25 janvier 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 janvier 2018

2018 : une année décisive pour la République tchèque


Benjamin Booth
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

janvier
1993
Division de la République fédérative tchèque et slovaque en deux États séparés

décembre
1989
Accession de Vaclav Havel à la présidence de la Tchécoslovaquie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

janvier
1977
Création de la Charte 77 en Tchécoslovaquie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

mars
1969
Victoires de la Tchécoslovaquie contre l'Union soviétique aux championnats du monde de hockey sur glace, à Stockholm

août
1968
Intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

mars
1953
Décès du président tchécoslovaque Klement Gottwald

décembre
1952
Exécution de Rudolf Slansky en Tchécoslovaquie

février
1948
Prise de contrôle du gouvernement par les communistes en Tchécoslovaquie

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Si 2017 fut une année remplie de moments forts en politique, notamment l'arrivée du milliardaire américain Donald Trump à la Maison Blanche ou celle du jeune président français Emmanuel Macron au palais de l'Élysée, 2018 s'annonce tout aussi intrigante. C'est le cas en République tchèque où après le premier tour de la présidentielle, le 13 janvier 2018, la population va devoir choisir entre la réélection du président actuel, Milos Zeman, où l'ex-président de l'Académie tchèque des sciences, Jiri Drahos (1). Un premier tour serré ouvre la porte à une bataille tumultueuse au deuxième tour. Qui en sera le gagnant (2)?

La présidence tchèque selon Zeman

Bien que le président de la République tchèque soit le chef de l'État, ses pouvoirs restent limités. En effet, il occupe plus un rôle de représentant suprême de l'État que de dirigeant politique (3).

Ses principales fonctions sont de choisir les ministres ainsi que les membres de la Cour suprême et de la banque centrale. Il a aussi le pouvoir d'exercer son droit de veto sur les projets de lois présentés par le gouvernement, excepté les projets de lois portant sur la Constitution (4). Toutes ses décisions doivent avoir l'accord du premier ministre ou d'un membre du gouvernement désigné par le premier ministre (5).

Néanmoins, beaucoup d'éléments portant sur les pouvoirs présidentiels dans la Constitution demeurent flous, laissant place à différentes interprétations de l'étendue du rôle présidentiel tchèque. Zeman est connu pour avoir profité de ces zones grises. À cet égard, Radio Prague, financée par le gouvernement, fait une image plutôt amusante de Zeman jaillissant de la Constitution tel l'incroyable Hulk le ferait avec ses vêtements (6).

L'ancien premier ministre social-démocrate des années 1998 à 2002 est devenu président en 2013 après un deuxième tour serré où il a obtenu la majorité absolue, soit 54,8 % des voix. Il est le premier chef d'État tchèque élu au suffrage universel (7).

Comme le régime politique tchèque est parlementaire (8), le président n'a pas de programme électoral, mais des positions globales sur certains thèmes. Par exemple, en 2013, Zeman parlait d'une bataille de la gauche contre la droite, pourtant son adversaire et lui soutenaient une position pro-européenne (9).

Un deuxième tour anticipé

Depuis sa première élection, l'opinion de Zeman concernant l'Europe a radicalement changé. Il a critiqué les mesures prises par l'Europe en rapport à la gestion de la crise migratoire, lui-même étant ouvertement opposé à l'immigration musulmane, qu'il considère comme une « invasion (10) ». En ce qui concerne l'adhésion de la République tchèque à la zone euro, le président conserve son positionnement, c'est-à-dire qu'il refusera d'y entrer tant que la Grèce ne déclarera pas faillite (11). Finalement, son soutien inconditionnel envers la Russie et son projet ukrainien continuent d'accentuer la polémique l'entourant, ce qui jouera à l'avantage de Drahos, son adversaire (12).

Pour sa part, l'ancien président de l'Académie scientifique tchèque affirme que « l'ancrage euro-atlantique de la République tchèque serait l'un de ses principaux thèmes » de campagne (12). Il est un candidat pro-européen, le journal anglais The Guardian décrivant ses idées comme se rapprochant du consensus européen (13). Le deuxième tour du 26 janvier s'annonce prometteur pour Drahos qui a terminé deuxième au premier tour avec 26,6 % des votes, contre 38,6 % pour Zeman (14). En effet, Drahos a obtenu le support des candidats perdants, ce qui est un avantage majeur sur son rival.

