14 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 mars 2017

Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord


Karen Poulin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Élections au Parlement européen

mai
2019
Annonce de la démission de la première ministre britannique Theresa May au Royaume-Uni

juin
2017
Réélection du Parti conservateur de Theresa May au Royaume-Uni

mars
2017
Début d’une série d’attentats terroristes au Royaume-Uni

juin
2016
Tenue d'un référendum au Royaume-Uni sur la sortie de l'Union européenne

mai
2015
Réélection du gouvernement conservateur de David Cameron au Royaume-Uni

septembre
2014
Tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2012
Ouverture des Jeux olympiques de Londres

mai
2010
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement dirigé par le conservateur David Cameron

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

avril
2009
Tenue du Sommet du G20 à Londres

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Assermentation de Gordon Brown au poste de premier ministre du Royaume-Uni

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

mai
2007
Formation d'un gouvernement dirigé par Ian Paisley en Irlande du Nord

mai
2005
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Tony Blair

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

mars
2003
Début d'une offensive militaire d'envergure en Irak

Le 9 janvier 2017, Martin McGuinness a donné sa démission du poste de vice-premier ministre après 10 ans de loyaux services. Cette décision a soulevé de l'inquiétude en Irlande du Nord, plongeant ainsi cette province dans une sorte d'incertitude politique (1). Rappelons que l'Irlande du Nord fait partie du Royaume-Uni, tout en gérant sa propre politique interne.

Un départ perturbateur

James Martin Pacelli McGuinness était un politicien très actif en Irlande du Nord. Après avoir rejoint l'Armée républicaine irlandaise (IRA) en 1970, il s'est impliqué au sein du Sinn Féin, un parti nationaliste et républicain voulant réunir l'Irlande du Nord et l'Irlande (2). En 1998, McGuinness était le négociateur en chef du Sinn Féin pour l'accord du Vendredi saint, c'est-à-dire l'entente pour mettre un terme aux 30 ans de conflits en Irlande du Nord. De 1999 à 2002, il a été ministre de l'Éducation (3). Aux élections de 2007, Martin McGuiness avait gagné plusieurs sièges avec son parti, dont il était devenu le chef, en plus de devoir travailler de près avec le Parti unioniste démocrate (DUP) (4).

Le 9 janvier 2017, Martin McGuiness a annoncé sa démission. Plusieurs semaines avant, les membres du Sinn Féin réclamaient la démission de la première ministre Arlene Foster, cheffe du DUP (5). Cette réclamation était justifiée par la mauvaise gestion des deniers publics faite par la première ministre, en lien avec un programme de subventions aux énergies renouvelables. En d'autres mots, les membres du Sinn Féin jugeaient qu'Arlene Foster trempait dans des histoires d'abus. L'objectif derrière la demande de sa démission était de faciliter une enquête sur ce scandale (6).

À cause du refus de Foster de donner sa démission, Martin McGuinness n'a eu d'autre choix que de donner la sienne. De plus, il a refusé de nommer un remplaçant, provoquant la dissolution du gouvernement en place, comme le veulent les Accords de paix de 1998, puisque celui-ci doit être constitué d'une coalition entre unionistes et nationalistes (7).

Martin McGuinness a donc donné sa démission pour défaire le gouvernement en place et provoquer d'autres élections. Toutefois, certains soutiennent que sa décision est aussi reliée à son état de santé critique. En effet, en plus d'affirmer ne pas avoir l'énergie pour vivre une campagne électorale, McGuinness a annoncé son retrait définitif de la vie politique quelques semaines après avoir quitté la chefferie du Sinn Féin (8).

Le Sinn Féin reste inébranlable

Fondé en 1905, le Sinn Féin est un des plus grands partis politiques de l'Irlande du Nord avec le DUP. L'ancien parti de McGuinness est principalement nationaliste et républicain (9). Il prône, par-dessus tout, l'idée de créer une République socialiste démocratique, mettant ainsi un terme à la division de l'Irlande et laissant le Royaume-Uni de côté (10). Ce parti nationaliste désire aussi rester à l'intérieur de l'Union européenne et éviter le Brexit, à l'inverse du Parti unioniste démocrate d'Arlene Foster (11).

