22 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

31 octobre 2017

Des élections désastreuses pour le Parti socialiste en France


Jana Lirette-Beaucaire
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

août
2019
Ouverture du Sommet du G7 à Biarritz, en France

mai
2019
Élections au Parlement européen

novembre
2018
Commémoration du centenaire de l'armistice marquant la fin de la Grande Guerre 1914-1918

novembre
2018
Référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie

juin
2017
Élection du parti La République en marche ! aux législatives en France

mai
2017
Élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française

décembre
2015
Fin de la Conférence de Paris sur le changement climatique

novembre
2015
Attentats terroristes en France

janvier
2015
Manifestations d'envergure en France à la suite d'attentats terroristes

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

janvier
2013
Intervention militaire française au Mali

juin
2012
Élection d'une majorité de gauche aux législatives en France

mai
2012
Élection de François Hollande à la présidence de la République française

mai
2011
Arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

mai
2007
Élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française

février
2007
Dépôt d'un important rapport du GIEC sur les changements climatiques

octobre
2005
Éclosion de violence dans les banlieues parisiennes

Comme à tous les cinq ans, la population française s'est déplacée aux urnes afin d'exprimer son vote aux élections législatives et présidentielle. Puisqu'en France le mode de scrutin est uninominal majoritaire à deux tours, le premier tour de la présidentielle s'est déroulé le 23 avril 2017, suivi du deuxième tour le 7 mai 2017.

Emmanuel Macron, un candidat social libéral, fut élu président avec 66,10 % des votes contre Marine Le Pen, une candidate de droite. Au niveau de l'Assemblée nationale, on constate une majorité des partis de droite et une disparition quasi complète des partis de gauche. D'ailleurs, le Parti socialiste, l'organisation politique du président sortant François Hollande, a vécu une des pires élections depuis sa création (1).

Des résultats étonnants

Rappelons qu'au niveau des législatives, le vote par circonscription permet d'élire des députés à l'Assemblée nationale. Pour la présidentielle, le premier tour détermine les deux candidats ayant reçu le plus de votes, pour ensuite mener au deuxième tour où ils s'affronteront pour la présidence. Pour les législatives, on retrouve au premier tour plusieurs partis politiques, contrairement au deuxième tour où l'on retrouve traditionnellement des candidats des « grands partis ». Normalement, le Parti socialiste est d'ailleurs un de ces partis ayant une place importante dans la politique française. Par conséquent, il est surprenant de voir les résultats obtenus par ce parti aux dernières élections (2).

En effet, Benoît Hamon, le candidat à la présidentielle du Parti socialiste, n'a même pas réussi à passer au deuxième tour de scrutin. Il est arrivé en cinquième place derrière François Fillon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, avec seulement 7 % des votes (3). Le Parti socialiste a également subi une défaite au niveau des élections législatives avec seulement 34 sièges à l'Assemblée nationale, soit le plus faible score depuis la création du parti en 1969. Il faut dire que la défaite de Benoît Hamon au premier tour de la présidentielle a clairement eu un impact sur le deuxième tour des élections législatives (4).

Considérant que François Hollande, le président élu à la dernière élection de 2012, était issu du Parti socialiste, il est étonnant de voir un appui aussi mince au parti cinq ans plus tard. En effet, en 2012 la population française a appuyé François Hollande au second tour avec 51,63 %. De plus, lors des élections de 2012, 314 des sièges à l'Assemblée nationale appartenaient au Parti socialiste (5). C'est à se demander ce qui a causé un changement aussi important entre les élections de 2012 et de 2017?

Changement vers la droite pour les Français

Il faut dire que la base militante du parti est formée des ouvriers, des intellectuels et des fonctionnaires. En effet, à l'origine, ce parti de gauche fait la promotion de la lutte des salariés, que ce soit au niveau des enseignants, des étudiants, des syndicats ou de la relance européenne. Les socialistes soutiennent également la laïcité, le mariage pour tous, l'écologie, etc. (6)

Cela dit, plusieurs événements, tels que des actes terroristes par les djihadistes en 2015, ont suscité un intérêt pour la droite par la population française. On peut le voir notamment par les élections départementales en mars 2015 où le Front national remporte au premier tour 25,24 % des voix. Bien qu'au deuxième tour ce parti n'ait obtenu aucun département, on peut voir que la droite s'impose de plus en plus au détriment de la gauche politique (7). Ainsi, les enjeux du Parti socialiste semblent de moins en moins importants considérant le contexte politique.

En 2017, on voit alors les anciens militants du parti, que ce soit les candidats ou les électeurs, se tourner vers d'autres partis politiques qui sont à l'opposé des idées réformistes que propose le Parti socialiste. On dit notamment que « dans les anciens bastions du Nord et du Pas-de-Calais, pas un socialiste ne s'est qualifié. En Bretagne, leurs camarades ont été balayés. Dans les Bouches-du-Rhône, en Haute-Garonne comme dans la capitale, ils sont atomisés (8). » En somme, les anciennes régions normalement pour le Parti socialiste se sont tournées d'autres politiques que celless menée par l'ancien président François Hollande. Ils sont donc devenus des partisans de Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou Emmanuel Macron (9).

