Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

23 février 2016

Le VIH/Sida : est-il trop tard pour les Botswanais ?


Priscilla Hayes
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

octobre
1997
Tenue d'un référendum constitutionnel au Botswana

juillet
1980
Décès du président botswanais Seretse Khama

Plus de 36,9 millions de personnes sont affectées par le virus du sida dans le monde (1). Le Botswana, un pays démocratique de l'Afrique australe d'environ 1,8 million d'habitants, est gravement concerné par cette situation. En effet, il se situe au deuxième rang mondial pour son taux de prévalence du VIH/Sida. Malgré les mesures prises par le gouvernement, 23,4 % de sa population était porteuse du virus en 2013 selon une étude faite par les Nations unies (2).

Une propagation lourde en conséquence

Avec une transmission du virus qui atteint toutes les tranches d'âge de la population botswanaise, le VIH/Sida est caractérisé comme épidémique pour le pays. Plusieurs facteurs permettent d'expliquer cette propagation.

L'une des principales raisons de cette propagation est la multitude de partenaires sexuels des Botswanais qui sont non protégés. En effet, ce sont un peu plus de 25 % des femmes et 40 % des hommes qui ont affirmé avoir eu des relations sexuelles non protégées avec différents partenaires (3). Le risque de transmission du virus est alors très élevé.

Une autre raison qui est moins connue concerne l'expansion du secteur de l'exploitation minière du pays. Étant le premier producteur de diamants au monde, le Botswana a profité d'une stabilité économique qui n'est pas sans conséquence (4). Cette industrie minière a fortement participé à la propagation du sida à la suite des rapports non protégés entretenus par les travailleuses du sexe et les mineurs, lorsque ceux-ci retournent avec leurs partenaires respectifs.

Même si le gouvernement du pays a établi des mesures afin de contrôler l'épidémie du VIH/Sida, de graves conséquences découlent de ce virus. Nous pouvons notamment penser à l'espérance de vie des Botswanais qui est très préoccupante. En 12 ans, soit entre 1998 et 2010, celle-ci a chuté de 64 à 40 ans (5).

Un autre problème est lié au secteur économique. Lorsque nous prenons en considération que les personnes atteintes du sida sont dans la majorité en âge de travailler (15 à 49 ans), un haut pourcentage de main-d'oeuvre est perdu (6). Que ce soit reflété par l'absentéisme des travailleurs, des pertes de compétences et même de la mortalité, les chiffres démontrent que la situation au Botswana est grave. De 2001 à 2005, il y a eu une perte de 18 % de la main-d'oeuvre (7). En 2020, cela pourrait représenter jusqu'à 31 %.

Une lutte gouvernementale

Plusieurs mesures sont mises en place par le gouvernement botswanais dans cette lutte contre le virus du VIH/Sida. Parmi ces mesures, le budget du pays est directement ciblé. À titre comparatif, c'est 25 % du budget total du Botswana qui est distribué dans le domaine de la santé, contrairement à 5 % pour l'armée (8). Cela permet à la population du pays de bénéficier de soins de santé gratuits et de tests de dépistage du virus.

Toutefois, si un individu se trouve porteur du virus, et donc séropositif, il bénéficie de traitements médicaux et psychologiques gratuits. Des suivis sont également faits à titre préventif auprès des jeunes enfants nés d'une mère porteuse du VIH/Sida, afin d'éviter la transmission éventuelle du virus (9).

Une autre mesure consiste à offrir une éducation secondaire pour tous, ce qui sensibilise les jeunes aux risques de contracter le virus et aux conséquences que cela peut engendrer. Pour ce qui est du taux de prostitution, qui est une des causes importantes de la transmission du sida, le gouvernement botswanais estime qu'une législation de la prostitution permettrait un contrôle de la maladie. Cependant, rien n'a été prouvé à ce jour (10).

Bien que le Botswana et son gouvernement mettent tout en place afin d'offrir des solutions à la lutte contre le sida, les bilans onusiens et les études restent sceptiques quant aux réelles avancées pour le pays. Le manque de personnel médical et le fait que trop de Botswanais n'utilisent pas les services de prévention et de dépistage font en sorte que le virus ne cesse de se propager. Le taux de mortalité infantile et des personnes affectées reste alors trop élevé pour parler d'un succès de cette lutte contre le virus du VIH/Sida.




Références:

(1) ONUSIDA. Les pays adoptent la Stratégie d'accélération de l'ONUSIDA pour doubler le nombre des personnes sous traitement contre le VIH d'ici à 2020, http://www.unaids.org/fr/resources/presscentre/pre... (Page consultée le 22 février 2016).

(2) OMS. Rapport Mondial : Rapport ONUSIDA sur l'épidémie mondiale de sida 2013, 2013,http://www.unaids.org/sites/default/files/med... (Page consultée le 22 février 2016).

(3) Sello Morseta. La prévalence du VIH reste élevée, Press Services New Agency, 27 février 2009, http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=5242, (Page consultée le 22 février 2016).

(4) Fanny Chabrol. Le VIH/sida au Botswana, Juillet 2005, Le Journal du Sida, http://www.arcat-sante.org/a/JDS/numero/177, (Page consultée le 22 février 2016).

(5) Loc. cit.

(6) France Diplomatie. Présentation du Botswana, 3 avril 2015, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/bot... (Page consultée le 22 février 2016).

(7) OIT. Projection de la population et de la main-d'?uvre, Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, Division de la population (1998) Perspectives démographiques mondiales, 2000.

(8) UNICEF, Un rapport spécial sur la journée mondiale contre le SIDA et les effets du VIH/SIDA au Botswana, http://www.unicef.org/french/aids/botswana_30241.html, (Page consultée le 22 février 2016).

(9) Loc. cit.

(10) Refentse Moyo. Botswana : légaliser la prostitution pour contrer le sida, La Presse, 18 novembre 2011, http://www.lapresse.ca/international/afrique/20111...

Dernière modification: 2016-02-29 07:55:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Botswana et les diamants : une économie qui brille sur la scène internationale
>septembre 2018


Présidence de Ian Khama : un succès démocratique pour le Botswana
>février 2018


Le commerce de l'ivoire : un danger pour les éléphants
>décembre 2016


Le VIH/Sida : est-il trop tard pour les Botswanais ?
>février 2016


Un exemple de démocratie en Afrique australe
>octobre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016