Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

23 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

4 octobre 2016

Remaniement ministériel en Indonésie : l'économie au coeur du changement


Alex Paquette Guay
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2018
Tremblement de terre et tsunami en Indonésie

décembre
2007
Ouverture de la Conférence de Bali sur les changements climatiques

octobre
1999
Élection d'Abdurrahman Wahid à la présidence de l'Indonésie

mai
1998
Démission du président indonésien Suharto

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

juillet
1976
Annexion du Timor oriental par l'Indonésie

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

septembre
1965
Tentative de coup d'État en Indonésie

septembre
1963
Proclamation de l'indépendance de la Malaisie

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

décembre
1949
Création des États-Unis d'Indonésie

Le 27 juillet 2016, le président indonésien Joko Widodo a annoncé son deuxième remaniement ministériel en deux ans. La réduction de la pauvreté et l'accélération de la croissance économique étaient les raisons principales de ce changement, qui a été en général bien accueilli.

Des objectifs légitimes et des choix controversés

La situation économique actuelle de l'Indonésie, où les inégalités accentuent la pauvreté, a motivé Widodo à effectuer un remaniement. Alors que la Banque mondiale classe l'Indonésie au 109e rang au chapitre de la facilité à faire des affaires (1), certains analystes s'interrogent, comme François Normandin de HEC Montréal selon qui « Widodo a rapidement compris que les assises économiques de l'Indonésie devaient évoluer plus tôt que tard (2)». Lors de l'annonce, le président indonésien a expliqué qu'il avait besoin d'un cabinet capable de s'adapter rapidement aux changements et de produire des résultats concrets (3).

The Jakarta Post ajoute également que la décision de procéder à ce changement répond à un besoin du président de ramener l'ordre dans son cabinet (4). Le dernier remaniement ministériel, effectué en août 2015, avait pour objectif d'accommoder les demandes des différents partis, notamment le Golkar Party. Rappelons que dans la dernière année, Widodo a essayé de tisser des liens avec le principal parti d'opposition, dans le but de consolider ses objectifs (5).

Afin d'assurer une mise en oeuvre efficace des programmes de relance économique, le cabinet compte neuf nouveaux ministres clés dont : Arcandra Tahar (Énergie), Budi Karya Sumadi (Transports), Muhadjir Effendy (Éducation), Eggartiasto Lukita (Commerce), Eko Putro (Transmigration et régions défavorisées), Asman Abnur (Réforme bureaucratique) et Airlangga Hartarto (Industrie).

De plus, l'économiste Sri Mulyani Indrawati, nommée au poste de ministre des Finances, a été très bien accueillie au sein du nouveau cabinet. Ancienne directrice générale de la Banque mondiale, elle a été nommée par la revue Forbes la 37e femme la plus puissante de 2016 (6).

En revanche, de nombreuses critiques ont été formulées contre le choix de Widodo de nommer Wiranto, un ancien commandant des forces armées, en tant que ministre de la Sécurité. Ce mécontentement vient du fait que cet homme a été mis en cause pour violation des droits de l'homme par les procureurs des Nations unies (7). Accusé d'avoir commis des atrocités lors de l'occupation du Timor Oriental par l'Indonésie, entre 1975 et 1999, Wiranto n'a jamais été jugé. Andreas Harsosno, analyste de l'organisation non-gouvernementale Human Rights Watch, a considéré cette affectation comme étant « un retour en arrière (8)».

L'ex-général remplace Luhut Panjaitan, qui est nommé au ministère de la Coordination des affaires maritimes. Plusieurs ont été étonnés de la désaffectation de Panjaitan à titre de ministre de la Sécurité. Par contre, certains experts croient que c'est une stratégie du président pour faire progresser son plan maritime. Ali Nurdin, analyste politique de la Mathla'ul Anwar University, explique que ce poste aura des tâches complexes, étant donné que le président axe son discours vers des objectifs plus maritimes que terrestres (9). Ainsi, toujours selon Nurdin, un homme visionnaire et expérimenté comme Panjaitan est l'homme idéal pour occuper cette fonction (10).

La prochaine puissance maritime ?

La présidence de Widodo est marquée depuis le début de son mandat par un désir marqué de propulser son pays au rang de puissance maritime. Widodo stipulait à cet effet que « le monde doit se rendre compte que l'Indonésie est un grand pays (11) ». Le 17 août dernier, jour de l'Indépendance du pays, la destruction de 71 bateaux a confirmé ce désir. Cet acte symbolique permet d'affirmer la volonté du président de contrer la pêche illégale qui ne cesse de s'accroître dans le pays. Effectivement, les zones maritimes de l'archipel, qui comptent près de 17 000 îles, sont difficiles à contrôler. Le président entend d'ailleurs améliorer les infrastructures entourant ces zones pendant son mandat.

En plus de son plan maritime ambitieux, Widodo devait attirer davantage d'investissements de l'étranger, la situation économique étant précaire et peu diversifiée lorsqu'il a été élu à la présidence. De surcroît, afin de redonner foi au peuple en la politique, l'éradication de la corruption était mise de l'avant dans son discours électoral.

