14 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 février 2017

Corée du Sud : face à un vieillissement de la population sans équivalent


Olivia Scieur-Aparicio
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2018
Publication d’un rapport spécial du GIEC sur le réchauffement global des températures

avril
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

février
2018
Ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud

mars
2017
Destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye

décembre
2012
Élection de Park Geun-hye à la présidence de la Corée du Sud

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

janvier
2007
Entrée en fonction de Ban Ki-moon au poste de secrétaire général des Nations unies

juin
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

septembre
1988
Ouverture des Jeux olympiques de Séoul

février
1988
Assermentation du président Roh Tae-woo en Corée du Sud

juin
1987
Levée de l'état d'urgence en Corée du Sud par le président Chun Doo-hwan

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

octobre
1979
Assassinat du président sud-coréen Park Chung-Hee

octobre
1972
Suspension de la Constitution en Corée du Sud

octobre
1963
Élection de Park Chung-hee à la présidence de la Corée du Sud

mai
1961
Renversement du gouvernement en Corée du Sud

avril
1960
Annonce de la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee

septembre
1950
Début du débarquement d'Incheon, en Corée du Sud

Dans un rapport prévoyant l'évolution de la population publié en 2014, l'Assemblée nationale sud-coréenne a prévu que le dernier Sud-Coréen allait naître en 2621(1). En considérant qu'il y a environ 600 années d'ici-là, il est évident que cette prévision est hautement discutable. Toutefois, il convient de noter à travers cette anecdote que le vieillissement de la population est actuellement un enjeu majeur en Corée du Sud (2). De fait, la part des 65 ans et plus dans la population sud-coréenne est passée de 2,9 % en 1960, à 13,1 % en 2015, faisant de la Corée du Sud le pays avec le vieillissement le plus rapide parmi les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) (3).

Objectif : limiter les naissances

Le gouvernement de Park Chung-hee a mis en oeuvre le premier programme national de planification familiale en 1962 (4). Il visait principalement à contrôler le taux de fécondité qui était alors très élevé. Dans les années 1980, ce programme comprenait, entre autres, l'accès gratuit aux méthodes de contraception, l'éducation sexuelle ainsi que des subventions, allocations et aides pour les adultes souhaitant se faire stériliser.

En plus d'autoriser l'avortement en 1973, le gouvernement entame la suspension des aides pour les soins de maternité aux femmes enceintes ayant 3 enfants ou plus et supprime les aides financières pour les parents ayant 2 enfants ou plus en 1983. Finalement, le gouvernement a encouragé la population à n'avoir qu'un seul enfant à l'aide de campagnes publicitaires.

D'autres facteurs ont aussi contribué à ralentir l'accroissement de la population : l'urbanisation, les mariages plus tardifs, l'enseignement supérieur plus massif, l'arrivée des femmes sur le marché du travail ainsi que de meilleures conditions de santé. Les programmes gouvernementaux ainsi que ces facteurs ont mené à une importante chute du taux de fécondité (5).

Vieillir a un prix

Le vieillissement rapide de la population a fortement affecté la société sud-coréenne, mais les conséquences futures seront encore plus importantes. D'abord, la population en âge de travailler, qui jusqu'ici a constamment augmenté, diminuera après 2020 (6). Le manque de main-d'oeuvre entraînée peut mener à un ralentissement économique et, conséquemment, limiter l'amélioration des conditions de vie des citoyens (7).

Au plan social, le coût des soins pour les personnes âgées et les coûts financiers pour les retraites et les infrastructures médicales augmentent (8). Cela pourrait menacer à long terme le système de sécurité sociale et provoquer un conflit générationnel important.

Ensuite, la proportion des 75 ans et plus a augmenté plus rapidement que celle des 65 ans et plus en Corée du Sud (9). Cette augmentation disproportionnée des plus vieux montre qu'il est impératif que le système de santé s'adapte afin de couvrir les soins de longue durée. Toutefois, cette hausse n'est, jusqu'ici, pas accompagnée d'une augmentation des services de protection sociale. Ceux-ci vont même vers une diminution relative au cours des dernières années.

Les familles doivent donc compenser le manque d'intervention du gouvernement. Toutefois, le professeur Kim Ik Ki considère que dans de nombreux cas, les enfants ne soutiendront pas leurs parents (10). De fait, lorsque l'on regarde l'évolution des personnes âgées vivant seules ou avec leur conjoint, on constate que la tradition du soutien familial s'est affaiblie. Ce problème est encore plus important en zone rurale, où l'on aperçoit un départ massif des jeunes et où, conséquemment, les inégalités augmentent considérablement entre les personnes âgées rurales et urbaines.

Les prévisions en ce qui concerne ce vieillissement ne laissent pas entrevoir une solution à ces problèmes. En effet, la vitesse de ce vieillissement des Sud-Coréens est sans équivalent : la part des 65 ans et plus dans la population passera de 13,1 % en 2015, à 40,1 % en 2060 (11).

