ça marche? », Luxemburger Wort, [En ligne], 25 octobre 2018, https://www.wort.lu/fr/luxembourg/negociations-de-... (Page consultée le 29 octobre 2018).

FOURNEY, Anne et VAYSSIÈRES, Jean. « Début de soirée tendu, puis ambiance fiesta chez les Verts », Luxemburger Wort, [En ligne], 15 octobre 2018, https://www.wort.lu/fr/luxembourg/debut-de-soiree-... (Page consultée le 29 octobre 2018).

STACHE, Christof. « Législatives au Luxembourg : les sociaux-chrétiens en tête, le Premier ministre sur la sellette », Radio-Télévision belge de la Communauté française, [En ligne], 14 octobre 2018, https://www.rtbf.be/info/monde/detail_legislatives... (Page consultée le 29 octobre 2018).

Dernière modification: 2018-11-05 07:15:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Législatives luxembourgeoises : les Verts passent « d'auxiliaires à sauveurs »
>octobre 2018


Le Luxembourg, le pays le plus productif du monde
>octobre 2017


Jean-Claude Juncker : dans la tourmente sur la question de l'évasion fiscale
>janvier 2017


Juncker à la tête de la Commission européenne : loin de faire plaisir à tous
>septembre 2014


Les Luxembourgeois réitèrent leur appui au parti de Jean-Claude Juncker
>octobre 2013


Un mariage prestigieux au Luxembourg
>février 2013


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019