À l'heure actuelle, les résultats semblent positifs. Selon un sondage permettant de mesurer le degré de confiance de la population envers les différentes institutions du pays, la Corruption Eradication Commission (KPK) se situe au troisième rang avec un taux de 82,9 % de confiance, l'Indonesian Military (TNI) étant au premier rang. Dans ce même sondage, le président se situe au deuxième rang avec 83,7 % d'appui, ce qui est considérable (12).

Widodo : l'homme du peuple

L'élection de Widodo, en octobre 2014, a redonné un nouveau souffle à la vie politique indonésienne. En effet, le pays avait été dirigé par des hommes avec un penchant autoritaire. Ancien gouverneur de Jakarta, la capitale de l'Indonésie, Widodo est un homme provenant d'un milieu modeste qui est particulièrement reconnu pour ses nombreuses visites dans les communautés locales. Après une année 2015 difficile, l'opinion publique semble aujourd'hui être en sa faveur.

Paul Rowland, un analyste politique indonésien, a affirmé que le président a démontré beaucoup d'énergie depuis le début de son mandat et a fait plus en trois mois que l'administration précédente en trois ans (13).

Dans le même ordre d'idées, un sondage effectué auprès de la population indonésienne au début de 2016 a démontré que 72 % des répondants considèrent que Widodo est sur la bonne voie pour faire avancer le pays. En cinq ans, c'est l'attitude la plus positive dégagée envers un gouvernement (14). Un autre sondage d'opinion datant de l'été 2016 confirme ce postulat, avec 68 % d'appui pour le président (15).

Selon l'agence Reuters, Widodo a affirmé vouloir se présenter à la prochaine élection, prévue pour 2019 (16). Si sa popularité se maintient dans cette veine, et que les changements économiques prévus se concrétisent, l'homme pourrait bien avoir des chances d'être réélu dans trois ans.




Références:

(1) NORMANDIN, François. « Le casse-tête indonésien », Revue Gestion HEC Montréal, 15 mars 2016, [En ligne], https://www.revuegestion.ca/informer/le-casse-tete... (Page consultée le 2 octobre 2016).

(2) loc. cit.

(3) CHAN, Francis. « Indonesian President Joko Widodo reshuffles cabinet to position country for strong economic growth », The Straits Times, 27 juillet 2016, [En ligne], http://www.straitstimes.com/asia/se-asia/indonesia... (Page consultée le 2 octobre 2016).

(4) PARLINA, Ina et Haeril HALIM. « Jokowi's new Cabinet : who's the boss now? », The Jakarta Post, 28 juillet 2016, [En ligne], http://www.thejakartapost.com/longform/2016/07/28/... (Page consultée le 3 octobre 2016).

(5) loc. cit.

(6) CHAN, Francis, op. cit.

(7) ASIALYST. « Indonésie : l'économie au coeur du remaniement ministériel », 27 juillet 2016, [En ligne], https://asialyst.com/fr/2016/07/27/indonesie-l-eco... (Page consultée le 2 octobre 2016).

(8) loc. cit.

(9) CHAN, Francis, op. cit.

(10) loc. cit.

(11) DE GRANDI, Michel. « L'Indonésie veut réaffirmer sa puissance maritime », Les Echos, 16 aout 2016, [En ligne], http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/021120... (Page consultée le 2 octobre 2016).

(12) FITRI RAMADHANI, Nurul. « Public optimistic about Jokowi performance », The Jakarta Post, 13 janvier 2016, [En ligne], http://www.thejakartapost.com/news/2016/01/13/publ... (Page consultée le 3 octobre 2016).

(13) NAZEER, Zubaidah. « Joko Widodo's 100 days as Indonesia President : Tough, decisive and lucky » The Jakarta Post, 23 février 2015, [En ligne], http://www.thejakartapost.com/news/2015/01/23/joko... (Page consultée le 3 octobre 2016).

(14) FITRI RAMADHANI, Nurul, op. cit.

(15) CHALMERS, John. « Indonesia's Widodo masters the politics, but reform agenda fades », Reuters, 31 aout 2016, [En ligne], http://www.reuters.com/article/us-indonesia-presid... (Page consultée le 3 octobre 2016).

(16) loc. cit.

Dernière modification: 2016-10-10 11:49:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La justice indonésienne progresse dans sa lutte à la corruption
>septembre 2018


Le coût du séparatisme en Indonésie
>avril 2018


Les Indonésiens dans la rue pour la condamnation d'Ahok
>janvier 2017


Remaniement ministériel en Indonésie : l'économie au coeur du changement
>octobre 2016


Déforestation en Indonésie : un pilier économique, mais un désastre écologique
>novembre 2014


Une élection indonésienne marquante
>octobre 2014


Élection présidentielle à saveur populiste en Indonésie
>février 2014


L'Indonésie : un essor économique impressionnant
>mars 2013


Indonésie : recul de la liberté de culte sous un « mahométisme » persistant
>septembre 2012


L'Indonésie : terre de discrimination raciale et d'inéquités
>octobre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016