18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 octobre 2017

Hausse des pirates maritimes du Nigeria


Jessica Laberge
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2015
Élection de Muhammadu Buhari à la présidence du Nigeria

avril
2014
Enlèvement de lycéennes nigérianes par le Boko Haram

mai
1999
Assermentation d'Olusegun Obasanjo à la présidence du Nigeria

octobre
1979
Assermentation d'Alhaji Shehu Shagari à la présidence du Nigeria

février
1976
Tentative de coup d'État et assassinat du président Murtala Ramat Mohammed au Nigeria

mai
1967
Proclamation de l'indépendance du Biafra

janvier
1966
Accession du général Johnson T.U. Aguiyi-Ironsi à la présidence du Nigeria

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

Selon le UN World Population Prospects, le Nigeria possède la septième population la plus dense au monde (1). Ce pays a aussi l'une des plus importantes économies d'Afrique, caractérisée par sa production de pétrole (2). Les régions nigérianes riveraines au golfe de la Guinée font partie des régions pétrolières possédant les plus grandes réserves de cette richesse naturelle. Cependant, celles-ci font face à une insécurité maritime constante et à un problème féroce de piraterie.

En effet, la division spéciale du Commercial Crime Services (CCS) de la Chambre des commerces internationaux a enregistré 36 attaques ou tentatives de piraterie au Nigeria en 2016 ainsi que 20 attaques survenues entre le 1er janvier et le 1er septembre 2017 (3). Le Nigeria se retrouve donc au deuxième rang dans le palmarès des pays les plus touchés par la piraterie après l'Indonésie. Bien que le terme piraterie évoque un passé lointain dans l'inconscient collectif, le phénomène est toujours bel et bien d'actualité. On dénote même une recrudescence des incidents associés à cette réalité depuis quelques années (4).

Une multitude de groupes armés, mais un objectif commun

La région du delta du Niger, située au sud-est du Nigeria, semble être le berceau des groupes armés. D'ailleurs, c'est là que la quasi-totalité du pétrole onshore nigérian est produit (5). Lorsqu'il est question de pirates maritimes, la situation est complexe : les groupes sont organisés, parfois ils font même partie intégrante du pouvoir nigérian et ils sont nombreux (6). En effet, même si le groupe le plus médiatisé, soit les Vengeurs du Delta du Niger (NDA), a cessé le feu en vue de pourparlers avec le gouvernement nigérian en 2016, plusieurs groupes ont émergé par la suite (7).

Malgré les différences ethniques, nombreux sont les groupes qui naviguent sur les eaux du Nigeria (8). D'ailleurs, un enjeu majeur semble faire l'unanimité parmi eux : une meilleure redistribution de l'argent du pétrole au sein de la communauté (9). De plus, l'une de leurs cibles préférées est les bateaux pétroliers. La méthode priorisée sur la côte du Nigeria est le kidnapping d'équipage en échange de rançon. Une hausse de kidnapping se fait d'ailleurs ressentir du début de janvier au début de juillet 2017. En effet, le CSS dénombrait 31 kidnappings en mer (10).

La malédiction de l'or noir

À la suite de décennies d'instabilité politique, économique et de corruption, l'État redouble d'efforts pour reconstruire l'économie nationale à l'aube de l'an 2000 (11). Le Nigeria tente de diversifier ses sources économiques, qui s'appuient présentement essentiellement sur le pétrole, ce qui crée une fragilité perpétuelle. En effet, 70 % des revenus de l'État et 90 % des exportations provenaient de l'industrie des hydrocarbures en 2016 (12).

Plusieurs facteurs expliquent partiellement la chute du produit intérieur brut (PIB) lié au pétrole en 2016, faisant sombrer le pays dans une récession pour la première fois en deux décennies (13). Par exemple, la stagnation de la production, la baisse du prix du pétrole, la corruption, les pénuries de devises et les attaques de groupes armés (14). En ce qui a trait aux attaques de groupes armés, plusieurs coûts y sont associés tels que : les coûts des opérations militaires, le pétrole volé, les rançons, le matériel brisé (par exemple : les oléoducs), les coûts humains, les coûts environnementaux, etc. (15).

