20 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 décembre 2016

L'héritage incertain de Barack Obama


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Depuis un siècle, trois présidents américains (Woodrow Wilson, Franklin D. Roosevelt et Ronald Reagan) se sont particulièrement démarqués. Ces présidents sont considérés comme de grands présidents, parce qu'ils ont tous eu à relever des défis extraordinaires.

Lors du premier conflit mondial, Wilson changea la façon que les Américains percevaient le rôle des États-Unis dans le monde. Pour sa part, Roosevelt fut confronté à la fois à la grande dépression et à la 2e Guerre mondiale. Il sut à la fois changer la perception des Américains sur le rôle du gouvernement dans la gestion économique et instaurer un nouvel ordre mondial. Reagan fut aussi un dirigeant tout aussi transformationnel. En plus de redéfinir de manière néolibérale le rôle du gouvernement américain, il a réorienté la politique étrangère américaine dans le monde de l'après-guerre froide.

En janvier 2009, Barack Obama fut confronté à la pire crise économique depuis 1929. L'économie américaine perdait près de 800 000 emplois par mois. En moins un an, 8,7 millions d'emplois s'étaient volatilisés, faisant passer le taux de chômage de 5 % à 11 %. Entre-temps, le prix des logements s'effondra de 25 % (une chute de 13 trillions de dollars) forçant des millions de propriétaires de se départir de leurs maisons. Plus encore, toute l'industrie automobile était acculée à la faillite.

Afin d'éviter que la récession de 2008-2009 ne se transforme en grande dépression, le rôle d'Obama fut crucial. Il fit adopter un plan d'urgence de stimulus économique de 787 milliards de dollars, représentant des dépenses de 2,6 trillions sur quatre ans. Ce plan a permis à l'économie américaine d'éviter le pire. En plus d'introduire de nouvelles réglementations plus strictes concernant les banques et les marchés financiers, il décida judicieusement de sauver l'industrie automobile.

Les politiques économiques agressives d'Obama ont permis non seulement de stabiliser la situation, mais aussi un retour de la prospérité. Sous sa gouvernance, les États-Unis ont créé 15,6 millions d'emplois réduisant ainsi le taux de chômage à 4,6 %, le prix des maisons a été haussé de 26 %, et le PIB s'est accru de 22 %.

Sans doute, la capacité de l'administration Obama d'éviter que la grande récession de 2008-2009 devienne une grande dépression représente sa plus grande réalisation. Confronté à un pays épuisé et craintif, il a rétabli par son leadership la confiance en démontrant la flexibilité et la résilience de l'économie américaine.

Plus encore, Obama a démontré un leadership décisif dans des dossiers comme la création d'un système universel de santé, la reconnaissance des droits civils pour les homosexuels, le remodelage de la politique énergétique pour faire face au changement climatique et la réorganisation de l'industrie financière la plus importante depuis la Grande Dépression. Sur le plan intérieur, il a accompli plus que tout autre président depuis Lyndon Johnson.

En politique étrangère, sa contribution fut tout aussi importante. En plus d'éliminer Ben Laden, il a désengagé les États-Unis du Moyen-Orient en ramenant au pays 165 000 soldats et en réduisant la dépendance américaine sur le pétrole étranger. Par ailleurs, il a fait de l'Asie le pivot de la politique américaine en plus de renouer les relations avec Cuba et l'Iran.

Mais c'est surtout sur le plan de la personnalité que Barack Obama s'est le plus démarqué et où il laisse une marque indélébile. Non seulement son administration n'a pas été entachée par aucun scandale, mais il a gouverné avec grâce, vitalité, intelligence et équilibre dans des circonstances excessivement difficiles. Il a occupé la fonction de président avec dignité, célébrant en toutes les circonstances l'excellence américaine.

Si Barack Obama s'avéra un politicien intensément charismatique, ce qui lui a permis de se faire élire deux fois, il fut incapable de construire une base politique qui aurait permis à son héritage de perdurer.

En fin de compte, Obama rêvait un peu naïvement d'une approche basée sur le bipartisme. Or, dès le début de son administration, le mécontentement populaire devint palpable. Le Tea Party fut fondé en août 2009. Le débat entourant l'adoption de l'Obamacare fut marqué par une opposition farouche, souvent même irraisonnée. Plus d'une fois, Obama exprima sa frustration devant la partisanerie et l'intransigeance républicaine.

La crise financière de 2008 a laissé des cicatrices profondes qui ne purent être guéries par une reprise qui semblait trop faible aux yeux de plusieurs Américains. Incapables de se rappeler combien était critique la situation économique en 2009, ces derniers se montrèrent déçus. L'ironie, c'est que la classe moyenne blanche à qui les politiques d'Obama avaient offert un filet de sécurité a fini par voter pour Donald Trump.

Mais en dépit de ses fanfaronnades, Donald Trump ne pourra pas détruire toutes les réalisations de ce dernier. Pour ce faire, il n'hésite pas à recourir à ses pouvoirs exécutifs qui lui permettent d'ancrer davantage ses politiques comme il vient de le faire sur le plan de l'environnement.

En définitive, le malheur de Barack Obama aura été l'absence d'un successeur qui aurait continué son œuvre. Cette absence empêche Obama de devenir l'architecte du 21e siècle comme les Wilson, Roosevelt ou Reagan l'ont été pour leur génération.



Dernière modification: 2017-01-30 09:31:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016