20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

22 novembre 2016

Les efforts de la Chine dans les énergies renouvelables : une cible économique


Maxime Grondin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2019
Alunissage d’une sonde chinoise sur la face cachée de la Lune

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

mars
2018
Abolition de la limite de deux mandats présidentiels en Chine

octobre
2017
Ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois

novembre
2015
Poignée de main historique entre les présidents de la Chine et de Taïwan

octobre
2015
Fin de la politique de l'enfant unique en Chine

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Mouvement de protestation populaire à Hong Kong

novembre
2012
Ouverture du XVIIIe congrès du Parti communiste chinois

août
2008
Ouverture des Jeux olympiques de Beijing

mars
2008
Montée de la violence dans les rues de Lhassa au Tibet

octobre
2007
Ouverture du XVIIe Congrès du Parti communiste chinois

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

octobre
2003
Première mission chinoise envoyant un homme dans l'espace

mars
2003
Alerte au SRAS par l'Organisation mondiale de la santé

novembre
2002
Ouverture du XVIe Congrès du Parti communiste chinois

décembre
2001
Adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du commerce

décembre
1999
Rétrocession de Macao à la Chine

Depuis le début du 21e siècle, la Chine a tenté de régler son problème de pollution en faisant des efforts pour se départir de sa dépendance au charbon. Cependant, ce pays reste tout de même le premier consommateur au monde de cette énergie. Avec cette dépendance, il est le pays qui pollue le plus. C'est pour cette raison que l'investissement dans les énergies renouvelables est devenu une priorité pour la Chine. En effet, l'Empire du milieu est devenu le premier investisseur dans les énergies vertes, tant dans l'éolien que le solaire.

Un problème majeur

La dépendance au charbon est très problématique pour la Chine. En fait, l'électricité destinée à alimenter la croissance économique de celle-ci a été fournie en grande partie par les centrales électriques au charbon, qui ont produit des émissions de carbone importantes. Il faut noter que plus de 70 % de l'électricité chinoise est toujours produite à partir du charbon (1). Avec cette dépendance, le pays a de la difficulté à faire la modification de sa consommation énergétique.

À cause de cela, la Chine est le pays qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon la comptabilité onusienne, elle totalise à elle seule 20 % des émissions mondiales des GES, suivie de près par les États-Unis avec 18 % (2). De plus, selon l'International Energy Agency (IEA), l'émission de CO2 de la Chine va croitre de façon exponentielle jusqu'en 2030 pour atteindre 11,6 gigatonnes. Les émissions de 2007 étant de 6,1 Gt (3). Une autre statistique qui devrait faire réagir le gouvernement chinois afin de basculer vers une consommation énergétique durable et moins polluante.

L'alerte rouge émise par Pékin le 7 décembre 2015 est un exemple de la pollution intense que la Chine émet (4). En effet, une série de mesures exceptionnelles ont été décrétées afin de réduire ses émissions de GES le plus rapidement possible. La fermeture des usines les plus polluantes et le principe d'alternance des voitures en sont des exemples. Avec des mesures de la sorte, la population est mécontente de cette situation problématique et elle commence à en prendre conscience.

La pollution croissante de l'air, du sol et de l'eau a fini par toucher le quotidien d'un grand nombre de citoyens. Les nombreuses catastrophes naturelles commises par la pollution émanée du pays ont également affecté de nombreux Chinois. En fait, certains ont dû quitter leur lieu d'habitation, car les champs ont été contaminés, ce qui les rendait gravement malades. Les taux élevés de pollution de l'air dans la plupart des grandes villes chinoises sont aussi devenus une source importante de mécontentement social (5).

Des efforts significatifs

Les premières mesures adoptées par Pékin dans le but de réduire la consommation énergétique nationale remontent aux années 1980 (6). Cependant, ces mesures étaient plus des recommandations que des dispositifs pratiques et obligatoires. C'est seulement dans le milieu des années 2000 que Pékin investit beaucoup d'argent dans le développement des énergies renouvelables sur son territoire. Depuis la mise en place de ces politiques, la Chine est devenue l'un des leaders mondiaux en matière de production d'énergie éolienne et solaire (7).

