21 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

16 février 2016

Liban : des actes de terrorisme aux conséquences multiples?


Vincent Larouche
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2015
Attentats terroristes au Liban

juillet
2006
Début d'un conflit entre le Hezbollah et Israël dans le sud du Liban

février
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

octobre
2002
Ouverture du neuvième Sommet de la Francophonie

mars
1992
Attentat contre l'ambassade d'Israël en Argentine

octobre
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

octobre
1983
Attentat meurtrier au Liban contre des troupes américaines et françaises

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

juillet
1958
Intervention de troupes américaines au Liban

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 12 novembre 2015, Beyrouth, la capitale du Liban, connait un des attentats les plus meurtriers de son histoire. En effet, un double attentat vient enlever la vie à plus de 43 personnes et en blesse plus de 239. Le pays est en deuil. Pour la première fois, toutes les écoles sont fermées pour commémorer les victimes et donner la chance aux familles de se recueillir. L'attaque est revendiquée par l'État Islamique (EI), organisation militaire visant l'instauration d'un territoire respectant les règles et lois fondamentalistes de l'Islam, la charia.

Un spectre large à considérer

Les divergences d'opinions à l'échelle de la communauté internationale sont faibles. En effet, ne pas condamner les actes commis à Beyrouth amènerait l'opprobre des Nations unies (ONU), désireuses de privilégier les méthodes pacifiques pour le règlement des différends entre États. Cependant, une particularité caractérise le contexte actuel. L'expansion de l'EI est reliée à la crise en Syrie où le pouvoir en place est contesté, menant à une guerre civile (1). Alors que certains s'insurgent contre une autre attaque terroriste de nature religieuse, d'autres critiquent certains aspects incidents.

Pour la communauté internationale, cette attaque est une atrocité. Après avoir sévèrement condamné les attentats, Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, propose de porter les organisateurs de ces crimes devant la justice. Il fait aussi un appel au calme et au pacifisme de la part du gouvernement libanais (2).

Ces attentats amènent aussi d'autres questions, notamment l'enjeu relatif à la crise migratoire (3). Dans un communiqué du 19 novembre, la presse des Nations unies révèle que la communauté internationale est inquiète face à la gestion de la crise des migrants. Elle indique que les portes ne devraient pas se fermer aux victimes fuyant la violence de la guerre, parce que des terroristes de l'EI pourraient s'intégrer aux foules. Pour l'ONU, il est prioritaire de venir en aide aux victimes malgré tout.

À l'échelle régionale, il est connu que l'attaque de l'EI a été effectuée dans un fief du Hezbollah, une organisation politique du Liban considérée chiite (4). Le chiisme est une interprétation de l'Islam s'opposant en certains points à la vision sunnite, qui prône le respect de la sunna. Il s'agit donc pour plusieurs d'une attaque comme une autre dans la région, mais d'une ampleur plus importante qu'à l'habitude. Pour marquer l'importance du drame, le Liban décréta le 13 novembre 2015 un jour de deuil, fermant toutes les écoles.

Un suivi militaire?

Certains États spécifiques se sentent concernés. Le président américain, Barack Obama, va jusqu'à affirmer que les attaques contre Beyrouth et celles de Paris, qui ont eu lieu le 13 novembre, étaient des attaques contre l'humanité (5).

Plusieurs raisons ont motivé l'action du groupe État armé islamique, bien qu'aucune ne les justifient. Les actes furent commis dans le quartier de Burj Al-Barajneh. Celui-ci est reconnu pour être un lieu fréquenté par les membres du Hezbollah. Or, pour l'EI, ceux-ci sont des apostats, c'est-à-dire des gens ayant rejeté l'endoctrinement d'une religion (6). Il est reconnu que le Hezbollah se déclare contre la formation de l'EI.

Des mesures de sécurité existaient déjà au Liban, aux prises avec de graves problèmes de terrorisme. Le gouvernement, actuellement instable, a promis à la population de continuer à lutter contre le terrorisme (7). Des problèmes relatifs à la présidence du pays viennent cependant brouiller les cartes. Il reste à voir si une alliance internationale prendra forme pour pousser davantage la lutte contre l'EI.




Références:

1. UN News center, Paris, Beirut attacks must not be pretext for slamming shut doors to refugee-UN officials, 19 novembre 2015, (EN LIGNE), http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=52609... , (page consultée le 15 février 2016)

2. Loc. cit.

3. UN News center, Lebanon: officials condemn attack in Beirut suburb, call for terrorist to be brought to justice, 12 novembre 2015, (EN LIGNE), , (page consultee le 15 février)

4. UN News center, Beirut attacks..., Op. cit.

5. HALL, Richard , After Beirut, how Lebanon responded to Paris attacks, GlobalPost, 18 novembre 2015, (EN LIGNE), http://www.usatoday.com/story/news/world/2015/11/1... (page consultee le 15 février 2016)

6. UN News center, Beirut attacks..., Op. Cit.

7. BBC News, Lebanon holds days of mourning after deadly Beirut blast, 13 novembre 2015, (EN LIGNE), http://www.bbc.com/news/world-middle-east-34805466, (page consultée le 15 février 2016).

Dernière modification: 2016-02-22 07:48:35

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Liban : une dette qui fait boule de neige
>septembre 2019


L'appareil démocratique rouillé du Liban
>février 2018


Michel Aoun : de militaire à président du Liban
>novembre 2016


Liban : des actes de terrorisme aux conséquences multiples?
>février 2016


La présidentielle libanaise : un casse-tête tant interne qu'externe
>octobre 2014


« L'État » Hezbollah
>février 2010


Le retour de la stabilité au pays du Cèdre?
>février 2010


La politique étrangère d'Obama au Moyen-Orient
>février 2010


Attaque du « Drakkar » au Liban : 25 ans déjà
>octobre 2008


Chrétiens et musulmans, main dans la main au Liban
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019