6 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 février 2016

Vers une meilleure qualité de l'air à New Delhi


Catherine Asselin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Réélection en Inde d'un gouvernement dirigé par le Bharatiya Janata Party de Narendra Modi

août
2018
Début d’inondations dévastatrices en Inde

avril
2014
Élection en Inde d'un gouvernement dirigé par le Parti Bharatiya Janata de Narendra Modi

avril
2009
Tenue d'élections législatives en Inde

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

avril
2004
Tenue d'élections législatives en Inde

janvier
2001
Tremblement de terre dévastateur à Gujarat, en Inde

septembre
1999
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

février
1998
Tenue d'élections législatives en Inde

avril
1996
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1991
Assassinat de l'ex-premier ministre indien Rajiv Gandhi

novembre
1989
Élection d'un gouvernement du Front national en Inde dirigé par V. P. Singh

décembre
1984
Tragédie industrielle à Bhopal, en Inde

octobre
1984
Assassinat de la première ministre indienne Indira Gandhi

janvier
1980
Élection du parti du Congrès d'Indira Gandhi en Inde

octobre
1979
Attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa de Calcutta

mars
1977
Élection du Parti Janata en Inde

juin
1975
Proclamation de l'état d'urgence en Inde

En 2014, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que la capitale indienne, New Delhi, était la ville la plus polluée de la planète. Pour remédier à cette situation, le gouvernement indien a récemment instauré des mesures restrictives sur l'utilisation des automobiles dans la capitale. Des politiques bien ambitieuses pour un pays ayant de nombreux défis sociaux et économiques.

Des mesures restrictives pour les automobiles

En janvier 2015, la Cour suprême indienne avait interdit l'immatriculation de voitures à diesel à New Delhi, notamment les 4 x 4 et les voitures avec un moteur supérieur à 2000 centimètres cubes (1). Cette interdiction temporaire était restée en vigueur jusqu'en avril 2015. Toutefois, diminuer la pollution d'une ville comptant plus de 8,5 millions de voitures nécessite de plus grands moyens.

En février 2016, une nouvelle restriction a été implantée par le gouvernement indien. Dorénavant, les voitures privées ne seront autorisées qu'une journée sur deux entre le 15 et le 30 avril, selon que leur immatriculation se termine par un chiffre pair ou impair (2). Ces mesures demeurent cependant insuffisantes compte tenu du problème de la qualité de l'air dans la ville, mais aussi dans tout le pays.

En 2012, la pollution de l'air avait causé plus de 712 000 décès en Inde (3), atteignant 1,5 million de décès en 2014 (4). Outre l'utilisation des voitures, plusieurs autres facteurs seraient responsables de la mauvaise qualité de l'air. La combustion de bois, de bouses sèches et d'autres biomasses dans les habitations pour cuisiner et se chauffer auraient aussi un impact important. Des millions de familles sont ainsi exposées à des niveaux élevés de particules toxiques dans leur propre demeure.

Croissance plutôt qu'environnement : une bonne stratégie ?

Les problèmes environnementaux en Inde font aussi écho sur la scène internationale. Malgré les récentes politiques du pays pour diminuer la pollution, la réputation indienne en matière environnementale se porte mal. L'Inde est devenu le troisième pays le plus pollueur au monde et sa consommation énergétique ne fait qu'amplifier. Entre 1990 et 2013, les émissions indiennes de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de plus de 67 % (5). La croissance démographique du pays, qui atteint plus de 19 millions d'habitants par année, risquerait même de faire doubler les émissions de GES d'ici 2030 (6).

Pour le gouvernement indien, réussir à réduire les GES demeure un défi complexe. L'Inde a avant tout besoin de se développer. Plus de 300 millions d'Indiens ne sont pas connectés à un réseau d'électricité, sans compter la pauvreté qui touche encore un habitant sur cinq (7). En décembre 2015, lors de l'ouverture de la Conférence de Paris sur le climat, le premier ministre indien Narendra Modi avait d'ailleurs martelé cette idée. Selon lui, « la justice climatique » devrait laisser les pays en développement la possibilité de croître économiquement et socialement (8).

