22 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

16 février 2016

New York devenue un exemple de lutte contre la criminalité


Catherine Asselin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Considérée pendant plusieurs années comme l'une des villes les plus dangereuses des États-Unis, New York fait désormais très bonne figure en ce qui a trait à son taux de criminalité. L'année 2014 a été une année record avec seulement 328 homicides, le chiffre le plus faible depuis 1963.

La théorie de la « fenêtre cassée »

En 1990, on comptait plus de 2 262 meurtres à New York (NYC). En 2014, le chiffre a chuté sous la barre des 350, faisant de NYC l'une des grandes villes les plus sûres des États-Unis (1). Au total, c'est une baisse de 85 % des meurtres depuis 1990. Comment expliquer cette diminution ?

C'est à partir de 1994 que la criminalité a commencé à chuter dans la ville. Cette baisse est souvent associée aux politiques de l'ancien maire de l'époque, le républicain Rudolph Giuliani. En 1993, il fait sa campagne électorale sur la lutte contre le crime par la politique de la « tolérance zéro ». Cette politique propose des condamnations plus sévères contre tous les crimes et une présence accrue de policiers sur le terrain (2). Avec la tolérance réduite à zéro, il n'y a aucune circonstance atténuante considérée lors d'un crime.

Cette politique de la tolérance zéro consiste en l'application de la théorie de la « fenêtre cassée ». Instaurée par les sociologues et criminologues George L. Kelling et James Wilson en 1982 (3), cette théorie s'est avérée essentielle dans la lutte contre la criminalité à NYC. Elle est fondée sur l'exemple bien simple d'une vitre cassée. Si la vitre cassée d'un édifice n'est pas immédiatement remplacée, toutes les autres seront cassées peu de temps après, parce que la première vitre cassée laisse croire que le bâtiment est abandonné.

L'idée est qu'il faut répondre aux méfaits quotidiens moins graves que les homicides - mendicité, prostitution, vol, alcoolisme, etc. - pour rassurer la population, mais aussi améliorer l'efficacité du système pénal et empêcher les récidives. Huit ans après l'application de la politique de la tolérance zéro, le nombre de meurtres à New York a été divisé par trois (4).

Outre l'application de cette politique, l'utilisation généralisée de l'informatique et l'augmentation de caméras de surveillance sont aussi des aspects ayant contribué à la diminution des crimes (5). De plus, la présence active d'un corps policier dans la ville demeure aussi l'un des fondements de cette baisse. En 2014, la ville de 8,4 millions d'habitants comptait plus de 34 500 policiers (6).

Un retour à la hausse en 2015

Bien que l'année 2014 a été historique sur le plan de la diminution de la criminalité, une augmentation a été observée en 2015. Selon le New York City Police Departement (NYPD), les meurtres auraient augmenté de 10 % par rapport à 2014 (7). Effectivement, en date du mois d'août 2015, la ville a enregistré 196 homicides contre 178 à la même période, il y a un an (8).

Pour le porte-parole de la NYPD, Stephen Davis, l'augmentation de la violence en 2015 a aussi été présente dans d'autres grandes villes des États-Unis. Le cas de New York ne serait pas un phénomène isolé (9). En effet, selon un échantillonnage publié dans le journal The New York Times au mois d'août 2015, la ville de NYC ferait même bonne figure. D'autres villes telles que Milwaukee, St-Louis, Baltimore et Washington ont vu leur taux d'homicide augmenter de plus de 40 % en comparaison avec 2014 (10).

D'autres analystes proposent une critique de la politique de la tolérance zéro. Pour Bernard Harcourt, professeur de droit pénal et de sociologie à Chicago, la politique de tolérance zéro maintient seulement une illusion de l'ordre qui réduit les libertés individuelles et stigmatisent les populations (12). Les effets positifs à long terme de cette politique seraient d'ailleurs mitigés selon plusieurs chercheurs, ce qui pourrait expliquer un possible retour du crime dans la ville de New York.




Références:

(1) LAUER, Stéphane. « Combat de coqs entre les grands patrons de la police », Le Monde, 15 janvier 2016, [en ligne ], http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/01/06... (page consultée le 14 février 2016).

(2) LE MONDE. « Aux origines de la tolérance zéro », 15 juillet 2011, [en ligne ], http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/08/15/a... , (page consultée le 14 février 2016).

(3) ROCHÉ, Sébastien. « La théorie de la « vitre cassée » Incivilités et désordres en public », Revue française de science politique, 2000, Vol. 50 , N. 3 , pp. 387-41.

(4) RAYNALD, Matthias. « New York : le nombre d'homicides n'a jamais été aussi bas », Le Figaro, 2 janvier 2015, [en ligne ], http://www.lefigaro.fr/international/2015/01/02/01... (page consultée le 14 février 2016).

(5) LAUER, Stéphane. op.cit.

(6) LA PRESSE. « New York: 330 policiers supplémentaires pour endiguer la criminalité », 10 juin 2015,[en ligne ], http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/20... (page consultée le 14 février 2016).

(7) DESTEFANO , Anthony M. « Violent crime spike in New York City similar to increases in cities nationwide, authorities say », Newsday, 3 aout 2015, [en ligne ], http://www.newsday.com/news/new-york/violent-crime... (page consultée le 14 février 2016).

(8) Ibid.

(9) Ibid.

(10) DAVEY, Monica et SMITT Mitch. « Murder Rates Rising Sharply in Many U.S. Cities »,The New York Times, 31 aout 2015, [en ligne ], http://www.nytimes.com/2015/09c/01/us/murder-rates... (page consultée le 14 février 2016).

(11) LE MONDE. « Aux origines de la tolérance zéro », 15 juillet 2011, [en ligne ], http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/08/15/a... , (page consultée le 14 février 2016).

(12) Ibid.

Dernière modification: 2016-02-22 07:50:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate
>septembre 2019


L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019