22 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 février 2017

L'accord nucléaire iranien remis en question


Jean-Noël Morin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Tremblement de terre dévastateur en Iran

mai
2017
Réélection en Iran du président Hassan Rohani

avril
2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

novembre
2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

juin
2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

juin
2009
Tenue d'une élection présidentielle en Iran

décembre
2003
Tremblement de terre en Iran

mai
1997
Élection de Mohammed Khatami à la présidence de l'Iran

juin
1990
Tremblement de terre en Iran

juin
1989
Décès de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny en Iran

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

août
1981
Assassinat du président et du premier ministre de l’Iran

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

novembre
1979
Occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran

mars
1979
Début du deuxième « choc pétrolier »

février
1979
Retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny

En novembre 1979, en plein coeur de la révolution iranienne, des étudiants assaillirent l'ambassade américaine à Téhéran et prirent une cinquantaine d'otages. Depuis cet incident, les États-Unis imposent des sanctions économiques à l'Iran. Ils s'opposent également à l'ambition iranienne de développer l'énergie nucléaire.

L'Iran dans l'ère atomique

À la suite de la révolution islamique, le nouveau régime informa l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de sa volonté de poursuivre son programme atomique. L'AIEA élabora un programme d'assistance atomique pour l'Iran [1]. Cependant, à la suite des pressions américaines, le projet fut annulé. En 2006, face à l'incapacité de l'AIEA de clarifier les intentions derrière le programme nucléaire iranien, le Conseil de sécurité adopta la résolution 1696. Celle-ci demandait à l'Iran de clarifier la nature de son programme. Devant le refus iranien de coopérer, le Conseil de sécurité des Nations unies imposa une série de sanctions économiques à l'Iran.

Sous l'administration du président Barack Obama, un accord sur le nucléaire fut signé le 14 juillet 2015 entre l'Iran et les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies avec l'Allemagne (P5+1). En échange d'une limitation du programme nucléaire iranien, le Conseil de sécurité s'engagea à une réduction des sanctions économiques frappant l'Iran depuis 1979. Le 20 juillet 2015, le plan d'action fut adopté unanimement par le Conseil de sécurité. Cette résolution impose une surveillance étroite sur les avancées iraniennes dans le domaine de l'énergie nucléaire, ainsi qu'une interdiction de développement de missiles balistiques pouvant transporter une charge atomique.

Ces mesures, en plus du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, forment une puissante contrainte sur la capacité de l'Iran à obtenir l'arme atomique [2]. Cependant, l'absence de consensus international sur la définition de missile pouvant transporter l'arme nucléaire laisse une marge de manoeuvre à l'Iran pour le développement et l'essai de missiles [3].

Un monde divisé entre l'Iran et les États-Unis

Depuis l'investiture de Donald Trump à la présidence américaine, les tensions entre l'Iran et les États-Unis se sont intensifiées. Fortement opposé à l'accord sur le nucléaire iranien, le président élu estime que l'accord était « l'un des pires jamais conclu [4] ». Le 27 janvier 2017, l'administration Trump interdit l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants provenant de 7 pays, dont l'Iran [5]. En réaction, l'Iran décida d'appliquer le principe de réciprocité [6]. Deux jours plus tard, soit le 29 janvier, l'Iran procéda à l'essai d'un missile balistique de moyenne portée dans le cadre de son programme défensif. Ce test engendra une forte réaction de la part de la Maison-Blanche, qui menace d'imposer de nouvelles sanctions économiques contre l'Iran. Selon le quotidien allemand Die Welt, une autre série d'essais de missiles, incluant un missile à longue portée, eurent également lieu [7].

À la suite de ces évènements, la sphère politique s'est fortement polarisée. D'un côté, les autorités américaines, soutenues par Israël, affirment que les missiles iraniens ont la capacité de porter des charges nucléaires. En réponse à ces nouveaux tests, la Maison-Blanche a mis en application sa menace de sanctions, affectant 13 individus et 12 organisations, dont certaines sont basées en Chine, aux Émirats arabes unis et au Liban [8].

De l'autre côté, l'Iran affirme que ces missiles ne sont pas conçus pour porter de telles charges et qu'ils ont été testés dans la seule optique de la défense territoriale [9]. En réaction aux sanctions américaines, l'ayatollah Ali Khameneï, guide suprême de la révolution islamique, se dit reconnaissant envers Trump de lui avoir simplifié la vie en lui montrant le vrai visage de l'Amérique [10].

Le vice-ministre aux Affaires étrangères russe, Sergei Ryabkov, soutient que l'Iran ne tient pas de programme nucléaire [11]. Pour sa part, la porte-parole de l'Union européenne, Federica Mogherini, a déclaré que le programme iranien de missiles balistiques ne faisait pas partie de l'accord sur le nucléaire.