Quelles options politiques pour répondre à ce défi démographique?

Pour pallier non seulement au vieillissement de la population, mais conséquemment à la pénurie de la main-d'oeuvre et au déséquilibre des sexes, le gouvernement a décidé en 1996 d'adopter une nouvelle politique démographique (12). Celle-ci ne vise plus le contrôle quantitatif de la population, mais bien le contrôle qualitatif de celle-ci, notamment en cherchant l'amélioration des conditions de vie et du bien-être des citoyens. De fait, les objectifs de cette politique consistent à « garantir le renouvellement des générations (...) dans le cadre d'un développement socio-économique durable; améliorer la santé et le bien-être de la population; éviter une déséquilibre des sexes à la naissance (...); élargir les possibilités d'emplois des femmes et garantir un accès aux soins pour les personnes âgées (13) ».

Parallèlement à cette politique, le ministère de la Santé sud-coréen met aussi en oeuvre une politique générale pour le bien-être des personnes âgées en 1995 ainsi que des mesures pour faciliter leur emploi (14).

On devrait pallier à la pénurie de main-d'oeuvre entraînée par le vieillissement de la population par une amélioration de l'accès des femmes à la vie active. Kim Ik Ki estime que le gouvernement aurait dû mettre en place une loi sur l'égalité des chances et créer des possibilités de garde d'enfants sur les lieux de travail (15). En effet, la « discrimination genrée » est un problème criant dans la société sud-coréenne, non seulement sur le plan social, mais aussi sur le plan économique.

En 2012, l'OCDE a demandé à la Corée du Sud de relancer sa natalité (16). Ainsi, l'OCDE s'entend avec Kim Ik KI sur un financement des systèmes de garde d'enfants pour améliorer l'accès des femmes au marché du travail et une réforme du système éducatif afin d'améliorer la productivité horaire.

Selon le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), qui se préoccupe du défi démographique sud-coréen depuis le milieu des années 2000, une des solutions pour remédier au manque de main-d'oeuvre serait d'accepter une hausse de l'immigration professionnelle (17). Toutefois, un sondage démontre que seulement 36 % des Sud-Coréens sont favorables à la coexistence des cultures différentes (18).




Références:

(1) Simon Mundy, South Koreans alarmed by prospect of extinction by 2750, Financial Times, 25 août 2014, https://www.ft.com/content/713835e8-2c3a-11e4-a0b6... 18 février 2017

(2) Jean-Raphaël Chaponnière, Asia Centre, Avant-propos, En direct de Corée, 9 février 2015, http://www.centreasia.eu/sites/default/files/publi... 18 février 2017

(3) Kim Doo-Sub, Asia Centre, La population de la Corée du Sud : évolutions récentes et principaux enjeux, En direct de Corée, 9 février 2015, http://www.centreasia.eu/sites/default/files/publi... 18 février 2017

(4) Kim Ik Ki, Asia Centre, Réponses politiques à la baisse de la fécondité et au vieillissement de la population en Corée du Sud, En direct de Corée, 9 février 2015, http://www.centreasia.eu/sites/default/files/publi... 18 février 2017.

(5) loc. cit.

(6) loc. cit.

(7) Kin Doo-Sub, op. cit.

(8) loc. cit.

(9) Kim Ik Ki, op. cit.

(10) loc. cit.

(11) Lee JY Seo WJ, Population projections for 2010-2060, Statistics Korea, 2011, http://www.oalib.com/references/8310965, 20 février 2017

(12) Kim Ik Ki, op. cit.

(13) loc. cit.

(14) loc. cit.

(15) loc. cit.

(16) Sébastien Falletti, L'OCDE appelle la Corée du Sud à relancer sa natalité, Le Figaro, 26 avril 2012, http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/04/26/2000... 20 février 2017

(17) Kim Ik Ki, op. cit.

(18) Sébastien Falletti, op. cit.

Dernière modification: 2017-02-27 07:37:58

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le succès du recyclage sud-coréen
>février 2019


Interpol choisit l'Occident
>janvier 2019


Soixante-cinq ans plus tard : l'armée sud-coréenne plus forte que jamais
>janvier 2018


Corée du Sud : face à un vieillissement de la population sans équivalent
>février 2017


Corée du Sud : destitution de la présidente sur fond de corruption
>février 2017


Élections sud-coréennes 2016 : conservatisme en crise
>septembre 2016


Du tintamarre à l'endroit de la présidente en Corée du Sud
>février 2016


Rapprochement Corée du Sud - Japon : la sécurité avant tout
>septembre 2015


La Corée du Sud : un dragon asiatique
>février 2015


Visite surprise de dirigeants nord-coréens en Corée du Sud
>janvier 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019