Malgré la difficulté d'établir des chiffres officiels, on estime à entre 565 millions et 2 milliards de dollars de pertes liées à la piraterie dans le golfe de la Guinée; elles touchent plusieurs pays côtiers, mais essentiellement le Nigeria (16). De plus, en 2016 au Nigeria, les dommages pétroliers onshore causés par les groupes armés étaient estimés à 4,8 milliards (17). D'autres sources estiment même les pertes totales des fraudes en lien avec le pétrole à 1,5 milliard par mois (18). Afin de donner un aperçu de ces prix, le PIB du Nigeria est estimé à 481 milliards en 2015 (19). On constate donc que les pertes liées à la piraterie sont énormes. La déstabilisation de la région du delta du Niger met en péril la production pétrolière et donc celle de l'économie nationale.

Plusieurs mécanismes pour contrecarrer le piratage maritime, sans succès?

Afin de contrer le problème de la piraterie dans les eaux du golfe de Guinée, plusieurs mesures ont été mises en place, tant au niveau régional, national qu'international (20).

Sur le plan national, le Nigeria possède le Territorial Water Act. Cet outil juridique définit la piraterie comme une infraction dans les eaux territoriales du Nigeria (21). Cependant, on reproche à cet outil de ne pas répondre aux critères des lois et des conventions internationales (22). C'est pourquoi la Charte de Lomé a été signée en 2016 par le Nigeria. Cette charte, dite de succès diplomatique, a comme objectif d'assurer la sécurité et la sûreté maritime et le développement en Afrique (23). Cet instrument juridique à portée transnationale répondrait à ce vide juridique. Il est cependant encore trop tôt pour mesurer ses retombées.

Au niveau régional, plusieurs structures existent pour sécuriser les eaux maritimes telles que le Nigerian Maritime Administration and Safety Agence (NIMASA), la Marine nationale et les douanes au Nigeria. Cela dit, ces différentes structures nationales font face à plusieurs difficultés logistiques (24). En somme, une lacune organisationnelle et un manque de coordination rendent les opérations maritimes inefficaces (25). On remarque donc une absence de mesures nationale et régionale efficaces pour contrer ce fardeau qu'est la piraterie.

Compte tenu de la hausse du nombre d'attaques et de tentatives de piraterie qui sévissent depuis 2016, le Nigeria s'est vu dans l'obligation d'augmenter ses effectifs militaires sur l'eau (26). Le pays travaille de concert avec l'organisation américaine indépendante Oceans Beyond Piracy (OBP) qui aide la coordination de la lutte contre la criminalité maritime (27). En outre, cette organisation analyse les situations et tente de trouver des solutions afin d'aider les différents acteurs à résoudre les problèmes relevés (28).

Enfin, malgré les lacunes pour contrer le piratage maritime au Nigeria, certaines mesures sont élaborées pour attaquer le problème. La piraterie fait émerger une frustration au sein de la population et une volonté de changement. Ce pays si abondant en richesses naturelles et au potentiel immense saura-t-il mettre fin à ces attaques grandissantes?




Références:

(1) UN World Population Prospects, World population prospects, 2017, https://esa.un.org/unpd/wpp/Publications/Files/WPP... (page consultée le 21 octobre 2017).

(2) BBC « South Africa regains Africa's biggest economy title from Nigeria », 11 août 2016, http://www.bbc.com/news/world-africa-37045276 (page consultée le 21 octobre 2017).

FALOLA, Toyin, OYENIYI Bukola Adeyemi, Nigeria, ABC-CLIO LLC, 2015, Africa in Focus.

(3) ICC International Maritime Bureau, « Piracy and armed robbery against ships », 1 January – 30 September 2017, octobre 2017, p. 5

ICC International Maritime Bureau, « Piracy and armed robbery against ships », 1 January – 30 December 2016, janvier 2017, p. 5

(4) DUSSEY, Robert, « La piraterie maritime : quels enjeux pour le golfe de Guinée ? », Géoéconomie, n.68, janvier 2014, p.171-176, https://www.cairn.info/revue-geoeconomie-2014-1-page-171.htm (page consultée le 21 octobre 2017).

(5) FALOLA, Toyin, OYENIYI Bukola Adeyemi, op. cit.

(6) Loc.cit.

(7) Le Monde, «Dans le delta du Niger, une myriade de groupes armés menace les installations pétrolières », 29 août 2016, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/08/29/d... (page consultée le 21 octobre 2017).

(8) Loc.cit.

(9) International Chamber of Commerce, Newly issued report reveals 87 incidents of maritime piracy in first half of year, 4 juillet 2017, https://iccwbo.org/media-wall/news-speeches/newly-... (page consultée le 21 octobre 2017).

(10) FALOLA, Toyin, OYENIYI Bukola Adeyemi, op. cit.

