Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

14 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 October 2006

Dernier sursaut de l'Union nationale au Québec : 30 ans déjà


Imelda Daisy Angue Ntsaga
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Depuis mai 1970, les libéraux de Robert Bourassa sont au pouvoir à l'Assemblée nationale du Québec. Ils sont réélus par une majorité écrasante en 1973, mais plusieurs événements tels le saccage du chantier de la baie James, le coût des jeux Olympiques de Montréal et le débat sur la langue(1), les incitent à déclencher de nouvelles élections. En effet, le 15 novembre 1976, le premier ministre Robert Bourassa déclencha des élections anticipées. Au cours de ces élections, cinq principaux partis vont s'affronter, il s'agit du : Parti québécois, du Parti libéral du Québec, de l'Union nationale (UN), du Ralliement créditiste du Québec et du Parti national populaire (2).

Élu à la tête de l'UN, le chef Rodrigue Biron fit élire 11 députés. Cette date du 15 novembre 1976 est marquée dans les esprits de chaque Québécois par à la victoire de René Lévesque. Elle constitue aussi la fin d'une longue époque pour les élus de l'UN. En effet, après cette date, aucun représentent du dit parti ne se fera élire à l'Assemblée nationale du Québec. Afin de comprendre l'importance historique de ce parti jadis dominant, revenons sur l'année de sa création, de ses années de pouvoir et des grands noms qui l'ont dirigée.

Un parti de pouvoir

Autrefois un parti dominant, l'UN a été : « fondé en 1935 par la fusion du parti conservateur du Québec et de l'Action libérale nationale(ALN)»(3). Le chef du parti conservateur du Québec, Maurice Duplessis, et le chef de l'ALN, Paul Gouin, se mettent ensemble pour tenter de défaire les libéraux au pouvoir. Cette fusion donnera ainsi naissance à l'UN. Parti nationaliste et conservateur, l'UN : « mettait en valeur l'aspect traditionnel, rural, catholique et francophone du Québec» (4)

Cependant, on dit de Maurice Duplessis qu'il en fut le fondateur. Bien que n'ayant pas pu faire à nouveau élire des députés après l'élection du 15 novembre 1976, l'UN a connu plusieurs années de pouvoir. Ses premières années de pouvoir débutent un an après sa création. En 1936, Maurice Duplessis est élu premier ministre du Québec, fonction qu'il occupera durant trois années. En 1939, son gouvernement est défait, mais il reviendra au pouvoir en 1944 et gouvernera le Québec jusqu'à sa mort survenue en 1959. On retiendra de ces longues années de pouvoir l'adoption par décret du drapeau du Québec le 21 janvier 1948 et celle de l'impôt provincial.

Toutefois, les gouvernements de Duplessis « furent caractérisés par l'usage non restreinte du trafic d'influence, l'anti-communisme, l'emploi de la manière forte contre les syndicats et une machine électorale invincible» (5).

Suite au décès de Maurice Duplessis, Paul Sauvé devient à son tour premier ministre et chef de l'UN en 1959. Il entreprendra de mettre en ?uvre des changements mais mourra quelques mois plus tard. Après lui, plusieurs personnalités seront à la tête du parti comme Antonio Barrette, Jean?Jacques Bertrand et Daniel Johnson (père). Notons par ailleurs qu'ils furent tous premiers ministres. D'autres personnalités ont également été à la tête de ce parti. Quoi qu'il en soit, il est important de noter que toute cette période est marquée par plusieurs défis. D'un côté il y a l'autorité de l'Église avec ses mesures conservatrices et de l'autre côté, il y a ce vent de changement socio- culturel.

En effet, il faut dire que la société québécoise est pendant cette période soumise au pouvoir de l'église. Celui-ci se manifeste pendant les longues années de pouvoir de l'UN. Les dirigeants de l'UN avaient l'appui du clergé lors des campagnes électorales. De ce fait, les valeurs religieuses étaient au coeur de certaines décisions.

L'UN cesse d'exister le 19 juin 1989 lorsque le directeur général des élections, Pierre F. Côté retire l'autorisation de parti à l'UN. Cette décision est fondée sur les difficultés du parti à s'acquitter de ses dettes. En outre, notons que c'est la première fois au Québec qu'une formation politique perd son statut en raison de ses dettes.




Références:

(1) WIKIPÉDIA. « Contexte de l'élection», [En ligne], http://fr.wikipedia.org/wiki/union nationale, (Page consultée le 25 octobre 2006.)

(2) Ibid.

(3) QUÉBEC POLITIQUE. « Idéologie : droite conservatrice, historique», [En ligne] 27 août 2006, http://www.quebecpolitique.com/partis/un.html, (Page consultée le 25 octobre 2006)

(4) WIKIPÉDIA. « Maurice Duplessis», [En ligne], 26 octobre 2006, http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Duplessis, (Page consultée le 26 octobre 2006).

(5) Ibid.

Article consultés

RADIO CANADA. « L'Union nationale disparaît de la carte politique »[En ligne], http://archives.radio-canada.ca/IDC-0-17-1343-80... (Page consultée le 26 octobre 2006).

RYAN. Claude. « Le devoir et l'élection du 15 novembre- l'objection de l'indépendance (novembre 1976)», [En ligne], 09 février 2004, http://www.ledevoir.com/2004/02/09/46975.html, (page consultée le 26 octobre 2006).

Dernière modification: 2007-05-04 08:10:34

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016