Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 October 2017

La Colombie hôte du Congrès de l'Internationale socialiste pour la paix et l'unité


Jeff Boulais
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

June
2018
Élection d’Ivan Duque à la présidence de la Colombie

June
2016
Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

July
2008
Libération de la femme politique colombienne Ingrid Betancourt

December
1993
Décès du criminel colombien Pablo Escobar


1981
Naissance du cartel de Medellin en Colombie

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

January
1971
Publication d'un essai de Gustavo Guttierez sur la théologie de la libération

April
1970
Élection en Colombie entraînant la création du mouvement de guérilla M19

August
1968
Ouverture d'une conférence épiscopale à Medellin, en Colombie

March
1967
Parution de l'encyclique Populorum Progressio

February
1966
Décès du prêtre colombien Camilo Torres

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

May
1958
Levée de l'état de siège après l'élection d'Alberto Lleras Camargo en Colombie

May
1957
Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

April
1948
Émeutes du Bogotazo en Colombie

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Du 2 au 4 mars 2017, la République colombienne accueillait le XXVe Congrès de l'Internationale socialiste (IS), sous le thème « Pour un monde en paix, d'égalité et de solidarité ». La ville de Carthagène fut l'hôte de ce congrès dont la dernière édition datait de 2012.

Un contexte qui a évolué

L'internationale socialiste est une organisation qui regroupe la majeure partie des partis politiques socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes du monde entier (1). Cette organisation fut fondée officiellement en 1951, après plusieurs conférences tenues à la suite de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle a notamment déterminé la place et l'attitude du mouvement socialiste international, surtout vis-à-vis l'Union soviétique. C'est à Francfort, en Allemagne, qu'est fondée sous sa forme actuelle l'IS qui, au moment de sa création, ne regroupait presque exclusivement que des partis politiques issus de l'Europe (2). Cependant, à la suite de la décolonisation et avec la chute des États communistes, l'IS va gagner en influence en accueillant plusieurs nouveaux partis membres.

Selon la déclaration de principe de l'organisation de 1989, l'IS a comme objectif l'amélioration de vie des travailleurs. Celle-ci passe par un changement global des façons de faire (3). L'organisation voit les évolutions technologiques, économiques, politiques et sociales comme inévitables, mais lutte pour que le peuple soit au coeur et en contrôle de ces changements. Pour permettre de telles réalisations, l'IS prône l'augmentation et l'approfondissement de la démocratie dans tous les aspects de la vie. En ce sens, elle encourage chaque engagement citoyen en faveur de la paix et de l'égalité sociale. Aujourd'hui, ce combat traditionnel pour la liberté et la justice se rattache également à la protection de l'environnement et au développement des pays du Sud.

Un rôle toujours actuel

En 2017, l'Internationale socialiste est une organisation qui rassemble 150 partis ou organisations politiques. Les partis sociaux-démocrates, socialistes et même travaillistes représentent une force politique significative sur la scène mondiale. Un grand nombre de partis membres de l'Internationale sont actuellement au pouvoir ou représentent la force d'opposition principale dans certains pays. En effet, 49 membres de l'IS sont actuellement au gouvernement, notamment le Parti libéral colombien (PLC) (4).

Le Congrès de l'internationale, comme celui ayant eu lieu le 2 au 4 mars 2017, est l'organe directeur principal de cette organisation. Les rencontres ont lieu aux quatre ans dans différents États. Des séances du Conseil réunissant également tous les partis membres se déroulent deux fois par année. Outre ces principales instances, l'IS comporte des comités de travail, des comités thématiques et régionaux en plus des comités statuaires d'éthique et d'Administrations et des finances (5). Ces comités ont pour mandat d'approfondir et développer des politiques sociales dans la période entre les Congrès.