(11) La voix du Nord, « Nigeria : le pays s'enfonce dans la crise économique », 21 novembre 2016, http://www.lavoixdunord.fr/77796/article/2016-11-2... (page consultée le 21 octobre 2017).

Organization of the Petroleum Exporting Countries, Nigeria facts and figures, 2017, http://www.opec.org/opec_web/en/about_us/167.htm (page consultée le 21 octobre 2017).

(12) PÉROUSSE DE MONTCLOS, Marc-Antoine, « Le Nigeria, une puissance émergente ou un État failli ? », Hérodote, n.159, avril 2015, P.6-12, https://www.cairn.info/revue-herodote-2015-4-page-6.htm (page consultée le 21 octobre 2017).

ASOGWA, Robert, BARUNGI, Barbara, ODHIAMBO, Ojijo, « Nigeria », African Economic Outlook, 2016, http://www.africaneconomicoutlook.org/en/country-n... (page consultée le 21 octobre 2017).

(13) Afrcican Development Bank Group, Nigeria Economic Outlook, 2017, https://www.afdb.org/fr/countries/west-africa/nige... (page consultée le 21 octobre 2017).

PÉROUSSE DE MONTCLOS, Marc-Antoine, op. cit.

(14) Ocean Beyond Piracy, The State of Maritime Piracy 2013, http://oceansbeyondpiracy.org/sites/default/files/... (page consultée le 21 octobre 2017).

(15) OSINOWO ADEJIMI, Adeniyi, « La lutte contre la piraterie dans le golfe de guinée », Centre d'études stratégiques de l'Afrique, 19 avril 2017, https://africacenter.org/fr/publication/lutte-cont... ET http://guardian.ng/business-services/maritime/nati... (page consultée le 21 octobre 2017).

(16) GAFFEY, Conor, « Nigeria Loses $4.8 Billion in Oil Revenue Because of Militant Attacks in 2016 : Official », Newsweek, 15 décembre 2016, http://www.newsweek.com/nigeria-loses-48-billion-o... (page consultée le 21 octobre 2017).

(17) Defence Web, « UN wants Gulf of Guinea Piracy Halted », 26 avril 2016, http://www.defenceweb.co.za/index.php?option=com_c... (page consultée le 21 octobre 2017).

(18) France Diplomatie, Présentation du Nigeria, 31 décembre 2016, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/nig... (page consultée le 21 octobre 2017).

(19) MADEL, Yapo Marina, « Le lutte contre la criminalité maritime dans le Golfe de la Guinée : cas de la cote d'ivoire et du Nigeria », United Nations Ocean and Law of the Sea, décembre 2013, http://www.un.org/depts/los/nippon/unnff_programme... (page consultée le 21 octobre 2017).

(20) Loc.cit.

(21) Loc.cit.

(22) Loc.cit.

(23) Sommet de Lomé, « la sécurité maritime et le développement en Afrique », 15 octobre 2016, https://www.sommetdelome.org (page consultée le 21 octobre 2017).

(24) MADEL, Yaop Marina, op. cit.

(25) Loc. cit.

(26) Ocean Beyond Piracy, « The Ste of Maritime Piracy 2016 », 2016, http://oceansbeyondpiracy.org/reports/sop/west-africa (page consultée le 21 octobre 2017).

(27) Ocean Beyond Piracy, « About », http://oceansbeyondpiracy.org/about (page consultée le 21 octobre 2017).

(28) Ocean Beyond Piracy, « OBP West Africa », http://oceansbeyondpiracy.org/west-africa (page consultée le 21 octobre 2017).

Dernière modification: 2017-10-30 22:17:40

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Bukola Saraki entre dans la course présidentielle nigériane
>septembre 2018


L'africapitalisme : un développement économique différent
>avril 2018


Hausse des pirates maritimes du Nigeria
>octobre 2017


À la recherche d'une croissance inclusive pour l'Afrique
>janvier 2017


L'huile de palme en Afrique de l'Ouest : or rouge ou cadeau empoisonné?
>mars 2015


Boko Haram : un kidnapping qui suscite de vives émotions mondiales
>octobre 2014


Le delta du Niger : une région souillée par l'industrie pétrolière
>février 2014


Mesure exceptionnelle au Nigeria : l'état d'urgence déclaré
>septembre 2013


Un autre pas vers la démocratisation en Afrique
>février 2012


Nigeria : Boko Haram attaque le siège de l'ONU à Abuja
>octobre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019