20 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 décembre 2017

Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?


Pâris Psychogyios
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2017
Réélection en Allemagne d’un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juillet
2017
Début du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne

décembre
2015
Fin d’une année record pour l’immigration en Allemagne

septembre
2015
Adoption d'un plan par l'Union européenne afin de répartir 120 000 demandeurs d'asile

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

septembre
2013
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

septembre
2009
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

septembre
2005
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2002
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

septembre
1998
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

octobre
1994
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Helmut Kohl

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

Au lendemain de sa libération, la population européenne ne peut que constater l'étendue de la destruction causée par la Seconde Guerre mondiale. Devant l'état du Vieux Continent, les États-Unis annoncent en 1947 l'élaboration d'un plan d'aide économique lors d'un discours du secrétaire d'État américain George C. Marshall. En effet, il stipule que « les besoins de l'Europe [...] en vivres et en autres produits essentiels importés de l'étranger sont tellement plus grands que sa capacité actuelle de paiement (1) ». Les Américains proposent donc le plan Marshall, auquel 16 pays, incluant l'Allemagne, acceptent de participer (2). Ces États auront donc accès à une assistance technique, administrative, humanitaire, mais surtout économique. Au total, la fondation George C. Marshall évalue à 13 milliards US la valeur du plan (3).

Depuis, avec sa reconstruction terminée et son retour à la croissance, l'Europe s'affirme comme une des grandes puissances mondiales. Si le continent a grandement bénéficié du plan Marshall, l'Allemagne en retire aussi un apprentissage important. En effet, en janvier 2017, inspiré par le plan original, le ministre de la Coopération internationale et du Développement allemand, Gerd Müller, a proposé au reste de l'Europe l'ébauche d'un plan Marshall pour l'Afrique. Cette initiative fut récemment appuyée par le président du Parlement européen, Antonio Cajani. Celui-ci avance être favorable à un investissement de plusieurs milliards d'euros et à une stimulation du secteur privé africain (4).

Un partenariat pour le développement, la paix et l'avenir

Le plan Marshall africain (PMA), aussi appelé le plan Merkel, du nom de la chancelière allemande Angela Merkel, est une voie étudiée par l'Allemagne afin de développer le continent africain (5). Il repose sur trois piliers principaux.

Le premier est l'activité économique, les échanges et l'emploi (6). Selon le plan, les occasions de formation sont peu nombreuses et ne répondent pas aux besoins du secteur privé. De plus, la demande est généralement en baisse ce qui fait reculer la croissance économique de l'Afrique. Le PMA propose donc des mesures afin de redresser la situation et ainsi favoriser un taux d'emploi favorable à la croissance économique. À titre d'exemple, il propose le développement de systèmes financiers stables, la promotion d'échanges économiques intra-africains, l'augmentation de l'investissement allemand en Afrique et le développement des relations économiques et politiques entre les États méditerranéens (7).

Le deuxième pilier est la paix, la sécurité et la stabilité (8). On souligne ici que l'instabilité et les conflits répétés en Afrique sont des facteurs majeurs qui sont au coeur de la difficulté de ce continent à se développer. Le plan propose donc d'investir dans la prévention et dans les politiques de sécurité nationale de l'Afrique. De plus, il recommande la mise sur pied d'une éventuelle alliance pour la paix et la sécurité entre l'Union européenne (UE) et l'Afrique (9). Fait intéressant, cet aspect permet un parallèle entre l'ancien et le nouveau plan Marshall. En effet, si le plan initial pouvait être considéré comme une arme économique pour lutter contre la propagation du communisme en Europe, on peut voir le plan moderne comme un moyen économique de lutter contre le terrorisme en Afrique (10).

Enfin, le troisième pilier est la démocratie et l'État de droit (11). À cet égard, le PMA planifie de mettre en place des conditions favorables pour attirer l'investissement privé et assurer la redistribution équitable de la richesse à la population. Afin d'atteindre ce but, le PMA prévoit la mise en oeuvre universelle de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance et de la Charte des Nations unies sur la corruption. Il met aussi l'accent sur les objectifs de l'Agenda 2063, encourage la coopération au développement et tente de mettre un terme, dans la mesure du possible, aux flux financiers illégaux ainsi qu'à la fraude et à l'évasion fiscale (12).

De plus, grâce à cette initiative, l'importante émigration africaine pourrait être contrôlée pour la première fois depuis longtemps. En effet, « La majorité des personnes entrées illégalement en Europe proviennent de pays en guerre ou sous régime totalitaire (13). » Donc, l'établissement d'États de droit démocratiques et stables en Afrique pourrait réduire les causes de l'émigration de masse africaine, en leurs donnant des perspectives d'avenir viables, mais surtout, enviables (14).

Des résultats concrets

Le PMA a quatre visées précises. En premier lieu, il a comme objectif de répondre aux besoins alimentaires des Africains en mettant en œuvre des innovations d'ordre technique, organisationnel et systémique (15), par exemple, la simplification de l'accès aux services de financement agricole. En second lieu, le PMA veut permettre au continent de s'adapter aux changements climatiques, garantissant ainsi « les bases naturelles de la vie (16) ». Ensuite, la troisième visée du PMA est l'énergie et les infrastructures (17). Elle se traduit par la volonté d'électrifier le continent et de développer ses infrastructures. En dernier lieu, les services publics sont aussi ciblés dans le PMA puisque celui-ci prévoit des mesures pour assurer le développement des systèmes d'éducation et de santé à travers le continent (18).

