Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

31 October 2017

Le GIEC à Montréal pour planifier son sixième rapport : est-ce suffisant?


Jeff Boulais
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Du 2 au 9 septembre 2017, la ville de Montréal, au Canada, a accueilli la 46e session du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Des centaines de scientifiques et de représentants se sont rassemblés pour déterminer les grandes lignes qu'abordera le sixième rapport du GIEC (1).

Une organisation primordiale

Les changements climatiques représentent un des enjeux majeurs du 21e siècle. Conscients des conséquences liées à ces questions, l'Organisation mondiale météorologique (l'OMM) et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) créent conjointement le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), en 1988 (2).

Le GIEC a comme principal objectif d'étudier l'impact de l'activité humaine sur les changements climatiques et d'en faire l'évaluation des risques (3). Ce groupe intergouvernemental vise à fournir aux décideurs du monde entier l'ensemble des informations sur une base scientifique, pour dresser des solutions qui favoriseront la protection du climat tout en s'adaptant aux changements climatiques (4). En 1990, son premier rapport comptait à peine 1000 pages, alors que son dernier rapport en contient 5 fois plus. En 2017, l'organisme ouvert à tous les pays membres des Nations unies compte 195 adhérents (5).

Pour accomplir sa mission, le GIEC analyse l'ensemble des études et des données scientifiques sur le changement climatique (6). L'évaluation de la condition climatique mondiale est présentée sous la forme d'un rapport diagnostique. Pour mener à bien cette tâche, le GIEC fait appel à la communauté scientifique mondiale issue de tous les domaines. Lors de la rédaction du 5e rapport du groupe en 2014, 830 scientifiques venant de plus de 80 pays ont analysé un peu plus de 10 000 études (7). Chacun des rapports fait état de la situation climatique mondiale.

L'urgence d'agir

Dans son cinquième rapport, en 2013, le GIEC a confirmé un changement climatique sans équivoque, ce qui a ultimement mené à l'accord de Paris en 2015. En ce sens, le 6e rapport du GIEC se concentrera davantage sur l'efficacité des objectifs liés à la réduction des gaz à effet de serre, entérinés par les pays à Paris. Ces objectifs sont suffisants pour éviter que les températures globales augmentent de 1,5 à 2 degrés Celsius. La barre de 1 degré est déjà franchie et selon l'écologiste et porte-parole d'Équiterre, Steven Guilbeault, tout indique que nous allons atteindre 1,5 degré éventuellement (8).

Le chercheur canadien David Grimes, président de l'Organisation météorologique mondiale, a souligné aux délégués que : « Les récents désastres mettent en exergue la nécessité pour des groupes comme le GIEC de travailler ensemble pour trouver des moyens de s'adapter aux conditions climatiques extrêmes (9). »

Selon Jean-Pascal Van Ypersele, ancien vice-président du GIEC, les dirigeants et les scientifiques possèdent amplement d'informations pour appliquer des mesures environnementales immédiatement. À ses yeux, l'attente de rapports constitue une excuse pour ne pas agir (10).

En ce sens, plusieurs pays se demandent pourquoi les scientifiques du GIEC ne produisent pas de rapports finaux dans des délais plus rapides, sachant que ceux-ci influencent les décisions des dirigeants internationaux. Face à ce questionnement, le vice-président du GIEC, Malien Youba Sokona, répond que les sujets de recherche sont nombreux et qu'ils prennent donc plus de temps à analyser (11).

Cependant, devant les demandes répétées des pays plus vulnérables aux changements climatiques, des rapports spéciaux seront publiés sur trois thèmes précis. Celui sur les conséquences d'un réchauffement planétaire de 1,5°C sera publié en 2018. La désertification/dégradation des terres et la sécurité alimentaire ainsi qu'un rapport spécial sur l'océan et la cryosphère sont quant à eux prévus pour 2019 (12).




Références:

(1) GOUVERNEMENT DU CANADA, « Communiqué de presse », Environnement et changement climatique Canada, https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-... (Consulté le 25 septembre 2017).

(2) Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, « Pourquoi le GIEC a été créé », http://www.ipcc.ch/pdf/ipcc-faq/ipcc-introduction-fr.pdf, (Consultée le 25 octobre 2017).

(3) IPCC, « À propos du GIEC », http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml, (consultée le 25 octobre 2017).

(4) Loc. cit.

(5) Loc. cit.

(6) Loc. Cit.

(7) Borne, Valérie, « Climat: que retenir du dernier rapport du GIEC », L'actualité, 19 avril 2014, http://lactualite.com/sante-et-science/2014/04/29/... (consultée le 26 octobre 2017).

(8) Gravel, Alain, « Rencontre internationale : les changements climatiques discutés à Montréal », Radio-Canada, 5 septembre 2017, http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/grav... Audio, 7 minutes 57 secondes.

(9) Banerjee, Sidhartha, « Des dizaines d'experts des changements climatiques se réunissent à Montréal », La Presse Canadienne, L'actualité, 6 septembre 2017, http://lactualite.com/actualites/2017/09/06/change... (consulté le 26 octobre 2017).

(10) Leblanc, Étienne, « Pourquoi attendre 2022 pour le prochain rapport du GIEC sur le climat », Radio-Canada, 9 septembre 2017, http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1054904/attent... (consulté le 25 octobre 2017).

(11) Loc. cit

(12) Loc. cit.

Dernière modification: 2017-11-04 10:39:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016