Lors du Congrès de 2017, l'Internationale a mis de l'avant les valeurs de « Paix », « d'Égalité » et de « Solidarité » (6). En effet, l'inégalité qui ne cesse de grandir au sein des sociétés préoccupe fortement cette organisation. Pour celle-ci, l'accroissement des inégalités économiques et sociales provoque des événements en chaîne néfastes tels que la guerre, en plus d'une instabilité civile contribuant aux crises migratoires. Dans cette optique, l'objectif de paix fixé par l'organisation est difficilement atteignable à travers ces conflits. Le thème de la solidarité est également majeur puisque l'organisation souligne que le sentiment de collaboration internationale est en train de se désintégrer. À titre d'exemple, l'IS pointe les mouvements nationalistes et isolationnistes qui gagnent en popularité sur la scène mondiale et qui vont, selon elle, à contresens des besoins humanitaires réels (7).

La Colombie et le parti hôte, le Parti libéral colombien, étaient tout disposés pour parler de ces enjeux. En effet, la Colombie représente un exemple de réussite pour l'Internationale socialiste, puisqu'elle fut le théâtre d'un accord de paix historique en 2016. Le gouvernement du président colombien Juan Manuel Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FRAC) sont alors arrivés à un accord de paix après plus d'un demi-siècle de conflits armés (8). Cette volonté de paix et de solidarité faite de manière démocratique entre les deux groupes renforce la conviction de l'Internationale qui souhaite qu'un tel accord serve d'exemple pour des États comme Israël et la Palestine.

Un forum de discussions pacifique

La principale fonction de l'Internationale socialiste s'est d'être une plate-forme de discussions. Elle favorise la collaboration d'acteurs démocratiques dans le but d'atteindre un idéal humanitaire. Cependant, il ne s'agit pas d'une organisation avec des pouvoirs supranationaux comme le stipule la résolution de Londres en 1951 : « Les résolutions votées par un organe socialiste international doivent refléter un accord librement atteint. Elles ne peuvent constituer un ordre liant des partis qui sont individuellement responsables devant leurs propres membres et leur corps électoral (9). » En ce sens, le Congrès et le Conseil sont davantage une tribune pour exprimer leurs points de vue. L'organisation ne prend aucune décision qui change les politiques intérieures ou extérieures des États, mais suggère, commente et dresse des pistes de solutions dans le cadre de conférences diplomatiques.

Dans le but de respecter ses valeurs et convictions, l'organisation reste active et se permet d'exclure des partis membres qui ne cadrent plus dans les critères démocratiques de l'IS. En ce sens, des partis membres tels le Rassemblement constitutionnel démocratique tunisien ou le Parti national démocratique d'Égypte ont été exclus respectivement le 18 et le 31 janvier 2011(10).




Références:

(1) Internationale Socialiste, « À propos de l'IS », http://www.internationalesocialiste.org/about.cfm, (consultée le 22 octobre 2017).

(2) Loc.cit.

(3) Internationale Socialiste, « Déclaration de principes », http://www.internationalesocialiste.org/viewArticl... (consultée le 22 octobre 2017).

(4) Internationale Socialiste, « À propos de l'IS », http://www.internationalesocialiste.org/about.cfm, (consultée le 22 octobre 2017).

(5) Loc.cit.

(6) RÉSOLUTION DU CONGRÈS POUR UN MONDE DE PAIX, D'ÉGALITÉ ET DE SOLIDARITÉ, « Réunion du XXVe Congrès de l'Internationale Socialiste Carthagène, Colombie, 2-3-4 mars 2017 », http://www.internationalesocialiste.org/images/dyn... (consultée le 22 octobre 2017).

(7) Loc.cit.

(8) RADIO-CANADA AVEC REUTERS ET AGENCE FRANCE-PRESSE, « Accord de paix « définitif » entre la Colombie et les FRAC », Radio-Canada, 25 août 2016, http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/799262/colombi... (consultée le 22 octobre 2017).

(9) Zorgbibe, Charles, « L'Internationale socialiste : Structure et idéologie », Politique étrangère, 1989, No1, Vol. 34, http://www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_1969_num_34_1_6052, p. 81-104. (consultée le 22 octobre 2017).

(10) Boisbouvier, Christophe, « Le RDI exclu de l'Internationale socialiste, le FPI ménagé », Jeune Afrique, 1 février 2011, http://www.jeuneafrique.com/192894/politique/le-rc... (consultée le 22 octobre 2017).

Dernière modification: 2017-11-02 15:53:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016