Une réponse mitigée

Si l'idée d'un PMA a charmé des personnalités américaines importantes comme Bill Gates, elle ne suscite pas la même approbation partout (19). La Dre Pierrette Herzberger-Fofana, une femme politique allemande d'origine sénégalaise, a quant à elle basé sa critique sur le fait que l'Afrique n'est pas à reconstruire, contrairement à l'Europe en 1947 (20). De plus, selon elle, le plan Merkel est interprété par plusieurs comme une manière d'assurer la mainmise des pays riches sur l'Afrique. Des organisations non gouvernementales ont aussi fait part de leur inquiétude concernant la tendance forte du plan à se concentrer strictement sur l'investissement étranger. Selon elles, cela pourrait mener à l'appropriation des terres par les géants du secteur agro-industriel. L'analyste politique kenyan Jacob Kayenya va dans le même sens, ajoutant que « le plan risque d'être en proie à des turbulences s'il généralise les problèmes variés du continent (21) ». Enfin, malgré le soutien du président de Parlement européen, le PMA ne fait pas l'unanimité au sein de l'UE. Le président français, Emmanuel Macron, s'est dit défavorable à cette initiative, stipulant que le défi africain était plutôt d'ordre civilisationnel (22).

Le PMA a tout de même suscité plusieurs critiques positives, notamment de la Banque africaine de Développement (BMA). Celle-ci se réjouit des objectifs poursuivis par le plan qui se comparent à ses propres buts. De plus, la BMA souligne l'importance de l'approche du PMA face aux autres États africains. Selon elle, c'est la première fois qu'une telle initiative est mise sur pied avec les pays africains, plutôt que de les exclure et de ne prendre en compte que les intérêts occidentaux (23). La Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) a aussi salué l'initiative allemande (24).

Ultimement, malgré les critiques à son endroit, le PMA semble être une voie qui offre un avenir prometteur pour l'Afrique. Il propose de nouveaux standards de coopération basés sur des principes conjoints et inclusifs et encadrés par une réglementation équitable et transparente. Il met aussi en place des pistes de financement multiples, en plus d'inclure les pays africains dans son élaboration (25).

Médiagraphie

(1) C. MARSHALL, George, PLAN MARSHALL, Perspective Monde, Université de Sherbrooke, 2016, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(2) THE GEORGE C. MARSHALL FUNDATION, History of the Marshall Plan, 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(3) Loc. Cit.

(4) SCHMIEG, Evita, Africa : G20 and Proposals for Marshall Plans, SWP Comments, avril 2017, 4 p.

(5) FEDERAL MINISTRY FOR ECONOMIC COOPERATION AND DEVELOPMENT, Africa and Europe : A new partnership for development, peace, and a better future, BMZ, janvier 2017, 34 p.

(6) Ibid., p. 16-18.

(7) Loc. Cit.

(8) Ibid., p. 19-20.

(9) Loc.Cit.

(10) KASPI, André, Marshall Plan, dans Encyclopædia Universalis, 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(11) FEDERAL MINISTRY FOR ECONOMIC COOPERATION AND DEVELOPMENT Op.Cit. p. 21-23.

(12) Loc. Cit.

(13) POUCHARD, Alexandre, Syrie, Erythrée, Afghanistan… ce que fuient migrants et réfugiés, Le Monde, septembre 2015, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(14) LAHLOU, Mehdi, Dossier : Les causes multiples de l'émigration africaine irrégulière, Population & Avenir, no. 676, 2006, p. 4-7.

(15) FEDERAL MINISTRY FOR ECONOMIC COOPERATION AND DEVELOPMENT Op. Cit., p. 24-32.

(16) Loc. Cit.

(17) Loc. Cit.

(18) Loc. Cit.

(19) BARIL, Hélène, Un plan Marshall pour l'Afrique, La Presse, février 2002, p. 1-2.

(20) DEUTSCHE WELLE, Plan Marshall : "L'Afrique n'est pas à reconstruire", juillet 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(21) KOIGI, Bob, L'Allemagne propose un « Plan Marshall » controversé pour l'Afrique, EURACTIV, décembre 2016, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(22) BLUM, Elena, Après les déclarations de Macron sur la natalité en Afrique, que disent les chiffres ?, Le Monde, juillet 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(23) INTERNATIONAL CENTER FOR TRADE AND SUSTAINABLE DEVELOPMENT, L'Allemagne présente son « plan Marshall avec l'Afrique » aux experts de la Banque africaine de développement, mars 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(24) BOUESSEL DU BOURG, Charles, Un plan Marshall serait « bienvenu » pour l'Afrique, affirme la Cnuced qui appelle à un « vrai New Deal » contre l'austérité, Jeune Afrique, septembre 2017, [En Ligne], [hyperlien] (Consultée le 30 novembre 2017).

(25) FEDERAL MINISTRY FOR ECONOMIC COOPERATION AND DEVELOPMENT, Op. Cit., 34 p.



Dernière modification: 2017-12-14 11:30:30

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Allemagne ouvre la porte au cannabis
>février 2019


Allemagne : puissance économique n'est pas synonyme de puissance militaire
>octobre 2018


L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das
>avril 2018


Grève historique en Allemagne
>mars 2018


Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé
>février 2018


Nord Stream 2 : une véritable saga autour d'un projet de pipeline en Europe
>janvier 2018


Vers une étrange répétition de l'histoire ?
>janvier 2018


Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?
>décembre 2017


Le vieillissement démographique en Allemagne : une réalité alarmante
>novembre 2017


Le B.R.I.C.S parmi les grandes puissances du G20 à Hambourg
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019