26 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 octobre 2017

Djibouti : un partenaire stratégique pour les puissances mondiales


Pâris Psychogyios
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
1991
Déclenchement d’une guerre civile au Djibouti

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

Les attentats de septembre 2001 contre New York et Washington ont bouleversé les États-Unis au niveau intérieur, mais aussi au niveau de leur relation avec le reste du monde. Ces attentats marquent en effet le début de la guerre américaine contre le terrorisme (1). Aux côtés des États-Unis, on retrouve le monde occidental, mais aussi Djibouti, un petit pays pauvre d'Afrique de l'Est qui se distingue au niveau stratégique par sa proximité avec les régions de crise en Afrique. Aujourd'hui, Djibouti compte quatre grandes puissances sur son territoire, dont les États-Unis et leur rival numéro un, la Chine.

Stratégiquement bénéfique

Les relations américano-djiboutiennes ne font que se renforcer depuis l'établissement d'une base militaire américaine au pays, en 2002 (2). Le dernier chapitre de cette relation s'est écrit en avril 2017 alors que Jim Mattis, le secrétaire à la Défense des États-Unis, était en visite à Djibouti. C'était le dernier arrêt d'une tournée de quelques jours dans le Proche-Orient. Il avait notamment visité l'Arabie Saoudite et Israël, avant d'arriver à Djibouti (3).

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'intérêt de la présence du secrétaire américain de la Défense. En premier lieu, sa visite a permis d'aborder plusieurs enjeux importants comme la lutte au terrorisme, à la piraterie, au trafic humain et à l'extrémisme violent (4). Ensuite, sa présence a permis de réitérer l'engagement des États-Unis à promouvoir la stabilité régionale, en collaboration avec les forces djiboutiennes. Enfin, Mattis a pu passer du temps avec le commandement du camp Lemonnier, établi depuis 15 ans à Djibouti (5).

Ce camp, qui compte 4 000 hommes, a été établi pour plusieurs raisons, mais principalement en raison de la stabilité de ce pays (6). De plus, Djibouti se situe sur un détroit menant au canal de Suez où traverse 25 % de la production mondiale de pétrole (7). Il se trouve aussi à proximité des régions en crise, autant en Afrique qu'au Moyen-Orient. D'autres puissances en sont venues aux mêmes conclusions : on retrouve en effet une présence française, japonaise et maintenant chinoise sur le territoire (8).

Deux rivaux et de multiples enjeux

La Chine ne s'est établie que très récemment à Djibouti. On parle ici d'une base accueillant environ 400 soldats, arrivés en juillet dernier à bord de navires de guerre (9).

Plusieurs raisons expliquent l'arrivée des Chinois. Djibouti est un lieu clé pour la lutte contre la piraterie dans laquelle la Chine est impliquée. De plus, la base pourra aussi servir d'appui aux Casques bleus chinois déployés sur le continent africain (10). Elle sert aussi ses intérêts économiques stratégiques, puisqu'elle est située près de là où passe 30 % du trafic mondial de marchandise (11). La Chine voit en cette base la capacité de protéger ses intérêts étrangers, considérant que ses échanges avec le continent africain augmentent sans cesse, tout comme ses investissements. L'empire du Milieu étant le partenaire commercial de l'Afrique le plus important, il n'est pas surprenant qu'il veuille contribuer au maintien de la stabilité régionale (12).

Cette nouvelle installation chinoise a amené son lot de réactions du côté américain. En effet, la possibilité de voir ce genre d'initiatives se multiplier inquiète Washington. On avance entre autres que la proximité entre les bases américaines et chinoises pourrait favoriser le vol d'informations américaines par les forces chinoises (13). Le rapport annuel du secrétariat à la Défense américain souligne plusieurs fois l'établissement de cette base et la voit comme une volonté expansionniste des Chinois qui leur permet d'accentuer leur présence dans le monde (14).

Les États-Unis sont satisfaits de leur présence et des résultats de celle-ci sur le territoire djiboutien. Cependant, ils réalisent que l'arrivée des troupes chinoises représente une compétition plus importante de leur rival, ce qui réduit leur influence sur le territoire djiboutien et africain. Chose certaine, Djibouti se doit de profiter de toute cette attention afin d'accentuer son développement, augmenter ses richesses nationales et, enfin, améliorer les conditions de vie de sa population.

Médiagraphie

(1) VAISSE, Maurice, « Le désordre impérial », dans Les relations internationales depuis 1945, Armand Colin, 2015, p. 236-240.

(2) MOON CONK, Terri, U.S.-Djiboutian Relationship Strong and Strengthening, Mattis Says, US departement of defense, avril 2017, [En ligne] [hyperlien] (Consultée le 14 octobre 2017).

BERTILLE, James, La Chine à Djibouti : Une base militaire à caractéristique chinoise?, Institut Français des Relations Internationales, juillet 2016, 4p.

(3) LA NATION, Le Secrétaire à la Défense américain attendu à Djibouti, avril 2017, [En ligne] [hyperlien] (Consultée le 14 octobre 2017).

(4) Loc. Cit.

(5) Loc. Cit.

(6) BERTILLE, James, Op. Cit.

(7) ABARMOVICI, Pierre, Activisme militiare de Washington en Afrique, Le Monde diplomatique, juillet 2004, [En ligne] [hyperlien] (Consultée le 14 octobre 2017).

(8) OLADIPO, Tomi, Les militaires étrangers à Djibouti, BBC, juin 2015, [En ligne] [hyperlien] (Consultée le 14 octobre 2017).

(9) SAMPSON, Ximena, La Chine étend son influence militaire, et ce n'est que le début, Radio Canada, juillet 2017, [En ligne] [hyperlien] (Consultée le 14 octobre 2017).

(10) Loc. Cit.

(11) BERTILLE, James, Op. Cit.

(12) Loc. Cit.

(13) Loc. Cit.

(14) OFFICE OF THE SECRETARY OF DEFENSE, Annual report to Congress : Military and Security Developments Involving the People's Republic of China, 2017, 106p.



Dernière modification: 2017-10-31 19:25:56

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Djibouti : un partenaire stratégique pour les puissances mondiales
>octobre 2017


Le fléau des mutilations génitales féminines : le cas djiboutien
>octobre 2017


Élection présidentielle djiboutienne : dur réveil pour l'opposition
>septembre 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016