Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

22 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

11 avril 2017

Pologne : des mouvements migratoires inégaux


Charles Mottet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2015
Élection en Pologne du parti Droit et Justice

avril
2010
Écrasement d'un avion transportant le président polonais Lech Kaczynski

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

octobre
2007
Élection en Pologne d'un gouvernement dirigé par Donald Tusk

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

mai
1997
Tenue d’un référendum constitutionnel en Pologne

décembre
1990
Élection de Lech Walesa à la présidence de la Pologne

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

septembre
1980
Fondation du syndicat Solidarnosc en Pologne

juin
1979
Premier voyage du pape Jean-Paul II en Pologne

octobre
1978
Élection du pape Jean-Paul II

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1970
Soulèvements ouvriers dans plusieurs villes polonaises

juin
1956
Dénouement d'une grève spontanée à Poznan, en Pologne

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

janvier
1947
Tenue d'élections législatives en Pologne

La Pologne est un pays qui a connu d'innombrables conflits et difficultés dans sa longue histoire. Toutefois, d'autres difficultés et situations particulières touchent le pays encore aujourd'hui, même s'il n'est pas en guerre. En effet, l'État polonais est aux prises avec une situation très particulière en ce qui a trait à son ratio d'immigration et d'émigration. Celui-ci est très inégal. Cette situation unique n'est pas nouvelle et dure depuis le 19e siècle (1). Toutefois, il ne sera question ici que des mouvements migratoires en Pologne depuis la fin de l'Union soviétique, en 1991, jusqu'à 2017.

Une migration en flux

Deux évènements politiques ont façonné les mouvements migratoires polonais. Le premier évènement important est la chute de l'Union soviétique (URSS). Avec ce changement majeur dans la géopolitique mondiale, l'émigration polonaise connait une augmentation marquée, principalement vers l'ouest.

De plus, pendant cette période, on remarque une vague d'immigration venant des pays satellites de l'URSS qui découvrent une liberté longuement réprimée. Les pays voisins comme l'Ukraine et le Belarus voient en la Pologne un État plus capitaliste et libre que le leur. Ces pays remarquent aussi que, depuis 1990, l'économie polonaise connaît une croissance économique plus importante que la moyenne des pays d'Europe de l'Est (2).

De plus, le pays est en quelque sorte une zone transitoire pour les migrants allant de l'est vers l'ouest. Que ce soit des gens venant de l'Europe de l'Est ou même de pays asiatiques comme le Vietnam, ils doivent souvent passer par la Pologne pour atteindre les pays de l'Europe de l'Ouest et la promesse d'une vie meilleure. Entre 1996 et 2006, 43 283 migrants illégaux ont été interceptés à la frontière polonaise. De ce nombre, 18 688 avaient comme destination finale la Pologne, alors que 24 595 n'étaient que de passage pour aller vers l'ouest (3).

Le deuxième évènement est l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne (UE) (4). Le pays entre dans l'UE et dans la zone Schengen le 1er mai 2004, ce qui ouvrit ses frontières avec les autres pays européens. On remarque alors que c'est beaucoup plus facile pour les jeunes Polonais de sortir du pays pour améliorer leur sort ailleurs en Europe. La situation reste toutefois assez stable pendant environ 15 ans, alors qu'environ 20 000 à 25 000 émigrants quittent la Pologne entre 1990 et 2005. Toutefois, 2006 marque une augmentation abrupte des émigrants avec 46 000 Polonais qui quittent le pays. Cela représente une augmentation de 111 % comparativement à 2005 (5)!

Une fuite des cerveaux et de compétences

L'émigration en Pologne est maintenant un problème, car beaucoup plus de personnes quittent le pays. La quantité d'émigrants dépasse largement la quantité d'immigrants. De plus, les compétences fuient le pays. Cette réalité peut être quantifiée : en 2006, il y avait environ 11 000 immigrants contre environ 36 000 émigrants (7). Entre 2004 et 2008, pas moins de 2 millions de Polonais, soit 12 % de la population active, se sont dirigés vers l'Europe de l'Ouest (6). En majeure partie, ces gens, pour la plupart âgés entre 25 et 30 ans, vont vers l'Angleterre et l'Irlande (8). Toutefois, les jeunes Polonais se rendent aussi en Allemagne, en Autriche et en France. Cette estimation de 2 millions de ressortissants est assez conservatrice, car depuis l'adhésion de la Pologne à l'UE, beaucoup de Polonais ne déclarent par leur sortie du pays à cause des frontières ouvertes de la zone Schengen (9).

De plus, on remarque que les émigrants polonais sont souvent des jeunes gens hautement formés qui veulent travailler dans leur domaine. Les secteurs les plus touchés par l'exode des compétences est l'informatique, le commerce, le domaine de la construction, les travaux publics et les emplois en santé. Ce sont tous des secteurs qui demandent une formation et une expertise particulière. Il est facile de comprendre qu'un jeune diplômé pense à partir face à un taux de chômage de 21 % (2003).

Toutefois, cette émigration de gens qualifiés a aussi eu certains effets positifs. En effet, le taux de chômage, qui était de 21 % en 2003, est passé à 11 % en 2007. En plus de cette forte diminution du taux de chômage, les salaires ont augmenté de 15 à 40 % dans les secteurs les plus touchés. Cette augmentation de salaire est faite dans l'espoir de garder les jeunes diplômés et qualifiés au pays. Ces mesures ont permis de ralentir légèrement les départs et de contribuer au retour de 5 à 10 % des Polonais qui avaient quitté le pays. En attendant le retour des émigrés et la fin des départs, les compagnies engagent beaucoup de travailleurs venant de la Russie, de l'Ukraine et de certains pays asiatiques (10).