Cette idéologie comporte toutefois des limites. Les impacts environnements du pays auraient un effet direct sur la croissance économique du pays. En effet, selon un rapport publié par la Banque mondiale en 2013, le coût annuel de la détérioration écologique de l'Inde s'élevait à plus de 80 milliards de dollars, soit 5,7 % du PIB indien (9).

Pour réellement diminuer sa pollution, l'Inde doit avant tout diminuer sa dépendance au charbon. Selon un article publié dans la Revue internationale de politique et de développement, cette dépendance ne laisserait aucune marge de manoeuvre à l'Inde pour espérer une diminution de la pollution (10). Le pays devra inévitablement se tourner vers d'autres sortes de ressources énergétiques pour espérer avoir un impact concret sur son environnement.




Références:

(1) LE MONDE. « Les ventes de voitures gourmandes en diesel provisoirement suspendues à New Delhi », 16 décembre 2015, [en ligne], http://www.lemonde.fr/pollution/article/2015/12/16... delhi_4832888_1652666.html, (page consultée le 21 février 2016).

(2) LE DEVOIR. « Nouvelles restrictions pour les voitures à New Delhi », 11 Février 2016, [en ligne], http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-s... (page consultée le 21 février 2016).

(3) GARRIC, Audrey. « La pollution de l'air tue plus de 2 millions de personnes par an en Asie », Le Monde, 18 décembre 2012,[en ligne] http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/12/18/l... (page consultée le 21 février 2016).

(4) LA PRESSE CANADIENNE. « La pollution atmosphérique fait 5,5 millions de victimes par année dans le monde », La Presse, 12 février 2016, [en ligne] , http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201602/12/... , (page consultée le 21 février 2016).

(5) BOUISSOU, Julien. « L'Inde mise tous ses efforts sur le solaire », Le Monde, 2 octobre 2015,[en ligne] , http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/02/cop... , (page consultée le 21 février 2016).

(6) Ibid.

(7) FARSIS, Sébastien. « COP21: l'Inde, acteur majeur des négociations pour le climat » Le voix du monde RIF ,[en ligne] ,http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20151124-cop21-i... (page consultée le 21 février 2016).

(8) RADIO CANADA. « Il s'agit de décider de l'avenir même de la planète » - François Hollande », 30 novembre 2015,[en ligne] , http://ici.radiocanada.ca/nouvelles/environnement/... , (page consultée le 21 février 2016).

(9) TAILLEFER, Guy. « Environnement en Inde - La «croissance verte» à prix «abordable»? », Le Devoir, 17 juillet 2013,[en ligne], http://www.ledevoir.com/international/actualites-i... (page consultée le 21 février 2016).

(10) SHENOY, Megha et PARTHASARATHY ,Tara. « Politique et stratégie énergétiques de l'Inde avant et après Copenhague 2009 », Revue internationale de politique de développement , Mai 2011,[En Ligne ], DOI : 10.4000/poldev.699.

Dernière modification: 2016-02-29 07:54:23

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Portrait énergétique de l'Inde : une croissance polluante
>novembre 2019


Leader d'Al-Qaïda abattu au Cachemire : la tension monte dans la région
>octobre 2019


Inde : un second mandat, augure de nationalisme
>septembre 2019


Inde : la Cour suprême décriminalise enfin l'homosexualité
>février 2019


Inde : un mur des femmes pour l'égalité déchaîne des affrontements
>février 2019


Les barrages du fleuve Narmada : un défi multifacette
>février 2019


Inde et Amérique latine : vers une coopération Sud-Sud?
>novembre 2018


L'Inde : la modernité avant tout
>mars 2018


Le sida en Inde : une crise ébranlant la tradition
>novembre 2017


Visite historique du premier ministre indien en Israël
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019