Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

23 février 2016

Fukushima, Japon : les fantômes du passé ressurgissent


Catherine Laflamme
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2017
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2014
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2012
Élection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

mars
2011
Séisme dévastateur au Japon

août
2009
Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2005
Élection d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire au Japon

janvier
1995
Tremblement de terre d'Haansh Anshin-Awaji (Kobe), au Japon

novembre
1990
Intronisation de l'empereur japonais Akihito

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

août
1978
Signature d'un traité de paix et d'amitié entre la Chine et le Japon

juillet
1976
Arrestation de l'ex-premier ministre japonais Kakuei Tanaka

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

décembre
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

septembre
1951
Signature d'un traité de paix avec le Japon à San Francisco

mai
1947
Entrée en vigueur de la nouvelle Constitution japonaise

Le 11 mars 2011, à 14h46 heure locale (1), un puissant séisme de magnitude 8,9 sur l'échelle de Richter a frappé les côtes pacifiques du nord-est du Japon (2). Le tremblement de terre a par la suite créé un tsunami dont les vagues atteignaient jusqu'à 10 mètres de hauteur. Près de 600 km de littoral a été ravagé et la mer a pénétré les terres sur près de 10 km de profondeur (3). Le bilan humain s'élève à 15 881 morts et 2 668 disparus (4). À cela s'ajoutent 2 554 personnes qui ont succombé à la dégradation de leurs conditions de vie résultant du tsunami (5).

L'Empire du Soleil levant a connu la dévastation. Cette catastrophe détruisit de nombreux villages, villes, écoles, ports, maisons et conduisit à un accident nucléaire dans la préfecture de Fukushima. Cinq ans après ce chamboulement, les dommages reliés à l'incident ont atteint de 16 000 à 25 000 milliards de yens, soit entre 3 % et 5 % du produit intérieur brut japonais (6). Cela causa des dommages irrévocables et souleva le questionnement populaire face à la sécurité du nucléaire comme source énergétique principale (7).

Le début d'une réticence

Le site de Fukushima comptait 10 réacteurs nucléaires (8). Lorsque le séisme se fit sentir sur l'archipel, les réacteurs se sont arrêtés d'eux-mêmes, ce qui correspondait aux procédures d'urgence habituelles (9). Cependant, à la suite de plusieurs incidents qui ont suivi le tsunami, les systèmes de refroidissement qui servaient à la protection des réacteurs ont complètement cessé de fonctionner (10). Ce qui empêchait ainsi tout facteur de protection. La centrale nucléaire s'est donc retrouvée laissée à elle-même et représentait un grave danger d'explosion (11). Le manque de refroidissement a amené la connexion des coeurs de deux réacteurs nucléaires, ce qui a entrainé le rejet de déchets radioactifs (12). De graves problèmes socio-sanitaires et environnementaux s'en s'ont suivi.

Des groupes anti-nucléaires se sont formés à la suite de ces incidents (13). Plusieurs manifestations ont vu le jour dans plusieurs grandes villes du Japon, dont Tokyo (14). La crainte populaire était à son apogée. La gravité de la situation a amené la population à se mobiliser; elle ne voulait plus d'énergie nucléaire au pays. Quelques années après les évènements, en 2013, plusieurs parcs nucléaires ont été entièrement fermés par souci de sécurité et de maintenance pour un temps indéterminé (15).

Lent retour du nucléaire

La méfiance du peuple nippon pour le nucléaire et les doutes envers celui-ci persistent. En 2015, deux Japonais sur trois s'opposaient toujours à la relance dans le secteur (16). Après le tsunami qui a ravagé le pays en 2011, et malgré l'hostilité de l'opinion populaire, les centrales nucléaires ont commencé tranquillement à redémarrer (17).

Depuis les cinq dernières années, les changements sont peu apparents. En effet, les centrales nucléaires n'ont jamais vraiment disparu, même si certaines d'entre elles ont été interrompues, pour des raisons de manutention. De ce fait, le premier ministre actuel Shinzo Abe a toujours affirmé publiquement son intérêt envers l'énergie nucléaire (18). L'ancien premier ministre Naoto Kan, du Parti démocrate, était au gouvernement au moment de la catastrophe de Fukushima (19). Le 26 janvier 2016, il a commenté l'annonce de la relance du nucléaire du gouvernement actuel, en rappelant que la catastrophe de Fukushima était « toujours d'actualité et loin d'être réglée (20). » Il a ajouté que le projet du Parti libéral-démocrate d'Abe était d'augmenter la part du nucléaire jusqu'à 20 %, voire 22 % de la production d'électricité d'ici à 2030 (21).

