20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 mars 2016

Véritable séisme politique en Corse


Gabrielle Trottier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

août
2019
Ouverture du Sommet du G7 à Biarritz, en France

mai
2019
Élections au Parlement européen

novembre
2018
Commémoration du centenaire de l'armistice marquant la fin de la Grande Guerre 1914-1918

novembre
2018
Référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie

juin
2017
Élection du parti La République en marche ! aux législatives en France

mai
2017
Élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française

décembre
2015
Fin de la Conférence de Paris sur le changement climatique

novembre
2015
Attentats terroristes en France

janvier
2015
Manifestations d'envergure en France à la suite d'attentats terroristes

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

janvier
2013
Intervention militaire française au Mali

juin
2012
Élection d'une majorité de gauche aux législatives en France

mai
2012
Élection de François Hollande à la présidence de la République française

mai
2011
Arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

mai
2007
Élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française

février
2007
Dépôt d'un important rapport du GIEC sur les changements climatiques

octobre
2005
Éclosion de violence dans les banlieues parisiennes

Les élections régionales en Corse, le 6 et le 13 décembre 2015, ont conduit les nationalistes à la tête de l'Assemblée de Corse, une première dans l'histoire de cette région. Le discours prononcé en corse par l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni et la victoire du mouvement nationaliste ont provoqué de fortes réactions au sein de la population locale et des dirigeants français (1).

Une mouvance nationaliste qui s'est radicalisée

Étant au coeur du monde méditerranéen, la Corse suscite la convoitise de plusieurs depuis des siècles. Elle a d'ailleurs été marquée par une succession d'occupations étrangères en raison de son emplacement stratégique. L'omniprésence du mouvement nationaliste et indépendantiste en Corse découle d'ailleurs de son histoire tumultueuse composée de multiples invasions (2).

Depuis le traité de Versailles, en 1768, la Corse est une collectivité territoriale française (3). Elle défend fermement ses intérêts nationaux, plus intensément depuis 1960. À cette époque, les revendications corses portaient sur la mise à l'écart de l'île par les Français, le retard industriel et plusieurs injustices par rapport à la décolonisation algérienne.

En 1962, après la Guerre de libération nationale, plusieurs Algériens d'origine française se sont installés dans la plaine d'Aléria, en Corse (4). Afin de faciliter l'installation et le développement agraire de ces nouveaux agriculteurs, le gouvernement français les dispensait du remboursement de leurs prêts financiers, un privilège dont les Corses ne bénéficiaient pas.

L'autonomiste Edmond Simeoni a alors fondé l'Action de la renaissance de la Corse (ARC), une organisation dénonçant violemment les avantages inéquitables alloués aux agriculteurs algériens. En 1975, les militants de l'ARC ont pris possession de la cave viticole d'une grande entreprise appartenant à un réfugié algérien. Cette mobilisation historique, survenue le 22 août 1975 dans la plaine d'Aléria, a causé la mort de deux policiers français et plusieurs blessés.

Les événements de la plaine d'Aléria ont contribué au mouvement nationaliste et indépendantiste corse et à la création du Front de libération nationale de la Corse (FLNC), le 5 mai 1976, par Edmond Simeoni (5). Dès lors, la formation radicale lutte pour les intérêts nationaux et une Corse indépendante. En 1982, en réponse aux demandes du FLNC, la France a octroyé à la Corse une autonomie gouvernementale accompagnée d'un statut particulier. L'organisation FLNC a déposé ses armes le 25 juin 2014 en expliquant que le moment était venu de construire une force politique pacifique qui conduira la Corse à l'indépendance (6).

Des chiffres qui parlent

Le 6 décembre 2015, lors du premier tour des élections territoriales, Gilles Simeoni, le candidat de la formation nationaliste Inseme per a Corsica, a remporté 17,62 % des voix. Quant au parti indépendantiste Cosica Libera de Jean-Guy Talamoni, il a obtenu 7,73 % des voix. Ces deux partis politiques ont décidé de former une coalition pour le second tour. Ils ont remporté les élections avec 35,35 % des voix. Ensemble, ils possèdent 24 des 51 sièges de l'Assemblée. Talamoni est le nouveau président de l'Assemblée et Simeoni occupe le poste de président au Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de la Corse. Malgré cette nouvelle alliance, le projet d'indépendance n'est pas à l'agenda pour le mandat actuel du gouvernement (7).