Seulement 10 mois après les dernières élections, les citoyens d'Irlande du Nord sont allés voter, le 2 mars 2017, avec le plus haut taux de participation depuis 1998, soit 65 % (12). Lors de ces élections, le Sinn Féin n'a pas remporté le plus de sièges, mais certains le considèrent tout de même gagnant. Effectivement, ce parti nationaliste a remporté 27 sièges sur les 90 à l'Assemblée (13). Pour sa part, le Parti unioniste démocrate a obtenu 28 sièges, mais pour la première fois, il n'a pas eu les 30 sièges lui donnant le pouvoir de veto (14).

En 2016, le parti unioniste avait remporté 38 sièges, ce qui lui donnait le pouvoir de veto utilisé pour bloquer certaines propositions, comme la légalisation du mariage homosexuel (15). Maintenant, le DUP n'a plus ce veto, il sera donc plus facile pour le Sinn Féin de faire valoir son point de vue. C'est pour ces raisons que plusieurs médias mettent de l'avant que ce parti est le grand vainqueur des élections du 2 mars dernier (16).

À l'heure actuelle, les deux partis doivent s'entendre sur la prochaine formation du gouvernement et le tout s'annonce difficile. S'ils n'arrivent pas à se partager le pouvoir convenablement, au-delà du délai prévu, Londres pourrait s'en mêler et reprendre un contrôle direct (17).

Michelle O'Neill à la hauteur de Martin McGuinness

Le 23 janvier 2017, le Sinn Féin a nommé Michelle O'Neill pour prendre la place de Martin McGuinness. En plus d'être la première femme à la tête de ce parti, la nouvelle cheffe peut se vanter d'être très expérimentée en politique. Elle a fait son entrée dans ce domaine en 1998, après les accords de paix, et elle accumule les responsabilités depuis (18). Bien qu'elle ne soit pas directement liée à l'IRA, certains membres de sa famille, comme son père, son oncle et ses cousins l'ont toutefois été (19).

Selon le président du Sinn Féin, Gerry Adams, la nomination de Michelle O'Neill comme cheffe représente la nouvelle génération de ce parti puisqu'elle n'a que 40 ans (20). Elle est très honorée d'être à la tête du Sinn Féin et elle veut continuer le bon travail de McGuinness en ce qui a trait aux relations de paix et au partage des pouvoirs (21). O'Neill se dit prête à agir et n'a pas peur des défis. Son prédécesseur est donc ravi de sa nomination, puisque Michelle O'Neill continuera de diriger le Sinn Féin dans la même lignée que lui (22).

Pour le moment, il ne reste qu'à attendre de voir si Michelle O'Neill et Arlene Foster s'entendront sur la formation du gouvernement ou si Londres devra s'en mêler. Il sera toutefois probable de voir le Sinn Féin prendre plus de place et s'opposer plus facilement à des propositions étant donné que le DUP n'a plus son veto. Peut-être que les résultats des élections du 2 mars dernier entraîneront même un possible référendum sur l'indépendance et la création d'une Irlande unie (23).




Références:

(1) Courrier International, Irlande du Nord. Démission du vice-Premier ministre : « Un énorme casse-tête », 10 janvier 2017, http://www.courrierinternational.com/revue-de-pres... page consultée le 11 mars 2017

(2) Peter Kellner, Martin McGuinness Irish Politician, Encyclopædia Britannica, 9 janvier 2017, https://www.britannica.com/biography/Martin-McGuinness, page consultée le 12 mars 2017

(3) Ibid.

(4) Ibid.

(5) France 24, Irlande du Nord : démission du vice-Premier ministre McGuiness, crise politique en vue, 9 janvier 2017, http://www.france24.com/fr/20170109-irlande-nord-d... page consultée le 12 mars 2017

(6) Ibid.

Courrier international, op. cit.

(7) France 24, Irlande du Nord : démission du vice-Premier ministre McGuiness, op. cit.

