Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

23 octobre 2018

Élections fédérales au Pakistan : progrès et controverse


Francis Patenaude
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2014
Attentat dans une école du Pakistan

mai
2011
Assassinat d'Oussama Ben Laden au Pakistan

juillet
2010
Inondations d'envergure au Pakistan

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

décembre
2007
Assassinat de Benazir Bhutto au Pakistan

octobre
2005
Tremblement de terre au Cachemire

octobre
1999
Renversement du président pakistanais Mohamad Nawaz Sharif

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

août
1988
Décès du président pakistanais Zia-ul-Haq

juillet
1977
Renversement du gouvernement de Zulfikar Ali Bhutto au Pakistan

décembre
1971
Proclamation de l'indépendance du Bangladesh

novembre
1970
Cyclone tropical au Pakistan oriental (Bangladesh)

mars
1969
Démission du président pakistanais Ayub Khan

août
1965
Déclenchement d'un conflit sur le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

février
1955
Signature du pacte de Bagdad

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

juillet
1951
Lancement du plan de Colombo

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 25 juillet 2018 marque une date importante pour la démocratie au Pakistan. Pour la première fois dans l'histoire du pays, deux gouvernements fédéraux consécutifs complètent leur mandat par la tenue d'élections législatives démocratiques (1). Cependant, alors que plusieurs irrégularités et actes de violence ont entachés le processus électoral (2), la victoire du parti Pakistan Tehreek-I-Insaf (PTI) de Imran Khan sème la controverse et soulève des doutes quant à la validité du résultat final (3).

Un gouvernement de coalition est nécessaire

On retrouve au Pakistan deux paliers de gouvernement. Lors des élections fédérales, tenues à chaque 5 ans, la population est appelée à élire 272 des 342 députés qui siégeront à l'Assemblée nationale (4). Une fois élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour, ces députés élisent à leur tour le futur premier ministre, par la voix d'un vote avec majorité simple (5).

Comme il est nécessaire d'obtenir une majorité pour élire le premier ministre, il est fréquent de voir des alliances se former entre le parti ayant le plus de députés et d'autres formations politiques. Ainsi, contrairement au pays où le bipartisme est la norme, le grand nombre de partis et la fragmentation politique de l'électorat engendrent presque toujours des gouvernements de coalition (6).

Lors des élections de juillet 2018, avec une récolte de 115 sièges sur un total de 272 en jeu, le PTI obtient le plus de votes et de députés. Toutefois, celui-ci n'a pas la majorité nécessaire pour gouverner sans appuis politiques, ce qui le force à créer des alliances avec d'autres partis (7).

Après cinq années au pouvoir, la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N) est défaite et devient l'opposition officielle avec une récolte de 64 sièges (8). Aux élections précédentes en 2013, ce parti s'était emparé du pouvoir en récoltant 115 sièges, presque le double de son résultat actuel (9).

Quelques progrès pour la démocratie

Par souci de s'assurer de la validité des élections, diverses organisations ont cru pertinent d'analyser l'ensemble du processus électoral. C'est notamment le cas de la Mission d'observation des élections de l'Union européenne sur le Pakistan (EU EOM) qui a émis un rapport d'analyse sur les législatives de 2018 (10).

Ce rapport souligne d'abord la qualité du travail effectué par la Commission des élections du Pakistan (ECP). Créée en 1956, celle-ci a vu ses pouvoirs considérablement bonifiés par l'Election Act adoptée en 2017 (11).

En plus de permettre la mise en place des mesures pour inciter le vote de femmes et des minorités, l'ECP a également introduit l'utilisation de moyens technologiques pour moderniser l'ensemble du processus électoral (12).

Ces mesures et plusieurs autres ont d'ailleurs permis une augmentation de 23 % du nombre de citoyens inscrits sur la liste électorale, comparativement aux l'élections fédérales de 2013 (13).

Violences et irrégularités

Alors que ces aspects se sont améliorés, beaucoup d'autres ont été décrits comme brimant la validité du processus électoral. En effet, des actes de violence, de censure et d'intimidations sont dénoncés. Or, ces facteurs semblent avoir joué un rôle déterminant dans la victoire du PTI (14).