Si la tendance du premier tour se poursuit, Drahos gagnera les grandes villes et Zeman les zones rurales (15). De plus, la marge de victoire sera très petite. L'agence de presse Reuters montre que dans un sondage réalisé par la télévision tchèque, 45,5 % des 1522 répondants sont en faveur du président actuel, contre 45 % qui voteront pour son opposant. Le pourcentage d'électeurs indécis frôle les 10 % (16).

Avec des chances de gagner aussi minces, le 26 janvier risque d'être une soirée mouvementée en République tchèque. Le président polémique Zeman sera-t-il en mesure d'obtenir un nouveau mandat de 5 ans ou laissera-t-il la place au novice de la politique Jiri Drahos?




Références:

(1) BBC NEWS, « Czech election: Zeman faces presidential run-off against Drahos », en ligne le 13 janvier 2018, http://www.bbc.com/news/world-europe-42674309, page consultée le 20 janvier 2018.

(2) THE GUARDIAN, « Miloš Zeman to face run-off after topping Czech presidential elections », en ligne le 14 janvier 2018, https://www.theguardian.com/world/2018/jan/13/milo... page consultée le 20 janvier 2018.

(3) JOHNSTONE, Chris, « Milos Zeman : an ‘active' president and political player », Radio Praha, en ligne le 13 janvier 2018, http://www.radio.cz/en/section/special/milos-zeman... page consultée le 20 janvier 2018.

(4) EMBASSY OF THE CZECH REPUBLIC IN SOFIA, « Political System of the Czech Republic », en ligne, https://www.mzv.cz/sofia/en/about_the_czech_republ... page consultée le 20 janvier 2018.

(5) PRAGUE CASTLE, « Presidential powers », en ligne, https://www.hrad.cz/en/president-of-the-cr/current... page consultée le 21 janvier 2018.

(6) JOHNSTONE, Chris, op. cit.

(7) SABI-MOUKA, Roxanne, « Début d'une nouvelle ère pour la démocratie représentative en République tchèque », Perspective Monde, en ligne le 9 avril 2013, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... page consultée le 21 janvier 2018.

(8) PERSPECTIVE MONDE, « Tchèque (Rep) », en ligne, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/CZE/fr.html, page consultée le 21 janvier.

(9) LE MONDE, « En République tchèque, la présidentielle opposera deux pro-européens », en ligne le 12 janvier 2013, http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/01/12/en... page consultée le 21 janvier 2018.

(10) LE MONDE, « En République tchèque, le président sortant, Milos Zeman, en tête du premier tour de la présidentielle », en ligne le 13 janvier 2018, http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/01/13/en... page consultée le 20 janvier 2018.

(11) GROSZKOWSKI, Jacob, « President Milos Zeman will change the Czech political scene », OSW, en ligne le 30 janvier 2013, https://www.osw.waw.pl/en/publikacje/analyses/2013... page consultée le 19 janvier 2018.

(12) THE GUARDIAN, op. cit.

(13) LE FIGARO, « Présidentielle tchèque: le pro-russe Zeman face à un rival pro-européen au second tour », en ligne le 13 janvier 2013, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/01/13/97001... page consultée le 20 janvier 2018.

(14) THE GUARDIAN, op. cit.

(15) loc.cit.

(16) BBC NEWS, op. cit.

(17) REUTERS, « Czech presidential election headed for tight run-off vote -poll », en ligne le 21 janvier 2018, https://www.reuters.com/article/us-czech-election-... page consultée le 22 janvier 2018.

Dernière modification: 2018-01-29 08:42:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le président tchèque Milos Zeman visite sa vielle amie la Chine pour une quatrième fois
>février 2019


2018 : une année décisive pour la République tchèque
>janvier 2018


Visegrad : un groupe pour la défense de petites identités nationales
>décembre 2016


Vingt-cinq ans après la dissolution de la Tchécoslovaquie : les Républiques tchèque et slovaque restent en bons termes
>avril 2015


Jusqu'où ira la zone euro?
>octobre 2014


République tchèque : des législatives anticipées et des résultats surprenants
>janvier 2014


Début d'une nouvelle ère pour la démocratie représentative en République tchèque
>avril 2013


Vaclav Havel, mort de l'icône de la Révolution de velours
>janvier 2012


Changement de direction de l'UE : au tour de la République tchèque
>janvier 2009


Les radars américains en sol tchèque inquiètent
>septembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019