20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 octobre 2006

Il y a 25 ans, en Pologne...


Véronique Lachance
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2015
Élection en Pologne du parti Droit et Justice

avril
2010
Écrasement d'un avion transportant le président polonais Lech Kaczynski

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

octobre
2007
Élection en Pologne d'un gouvernement dirigé par Donald Tusk

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

mai
1997
Tenue d’un référendum constitutionnel en Pologne

décembre
1990
Élection de Lech Walesa à la présidence de la Pologne

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

septembre
1980
Fondation du syndicat Solidarnosc en Pologne

juin
1979
Premier voyage du pape Jean-Paul II en Pologne

octobre
1978
Élection du pape Jean-Paul II

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1970
Soulèvements ouvriers dans plusieurs villes polonaises

juin
1956
Dénouement d'une grève spontanée à Poznan, en Pologne

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

janvier
1947
Tenue d'élections législatives en Pologne

Le 13 décembre 1981, en Pologne, le président Wojciech Jaruzelski proclame l'état d'urgence. Au centre de cet événement se trouve la montée du mouvement syndical ouvrier et la conjoncture particulière dans laquelle se trouve le pays.

L'état d'urgence de 1981 a été l'aboutissement d'une tempête qui faisait rage depuis déjà plusieurs années en Pologne. Suite à la Seconde Guerre mondiale, le pays est « libéré » par l'Armée rouge et doit rapidement s'aligner sur le modèle soviétique (1). Le Parti communiste polonais est devenu le parti fort du pays. Au cours des années 60 et 70, la population est soumise à de nombreuses limitations, tant politiques que matérielles. Plusieurs révoltes sont réprimées, mais en 1980, les grèves deviennent plus violentes (2).

Un pays en crise

Au début des années 1970, le gouvernement de Pologne veut redresser l'économie en mettant en place un projet de développement financé par d'énormes emprunts (3). Plusieurs investissements sont réalisés afin de fabriquer en usine des produits qui rembourseraient ces prêts. Mais voilà que la crise pétrolière de 1974 vient mettre fin à ces aspirations et laisse le pays avec d'énormes dettes (4). À la fin de l'année 1981, la situation en Pologne est telle que le pays se retrouve au 2e rang des pays les plus endettés du monde par rapport au nombre d'habitants (5).

En août 1980, les travailleurs polonais défient l'empire de l'URSS en faisant des grèves massives et en procédant à la création du syndicat Solidarnosc, ou Solidarité, qui compte 10 millions de membres à sa création (6). « Lorsque ce syndicat, à la tête duquel se trouvait Lech Walesa, revendiqua l'organisation d'élections libres et le contrôle de l'approvisionnement, l'armée prit le pouvoir. Le 13 décembre 1981, le général Wojciech Jaruzelski instaura l'«état de guerre» (7). » Des grèves surviennent un peu partout au pays donc, et Solidarnosc se veut le porte étendard de cette révolte.

Avec la proclamation de l'état d'urgence, plusieurs dirigeants du mouvement sont arrêtés ou mis sous surveillance, comme ce fut le cas pour le dirigeant de Solidarnosc, Lech Walesa (8). Même si le mouvement a été dissous par le Conseil d'État sous la gouverne de Jaruzelski, les militants continuent de lutter clandestinement. L'état d'urgence s'est prolongé jusqu'au 21 juillet 1983 (9). La classe ouvrière continuera de manifester son mécontentement même si le pays est dirigée par Wojciech Jaruzelski jusqu'en 1989.

Deux hommes, deux destins

Les deux principaux personnages de la crise de 1981 sont premièrement le général Jaruzelski et, en second, le syndicaliste Lech Walesa. Suite à la prise du pouvoir en Pologne par l'Armée rouge, Wojciech Jaruzelski s'enrôle dans l'armée polonaise sous contrôle soviétique. Il monte graduellement les échelons de l'armée et même de la politique avant d'être finalement nommé Premier ministre de Pologne le 10 février 1981 (10). Il demeure à ce poste jusqu'en 1985. De 1989 à 1990, il exerce également les fonctions de président de la République de Pologne. Wojciech Jaruzelski fut le dirigeant qui fit la transition suite à l'effondrement du bloc de l'Est. Lors de la transition entre la République Populaire de Pologne et de la 3e République, Jaruzelski eut un court mandat en tant que président. Son nom reste néanmoins associé aux événements de 1981. Le 31 mars 2006, « le général Jaruzelski a été inculpé de « crime communiste » et encourt jusqu'à 8 années de prison pour avoir instauré la loi martiale en 1981 (11). »

