25 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 novembre 2016

Le génocide rwandais : la radio Mille Collines a mis le feu aux poudres


Sandra Ngoga
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2018
Accord à Kigali en prévision d’une Zone de libre-échange continentale en Afrique

avril
1994
Attentat contre les présidents du Burundi et du Rwanda

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

juillet
1973
Renversement du gouvernement de Grégoire Kayibanda au Rwanda

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

juillet
1962
Proclamation de l'indépendance du Rwanda

Au printemps 1994, entre 800 000 et 1 million de personnes ont été tuées au Rwanda. Le terme choisi pour désigner ces massacres est le mot génocide. On définit ce mot comme étant une extermination systématique d'un groupe humain de même race, langue, nationalité ou religion par racisme ou par folie (1). Donc, le Rwanda, un petit pays de l'Afrique de l'Est, a connu un génocide qui s'est déroulé sur une période de 100 jours.

Ce pays est peuplé de deux principales ethnies, les Hutus, qui sont majoritaires et représentent environ 85 % de la population, et les Tutsis qui, eux, ne forment que 14 % de la population (2). Le génocide est orchestré par les membres du gouvernement dans le but d'éradiquer la minorité ethnique tutsi. Par ailleurs, certains Hutus, ceux qui soutenaient les Tutsis, furent aussi massacrés durant cette tragédie.

L'attentat déclencheur

Pour comprendre les causes du génocide, il est important de parler de l'histoire du Rwanda. En effet, la discrimination des Hutus envers les Tutsis est un processus social et historique qui a comme racine la colonisation des Allemands, en premier, et des Belges qui occuperont le pays par la suite.

Par une série de manipulations historiques, les colons allemands et belges vont cristalliser les différences ethniques (3). Ils vont mettre au point des séries de preuves pour démontrer que les Hutus et les Tutsis sont deux ethnies bien distinctes qui se sont retrouvées dans un même pays, mais qui n'ont pas les mêmes origines. Lorsque les Belges arrivent au Rwanda en 1916, ils mettent au point des cartes d'identité classifiant la population selon son ethnie (4). Ces cartes vont jouer un rôle important durant le génocide, car ce sont elles qui permettront aux miliciens de reconnaître ceux qu'il fallait exterminer, les Tutsis.

Les experts s'accordent à dire que l'élément déclencheur du génocide est l'assassinat du président hutu Juvénal Habyarimana. En effet, le 6 avril 1994, l'avion du président est abattu lorsqu'il est sur le point d'atterrir. Dès que la nouvelle de la mort du président a été connue, les extrémistes hutu sont descendus dans les rues, exhortant la population à exterminer les Tutsis pour venger le président disparu (5). Les violences touchent d'abord la capitale Kigali, avant de se perpétrer dans tout le pays.

Les médias incitatifs

Créée en 1993, la Radio-télévision des Mille Collines, appelée aussi Radio Mille Collines (RTLM), est la seule radio privée du Rwanda à cette époque. Elle a d'ailleurs été créée pour concurrencer la Radio Rwanda, la radio nationale dont les programmes ne convenaient pas aux proches du président Habyarimana et à son parti politique (6).

La RTLM permettra aux extrémistes hutu de propager leurs appels à la haine raciale. En effet, elle fut la première à annoncer l'attentat contre le président sur les ondes. Ensuite, durant les 100 jours qui suivirent, elle incitera quotidiennement la population hutu à faire son travail, terme qui faisait référence au massacre des Tutsis. Par ailleurs, les animateurs de cette Radio ont joué un grand rôle dans le déroulement du génocide, car ces derniers signalaient aux citoyens le nom et la localisation des victimes tutsi et incitaient la population à effectuer rapidement son travail (7). On estime que la RTLM a contribué à la mort d'un grand nombre de personnes.

Peu après le génocide, plusieurs journalistes qui travaillaient pour la Radio ont été accusés de complicité de génocide et de crimes contre l'humanité. L'une des journalistes les plus connues est Valérie Bemeriki, jugée pour avoir exhorté, à travers les ondes de la radio, les Hutus à éradiquer les Tutsis. Elle purge actuellement une peine de réclusion à perpétuité dans la prison centrale de Kigali (8).

L'autre journaliste, le plus connu sans doute pour avoir incité la population à exterminer les Tutsis, est Hassan Ngeze. Il est tristement connu pour avoir divulgué, durant les 3 mois de génocide, les noms des Tutsis qu'il fallait éliminer. Ce journaliste a été jugé par le tribunal pénal international pour le Rwanda, le TPIR. Il a obtenu une peine de prison à perpétuité pour incitation à la haine et crimes contre l'humanité (9).




Références:

(1) CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES TEXTUELLES ET LEXICALES, definition du mot genocide, [En ligne], http://www.cnrtl.fr/definition/g%C3%A9nocide, (page consultee le 11 novembre 2016)

(2) RADIO-CANADA, « Les racines de la haine », Rwanda, survivre à un génocide, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Dossiers/rwan... (page consultée le 07 novembre 2016).

(3) DALLEEDOO, Jimmy, « Le génocide du Rwanda a été un des massacres les plus atroces du 20 ème siècle: le gouvernement français doit répondre de ses responsabilités », Agora Vox, 27 mai 2015, [En ligne], http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/... (page consultée le 07 novembre 2016).

(4) Loc. Cit.

(5) TIRTHANKAN, Chanda, « Rwanda : aux origines du génocide », RFI Afrique, 06 avril 2014, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20140406-rwanda-origines... (page consultée le 07 novembre 2016).

(6) BENSIMON, Cyril, « Génocide rwandais : une journaliste de Radio mille collines témoigne », Le Monde, 26 février 2014, [En ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/02/26/p... (page consultée le 07 novembre 2016).

(7) GAGNON Marilou, LAFRANCE, Valerie, « La radio rwandaise, un outil de manipulation », exercice pédagogique, [en ligne], http://www.cvm.qc.ca/cdemestral/rwanda.htm, (page consultée le 07 novembre 2016).

(8) BENSIMON, Cyril, op. cit.

(9) CHRETIEN, Jean-Pierre, « Rwanda, les médias du génocide », Editions Karthala, Paris, 1995, 397 p.

Dernière modification: 2016-11-14 07:38:51

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Zlec : un accord pour une économie africaine prospère?
>novembre 2018


La nouvelle secrétaire générale de l'OIF fait couler beaucoup d'encre
>octobre 2018


La ZLEC et le projet d'intégration économique africaine
>avril 2018


Rwanda : l'agriculture toujours au coeur de l'économie
>septembre 2017


De Montréal à Kigali : un amendement historique
>février 2017


Le génocide rwandais : la radio Mille Collines a mis le feu aux poudres
>novembre 2016


Élection du nouveau président à la Commission de l'Union africaine : vote reporté
>novembre 2016


La libération de Mbarushimana par la CPI : un mal pour un bien
>janvier 2012


Rwanda : les femmes au coeur du changement
>novembre 2011


La condamnation de Deo Mushayidi au Rwanda suscite des réactions divergentes
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016