16 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 octobre 2017

Le Yémen face à la pire crise de choléra jamais enregistrée


Jean-Philippe Benjamin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2017
Assassinat de l’ex-président du Yémen, Ali Abdallah Saleh

janvier
2015
Démission du président yéménite Abd Rado Mansour Hadi

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

juin
2011
Départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh

mai
1990
Réunification du Yémen

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

mars
1979
Entrée en vigueur d'un accord de cessez-le-feu entre le Yémen-Sud et le Yémen-Nord

novembre
1967
Proclamation d'indépendance de la République populaire du Sud-Yémen

septembre
1962
Proclamation de la République arabe du Yémen

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Déjà empêtré dans une guerre civile sanglante, le Yémen fait face, en 2017, aux ravages d'une épidémie de choléra d'une ampleur record. Depuis l'instauration des recueils de données internationales sur les maladies en 1949, aucune autre situation n'a été aussi dramatique pour ce qui est du choléra (1). Bien que la courbe du nombre de morts diminue, la crise est loin d'être endiguée selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF) (2).

Deux combats simultanés

La propagation de la maladie serait apparue en mars 2015, soit le même mois que le commencement de la guerre civile au Yémen (3). Cette guerre a sérieusement handicapé le système de santé du pays, empêchant l'échange et l'acheminement normal des vivres, des traitements et des médicaments auprès de la population (4). Les employés du système de santé n'auraient pas été payés depuis près de 10 mois et les coûts des opérations de plus de 3500 établissements de santé n'ont pas été assurés par l'État en raison du chaos ambiant (5).

Rappelons que le choléra est une bactérie qui prolifère dans l'eau et la nourriture contaminées. Cette maladie n'est présente qu'auprès des plus pauvres n'ayant pas accès à de l'eau purifiée ou vivant dans des conditions sanitaires médiocres (6). Les situations précaires apportées par la guerre civile sont donc parfaites pour la propagation d'une telle maladie.

Les symptômes de la bactérie sont des vomissements et des diarrhées intenses qui, au final, déshydratent l'individu contaminé. Un cas sur deux, soit 50 % du temps, la déshydratation peut aller jusqu'à la mort du patient s'il est laissé à lui-même sans intervention. Ce pourcentage tombe à 1 % si les personnes contaminées ont accès à de l'aide médicale (7).

À la date du 1er octobre 2017, l'OMS avance 777 229 cas de contamination et 2 134 morts liés au choléra (8). Près de la moitié de ces derniers seraient des enfants (9). Considérant les problèmes de malnutrition dont souffrent plusieurs enfants dans le pays, il n'est pas étonnant qu'une maladie déshydratant ses victimes touche les mineurs aussi violemment (10).

Les organisations internationales et la population locale mobilisées

Depuis un certain temps déjà, divers organismes humanitaires, gouvernementaux ou non, suivent de près la situation au Yémen et sonnent l'alarme à l'international(11). Plusieurs organisations sont aussi présentes sur le territoire de diverses façons telles qu'Oxfam, MSF, l'OMS, etc. L'aide sur le terrain provient en bonne partie de bénévoles (12), ce qui est vital à la lutte anti-choléra, considérant que cela fait des mois, comme nous l'avons dit plus tôt, que le personnel médical n'a pas été payé.

L'aide est apportée sous forme d'eau potable et d'assistance sanitaire par Oxfam. Ses programmes seraient venus en aide à plus de 430 000 personnes (13). L'organisme critique par contre les restrictions aux déplacements de personnel imposées par le gouvernement ainsi que les rebelles Houthi, qui ralentissent l'arrivée d'experts sur le terrain. L'attente avant que l'un d'entre eux n'arrive est d'environ deux mois selon l'organisme (14).

Quant à lui, l'International Rescue Committee (IRC) se concentre sur tout ce qui entoure la prévention par l'éducation, l'assainissement de l'eau, ou l'amélioration de celle-ci, et l'établissement de centres de traitement du choléra (15).

Médecins sans frontières a un personnel de 1600 personnes sur place (16). Ces derniers sont en première ligne de traitement dans 13 hôpitaux et soutiendraient 18 structures médicales dans diverses régions du pays (17). Depuis son arrivée, l'organisation aurait soigné plus de 493 000 personnes (18), dont 91 600 contaminées par le choléra (19).

Faisant équipe avec la Banque mondiale ainsi que le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), l'OMS supporte des hôpitaux en assurant l'électrification et un accès à de l'eau potable auprès de ceux-ci. Ainsi, grâce à l'aide de ces organisations, c'est 65 hôpitaux et près de 1000 centres de santé qui réussissent à ouvrir (20). La vaste majorité du personnel de ces hôpitaux est constituée d'une véritable armée de bénévoles locaux (21).

Malgré la mobilisation d'autant d'acteurs, le nombre de personnes contaminées est en voie de dépasser le million en novembre (22). Même que, selon certains experts, l'épidémie risque de déborder la frontière si une nouvelle stratégie n'est pas adoptée (23).

Médiagraphie

(1) BRAJEUL, Cécile, « Choléra : au Yémen, l'épidémie la plus virulente jamais enregistrée », Libération, 24 aout 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(2) MÉDECINS SANS FRONTIÈRES, Yemen: crisis update – July 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(3) MCKERNAN, Bethan, « Yemen cholera outbreak set to be worst on record », The Independent, 29 septembre 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(4) Loc. Cit.

(5) MASTERS, James, « Yemen's cholera crisis laid bare in new hospital footage », CNN, 04 octobre 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(6) INTERNATIONAL RESCUE COMITTEE, What is cholera, 3 octobre 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(7) Loc. Cit.

(8) Loc. Cit.

(9) ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ, Yemen : Cholera response, 01 octobre 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(10) MCKERNAN, Bentham, op. cit.

(11) MASTERS, James, op. cit.

(12) EUROPE 1, « Le choléra recule au Yémen », Europe 1 avec l'AFP, 29 aout 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017) (13) MCKERNAN, Bentham, op. cit.

(14) Loc. Cit.

(15) INTERNATIONAL RESCUE COMITTEE op. cit.

(16) MÉDECINS SANS FRONTIÈRES, Yémen, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(17) Loc. Cit.

(18) Loc. Cit.

(19) MÉDECINS SANS FRONTIÈRES, Dossier : crise au Yémen, 4 septembre 2017, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(20) AL-WESABI, SADEQ, « Inside the struggling Al-Jumhoori Hospital in Sa'ada, Yemen », Organisation mondiale de la santé, [en ligne] [hyperlien] (consulté le 12 octobre 2017)

(21) Loc. Cit.

(22) MASTERS, James, op. cit.

(23) Loc. Cit.



Dernière modification: 2017-10-30 22:24:01

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Yémen : la pire crise humanitaire du monde
>mars 2019


Yémen : théâtre de la « pire crise humanitaire » de la planète
>février 2018


Tempête d'affrontements au Yémen
>novembre 2017


Le Yémen face à la pire crise de choléra jamais enregistrée
>octobre 2017


Yémen : la confrontation avec les Houthis mène le président à démissionner
>février 2015


Yémen : terre d'affrontements dualistes
>janvier 2014


Commémoration sanglante au Yémen
>octobre 2012


Présidentielle yéménite : aux urnes pour un seul candidat
>février 2012


L'égalité des sexes est encore d'actualité au Yémen!
>septembre 2011


Le président Ali Abdallah Saleh est chassé de son palais au Yémen
>septembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019