Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 February 2016

L'impact grandissant du vote latino en Californie


Sara Sfaya
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Sans contredit, l'âge et l'ethnicité d'un électorat ont une incidence notable sur ses intentions de vote et les décisions qu'il prend. En Californie, la population latino a un poids considérable en ce qui a trait au choix, notamment, de la personne qui forme l'exécutif américain. Afin de comprendre ce phénomène, il convient de détailler les caractéristiques de cette population.

Une population croissante

Depuis l'été 2014, les Latinos sont plus nombreux que les Blancs en Californie. Ici, le terme «Latinos» réfère aux personnes de descendance sud-américaine. D'après le Bureau du recensement, la population latino compte 14,99 millions de personnes, comparativement à la population blanche, qui en compte 14,92 millions (1). Après Hawaï et le Nouveau-Mexique, la Californie constitue aujourd'hui le troisième État américain où la proportion de Blancs ne correspond plus à la majorité. Il importe de préciser que la population latino des États-Unis s'élève à 55,4 millions d'habitants (2). C'est en Californie, dans la ville de Los Angeles, que se trouve sa plus grande communauté.

L'âge moyen chez cette population, qui est de 29 ans, est considérablement plus bas que celui des Blancs, qui s'élève à 45 ans. De plus, en 1970, les Latinos représentaient 12 % de la population californienne. Ils en constituaient 25 % en 1990 et ce pourcentage devrait croître jusqu'à 49 % aux alentours de 2060 (3).

L'«objet de toutes les convoitises (4)»

Étant donné que la population latino prend part aux élections de plus en plus fréquemment, elle suscite chez les candidats, tant du Parti démocrate que républicain, un sentiment de convoitise (5). Selon le quotidien Libération, «[sa] participation à la vie politique a [...] augmenté cinq fois plus vite que tout autre groupe (6)». Les deux partis tentent de se rallier la communauté hispanique, qui n'a encore été conquise par aucun côté. En raison de sa densité, cette dernière détient le pouvoir de faire pencher la balance lors des élections présidentielles, d'où l'importance pour les candidats de la convaincre du bien-fondé de leurs valeurs et intentions.

Les citoyens américains d'origine hispanique appuient généralement, par leur vote, le Parti démocrate. Environ 50 % d'entre eux ne se sont toutefois jamais inscrits sur une liste électorale. Un sondage effectué par le Parti républicain démontre que, malgré la tendance, 25 % des Latinos se décrivent «comme indépendants et prêts à se laisser convaincre (7)».

Même si le Parti républicain possède une véritable chance d'influencer la population latino-américaine, les électeurs hispaniques de Californie sont sans doute plus durs à convaincre (8). Ce phénomène peut être expliqué par un élément précis : les lois mises en place par l'ex-gouverneur républicain Pete Wilson. Étant particulièrement sévères à l'égard des immigrés illégaux, ces lois ont déplu à l'électorat latino. Pour comprendre cette réaction, il importe de préciser qu'en 2012, environ 60 % de ceux qui entraient illégalement aux États-Unis provenaient du Mexique (9).

L'influence de l'opinion latino sur la présidentielle de 2016

Selon le mensuel Le Courrier de Floride, Jeb Bush, qui prend part aux primaires américaines, pourrait bénéficier de l'appui de la communauté latino. Même si la population d'origine hispanique s'identifie généralement au Parti démocrate et que l'ancien gouverneur de Floride appartient au camp républicain, il a des chances qu'elle le soutienne (10). C'est son mariage avec une Mexicaine qui a fait en sorte que la communauté latino s'identifie davantage à ce candidat. Pour cette raison, il est qualifié d'«étoile montante du camp républicain (11)».

Onze millions d'habitants américains ne disposent pas de papiers. La démocrate Hillary Clinton se penche sur cette question, ce qui lui assurera probablement une partie des votes latinos (12). Il importe de préciser que plusieurs des membres des familles de ces sans-papiers sont citoyens des États-Unis et se trouvent donc en mesure de faire valoir leur point de vue électoral. Dans son discours, Hillary Clinton met en relief la distinction entre les partis démocrate et républicain, le second adoptant une approche moins bien vue des Latinos (13).

En février 2015, la chaîne d'information Fusion affirmait que le vote des jeunes électeurs aura un poids important en 2016. Cette tranche de la population appuierait majoritairement la démocrate Hillary Clinton: « [r]ight now, young people want former Secretary of State Hillary Clinton to become the nation's first female president in 2017 (14)».

Un article de The Atlantic de février 2016 affirme toutefois que les plus jeunes électeurs offriraient aujourd'hui leur support au démocrate Bernie Sanders. En Iowa, six de ces électeurs sur sept ont penché pour ce dernier (15).

Ces données incitent à la prudence. De manière générale, il est cependant juste de dire que, pour le moment, les électeurs latinos de Californie, ayant un âge moyen considérablement plus bas que celui des Blancs, auront davantage tendance à voter du côté démocrate.




Références:

(1) SOMM, Matthias. Démographie. Les latinos sont désormais plus nombreux que les Blancs en Californie, [En ligne], 10 juillet 2015, Courrier international, http://www.courrierinternational.com/article/demog... (Page consultée le 29 janvier 2016).

(2) loc. cit.

(3) loc. cit.

(4) LÉVY-WILLARD, Annette. En Californie, l'électorat latino objet de toutes les convoitises. La population d'origine hispanique vote de plus en plus. Et républicains et démocrates rivalisent de spots en espagnol et de bains de foule pour séduire ces nouveaux électeurs, [En ligne], 7 mars 2000, Libération, http://www.liberation.fr/planete/2000/03/07/en-cal... (Page consultée le 1er février 2016).

(5) loc. cit.

(6) loc. cit.

(7) loc. cit.

(8) loc. cit.

(9) POULIOT, Gaétan. Qui sont les immigrants illégaux aux États-Unis ?, [En ligne], 22 novembre 2014, Radio-Canada, http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international... (Page consultée le 8 février 2016).

(10) La Rédaction. Présidentielles 2016 : la liste des candidats pour la Maison-Blanche, [En ligne], 4 mai 2015, Le courrier de Floride, http://courrierdefloride.com/2015/05/04/presidenti... (Page consultée le 11 février 2016).

(11) Latin Reporters. Obama et immigration : réforme clé pour le vote latino à la présidentielle de 2016, [En ligne], 27 novembre 2014, http://www.latinreporters.com/obamaImmigration2711... (Page consultée le 10 février 2016).

(12) COURONNE, Ivan. Hillary Clinton courtise le vote latino en défendant les sans-papiers, [En ligne], 10 mai 2015, La Presse, http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/20... (Page consultée le 8 février 2016).

(13) loc. cit.

(14) LOGIURATO, Brett. Young people will hit the polls in 2016, and they want Hillary, [En ligne], 3 février 2015, Fusion, http://fusion.net/story/41972/fusion-poll-millenni... (Page consultée le 11 février 2016).

(15) BROWNSTEIN, Ronald. The Great Democratic Age Gap, [En ligne], 2 février 2016, The Atlantic, http://www.theatlantic.com/politics/archive/2016/0... (Page consultée le 11 février 2016).

Autre référence

LERICHE, Frédéric. États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crise; Les paradoxes de la puissance californienne, [En ligne], 7 juillet 2015, Géo confluences, http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-sci... (Page consultée le 29 janvier 2016).

Dernière modification: 2016-02-24 14:43:47

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016