Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 November 2016

Puerto Rico dans l'impasse


Erika Bisaillon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

La dernière élection présidentielle aux États-Unis a soulevé plusieurs problèmes. Un enjeu de taille est curieusement passé sous le radar : la crise de la dette à Puerto Rico. À l'heure actuelle, l'archipel traverse pourtant une inquiétante insolvabilité et est contrainte à des défauts de paiement, ne pouvant pas déclarer faillite, ni demander la couverture du Fonds monétaire international (FMI).

Le « 51e État des États-Unis »

Le statut de Puerto Rico est ambigu. Territoire pris à l'Espagne lors de la guerre hispano-américaine de 1898, Puerto Rico est un « État librement associé » aux États-Unis depuis 1952 (1). Par son statut de Commonwealth, l'archipel applique la Constitution des États-Unis, tout en possédant néanmoins son propre gouvernement et son propre Parlement local. Ainsi, la politique des États-Unis oscille depuis entre une plus grande autonomie et une intégration totale du territoire.

Les Portoricains ont la nationalité américaine, mais pas la citoyenneté, donc ils ne peuvent pas participer à la vie politique et civique des États-Unis. La nationalité leur fut octroyée en 1917 dans des circonstances de recrutement liées à la Première Guerre mondiale (2). Nonobstant les droits collectifs que celle-ci leur a apportés, les Portoricains sont rapidement devenus un « groupe colonial racialisé » au sein des États-Unis, ne bénéficiant que d'une nationalité de seconde classe. Effectivement, « être Américain sous-entendait être Blanc (3) », explique le professeur et sociologue Ramón Grosfoguel. Il est peut-être alors moins fortuit que l'archipel possède le record de la dette par habitant aux États-Unis et que l'inégalité y soit plus forte que dans n'importe quel État (4).

Effondrement économique

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, Puerto Rico élabore une stratégie d'industrialisation massive (5). Pour attirer les investisseurs étrangers, les États-Unis en ont fait un véritable paradis fiscal. Les entreprises y bénéficiaient d'une main-d'oeuvre à prix réduit, en plus d'une exemption totale de taxes (6). Cet avantage, tiré de la section 936 du code de l'impôt, a toutefois pris fin en 2006 sur décision du Congrès américain. Accéléré par la crise financière et immobilière qui touche la ville de Détroit en 2008, le départ d'un grand nombre d'entreprises, de firmes, et donc d'employeurs implantés à Puerto Rico, provoque une chute de 10 % du produit intérieur brut (PIB) (7).

Pour contrer l'augmentation du déficit budgétaire et ne trouvant plus d'investisseurs prêts à faire marché avec elle, Puerto Rico a emprunté directement aux banques à un taux d'intérêt amplifié. Elle a également intensifié son niveau de financement sur les marchés, augmentant ainsi sa « dépendance à l'endettement (8) ». La voilà aujourd'hui aux prises avec un terrible cercle vicieux. Le gouvernement local, qui avait pourtant eu dix années pour se préparer à la fin du dispositif du code de l'impôt, n'a mené aucune politique industrielle et n'a lancé aucun projet, assure Argeo Quinones­Perez, professeur d'économie à l'Université de Puerto Rico (9). Si le gouvernement avait prit les devants, le départ des industries chimiques et pétrochimiques de la région aurait surement eu un impact moins tranché sur l'économie portoricaine (10).

Les conditions de vie se détériorant à vue d'oeil, 3 000 habitants quittent Puerto Rico chaque semaine, provoquant une forte diminution des entrées fiscales (11). Le tourisme de luxe, part notable des revenus de l'archipel, subit également un recul (12). La dette portoricaine passe ainsi d'une trentaine de milliards de dollars en 2004 à 72 milliards en 2016, l'équivalent de 90 % de son PIB (13). Considérant une population de 3,5 millions d'habitants, le montant est colossal.

Un autre facteur est identifié par José Joaquín Villamil, analyste pour la firme Estudios Técnicos, leader en stratégie de planification économique à Puerto Rico. Celui-ci explique que l'Assemblée législative portoricaine a augmenté les taxes sur l'essence, sans imposer que les recettes supplémentaires contribuent au remboursement de la dette (14). Résultat : le déficit a décuplé.

Crise humanitaire

Plusieurs mesures d'austérité ont été adoptés dans la foulée des contractions économiques : une augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée, une hausse d'impôts, une réforme de l'agence gouvernementale de l'électricité, des coupes budgétaires dans la santé, une réduction du nombre d'enseignants causée par la fermeture de 150 écoles publiques, etc. (15).