L'ancien président du Conseil exécutif, Paul Giacobbi, est arrivé en deuxième position avec 28,49 % des voix. Il a fait campagne sous le titre divers gauche (DV), une tendance politique donnée aux candidats de gauche n'étant membres d'aucun parti. Enfin, le ministre sortant de l'Union de la droite, José Rossi, a remporté 27,07 % des voix (8).

Les revendications principales du nouveau gouvernement concernent le statut officiel de la langue corse, la création d'un statut de résident corse et l'inscription de la Corse dans la Constitution française (9). Pour Simeoni, la réalisation de son programme électoral nécessite une relation repensée avec l'État. Le gouvernement a également présenté un programme économique visant une meilleure production de la richesse et une répartition équitable de cette dernière. Il veut favoriser la création d'entreprises innovantes et encourage la mobilisation des ressources financières. En possédant une autonomie économique, la Corse parviendrait à exploiter des secteurs d'enjeux nationaux, notamment celui de l'énergie. Selon Talamoni, la Corse doit posséder suffisamment d'épargne pour être fiscalement souveraine.

Un éventail de réactions

Plusieurs personnalités politiques françaises ont manifesté leur désarroi à la suite du discours de Talamoni, notamment François Fillon(10). Dans un communiqué, l'ex-premier ministre de France a dénoncé le discours corse prononcé par Talamoni. Selon lui, l'emploi d'une langue autre que celle de la République est une insulte pour la France. François Fillon croit que le gouvernement de François Hollande doit faire un rappel clair à la loi et à l'unité de la nation française. De plus, le sénateur de Belfort, Jean-Pierre Chevènement, a affirmé que l'officialisation de la langue corse risquerait de faire éclater l'espace national français.

Quant au gouvernement français, il désire conserver un « dialogue serein, constructif et apaisé » (11) avec les dirigeants de la Corse. D'ailleurs, le premier ministre français Manuel Valls a communiqué avec Gilles Simeoni afin de lui rappeler que cette région reste attachée à la République française, malgré le statut particulier de la Corse. Pour sa part, le secrétaire d'État du Parlement, Jean-Marie Le Guen, a fermement dit que « la République n'a pas l'intention de baisser les bras et la loi sera la même pour tous, y compris en Corse (12)».

Selon le politologue de l'Université de Corse, André Fazi, les faiblesses de la gauche et de la droite expliquent la victoire des nationalistes aux dernières élections. De plus, la personnalité de Gilles Simeoni, un avocat engagé politiquement et le maire de Bastia depuis 2014, aurait influencé la population corse. Gilles Simeoni est une figure montante de la mouvance autonomiste. Étant le fils d'Edmond Simeoni, un militant du FNLC, il représente l'espoir et la détermination (13).

Selon le politologue André Fazi, l'indépendance de la Corse sera un sujet important lors des prochaines élections de 2018. Plusieurs nationalistes désirent des actions concrètes rapidement. Jean-Pierre Susini, compagnon de lutte d'Edmond Simeoni, appelle les nationalistes à agir rapidement : « On n'a que deux ans devant nous. Il ne faut pas décevoir, sinon les valets du colonialisme (les partis classiques) vont reprendre le dessus (14). »

Au-delà des élections, les événements xénophobes, survenus les 24 et 25 décembre 2015 dans le quartier du Jardin de l'Empereur, inquiètent la population musulmane de la Corse. Les manifestants ont commis des actes antimusulmans en clamant des slogans haineux et en mettant en feu le Coran. La population musulmane de la Corse s'avoue inquiète pour l'avenir de la région. Certains ont d'ailleurs mentionné qu'il y avait deux Corses, une Corse autochtone vivant sur l'île depuis plusieurs générations et une Corse immigrante (15).




