Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 novembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

21 February 2017

Canada : un vent de changement après neuf ans sous le gouvernement Harper


Bianka Carrière
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Pendant près de 9 ans, le Canada a eu le même gouvernement, celui de Stephen Harper. Le Parti conservateur qu'il dirige a réussi à garder la confiance de la population afin de se faire réélire plus d'une fois. C'est en octobre 2015 que le gouvernement conservateur perd sa place au profit du Parti libéral de Justin Trudeau. Entre 2006 et 2015, le gouvernement conservateur a mis en oeuvre diverses politiques. Pour certains, le bilan est bon, pour d'autres, il s'agit d'un désastre. Une chose est certaine, les conservateurs n'ont pas été en mesure de répondre aux attentes de la population canadienne lors des élections de 2015.

Un conservatisme économique

Le programme gouvernemental du Parti conservateur a porté sur divers thèmes. Il comprend des politiques en matière environnementale, sociale et économique. Le gouvernement a également restructuré ses investissements et ses dépenses.

Le gouvernement conservateur a diminué les taxes et l'imposition. La taxe sur les produits et les services est passée de 7 % à 5 % et il a permis aux familles le fractionnement des revenus familiaux (1). De plus, le gouvernement conservateur a mis sur pied les comptes d'épargne libres d'impôt. Ces comptes donnent l'occasion aux citoyens canadiens de pouvoir faire fructifier leurs épargnes sans qu'elles soient imposées (2).

Le gouvernement Harper a également restructuré ses dépenses en fonction de ses revenus. Entre autres, il a remanié les dépenses au niveau des prestations sociales. Les critères d'admissibilité à l'assurance-emploi ont été resserrés (3).

À un autre niveau, la question environnementale n'a pas été une priorité pour Stephen Harper. Jugeant que le Protocole de Kyoto comprend des objectifs irréalistes, il considérait impossible pour son gouvernement de respecter les engagements pris. Il retire donc le Canada de ce protocole (4).

Le gouvernement conservateur oriente d'ailleurs l'économie canadienne vers l'exploitation des ressources pétrolières (5). Il mise sur l'exploitation de cette ressource naturelle pour faire profiter l'économie canadienne. Plusieurs projets d'oléoducs sont proposés pour permettre l'exploitation efficace du pétrole caché, principalement dans le sol de la province de l'Alberta, dont Keystone XL, Énergie Est et Northern Gateway.

Stephen Harper a aussi accordé une grande importance à la présence du Canada sur l'entièreté de son territoire (6). Pour assurer la protection efficace du territoire canadien, le gouvernement conservateur a donc augmenté le budget des dépenses militaires. Avec la fonte des glaces dans le Grand Nord canadien, l'importance du Canada d'assurer sa souveraineté sur cette région est donc primordiale afin d'éviter les revendications par d'autres États.

Durant ses 9 années au pouvoir, le Parti conservateur a proposé une multitude de projets de loi. On peut en retenir quelques-uns, comme le projet de loi C-13 visant à lutter contre la cyberintimidation (7), un fléau de plus en plus présent chez les jeunes, ainsi que le projet de loi C-51 contre le terrorisme (8).

La population canadienne a besoin de changement

Lors des élections de 2015, le gouvernement Harper a dû céder la place à un autre gouvernement. Il n'a pas réussi à rejoindre la population canadienne et gagner sa confiance lors des élections. Selon Dominic Therrien, un candidat conservateur, le parti n'aurait pas assuré une place suffisante aux francophones et aux Québécois afin qu'ils appuient son programme politique (9). La place des femmes au sein du parti est également à reconsidérer, car pas plus de 19 % des candidates du Parti conservateur sont des femmes, alors que du côté du nouveau gouvernement élu, celles-ci représentaient 31 % des candidats (10).

Selon certains, l'acharnement des conservateurs à réduire les dépenses de l'État et à éliminer le déficit leur a probablement coûté les élections. La population canadienne avait besoin d'un gouvernement qui ne mettrait pas de côté les questions environnementales et qui répondrait davantage aux besoins humanitaires. Contrairement au gouvernement Harper qui préférait diminuer l'aspect interventionniste de l'État, la population canadienne cherchait un gouvernement avec une intervention étatique plus active dans l'économie. Bref, la population avait besoin de changement dans la gouvernance et le parti conservateur de Stephen Harper n'y répondait pas (11).