Puerto Rico a perdu plus de 20 % de ses emplois et 60 % de sa population est tombée au chômage, voire sous le seuil de pauvreté (16). Le taux de pauvreté infantile a quant à lui grimpé à 57 % (17). Les mesures d'austérité drastiques ont provoqué un exode constant vers les États-Unis. En 2014, 84 000 habitants ont quitté Puerto Rico, un record historique (18).

Alejandro Garcia Padilla, le gouverneur de Puerto Rico, a annoncé que l'archipel n'hésiterait pas à faire un défaut de paiement, puisqu'il a en effet besoin d'argent pour honorer les salaires du secteur public ainsi que les budgets de la santé et de l'éducation, craignant, autrement, une crise humanitaire (19). Pierre Gottiniaux, un analyste économique de gauche, affirme pour sa part que « la priorité doit être le bien-être de la population, et non la précarisation et la poursuite de politiques néocoloniales qui nient le droit de Puerto Rico à la souveraineté (20) ». L'archipel est donc, dès juillet 2015, confronté à un premier défaut de paiement partiel (21).

Le 3 mars 2016, Electric Power Authority, la compagnie d'électricité de Puerto Rico, a interrompu le courant de l'hôpital privé de Santa Rosa. L'établissement est actuellement incapable d'honorer une facture de quatre millions dollars. Depuis, des groupes électrogènes stabilisent l'apport en électricité dudit hôpital (22).

Impasse politique

Selon le journaliste Pierre-Yves Dugua, la situation actuelle est l'aboutissement « d'une très mauvaise gestion des services publics locaux, de la faible productivité de la main-d'oeuvre locale, et du recours irresponsable à l'endettement depuis des années (23) ».

La dernière tentative d'amendement de la Constitution au Congrès américain, afin de donner la possibilité à l'archipel de déclarer faillite, comme l'a fait Détroit en 2013, est restée vaine. À l'heure actuelle, seules les municipalités américaines peuvent en avoir l'agrément (24). Le statut de l'archipel fait en sorte que, n'étant pas un pays, il ne peut ni se mettre sous la protection du Chapitre 9 de la loi sur les faillites, ni faire appel au FMI. L'exécutif exige en revanche cette modification législative qui offrirait à Puerto Rico la possibilité de restructurer ses impayés à l'abri de ses créanciers.

Un audit à participation citoyenne active fut mis en place afin de déterminer si certaines dettes de l'archipel seraient illégales, illégitimes ou odieuses. Cette commission a, jusqu'à maintenant, révélé qu'une grande partie de l'endettement de Puerto Rico fut émis en contradiction avec la Constitution et pourrait être qualifiée d'illégale en regard du droit des États-Unis (25).

Comme les négociations avec les créanciers s'enlisent, Padilla fait passer, le 6 avril 2016, le Puerto Rico Emergency Moratorium and Financial Rehabilitation Act. Il s'agit d'un décret d'urgence autorisant le gouvernement portoricain à déclarer un moratoire sur la dette publique de Puerto Rico et à en suspendre le paiement s'il l'estime nécessaire (26).

Dans la perspective de la récente élection du président américain Donald Trump, le cas portoricain pourrait bien trouver une échappatoire. Bien que l'administration Barack Obama était favorable à l'amendement de la Constitution, les républicains l'ont toujours stoppé au Congrès. Avec Trump à la tête du pays, une progression inattendue de la situation portoricaine surgira-t-elle pour l'année 2017? En tout cas, Padilla avertit que si le Congrès ne trouve pas de solution rapidement, un plan de sauvetage coûtera très cher aux contribuables étatsuniens.




Références:

(1) PARENT, Anne Marie. « Puerto Rico : statut particulier de cette ile qui n'est pas un État américain, mais presque... », Via Sud, s.d., www.viasud.ca/puerto-rico-statut-particulier-de-ce... (page consultée le 18 novembre 2016).

(2) GROSFOGUEL, Ramón. « La problématique intégration des Portoricains aux États-Unis », Diasporas caribéennes, juin 2002, www.hommes-et-migrations.fr/docannexe/file/1237/1237_10.pdf (page consultée le 18 novembre 2016).

(3) loc. cit.

(4) GOTTINIAUX, Pierre. « Puerto Rico en lutte contre la dette et les fonds vautours », Comité pour l'abolition des dettes illégitimes, 19 mai 2016, www.cadtm.org/Puerto-Rico-en-lutte-contre-la (page consultée le 12 novembre 2016).

(5) GULLY, Hélène. « Porto Rico menacée de faillite », Libération, 1er janvier 2016, www.liberation.fr/planete/2016/01/01/porto-rico-me... (page consultée le 12 novembre 2016).