Dans le rapport de la mission d'observation de l'Union européenne, plusieurs irrégularités ayant affecté le résultat des élections sont effectivement dénoncées. D'abord, il y a l'arrestation controversée, à quelques semaines à peine du vote, du premier ministre sortant et chef de la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N), Nawaz Sharif (15).

Alors que d'autres membres de son parti ont aussi vécu un traitement similaire, les conclusions du rapport soulignent l'existence d'un effort organisé pour systématiquement tenter de discréditer les membres du gouvernement sortant (16).

Les observateurs dénoncent également le traitement imposé à plusieurs médias durant les mois précédant les élections. On apprend notamment que certains d'entre eux ont été forcés d'arrêter leur distribution, alors que d'autres ont été empêchés de couvrir certains évènements de nature politique (17).

Finalement, plusieurs gestes de violences ont terni l'image des élections. Effectivement, des gestes terroristes, ciblant notamment des rassemblements politiques, ont influencé négativement l'ensemble du processus électoral (18).

Ainsi, notamment grâce aux observations faites par l'EU EOM, il est maintenant clair que malgré quelques progrès, il existe encore aujourd'hui de sérieux doutes quant à la validité de l'ensemble du processus démocratique au Pakistan (19).

Médiagraphie

(1) Jeffrey Gettleman and Daniyal Hassan, « After Pakistan's Heated Election, Key Parties Lend Support to Imran Khan », The New York Times, 28 juillet 2018, URL [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMPays?codePays=PAK'>Pakistan&action=click&contentCollection=world®ion=stream&module=stream_unit&version=search&contentPlacement=14&pgtype=collection (page consultée le 21 octobre 2018)

(2) Loc. Cit.

(3) Radio-Canada, « Élections législatives au Pakistan : premiers résultats et soupçons de fraudes », 25 juillet 2018, URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(4) National Democratic Fondation, « Political System in Pakistan », URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(5) Asad Hashim, « Everything you need to know about Pakistan's general election », Aljazeera, 23 juillet 2018, URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(6) Jeffrey Gettleman et Daniyal Hassan, Op. Cit.

(7) Loc. Cit.

(8) Loc. Cit.

(9) Le Monde et AFP, « Pakistan : Nawaz Sharif annonce sa victoire aux élections législatives », Le Monde FR, 5 novembre 2013, URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(10) European Union Election Observation Mission - Islamic Republic of Pakistan, « General elections – 25 July 2018 Preliminary Statement », 25 juillet 2018, URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(11) The Commonwealth Observer Group, « Pakistani General Election marks ‘important milestone' despite hurdles, say Commonwealth observers », The Commonwealth, 28 juillet 2018, URL [hyperlien] (page consultée le 21 octobre 2018)

(12) Loc. Cit.

(13) European Union Election Observation Mission - Islamic Republic of Pakistan, Op. Cit.

(14) Loc. Cit.

(15) Loc. Cit.

(16) Loc. Cit.

(17) Loc. Cit.

(18) Loc. Cit.

(19) Radio-Canada, Op. Cit.



Dernière modification: 2018-10-29 15:08:01

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Baloutchistan : un conflit méconnu qui s'éternise
>décembre 2018


Élections fédérales au Pakistan : progrès et controverse
>octobre 2018


Élections au Pakistan : la violence encore au rendez-vous
>octobre 2018


Le peuple pakistanais pleure la mort d'Asma Jilani Jahangir
>septembre 2018


Smog au Pakistan : une situation environnementale inquiétante
>mars 2018


Climat extrêmement tendu sur la frontière indo-pakistanaise
>novembre 2016


Attentat au Pakistan : la lutte au terrorisme n'est toujours pas gagnée
>septembre 2016


Visite de Xi Jinping au Pakistan : un nouveau corridor économique s'ouvre
>septembre 2015


Le Baloutchistan : une région au coeur des grands intérêts asiatiques
>novembre 2014


Le Pakistan encore secoué par une attaque terroriste
>septembre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016