Tribune de Genève, Martin McGuiness (Sinn Fein) quitte la politique, 20 janvier 2017, http://www.tdg.ch/monde/martin-mcguinness-sinn-fei... page consultée le 12 mars 2017

(8) Ibid.

Henry McDonald, Martin McGuinness quits politics to recover from serious illness, The Guardian, 19 janvier 2017, https://www.theguardian.com/politics/2017/jan/19/m... page consultée le 12 mars 2017

(9) Kimberly Cowell-Meyers et Paul Arthur, Sinn Féin, Encyclopaedia Britannica, 7 mars 2017, https://www.britannica.com/topic/Sinn-Fein, page consultée le 12 mars 2017

(10) Sinn Féin, What Sinn Féin stands for, http://www.sinnfein.ie/what-sinn-fein-stands-for, page consultée le 12 mars 2017

(11) Philippe Bernard, Crise politique en Irlande du Nord sur fond de Brexit, après la démission de McGuinness, Le Monde, 10 janvier 2017, http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/art... page consultée le 12 mars 2017

(12) Muriel Delcroix, Irlande du Nord : élections gouvernementales sur fond de crise politique, RFI, 2 mars 2017, http://www.rfi.fr/europe/20170302-irlande-nord-ele... page consultée le 12 mars 2017

France 24, Élections en Irlande du Nord : les unionistes talonnés par les nationalistes du Sinn Féin, 4 mars 2017, http://www.france24.com/fr/20170304-elections-irla... page consultée le 12 mars 2017

(13) Marina Daras, Élections en Irlande du Nord : les nationalistes de Sinn Féin ont le vent en poupe, RFI, 4 mars 2017, http://www.rfi.fr/europe/20170304-elections-irland... page consultée le 12 mars 2017

(14) Ibid.

(15) France 24, Élections en Irlande du Nord : les unionistes talonnés par les nationalistes du Sinn Féin, op. cit.

The Guardian, Northern Ireland assembly election : final results, 3 mars 2017, https://www.theguardian.com/uk-news/ng-interactive... page consultée le 12 mars 2017

(16) Henry McDonald et Jamie Grierson, Sinn Féin makes major gains in Northern Ireland elections, The Guardian, 4 mars 2017, https://www.theguardian.com/politics/2017/mar/03/d... page consultée le 12 mars 2017

(17) Marina Daras, op. cit.

(18) Agence France-Presse, Irlande du Nord : changement de génération à la tête du Sinn Féin, La Presse, 23 janvier 2017, http://www.lapresse.ca/international/europe/201701... page consultée le 13 mars 2017

(19) Ibid.

(20) Henry McDonald, Sinn Féin names Michelle O'Neill as new leader in Northern Ireland, The Guardian, 23 janvier 2017, https://www.theguardian.com/politics/2017/jan/23/s... page consultée le 13 mars 2017

(21) Ibid.

(22) Ibid.

Christine Guibert, Michelle O'Neill, le renouveau du Sinn Féin, Ouest-France, 28 février 2017, http://www.ouest-france.fr/europe/irlande-du-nord/... page consultée le 13 mars 2017

(23) Ouest-France, Irlande du Nord. Michelle O'Neill à la tête du Sinn Féin en Ulster, 23 janvier 2017, http://www.ouest-france.fr/europe/irlande-du-nord/... page consultée le 13 mars 2017

Dernière modification: 2017-03-20 07:45:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Johnson prend l'ascendant dans la course au 10 Downing Street
>septembre 2019


Le Brexit fera t-il tomber Theresa May?
>février 2019


Baisse du taux de chômage au Royaume-Uni : une bonne nouvelle?
>janvier 2019


Glasgow, la ville trouble
>janvier 2019


Après le Brexit, l'Afrique est dans la mire des Britanniques
>octobre 2018


Il y a 40 ans : Amnistie internationale décrochait le prix Nobel de la paix
>mars 2018


D'Hollywood à Westminster : l'internationalisation d'un mouvement
>novembre 2017


Brexit : dur divorce au sein de l'Europe
>octobre 2017


Des élections crève-cœur pour le Parti national écossais
>octobre 2017


Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord
>mars 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019