(6) GOTTINIAUX, Pierre. « Puerto Rico : L'audit en cours révèle déjà une dette largement illégale », Presse-toi à gauche !, 21 juin 2016, www.pressegauche.org/spip.php?article26863 (page consultée le 18 novembre 2016).

(7) DE AMORIM, Megane. « Porto Rico, l'histoire d'une ruine », le JDD, 30 juin 2016, www.lejdd.fr/International/Porto-Rico-l-histoire-d... (page consultée le 12 novembre 2016).

(8) GOTTINIAUX, Pierre. « Porto Rico doit sortir du piège de la dette », Comité pour l'abolition des dettes illégitimes, 17 novembre 2015, www.cadtm.org/Porto-Rico-doit-sortir-du-piege-de (page consultée le 12 novembre 2016).

(9) TORDJMAN, Jeremy. « Porto Rico, les revers de fortune d'un paradis fiscal », Canoe.ca, 6 mai 2016, http://fr.canoe.ca/argent/actualites/archives/2016... (page consultée le 12 novembre 2016).

(10) WANNESSON-RAYNAUD, Aurore. « Crise de la dette : Grèce, Porto Rico, même combat ? », L'AGEFI Quotidien, 7 juillet 2015, www.agefi.fr/asset-management/actualites/quotidien... (page consultée le 12 novembre 2016).

(11) DE AMORIM, Megane. op. cit.

(12) GIRAULT, Christian et Amaury BOSCIO. « Porto Rico : Quel statut et quel avenir ? », Sciences Po, mai 2013, www.sciencespo.fr/ceri/sites/sciencespo.fr.ceri/fi... (page consultée le 12 novembre 2016).

(13) DE AMORIM, Megane. op. cit.

(14) LAUER, Stéphanie. « Porto Rico s'enfonce dans la crise de la dette », Le Monde, 3 mai 2016, www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2016/05/0... (page consultée le 12 novembre 2016).

(15) DE AMORIM, Megane. op. cit.

(16) BÈLE, Patrick. « La faillite de Porto Rico semble imminente », Le Figaro économie, 2 décembre 2015, www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/12/02/20002-20151... (page consultée le 12 novembre 2016).

(17) GOTTINIAUX, Pierre. « Puerto Rico en lutte contre la dette et les fonds vautours ». op. cit.

(18) 7 SUR 7. « Porto Rico menacé par "une crise humanitaire" », 7 sur 7, 22 octobre 2015, www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2499... (page consultée le 18 novembre 2016).

(19) AGENCE FRANCE-PRESSE. « Porto Rico menacé de défauts de paiement », Le Temps, 3 mai 2015, www.letemps.ch/economie/2016/05/03/porto-rico-mena... (page consultée le 18 novembre 2016).

(20) GOTTINIAUX, Pierre. « Puerto Rico en lutte contre la dette et les fonds vautours ». op. cit.

(21) DE FILIPPIS, Vittorio. « Porto Rico évite le défaut de paiement », Libération, 1er décembre 2015, www.liberation.fr/planete/2015/12/01/porto-rico-ev... (page consultée le 18 novembre 2016).

(22) NAGOU, Maurice. « Porto Rico : Les médecins fuient... les patients pleurent », France info, 14 mars 2016, http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/porto-ric... (page consultée le 18 novembre 2016).

(23) DUGUA, Pierre-Yves. « Porto Rico, en profonde crise économique, est en défaut de paiement », Le Figaro économie, 2 décembre 2015, www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/08/04/20002-20150... (page consultée le 12 novembre 2016).

(24) TORDJMAN, Jeremy. « Porto Rico : la "Grèce des Caraïbes" au bord du précipice », La Presse, 30 décembre 2015, http://affaires.lapresse.ca/economie/etats-unis/20... (page consultée le 18 novembre 2016).

(25) GOTTINIAUX, Pierre. « Puerto Rico : L'audit en cours révèle déjà une dette largement illégale ». op. cit.

(26) GOTTINIAUX, Pierre. « État d'urgence sur la dette de Porto Rico », Presse-toi à gauche !, 26 avril 2016, www.pressegauche.org/spip.php?article26107 (page consultée le 18 novembre 2016).

Autres références

CORKERY, Michael et Mary WILLIAMS WALSH. « Puerto Rico's Governor Says Island's Debts Are "Not Payable" », The New York Times, 28 juin 2015, www.nytimes.com/2015/06/29/business/dealbook/puert... (page consultée le 12 novembre 2016).

WILLIAMS WALSH, Mary. « Puerto Rico Aims to Appease Congress With New Debt Proposal », The New York Times, 11 avril 2016, www.nytimes.com/2016/04/12/business/dealbook/puert... (page consultée le 12 novembre 2016).

Dernière modification: 2016-11-28 07:47:15

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016