Une chute qui s'explique

Selon David Blanchon, un professeur à l'université de Paris, le parti a tenu des discours et des arguments beaucoup trop tournés sur le fait que la gauche est meilleure que la droite. Ainsi, la population a perdu de vue le programme du Parti socialiste ainsi que ses objectifs fondamentaux. Blanchon constate également que le découpage politique ne prend pas en compte les réalités politiques et, par conséquent, désavantage le Parti socialiste. Il affirme notamment : « On est resté sur le schéma des années 70 alors que l'électorat a changé. Il n'est pas devenu subitement raciste mais le monde a changé. On n'est plus dans les années 70 avec le keynésianisme et une offre d'emploi stable. Maintenant, on est dans une mondialisation aux conséquences violentes sur le plan social (10). »

Plusieurs spécialistes croient également que le rejet de Parti socialiste aux élections 2017 vient d'un désir de renouveau complet de la population. Frédéric Sawicki, professeur de politique à l'université de Paris, est d'ailleurs un des défenseurs de cette thèse. Il affirme notamment que la France a eu une volonté de donner un « grand coup de balai (11) ». Ainsi, puisque le parti incarnait l'ancien gouvernement de François Hollande, il a souffert de ce phénomène.

Selon ce point de vue, on peut donc constater que la France n'a pas nécessairement fait une croix sur la vision politique de gauche, mais davantage sur des figures emblématiques qui ne reflétaient pas assez le changement. Reste à savoir si le Parti socialiste réussira à se relever des élections très mouvementées de 2017 ou s'il s'agit d'un point tournant vers la fin de ce parti.




Références:

(1) S.A, « Résultats de l'élection présidentielle 2017 France », L'Express, en ligne, http://www.lexpress.fr/actualite/politique/electio... (consulté le 30 octobre 2017)

(2) S.A, « Comment caractériser le régime politique de la Ve république ? », Vie publique, 8 mars 2017, en ligne, http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions... (consulté le 30 octobre 2017)

(3) AFP, « Résultats présidentielle 2017 : Benoît Hamon s'effondre et appelle à la "renaissance" de la gauche », Huffingtonpost, 23 avril 2017, en ligne, http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/23/resultats-... (consulté le 30 octobre 2017)

(4) LE PARISIEN, « Législatives 2017 : le Parti socialiste, force mineure à l'Assemblée nationale », 18 juin 2017, en ligne, http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/le... (consulté le 30 octobre 2017)

(5) LE MONDE, « Présidentielle 2012 », en ligne, http://www.lemonde.fr/data/france/presidentielle-2012/, (consulté le 30 octobre 2017)

(6) PARTI SOCIALISTE, « Notre histoire », en ligne, http://www.parti-socialiste.fr/les-socialistes/not... (consulté le 30 octobre 2017)

(7) CROISSANDEAU, Matthieu, « Pourquoi le PS est bien mort », L'OBS, 13 juin 2017, en ligne,http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/leg... (consulté le 30 octobre 2017)

(8) HUET, Sophie, « Ils ont choisi de quitter le Parti socialiste », Le Figaro, 15 janvier 2017, en ligne, http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2... (consulté le 30 octobre 2017)

(9) Ibid.

(10) MEUNIER, Stéphanie, « Parti socialiste : et maintenant ? », Libération champagne, 21 octobre 2017, en ligne, http://www.liberation-champagne.fr/44142/article/2... (consulté le 30 octobre 2017)

(11) LOUSSOUARN, Audrey, « Frédéric Sawicki :  "Les frondeurs entraînés dans la chute du PS"», L'Humanité, 14 juin 2017, en ligne, https://www.humanite.fr/frederic-sawicki-les-frond... (consulté le 30 octobre 2017)

Dernière modification: 2017-11-03 12:54:37

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

G7 2019 : un sommet qui sème la tension
>octobre 2019


Perquisition de l'opposition en France : Jean-Luc Mélenchon dénonce furieusement un abus de pouvoir
>mars 2019


Un climat politique orageux en France
>février 2019


Donner du sang, oui, mais pas pour toute la France...
>octobre 2018


Le président français devant le Congrès américain : séduction ou critique ?
>septembre 2018


Le populisme sous la loupe du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg
>janvier 2018


Des élections désastreuses pour le Parti socialiste en France
>octobre 2017


Nostalgie ou changement sans dérangement
>juillet 2017


Présidentielle française: entre espoir et dépit
>février 2017


Des États-Unis à la France, Donald Trump ne laisse personne indifférent
>février 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019