Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 août 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 October 2006

ONU : le huitième Secrétaire général sera Sud-Coréen


Joanie Thibault Couture
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

April
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

February
2018
Ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud

March
2017
Destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye

December
2012
Élection de Park Geun-hye à la présidence de la Corée du Sud

February
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

January
2007
Entrée en fonction de Ban Ki-moon au poste de secrétaire général des Nations unies

June
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

September
1988
Ouverture des Jeux olympiques de Séoul

February
1988
Assermentation du président Roh Tae-woo en Corée du Sud

June
1987
Levée de l'état d'urgence en Corée du Sud par le président Chun Doo-hwan

May
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

October
1979
Assassinat du président sud-coréen Park Chung-Hee

October
1972
Suspension de la Constitution en Corée du Sud

October
1963
Élection de Park Chung-hee à la présidence de la Corée du Sud

May
1961
Renversement du gouvernement en Corée du Sud

April
1960
Annonce de la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee

September
1950
Début du débarquement d'Incheon, en Corée du Sud

June
1950
Répression en Corée du Sud à la suite du déclenchement du conflit avec la Corée du Nord

Créée en 1945, l'Organisation des Nations unies (ONU), constituée aujourd'hui de 192 États membres, a pour principaux objectifs le maintien des droits humains fondamentaux, de la justice, de la paix et de la sécurité internationale, ainsi que de favoriser la tolérance et la coopération entre les membres de la communauté internationale (1). À la tête de l'organisation se trouve le Secrétaire général. En vue de l'expiration du mandat de cinq ans du Ghanéen Kofi Annan pour le 31 décembre 2006, un nouveau Secrétaire général a été nommé le 13 octobre 2006, soit le Sud-Coréen Ban Ki-Moon.

M. Ban Ki-Moon, dont le mandat débutera officiellement le 1er janvier 2007, sera le huitième Secrétaire général de l'ONU. Auparavant, un seul représentant du continent asiatique avait occupé cet important poste, soit le Birman U Thant, de 1961 à 1971 (2).

Selon la Charte de l'ONU, « le Secrétaire général est nommé par l'Assemblée générale, sur recommandation du Conseil de sécurité » (3). Le choix du conseil se porta sur Ban Ki-Moon, parmi les six autres candidats au poste de Secrétaire général. Parmi ces derniers, la majorité provenait de la région asiatique et une seule femme, Vaira Vike-Freiberga, de Lettonie, s'était portée candidate (4). Le nouveau Secrétaire général a été accepté par acclamation par l'Assemblée générale de l'ONU.

Passé politique

Depuis plus de trente-cinq ans, Ban Ki-Moon a été activement impliqué au sein de l'État sud-coréen. Après l'obtention d'un baccalauréat en relations internationales à l'Université nationale de Séoul, M. Ki-Moon est déjà affecté à l'étranger par le gouvernement sud-coréen, à New-Delhi et, par la suite, à l'ambassade de Washington (5). Par la suite, les affectations de Ban Ki-Moon l'ont mené vers des responsabilités toujours plus importantes. En janvier 2004, il est devenu ministre des Affaires extérieures et du commerce.

Le nouveau Secrétaire général n'est pas un produit des Nations unies comme l'a été Kofi Annan (6). Les premiers liens de Ban Ki-Moon avec les Nations unies datent de 1975. Récemment, à l'ouverture de la 56e Assemblée générale de l'ONU, le 12 septembre 2001, Ban Ki-Moon a occupé le poste de chef de cabinet du président de l'assemblée, Han Seung-Soo, lui aussi sud-coréen. Suite aux attaques du 11 septembre 2001, Ban Ki-Moon a su utiliser ses talents de diplomate pour unir la majeure partie des États membres en élaborant la toute première résolution de l'Assemblée générale qui condamnait les attentats terroristes contre les tours du World Trade Center (7).