Une course identitaire pour les conservateurs

N'ayant pas réussi à faire réélire son parti, Stephen Harper a quitté sa fonction de chef. Le parti se retrouve donc en pleine course à la chefferie. Le prochain chef sera connu en mai 2017. Les conservateurs espèrent élire un nouveau chef qui leur permettra de regagner les électeurs perdus lors des élections de 2015.

En tout, 14 candidats se présentent pour le poste. Trois de ces candidats attirent plus l'attention (12), le favori étant le député Andrew Sheer qui est appuyé par 23 députés et six sénateurs (13). Ensuite, Maxime Bernier, député de Beauce, fait partie également des candidats ayant le plus de chance. Il est celui qui a réussi à amasser le plus de financement grâce à ses nombreux donateurs (14). Bernier est suivi par Kevin O'Leary. Ce dernier a rapidement attiré l'attention puisqu'il est déjà connu du public grâce à l'émission Dragon's Den. Par contre, O'Leary a encore du chemin à faire. Il doit réussir à convaincre ses supporteurs de devenir membres en règle du parti d'ici la fin mars (15).

Le Parti conservateur a encore beaucoup de travail devant lui. Le prochain chef devra être en mesure d'unir la population canadienne. Un de ses défis sera de rendre son parti plus « national » et bilingue (16), afin de rejoindre le plus de régions et de plaire aux Canadiens francophones.




Références:

(1) GARON, Jean-Denis. « Quoi retenir des années Harper ? », Journal de Montréal, (2015-08-01), [en ligne], http://www.journaldemontreal.com/2015/08/01/quoi-r... (consulté le 19 février 2017).

(2) Loc. cit.

(3) FRAPU. « Un sombre bilan pour les Conservateurs », (2015-08-26), [en ligne], http://www.frapru.qc.ca/un-sombre-bilan-pour-les-c... (consulté le 19 février 20170.

(4) CROTEAU, Martin. « Le Canada se retire du protocole de Kyoto », La Presse, (2011-12-12), [en ligne], http://www.lapresse.ca/environnement/201112/12/01-... (consulté le 19 février 2017).

(5) FRAPU. « Un sombre bilan pour les Conservateurs », (2015-08-26), [en ligne], http://www.frapru.qc.ca/un-sombre-bilan-pour-les-c... (consulté le 19 février 20170.

(6) RICHER, Jocelyne. « Harper renouvelle son appui aux projets d'oléoducs », La Presse, (2013-08-02), [en ligne], http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politi... (consulté le 20 février 20170.

(7) PAQUIN-VEILLETTE, Catherine. « Entrée en vigueur de la loi C-13 », DroitDU, (2015-04-07), [en ligne], http://droitdu.net/2015/04/entree-en-vigueur-de-la... (consulté le 20 février 2017).

(8) Radio-Canada. « Le projet de loi antiterroriste C-51 est adopté aux Communes », (2015-05-06), [en ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/719568/projet-... (consulté le 20 février 2017).

(9) Radio-Canada. « Le candidat défait Dominic Therrien explique la déroute conservatrice », (2015-11-11), [en ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/749180/dominic... (consulté le 20 février 2017).

(10) Loc. cit.

(11) DESCÔTEAUX, Bernard. « Une défaite méritée », Le Devoir, (2015-10-20), [en ligne], http://www.ledevoir.com/politique/canada/453038/un... (consulté le 20 février 2017).

(12) RICHER, Jocelyne. « La fête est finie pour Justin Trudeau, promet Rona Ambrose », La Presse, (2017-01-26), [en ligne], http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politi... (consulté le 21 février 2017).

(13) Loc. cit.

(14) CAIN, Patrick. « Conservative leadership race: Maxime Bernier well ahead in fundraising », Global News, (2017-02-01), [en ligne], http://globalnews.ca/news/3214754/conservative-lea... (consulté le 21 février 2017).

(15) VASTEL, Marie. « Chefferie du PCC : l'arrivée de Kevin O'Leary brouille les cartes », Le Devoir, (2017-01-21), [en ligne], http://www.ledevoir.com/politique/canada/489749/pa... (consulté le 21 février 2017).

(16) L'Hebdo Journal. « Diagnostic d'une défaite électorale selon un conservateur francophone, signé Dominic Therrien », (2015-11-11), [en ligne], http://www.lhebdojournal.com/actualites/politique/... (consulté le 20 février 2017).

Dernière modification: 2017-03-20 07:41:23

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016