La capacité américaine à démanteler l'accord est sérieusement mise en doute par ses autres instigateurs. D'une part, pour que l'accord soit aboli, les États-Unis ont besoin du support de l'Union européenne, de la Russie et de la Chine. D'autre part, étant donné l'absence de définition sur la catégorisation des missiles nucléaires, les essais de missiles balistiques par l'Iran ne violeraient pas la résolution [12].




Références:

[1] SAFDARI, Cyrus. « Iran needs nuclear energy, not weapons », Le Monde Diplimatique, novembre 2005, [En ligne], https://groups.google.com/forum/#!msg/alt.france/b... (Page consultée le 23 février 2017

BLINKEN, J. Anthony. « Why the Iran Nuclear Deal Must Stand », The New York Times, 17 février 2017, [En ligne], https://www.nytimes.com/2017/02/17/opinion/why-the... (Page consultée le 19 février 2017)

[2] NASSERI, Ledane & FOROOHAR, Kambiz. « Iran Confirms Missile Laucnch Called ‘Unacceptable' by U.S. Ambassafor Haley », Bloomberg, 1er février 2017, [En ligne], https://www.bloomberg.com/politics/articles/2017-0... (Page consultée le 19 février 2017)

[3] Radio-Canada. « Réunion d'urgence à l'ONU à la suite d'un tir de missile iranien », ICI Radio-Canada, 31 janvier 2017, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014022/iran-n... (Page consultée le 19 février 2017)

[4] PARIS, Gilles. « Etats-Unis : Donald Trump minimise le désorde créé par son décret anti-immigration », Le Monde, 29 janvier 2017, [En ligne], http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/01... (Page consultée le 20 février 2017)

[5] LANDRY, Carole. « Le test d'un missile par l'Iran est « inacceptable » pour Washington », La Presse, 31 janvier 2017, [En ligne], http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/... (Page consultée le 20 février 2017)

[6] REUTERS. « Trump lance un avertissement à l'Iran après le tir d'un missile », ICI Radio-Canada, 2 février 2017, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014471/trump-... (Page consultée le 19 février 2017)

[7] REUTERS, « L'Iran réplique à de nouvelles sanctions américaines », ICI Radio-Canada, 3 février 2017, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014836/iran-r... (Page consultée le 19 février 2017)

[8] Radio-Canada. « Réunion d'urgence à l'ONU à la suite d'un tir de missile iranien », ICI Radio-Canada, 31 janvier 2017, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1014022/iran-n... (Page consultée le 19 février 2017)

[9] REUTERS, « Téhéran tient à l'accord sur le nucléaire conspué par Trump », ICI Radio-Canada, 7 février 2017, http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1015344/iran-h... (Page consultée le 19 février 2017)

[10] JASPAL, Zafar Nawaz, « Threatening rhetoric », Pakistan Observer, 16 février 2017, [En ligne], http://pakobserver.net/threatening-rhetoric/ (Page consultée le 19 février 2017)

[11] JPOSR, « Zarif takes apparent shot at Israeli ‘audacity', says Iran will never develop nukes », Jerusalem Post, 19 février 2017, [En ligne], http://www.jpost.com/Middle-East/Iran-News/Zarif-t... (Page consulté le 19 février 2017)

Autres références

ACKERMAN, Spencer. « Calm down. Iran's missiles can't (and won't) hit the east coast. », Wired, 24 décembre 2012, [En ligne], https://www.wired.com/2012/02/iran-icbm/ (Page consultée le 19 février 2017)

AFP, « États-Unis Le président iranien « ferait mieux de faire attention » », La Presse, 11 février 2017, [En ligne], http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/... (Page consultée le 19 février 2017)

CUNNINGHAM, Erin. « Iran's Rouhani under fire as tensions with U.S. Rise », The Washington Post, 17 février 2017, [En ligne], https://www.washingtonpost.com/world/middle_east/i... (Page consultée le 19 février 2017)

SHALAL, Andrea & IRISH, John. « Senators look to new sanctions against Iran for missile development », Reuters, 19 février 2017, [En ligne], http://www.reuters.com/article/us-germany-security... (Page consulté le 19 février 2017)

Dernière modification: 2017-02-27 07:39:28

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Réélection de Rouhani en Iran : vers l'ouverture et la modération
>septembre 2017


Téhéran frappé par le groupe État islamique
>septembre 2017


L'accord nucléaire iranien remis en question
>février 2017


Iran - Arabie Saoudite : des décennies de relations abruptes
>mars 2016


L'Iran entre réforme et tradition
>février 2016


L'Iran : une population qui sombre dans la drogue
>décembre 2015


Signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien
>janvier 2014


Nucléaire iranien : un accord historique réjouit la communauté internationale
>décembre 2013


Élection de Rohani : naissance d'un espoir international
>octobre 2013


Enjeux géostratégiques autour de l'or noir : l'Iran lance un combat à tout prix
>mai 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019