Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 août 2016

Une stratégie gagnante d'Hillary Clinton


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Dans la foulée de la convention démocrate et des erreurs répétées de Donald Trump, les sondages accordent une avance aussi élevée en date du 4 août que 15 % en faveur d'Hillary Clinton. Néanmoins, Mme Clinton ne doit pas prendre l'élection comme gagnée d'avance. En 1988, Michael Dukakis disposait le 26 juillet d'une avance de 17 % contre George H. W. Bush et Bush remporta les élections.

Les primaires démocrates et républicaines ont été marquées par une volonté de changement. Les succès électoraux de Sanders et Trump en sont la preuve manifeste. Par contre, Hillary Clinton est apparue comme la candidate de l'establishment, comme le symbole de la continuité.

Cette continuité apparaît encore plus dans la campagne présidentielle. Pourtant, plus de 60 % des Américains sont insatisfaits et considèrent que les États-Unis ne vont pas dans la bonne direction. Comment Hillary Clinton peut-elle alors miser justement sur une politique de continuité?

D'ailleurs, Hillary Clinton part avec un handicap important puisque 64 % des Américains ne la considèrent pas comme étant honnête et ne lui font pas confiance. Toutefois, Donald Trump obtient une note encore plus mauvaise à ce niveau. La stratégie de Trump a consisté jusqu'ici à transformer l'élection présidentielle en un référendum sur Hilary Clinton. Manifestement, cette stratégie n'a pas fonctionné. Pire encore, Mme Clinton a réussi à faire de l'élection un plébiscite contre Trump.

Mme Clinton est la personne la plus expérimentée et la plus qualifiée à avoir jamais brigué la présidence américaine. En contrepartie, Donald Trump apparaît non seulement comme inexpérimenté, mais ses sorties intempestives et inconsidérées ont amené plusieurs anciens fonctionnaires, hauts conseillers républicains et généraux, dont John Allen, Michael Morell et Brent Scowcroft, à affirmer que Trump était inapte à assumer le poste de commandant en chef et que son élection mettrait en danger la sécurité nationale des États-Unis. En conséquence, ces derniers ont accordé ouvertement leur soutien à Mme Clinton.

Si Trump se présente comme le changement, il n'a fait jusqu'ici que tenir un discours négatif sur la situation de la société américaine, sans proposer de mesures concrètes pour rendre leur grandeur aux États-Unis. Par contre, Mme Clinton propose une vision globale sur la façon dont son administration pourrait répondre aux différents problèmes touchant la société américaine.

Les propositions de Mme Clinton s'inscrivent en continuité avec les politiques mises en place par Barack Obama. Or, il appert que le président Obama est très populaire : 54 % des Américains sont satisfaits de la façon qu'il remplit sa tâche, un taux de satisfaction similaire à ceux que Ronald Reagan et Bill Clinton avaient à la fin de leur deuxième mandat. Obama n'est donc pas blâmé par les Américains pour l'incurie de Washington.

Cette popularité d'Obama peut apparaître a priori étrange, car la portion des Américains qui se montrent les plus insatisfaits se situe chez les démocrates avec un taux de plus de 70 %. Ce paradoxe s'explique aisément si on considère que la majorité des Américains blâment d'abord le Congrès, dominé par les républicains, pour le dysfonctionnement du gouvernement fédéral.

Dans ce contexte, la stratégie de Mme Clinton consiste à se laisser porter par la popularité d'Obama. En se positionnant comme si elle sollicitait un troisième mandat pour Obama, Mme Clinton cherche justement à recréer la coalition qui a permis au président Obama de remporter deux élections. Cette coalition repose largement sur les femmes, les Afro-Américains, les Hispaniques et les musulmans, différents groupes que Donald Trump s'est mis à dos par des déclarations outrancières.

Plus encore, pour la première fois depuis au moins 50 ans, une majorité des électeurs ayant une formation universitaire est disposée à voter pour le Parti démocrate. Par contre, Mme Clinton, contrairement à Obama, a de la difficulté à inciter les jeunes à voter pour elle.

Par ailleurs, l'équipe Clinton sait que leur candidate ne peut pas l'emporter en comptant uniquement sur les erreurs de son adversaire. Il faut que sa campagne génère suffisamment d'enthousiasme pour connecter le pays à ses valeurs morales fondamentales. L'engagement d'Hillary Clinton en faveur de la justice sociale devrait lui attirer le soutien de l'aile progressiste. C'est uniquement ainsi qu'elle pourra être assurée que le vote en sa faveur sortira la journée des élections.

Mme Clinton a passé la première étape en ce sens. Le Parti démocrate a rapidement soigné ses blessures. Contrairement à un Parti républicain encore largement divisé, les partisans de Sanders se sont ralliés à 86 % derrière Mme Clinton.

Toutefois, Mme Clinton n'a pas le charisme de Barack Obama. Heureusement, elle dispose d'une organisation bien huilée dans chacun des États et le concours de milliers de bénévoles. Ces derniers sont déjà en campagne pour inscrire des milliers de nouveaux électeurs hispaniques et musulmans sur les registres électoraux. Cette étape est essentielle pour une victoire en novembre.

Nous sommes encore à trois mois des élections. Or un mois en politique est une éternité. Beaucoup d'événements peuvent survenir durant ce temps. Toutefois, Mme Clinton est consciente de la situation. Son équipe ne tient rien comme acquis. Plus encore, son organisation fonctionne comme si Mme Clinton traînait en arrière par cinq ou six points. Cette stratégie prudente est judicieuse. Elle permet de maximiser les efforts pour faire sortir le vote.



Dernière modification: 2016-08-11 08:10:02

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Un véritable tsunami démocrate
>décembre 2018


Les États-Unis suffoquent sous la dette
>novembre 2018


Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump
>novembre 2018


Une dangereuse transformation de la politique américaine?
>novembre 2018


Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame
>octobre 2018


Le plus atypique de tous les présidents américains
>octobre 2018


Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon
>octobre 2018


Au-delà du nationalisme économique de Trump
>septembre 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016