Références:

(1) WILLSHER, Kim, « Corsican nationalists win historic victory in French elections », The Guardian, 14/12/2015, http://www.theguardian.com/world/2015/dec/14/corsi... (Page consultée le 19 mars 2016)

(2) ALBERTINI, Antoine, « Élections régionales 2015 », Le Monde, 14/12/2015, http://www.lemonde.fr/elections-regionales 2015/article/2015/12/14/victoire-historique-des-na... (Page consultée le 12 mars 2016)

(3) Hérodote, « La Corse, une ile aussi tourmentée que belle », http://www.herodote.net/Corse-synthese-1749.php, (Page consultée le 16 mars 2016)

(4) Ibid.

(5) Service de l'État de la Corse, « Le statut particulier de la Corse », 17/06/2010, http://www.corse-du-sud.gouv.fr/le-statut-particul... (Page consultée le 18 mars 2016)

(6) Le Monde, « Corse : le FLNC annonce qu'il dépose les armes », 25/06/2014, http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/25/c... armes_4445252_3224.html#xLvTe9QtrXBj6qtS.99, (Page consultée le 19 mars 2016)

(7) L'Obs, « Élection régionale de 2015 en Corse », 13/12/2016, http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections... (Page consultée le 18 mars)

(8) Corse-matin, « Les nationalistes conquièrent l'Assemblée de Corse », 15/12/2015, http://www.corsematin.com/article/article/les-nati... (Page consultée le 17 mars 2016)

(9) MARI, Nicole, « Corsica Liberia, nous voulons construire l'indépendance économique de la Corse », Corse Net Infos, 27/11/2015, http://www.corsenetinfos.corsica/Corsica-Libera-No... (Page consultée le 16 mars 2016)

(10) L'Express, « Corse : l'installation des nationalistes à la région met la droite en émoi », 18/12/2015, http://www.lexpress.fr/actualite/politique/corse-v... (Page consultée le 19 mars 2016)

(11) HAUSALTER, Louis, QUÉMÉNE, Soazig, « Victoire des nationalistes en Corse : le réveil tardif des politiques », Marianne, 18/12/2015, http://www.marianne.net/victoire-nationalistes-cor... (Page consultée le 12 mars 2016)

(12) ROUDEN, Céline, « La Corse vers une collectivité unique dès 2018 », La Croix, 14/04/2015, http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-Corse-... (Page consultée le 19 mars 2016)

(13) D'ALMEIDA, Pierre, « Corse : à moyen terme, l'indépendance est une vue de l'esprit », France Info TV, 19/12/2015, http://www.francetvinfo.fr/elections/regionales/l-... (Page consultée le 19 mars 2016)

(14) LE BOHEC, Béatrice, « Après la victoire nationaliste, la Corse entretient le flou sur son avenir en France », Agence France Presse, Le Journal de Montréal,23/12/2015,http://www.journaldemontreal.c... (Page consultée le 19 mars 2016)

(15) Agence France Presse, « Moi aussi je suis Corse ! : les musulmans d'Ajaccio disent leur inquiétude », L'Obs, 2015/12/28, http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20151228.OB... (Page consultée le 19 mars 2016)

Dernière modification: 2016-04-04 07:54:46

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

G7 2019 : un sommet qui sème la tension
>octobre 2019


Perquisition de l'opposition en France : Jean-Luc Mélenchon dénonce furieusement un abus de pouvoir
>mars 2019


Un climat politique orageux en France
>février 2019


Donner du sang, oui, mais pas pour toute la France...
>octobre 2018


Le président français devant le Congrès américain : séduction ou critique ?
>septembre 2018


Le populisme sous la loupe du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg
>janvier 2018


Des élections désastreuses pour le Parti socialiste en France
>octobre 2017


Nostalgie ou changement sans dérangement
>juillet 2017


Présidentielle française: entre espoir et dépit
>février 2017


Des États-Unis à la France, Donald Trump ne laisse personne indifférent
>février 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019