24 avril 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 février 2017

De Montréal à Kigali : un amendement historique


Jean-Noël Morin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

mars
2018
Accord à Kigali en prévision d’une Zone de libre-échange continentale en Afrique

avril
1994
Attentat contre les présidents du Burundi et du Rwanda

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

juillet
1973
Renversement du gouvernement de Grégoire Kayibanda au Rwanda

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

juillet
1962
Proclamation de l'indépendance du Rwanda

Du 7 au 14 octobre 2016, des représentants de près de 200 pays se sont réunis au Rwanda, dans la ville de Kigali, afin de discuter d'une solution au problème occasionné par les hydrofluorocarbures (HFC). Ces gaz se retrouvent principalement dans les climatiseurs et les réfrigérateurs [1]. La rencontre a permis d'adopter un amendement au protocole de Montréal, en 1987, qui visait à réduire l'impact des gaz sur la couche d'ozone.

Une solution adaptée a un problème croissant

Selon les scientifiques, le chlorofluorocarbone (CFC), souvent associé aux aérosols, était une des principales causes du trou dans la couche d'ozone. Son interdiction était l'enjeu central du protocole de Montréal. À la suite de l'accord de 1987, les gaz HFC se sont imposés pour remplacer le CFC. En effet, l'utilisation du HFC a facilité une réduction du trou dans la couche d'ozone. Il est cependant apparu que celui-ci était jusqu'à 14 000 fois plus polluant que le dioxyde de carbone (CO2).

Pour le moment, ce gaz représente plus de 2 % de l'ensemble des gaz à effet de serre émis dans le monde et devrait atteindre plus de 10 % d'ici 2050 [2]. Avec une croissance du HFC située entre 10 et 15 % annuellement, la communauté internationale s'est réunie à Kigali pour en freiner la prolifération.

S'il est ratifié, l'accord obtenu, contrairement à celui de Paris (Cop21), sera juridiquement contraignant [3]. De plus, les pays participants se sont engagés à réduire leurs niveaux de HFC de 85 % d'ici à 2047. Afin de garantir le bon déroulement de l'accord, le protocole proposé scindera les pays selon trois catégories. Les pays développés, soit les États-Unis, le Canada et les pays de l'Union européenne, réduiront leurs émissions de HFC d'ici 2019. Du côté des pays en développement, incluant la Chine et la majorité des pays représentés, ils commenceront leur effort d'ici 2024. Finalement, le dernier groupe, incluant l'Inde, le Pakistan, et les pays du Golfe, gèlera sa production d'ici 2028 et débutera une réduction pour 2032. Comme il est stipulé dans l'accord, les pays plus développés s'engagent à fournir une aide financière aux pays les moins développés afin d'atteindre leurs objectifs respectif et collectif [4].

Un monde unifié dans la lutte au réchauffement climatique

La réception de cet accord par les pays occidentaux a été très positive. La ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna, le secrétaire d'État américain, John Kerry, et le commissaire européen au climat et à l'énergie, Miguel Arias Cañete, ont respectivement parlé de cet accord comme : une autre étape très importante dans la lutte mondiale contre les changements climatiques [5]; la plus grande chose qu'on pouvait faire d'un seul coup [6]; une grande victoire pour le climat [7].

Pour ce qui est des organisations, la réception de l'accord s'est traduite par la mise sur pied d'un fonds de financement. Plus de 80 millions ont déjà été amassés et la Banque mondiale s'est engagée à concéder plus d'un milliard de dollars pour l'efficacité énergétique en lien avec la réduction des HFC [8].

Selon la communauté scientifique, l'élimination des HFC pourrait réduire de 0,5 degré Celsius le réchauffement climatique mondial, et permettrait, d'ici 2030, d'éviter jusqu'à 1,7 gigatonne de CO2 émit annuellement dans l'atmosphère. Ce qui représente l'émission annuelle du Japon [9].

Le résultat notable de l'accord est dû à son amplitude. En effet, les principaux émetteurs de HFC, la Chine et les États-Unis, ont signé l'accord. D'abord récalcitrante, l'Inde l'a également fait. L'ensemble du continent africain a fait preuve d'enthousiasme dans les négociations, sa faible émission de HFC lui donnant la chance de se tourner vers des technologies alternatives.




Références:

1. TAILLEFER, Guy. « Gaz réfrigérants – Le chaud et le froid », Le Devoir, 18 octobre 2016, [En ligne], http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-s... (Page consultée le 11 février 2017)

2. WORKMAN, Caitlin. « Le Canada et le monde conviennent de réduire progressivement la source d'émissions de gaz à effet de serre qui croît le plus rapidement dans le monde ». Canada NewsWire, 15 octobre 2016, [En ligne], http://nouveau.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.ca/Se... (Page consultée le 11 février 2017)

3. DURWOOD, Zaelke. « Historic Kigali Amendement eliminates warming from one of six main greenhouses gases », Trends, Vol. 38, no. 03, p.7-10

4. VIDAL, John. « Kigali deal on HFCs is a big step in fighting climate change », The Guardian, 15 ocotobre 2016, [En ligne], https://www.theguardian.com/environment/2016/oct/1... (Page consultée le 11 février 2017)

5. WORKMAN, Caitlin. Op. cit.

6. DEVENPORT, Coral. « Nations Agree to Cut use of a Hamrful Coolant », The New York Times, 16 octobre 2016, [En ligne], https://www.nytimes.com/2016/10/15/world/africa/ki... (Page consultée le 11 février 2017)

7. THIBERGE, Clémentine. « Climat : accord historique pour éliminer les gaz HFC, 14 000 fois plus puissants que le CO2 », Le Monde, 15 octobre 2016, [En ligne], http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/10/15/p... (Page consultée le 11 février 2017)

8. DURWOOD, Zaelke. Op. cit.

9. AGLIETTI, Stephanie & CLARK, Dave. « Accord mondial pour éliminer d'importants gaz à effet de serre », La Presse, 15 octobre 2016, [En ligne], http://www.lapresse.ca/actualites/environnement/20... (Page consultée le 11 février 2017)

Dernière modification: 2017-02-20 07:44:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Zlec : un accord pour une économie africaine prospère?
>novembre 2018


La nouvelle secrétaire générale de l'OIF fait couler beaucoup d'encre
>octobre 2018


La ZLEC et le projet d'intégration économique africaine
>avril 2018


Rwanda : l'agriculture toujours au coeur de l'économie
>septembre 2017


De Montréal à Kigali : un amendement historique
>février 2017


Le génocide rwandais : la radio Mille Collines a mis le feu aux poudres
>novembre 2016


Élection du nouveau président à la Commission de l'Union africaine : vote reporté
>novembre 2016


La libération de Mbarushimana par la CPI : un mal pour un bien
>janvier 2012


Rwanda : les femmes au coeur du changement
>novembre 2011


La condamnation de Deo Mushayidi au Rwanda suscite des réactions divergentes
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016