Pour Kan, le projet est « insensé » à moins de construire de nouvelles centrales ou de prolonger la durée d'utilisation des réacteurs (22). Les centrales ne disparaitront donc pas de sitôt de l'archipel japonais, puisque l'on retournerait tranquillement à l'ère du nucléaire comme première source d'énergie exploitée.




Références:

(1) Mercier, Catherine, Tsunami du 11 mars 2011 : le Japon se souvient, Radio-Canada, 11 mars 2013, http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international... (Page consultée le 19 février 2016).

(2) Lutaud, Bénédicte, Les séismes les plus puissants depuis un siècle, Le Figaro, 3 novembre 2011, http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/11/01... (Page consultée le 19 février 2016).

(3) Pons, Philippe, Le nouveau visage d'Honshu, un nord dévasté et un sud épargné, Le Monde, 28 mars 2011, http://www.lemonde.fr/japon/article/2011/03/28/le-... (Page consultée le 19 février 2016).

(4) Agence France Presse, Japon : minute de silence en hommage aux 20 000 morts du tsunami de 2011, L'OBS, http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130311.AF... (Page consultée le 19 février 2016).

(5) Loc. cit.

(6) La Banque de France, « Les répercussions du séisme du 11 mars sur l'économie japonaise et l'économie mondiale », Bulletin de la Banque de France, no184, 2011, p. 2.

(7) Agence France Presse, Japon : minute de silence en hommage aux 20 000 morts du tsunami de 2011, L'OBS, http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130311.AF... (Page consultée le 19 février 2016).

(8) Szadkowski, Michaël, Fukushima : Un accident inédit dans l'histoire du nucléaire, Le Monde, 13 mars 2011, http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/03/13/f... (Page consultée le 19 février 2016).

(9) Loc. cit.

(10) Loc. cit.

(11) Loc. cit.

(12) Le Hir, Pierre, À la recherche des c?urs perdus des réacteurs nucléaires de Fukushima, Le Monde, 1er avril 2015, http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/01/a... (Page consultée le 19 février 2016).

(13) Gaulène, Mathieu, « Le mouvement anti-nucléaire japonais depuis Fukushima », CERI SciencesPo, juin 2012, p.1.

(14) Loc. cit.

(15) Agence France Presse, Reuters, Quatre ans après Fukushima, le Japon lutte encore contre ses conséquences, Le Monde, août 2015, http://www.lemonde.fr/energies/article/2015/08/11/... (Page consultée le 19 février 2016).

(16) Reuters, Japon : Le débat sur la relance du nucléaire passe par la case judiciaire, Challenges, 5 mars 2015, http://www.challenges.fr/monde/20150305.REU2997/ja... (Page consultée le 19 janvier 2016).

(17) Mesmer, Philippe, Nouvelle relance de réacteurs au Japon, Le Monde, 1er janvier 2016, http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/... (Page consultée le 19 février 2016).

(18) Forbes, Alex, Back to a nuclear future : the Abe government restarts Japan's energy policy, Energy Post, 2 mars 2015, http://www.energypost.eu/back-nuclear-future-abe-g... (Page consultée le 26 février 2016).

(19) Mesmer, Philippe, op. cit.

(20) Loc. cit.

(21) Loc. cit.

(22) Loc. cit.

Dernière modification: 2016-02-29 07:52:36

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La peine de mort au Japon : une violation des droits de la personne?
>novembre 2018


Tokyo face à plusieurs défis pour les Jeux olympiques
>octobre 2017


JEFTA : la réponse euro-japonaise à l'isolationnisme
>octobre 2017


Sommet Russie-Japon : l'économie avant la paix
>février 2017


Japon : du pain sur la planche pour Murata à la tête de l'opposition
>janvier 2017


Les élections japonaises : une ouverture vers une révision constitutionnelle
>septembre 2016


Japon : une relance économique risquée
>septembre 2016


Fukushima, Japon : les fantômes du passé ressurgissent
>février 2016


Le règne d'Ahikito : l'empereur moderne
>octobre 2015


Shinzo Abe devant le Congrès américain: une première historique
>septembre 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016