23 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 mars 2016

L'étoile turkmène fait face à la chute du prix du baril de pétrole


Vincent Larouche
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

octobre
1991
Proclamation d'indépendance du Turkménistan

Le démantèlement de l'Union soviétique (URSS) implique la création d'une multitude d'États-nations qui adhèrent à la Communauté des États indépendants (CEI) (1). Le nouveau système de gouvernance n'implique cependant pas un changement dans la culture politique d'un État soudainement souverain. En effet, le Turkménistan est toujours sous l'emprise d'un régime autoritaire. Derrière un semblant de démocratie, l'élite économique et les hauts dirigeants amassent d'immenses fortunes. Le Turkménistan exporte beaucoup de son pétrole par l'entremise de Gazprom, qui est la plus grande entreprise russe d'exploitation et d'exportation de gaz du monde.

Des alliances multiples, un partenaire principal

Pays limitrophe à l'Iran, l'Afghanistan, l'Ouzbékistan et le Kazakhstan, le Turkménistan a une population supérieure à 5,3 millions d'habitants. Intégré à l'ex-URSS en 1925, le pays obtient son indépendance en 1991. Ayant été sous la dictature du président Saparmourat Niazov jusqu'à son décès, en 2006, le pays est maintenant sous la présidence de Gurbanguly Berdimoukhamedov.

Grand exportateur de pétrole, le Turkménistan est frappé d'une grave crise économique. En effet, l'année 2016 est marquée par une guerre de prix au niveau des marchés pétroliers mondiaux. Souhaitant réduire la compétition internationale, l'Arabie Saoudite vend à bas prix d'immenses quantités de pétrole, qu'elle produit à moindre coût que ses compétiteurs exploitant des sources non conventionnelles (2). La grande offre réduit le coût du pétrole. Le Turkménistan fait face à une crise économique après plusieurs années de croissance. Il sera question ici de comprendre la position du Turkménistan face aux puissances sur le plan énergétique ainsi que l'impact de la crise pétrolière sur lui.

Selon un rapport d'informations du Sénat français (3), la croissance des entreprises pétrolières turkmènes dans les années 1990 se fait par l'entremise de Gazprom, premier exploiteur et exportateur de gaz au monde. Le pétrole turkmène est largement exporté par le gazoduc Turkmenbashi-Beyneu. Celui-ci est relié à la chaîne de production du Kazakhstan. L'exploration se finance notamment par l'entremise d'entreprises privées telles que Mitsubishi et d'entreprises chinoises telles que la China National Petroleum Company (CNPC).

Le Turkménistan est un pays entretenant des relations économiques importantes avec la Russie et la Chine. La recherche de clients potentiels a même mené à des rapprochements avec le gouvernement américain. Des avions militaires américains ont même eu permission d'atterrir dans un ancien aéroport soviétique (4). Finalement, la stabilité recherchée par le Turkménistan s'exprime aussi dans des rapports amicaux avec l'Iran(5).

Des défauts de paiement en 1997 de la part de Gazprom portent temporairement le gouvernement turkmène à cesser l'exportation à cette entreprise. Cependant, les relations internationales évoluent de façon linéaire, et ce, même pendant la transition de régime de 2006.

Une économie centrée sur le pétrole

Plusieurs considérations internes affectent le développement du Turkménistan pendant les années 2000. Des défauts de paiement en 1997 de la part de Gazprom portent temporairement le gouvernement turkmène à cesser l'exportation à celle-ci. Cependant, les relations internationales ne changent pas de façon fondamentale, même lorsque le régime change en 2006.

La corruption gouvernementale vient largement affecter le développement du pays (5). En 2005, alors que les statistiques nationales démontrent que la production agricole a crû de 19,8 %, des études occidentales démontrent une croissance globale de 4 %. Des chiffres gonflés par l'augmentation du prix de vente du gaz à Gazprom viennent appuyer une image de prospérité économique. En 2005, plus de 63 milliards de mètres cubes sont extraits au Turkménistan. La balance commerciale du pays connaissait un excédent de 1,3 milliard de dollars. Plus de 80 % du revenu des exportations provenait des hydrocarbures. Le pays connaît une croissance par le pétrole, mais il y a peu de développement des droits de l'Homme.

Pour évaluer l'influence de la variation du cours du pétrole sur l'économie nationale, il faut comprendre l'importance du phénomène des pétrodollars. Un pays qui base sa création de richesses principalement sur le développement pétrolier verra la valeur de son dollar varier. Cette variation est fortement reliée au coût du baril de pétrole. Un dollar fort est généralement associé à un baril cher. Avec un dollar fort, la diversification de l'économie est plus difficile, car l'exportation de produits est moins avantageuse. Cependant, l'importation de produits étrangers coûte moins cher.

Une nouvelle politique étrangère et économique?

En 2016, vu la chute des prix du pétrole, le gouvernement turkmène reconnaît la nécessité de diversification économique. L'exportation pétrolière et gazière correspond à 90 % des exportations du pays. Le manat, la monnaie turkmène, est dévalué de 20 % en début d'année 2015, vu la baisse de la demande. Le gouvernement invoquait en 2015 la privatisation de multiples sociétés d'État pour l'année suivante ainsi que l'augmentation d'émission d'obligations (7).

Présentement, des relations positives se construisent entre le Turkménistan et l'Union européenne, mais des questions humanitaires ralentissent le processus de négociation. La Banque mondiale négociait une stratégie pour un partenariat pour l'année fiscale de 2016-2017 (8).




Références:

(1) Romandie, Chute des prix du pétrole : le président turkmène appelle à diversifier l'économie, 4 avril 2015, (EN LIGNE), http://www.romandie.com/news/Chute-des-prix-du-pet... (page consultée le 7 mars 2016)

(2) MEUNIER, François ET Jean Boissinot, Prix du pétrole : et si les Saoudiens soldaient un produitquirisquedepasserdemode,Lemonde,3mars2016, (EN LIGNE),http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03... (page consultée le 14 mars 2016)

(3) Rapport d'information du Sénat français, Mission effectué au Kazakhstan, en Ouzbékistan et au Turkménistan, rap. No 97-412, Paris, (EN LIGNE), http://www.senat.fr/rap/r97-412/r97-41269.html, (page consulté le 7 mars 2016).

(4) KAMENKA, Patrick, « Turkménistan 2006. Avant la mort du tyran », Le Courrier des pays de l'Est, no 1059, (2007), p. 187-197.

(5) Ibid.

(6) Ibid.... Huseyn, Turkmenistan preparing 2016 budget, Trend News Agency, 25 octobre 2015, (EN LIGNE), http://en.trend.az/casia/turkmenistan/2448197.html, (page consultée le 7 mars 2016).

(8) Human Rights Watch, Turmenistan events 2015, (EN LIGNE), https://www.hrw.org/world-report/2016/country-chap... (page consultée le 7 mars 2016).

Dernière modification: 2016-03-14 16:14:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Un nouvel élan pour le projet de construction du " Trans-Caspian Gas Pipeline "
>janvier 2019


L'étoile turkmène fait face à la chute du prix du baril de pétrole
>mars 2016


Présidentielle au Turkménistan : huit candidats, une seule voix
>janvier 2012


Élections au Turkménistan : toujours loin de la démocratie
>janvier 2009


Turkménistan : La mort d'un dictateur
>janvier 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019