Il est possible de remarquer une hausse importante de 32 % des investissements de la Chine dans les énergies vertes en 2015. En fait, celle-ci dispose de 109 gigawatts provenant d'installations éoliennes et solaires, contre 78 aux États-Unis (8). Dans les dernières années, la réalité est que la Chine investit plus d'argent dans les énergies renouvelable que les États-Unis et l'Europe réunis (9). Avec ces investissements importants, elle détient un rôle majeur dans le développement des énergies renouvelables, puisqu'elle représente près de 30 % du marché (10).

Dans la foulée de la Conférence de Paris sur les changements climatiques en décembre 2015, la Chine s'est liée par des engagements à lutter contre le réchauffement climatique. En effet, elle s'est engagée à ce que 20 % de son énergie consommée soit renouvelable d'ici 2030 (11). Ratifiée au début de septembre 2016 tant par l'Empire du milieu que les États-Unis, cette entente est un ralliement des deux plus grands pollueurs de la planète. Ce qui constitue une avancée majeure dans le combat aux changements climatiques. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à faire, car la consommation énergétique est encore dépendante des énergies fossiles.

Des efforts importants ont indéniablement été faits pour atténuer la dépendance de l'économie chinoise au charbon. Développer les énergies plus propres et faire du pays l'un des chefs de file dans certains volets de la production d'énergies renouvelables sont des exemples des actions entreprises. Cependant, le succès des éoliennes en Chine demeure relatif, puisqu'elles ne produisent que 1,2 % de l'électricité consommée annuellement dans le pays (12).

L'attrait économique des énergies renouvelables

Selon le directeur général de l'IEA, il y a une transformation des marchés mondiaux de l'électricité sous l'impulsion des énergies renouvelables (13). Cependant, il note des incertitudes politiques dans «trop de pays», puisqu'ils ne sont pas préparés pour intégrer ces énergies. La Chine fait partie des exemples qu'il mentionne. Ce pays investit énormément dans les énergies renouvelables, mais il n'est pas capable de les intégrer. C'est un paradoxe assez particulier. En fait, il peut être expliqué par l'attrait économique que ces énergies représentent.

L'énergie éolienne et solaire, les deux énergies où la Chine investit le plus, sont de moins en moins chères. Cette tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années, puisque les énergies renouvelables devront être moins chères que les énergies polluantes afin que la consommation énergétique ne dépende plus des énergies fossiles (14). Bref, en investissant dans une énergie moins chère, les gains économiques sont plus prometteurs. Cependant, avec le prix du charbon qui est moindre, il est plus difficile pour la Chine de se défaire de sa dépendance.

On peut aussi observer que l'investissement dans les énergies vertes amène des emplois. En effet, selon l'économiste Chris Lafakis, le pays qui va investir le plus dans les énergies renouvelables sera celui qui aura le plus d'emplois dans le domaine. Il mentionne aussi que ce domaine est en croissance rapide. En fait, elle est trois fois plus rapide que l'économie globale (15). En investissant dans l'économie de demain, la Chine s'assure donc de garder une place importante dans l'économie mondiale. En ayant 30 % du marché mondial, ce pays est en bonne position économique.

Avec la victoire récente de Donald Trump, le combat contre les changements climatiques pourrait changer radicalement. En effet, selon le prochain président des États-Unis, l'enjeu des changements climatiques est une supercherie pour affaiblir l'économie américaine (16). En voulant renégocier les engagements de l'accord de Paris, Trump pourrait inciter la Chine à sortir de cet accord également. Ses dirigeants vont se dire que si les États-Unis ne veulent pas faire d'efforts, alors pourquoi eux devraient-ils en faire aussi si c'est nuisible à leur économie. Cependant, si les énergies renouvelables sont moins chères que les énergies fossiles, alors la Chine y poursuivrait ses investissements, dans l'optique qu'elles représentent l'économie de demain.