Suite aux élections de décembre 1990, Lech Walesa, le fondateur du mouvement Solidarnosc, fut pour sa part élu président de la République de Pologne, succédant à son rival du temps de la grève. Lech Walesa fut président de 1990 à 1995. À l'élection de 1990, qu'il remporte avec 74,2% des voix mais connait un mandat avec une popularité plus faible, puisqu'aux élections de 1995, il perd son poste au profit d'Aleksander Kwaśniewski, un ex-communiste. Les électeurs lui reprochent son conservatisme moral ainsi que la trop grande place de l'église catholique dans la vie politique (12). Walesa récidive en 2000 où il se fait littéralement écraser alors qu'il n'obtient que 0,8% des voix. Le récipiendaire du prix Nobel de la paix de 1983 se retire alors progressivement de la politique.




Références:

1- MEMO, LE SITE DE L'HISTOIRE. « La Pologne du XXe siècle », Hachette Livre et/ou Hachette Multimédia, adresse URL : http://www.memo.fr/article.asp?ID=PAY_POL_005, (page consultée le 24 octobre 2006)

2- MEMO, LE SITE DE L'HISTOIRE, « La Pologne du XXe... »

3- KOT, Elżbieta. « Le 13 décembre 1981, le début de l'état d'urgence en Pologne », Polskanova, Webzine de la Pologne contemporaine, adresse URL : http://www.polskanova.com/portal.php?article=10&pid=32, (page consultée le 24 octobre 2006)

4- KOT, Elżbieta. « Le 13 décembre 1981, le début... »

5- POUVOIR OUVRIER. « Pologne 1980-81 : les travailleurs en lutte contre le stalinisme » Pouvoir ouvrier section Histoire du mouvement ouvrier, 4 octobre 2000, adresse URL : http://www.pouvoir-ouvrier.org/histoire/pologne.html, (page consultée le 24 octobre 2006)

6- POUVOIR OUVRIER. « Pologne 1980-81 : les travailleurs... »

7- MEMO, LE SITE DE L'HISTOIRE, « La Pologne du XXe... »

8- JOURNAL L'HUMANITÉ. « De Gdansk à la deuxième présidentielle », L'Humanité, adresse URL : http://humanite.presse.fr/journal/1995-11-21/1995-... (page consultée le 245 octobre 2006)

9- MEMO, LE SITE DE L'HISTOIRE, « La Pologne du XXe... »

10- WIKIPEDIA. « Wojciech Jaruzelski », Wikipedia, l'encyclopédie libre, adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wojciech_Jaruzelski, (page consultée le 24 octobre 2006)

11- WIKIPEDIA. « Wojciech Jaruzelski... »

12- WIKIPEDIA. « Lech Walesa », Wikipedia, l'encyclopédie libre, adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lech_Wa%C5%82%C4%99sa, (page consultée le 1er novembre 2006)

Dernière modification: 2007-05-02 09:40:33

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Avenir incertain pour le parti Spring en Pologne
>octobre 2019


Varsovie : un sommet qui divise
>septembre 2019


Une confrontation entre la Pologne et l'Union européenne
>octobre 2018


Pologne : des mouvements migratoires inégaux
>avril 2017


L'avortement en Pologne : volte-face du gouvernement
>novembre 2016


Élections en Pologne : un vent de changements
>janvier 2016


Une surprise lors de l'élection présidentielle en Pologne
>septembre 2015


Donald Tusk : la détermination que l'Europe attendait
>janvier 2015


L'héritage controversé de Wojciech Jaruzelski
>septembre 2014


Le parcours d'un célèbre politicien polonais : Lech Walesa
>janvier 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019