Réactions

Une des premières réactions à la nomination de Ban Ki-Moon est provenue de Kofi Annan, l'actuel Secrétaire général. Ce dernier a souligné les qualités du nouveau Secrétaire général: « un homme [Ban Ki-Moon] remarquablement attentif aux sensibilités des pays et des peuples de tous les continents. [...] Un homme doué d'une vision réellement mondiale » (8). L'ambassadeur de la Chine à l'ONU, Wang Guangya, déclare quant à lui que « parfois, les Asiatiques font montre de leurs qualités d'une manière différente. Il est discret, mais très ferme et résolu » (9). Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper a, lui aussi, souligné de manière positive les compétences et les qualités de Ban Ki-Moon, dans un grand éventail de domaines (10).

Cependant, quelques réactions ont été beaucoup moins chaleureuses envers le nouveau Secrétaire général. L'appui de Washington a été plutôt discret envers M. Ki-Moon, ce qui s'explique par l'atmosphère antiaméricaine qui plane sur l'Assemblé générale actuellement (11). En outre, la déclaration de John Bolton, ambassadeur des États-Unis à l'ONU, démontre une attitude de réserve quant à l'importance du poste de Secrétaire général: « Selon la Charte de l'ONU, le Secrétaire général n'est jamais que le plus haut fonctionnaire de l'ONU » (12).

Dans les corridors de l'ONU, Ban Ki-Moon a aussi la réputation d'être un candidat terne, vision découlant en partie de son goût pour le consensus (13). Ce dernier a même été qualifié de peu connu et d'effacé, ayant été nommé à la succession de Kofi Annan par surprise (14). D'autres déclarent même que la campagne de Ban Ki-Moon a été habile et discrète, sans heurter les grandes puissances, ni les pays du Tiers-monde, formant la majorité de l'Assemblée générale de l'ONU (15).

Enfin, Ban Ki-Moon se défend de ces affirmations qui dénoncent sa discrétion et son humilité : « Notre Organisation est modeste dans ses moyens mais pas dans ses valeurs. Nous devrions être plus modestes dans nos mots mais pas dans nos performances. La véritable clé du succès de l'ONU n'est pas tant ce qu'elle promet mais ce qu'elle fait pour ceux qui en ont le plus besoin » (16).




Références:

1. ORGANISATION DES NATIONS UNIES, « Charte des Nations Unies », http://www.un.org/french/aboutun/charte/preamb.htm, Page consultée le 26 octobre 2006

2. ORGANISATION DES NATIONS UNIES, « Anciens Secrétaires généraux », http://www.un.org/french/sg/pages/formersgs.html, Page consultée le 26 octobre 2006

3. BOLOPION, Philippe, PONS, Philippe, « Nations unies : Ban Ki-moon, l'homme du consensus mou », Le Monde, 13 octobre 2006, http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-... Page consultée le 26 octobre 2006

4. MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS AND TRADE, « Biography of a minister », http://www.mofat.go.kr/me/me_a001/me_b002/me_c007/... Page consultée le 26 octobre 2006

5. Ibid.

6. BOLOPION, Philippe, PONS, Philippe, Op.cit.

7. CENTRE DES NOUVELLES ONU, « Le Conseil de sécurité choisit Ban Ki-moon pour succéder à Kofi Annan », 9 octobre 2006, http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=13... Page consultée le 27 octobre 2006

8. LE MONDE, « Sept candidats briguent le secrétariat général de l'ONU », 29 septembre 2006, http://www.lemonde.fr/web/portfolio/0,12-0@2-3210,... Page consultée le 27 octobre 2006

9. BOLOPION, Philippe, PONS, Philippe, Op.cit.

10. LE NOUVEAU GOUVERNEMENT DU CANADA, « Le Premier ministre salue la nomination du nouveau secrétaire général des Nations Unies », 13 octobre 2006, http://www.pm.gc.ca/fra/media.asp?id=1361, Page consultée le 27 octobre 2006

11. BOLOPION, Philippe, PONS, Philippe, Op.cit.

12. Ibid.

13. Ibid. ... DES NOUVELLES ONU, « L'Assemblée générale a nommé Ban Ki-moon pour succéder à Kofi Annan », 13 octobre 2006, http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=13... Page consultée le 27 octobre 2006



Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016