Références:

(1) HANCOCK, Tom. « La Chine toujours malade de sa dépendance au charbon», LA PRESSE, 18 novembre 2015, [En ligne] : http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-re... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(2) ROGER, Simon et PEDROLETTI, Brice. «La Chine et les Etats-Unis ratifient l'accord de Paris sur le climat», LE MONDE, 3 septembre 2016, [En ligne] : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/09/03/c... (Page consultée le 20 novembre 2016).

(3) OLGA V. Alexeeva et ROCHE Yann, « La Chine en transition énergétique : Un virage vers les énergies renouvelables? », VERTIGO, Volume 14, Numéro 3, 2014, [En ligne] : https://vertigo.revues.org/15540#quotation (Page consultée le 13 novembre 2016).

(4) RADIO-CANADA. « « Alerte rouge » à Pékin qui étouffe sous un smog épais», 7 décembre 2015, [En ligne] : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/753790/chine-p... (Page consultée le 20 novembre 2016).

(5) OLGA V. Alexeeva et ROCHE Yann, Op. cit.

(6) Loc. cit.

(7) Loc. cit.

(8) NODÉ-LANGLOIS , Fabrice. « La Chine devient le plus gros investisseur dans le solaire et l'éolien», LE FIGARO, 10 janvier 2015, [En ligne] : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/01/10/2000... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(9) HARRABIN, Roger. « China ‘deserves more credit' for renewable energy effort», BBC, 15 juin 2015, [En ligne]: http://www.bbc.com/news/business-33143176 (Page consultée le 13 novembre 2016).

(10) ORIOL Louise, LECLERCQ Martine et D'ARGENLIEU Philippe. «L'énergie solaire», MEDDTL, n° 25, 9 septembre 2016, P.3.

(11) MAHEU , Marie-Eve. «LES ÉNERGIES RENOUVELABLES VONT-ELLES GAGNER?», RADIO-CANADA, 2015, [En ligne]: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/2015/... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(12) OLGA V. Alexeeva et ROCHE Yann, Op. cit.

(13) HEUCLIN, Marie. «L'AEI revoit à la hausse ses prédictions pour les énergies renouvelables», LA PRESSE, 25 octobre 2015, [En ligne] : http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/ener... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(14) THE ECONOMIST. « How renewable energy can become competitive», 3 juin 2015, [En ligne]: http://www.economist.com/blogs/economist-explains/... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(15) HARGREAVES, Steve. «China winning renewable energy race», CNN, 23 septembre 2010, [En ligne]: http://money.cnn.com/2010/09/21/news/international... (Page consultée le 13 novembre 2016).

(16) LA PRESSE. «Réchauffement climatique: Trump serait isolé dans le monde», 12 juillet 2016, [En ligne] : http://www.lapresse.ca/environnement/201607/12/01-... (Page consultée le 20 novembre 2016).

Dernière modification: 2016-11-28 07:48:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Alibaba : le géant chinois se sépare de son fondateur
>octobre 2019


Le nucléaire chinois avance à grands pas
>avril 2019


La révolution sino-américaine et le piège de Thucydide
>mars 2019


Persécution des musulmans en Chine
>mars 2019


Kim Jong-un et Xi Jinping : un partenariat sans faille?
>novembre 2018


Le parti indépendantiste HKNP s'attire les foudres de Pékin
>octobre 2018


La rencontre de Wuhan : un retour au calme entre l'Inde et la Chine?
>septembre 2018


La Route de la soie : un projet titanesque qui pourrait changer l'ordre mondial
>avril 2018


Organisation de coopération de Shanghai : lorsque deux rivaux s'unissent
>mars 2018


Xi Jinping : ambitions et pouvoir
>février 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019