Une méfiance des immigrants

Malgré une immigration bien moins importante que l'émigration, les Polonais se méfient et ne veulent pas de migrants ou de réfugiés venant du Moyen-Orient. Ce sentiment est le reflet du discours du parti au pouvoir, le parti « Droit et Justice (11)» ou PiS, qui est le parti conservateur de la Pologne. La population a choisi ce nouveau gouvernement conservateur aux élections législatives du 12 septembre 2015.

À sa tête, Mme Beata Szydlo est une politicienne qui prône des idées similaires à Donald Trump aux États-Unis, Marine LePen en France et Geert Wilders aux Pays-Bas. En effet, Mme Szydlo affirme que l'arrivée de réfugiés mettrait la sécurité du pays en danger. Le nouveau gouvernement tente aussi de revenir sur la promesse du dernier gouvernement libéral d'accueillir 10 000 réfugiés. Bien que le gouvernement dise honorer ce nombre de migrants, il a aussi affirmé que la Pologne n'en prendrait pas plus tant que des mesures plus sévères à l'entrée ne seront pas instaurées (12).

La population polonaise semble généralement d'accord avec sa première ministre, car 71 % de la population voudrait suspendre l'immigration en provenance de pays musulmans (13). Après les attentats à Bruxelles en mars 2016, la population développa une certaine crainte du terrorisme. Cette crainte se traduit par une hostilité assez prononcée face aux immigrants. Même si la main-d'oeuvre polonaise quitte le pays, les Polonais ne veulent pas que des immigrants la remplacent, même si cela pouvait aider la situation.

Cette situation peut être liée au fait que la population est composée à 94 % de Polonais, une des populations les plus homogènes au monde. Les Polonais voudraient donc garder leur homogénéité et leur culture « intactes (14)». La position de la Pologne reste « très prudente (15)», affirme la première ministre. D'autres peuvent toutefois interpréter différemment ce prétexte de sécurité.

Bien que certains peuvent être en désaccord avec la position du parti au pouvoir en Pologne, il semblerait que la majorité des Polonais soient d'accord avec cette position et veulent garder la sécurité et la culture de leur pays intactes (16). Aussi, à mesure que la main-d'oeuvre qualifiée quitte le pays, il sera intéressant de voir si un changement d'attitude va se faire où si la Pologne continuera à vouloir rester le plus homogène possible.

Médiagraphie

1. PARINAUD Nicolas, 168 ans d'immigration polonaise en France, RSE, 1 septembre 1999, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

2. ALSCHER Stefan, Poland, Focus Migration, 2006, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

3. Loc. cit.

4. Loc. cit.

5. Staypoland.com, Les polonais à l'étranger, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

6. GAULT François, La face cachée de l'émigration polonaise, Metis, 1 mars 2008, [hyperlien] page consultée le 9 mars 2017

7. Baltic Legal immigration services, Immigration to Poland, 2016, [hyperlien] page consultée le 9 mars 2017

8. Le Monde, Nouveau visage de l'immigration au Royaume-Uni, le Polonais a remplacé l'Indien, 5 septembre 2016, [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1538'>royaume-uni-le-polonais-a-remplace-l-indien_4992853_4355770.html, page consultée le 9 avril 2017

9. WIHTOL DE WENDEN Catherine, DE TINGY Anne, Les migrations polonaises en Grande-Bretagne et en Irlande après l'élargissement de l'Est de l'UE et leur impact en Pologne, Hommes & Migrations, 2010, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

10. Le Monde, Op. cit.

11. DESPIC-POPOVIC Hélène, En Pologne, la peur des immigrés imaginaires, Libération, 21 octobre 2015, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

12. CIENSKI Jan, Poland slams door on refugees, 24 mars 2016, Politico, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

13. FEERTCHAK Alexis, Une majorité d'Européens se disent contre l'immigration provenant de pays musulmans, Le Figaro, 8 mars 2017, [hyperlien] page consultée le 14 avril 2017

14. OJEWSKA Natalia, Sentiment anti-immigrants en Pologne : pure haine ou violence éphémère ?, Middle East Eye, 28 septembre 2015, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

15. Le Devoir, La Pologne ferme ses portes aux migrants, 24 mars 2016, [hyperlien] page consultée le 9 avril 2017

16. FEERTCHAK Alexis, Op. cit.



Dernière modification: 2017-04-17 09:35:32

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une confrontation entre la Pologne et l'Union européenne
>octobre 2018


Pologne : des mouvements migratoires inégaux
>avril 2017


L'avortement en Pologne : volte-face du gouvernement
>novembre 2016


Élections en Pologne : un vent de changements
>janvier 2016


Une surprise lors de l'élection présidentielle en Pologne
>septembre 2015


Donald Tusk : la détermination que l'Europe attendait
>janvier 2015


L'héritage controversé de Wojciech Jaruzelski
>septembre 2014


Le parcours d'un célèbre politicien polonais : Lech Walesa
>janvier 2014


« Steadfast Jazz » de l'OTAN: un écho de la guerre froide ?
>janvier 2014


Varsovie : aucun progrès mesurable lors du sommet sur les changements climatiques
>janvier 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016