21 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

26 septembre 2017

Le référendum suisse: abolissons le nucléaire!


Jana Lirette-Beaucaire
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2012
Confirmation de l’existence du boson de Higgs

octobre
2010
Ouverture du treizième Sommet de la Francophonie

avril
1993
Élargissement de l’accès public au World Wide Web

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1971
Référendum favorable au droit de vote des femmes en Suisse

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

août
1955
Ouverture d’une conférence internationale sur l’énergie atomique à Genève

avril
1948
Création de l'Organisation européenne de coopération économique

La Suisse, un pays reconnu pour ses nombreux référendums, a encore une fois consulté sa population le 21 mai 2017. En effet, 58,2 % des électeurs ont accepté la proposition du gouvernement de réviser la loi sur l'énergie (1). Avec cet appui, le gouvernement interdit la construction de nouvelles centrales nucléaire et refuse d'investir dans les centrales désuètes dès 2018. Ce nouveau projet de loi fait donc la promotion de l'énergie renouvelable, telle que l'hydroélectricité (2). Bien que seulement 42,3 % de la population ait participé à cette consultation, il s'agit d'un taux impressionnant considérant que plusieurs référendums sont tenus chaque année. On peut voir avec ces résultats que l'énergie verte est un enjeu très important pour les Suisses (3).

Une vision et plusieurs points de vue

Ce référendum est apparu à la suite de la demande de la formation politique Union politique du centre (UDC), un parti politique populiste en Suisse. Ce parti de droite estimait que la mise en place de ce projet de loi engendrerait des coûts beaucoup trop élevés et menacerait l'approvisionnement énergétique, d'où sa demande de référendum. Selon lui, ce projet coûterait à chaque ménage suisse 3 200 francs par année en impôts, pour un total de 200 milliards de francs suisses d'ici 2050 (4).

Quant à lui, le gouvernement affirme qu'il s'agira d'une simple augmentation de la tarification de l'électricité. Le coût au kilowattheure est présentement de 1,5 centime, mais il augmenterait jusqu'à 2,3 centimes. Il s'agit donc en moyenne d'une augmentation de 40 francs de plus par ménage par année (5). Il faut dire que ce projet de loi comprend également un volet portant sur la consommation d'énergie. En effet, le ministère de l'Énergie désire une réduction de 16 % d'ici à 2020 et de 43 % d'ici à 2035. Considérant que, selon l'Office fédéral de l'énergie, la consommation individuelle d'énergie a déjà baissé de 14,5 % depuis 2000, le gouvernement estime ses objectifs réalisables (6).

De plus, le gouvernement suisse a été appuyé par le Parti Vert, qui souhaite fortement la fermeture de trois centrales nucléaires au pays. Toutefois, cette formation craint que le référendum ne soit pas assez. La présidente du Parti Vert a d'ailleurs déclaré que « les problèmes n'ont pas été réglés avec ce référendum, dimanche. Nous continuerons de parler de sécurité, de sécurité financière et du développement des énergies renouvelables (7). »

Une longue transition

Cette prise de conscience est apparue à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima, un accident causé par un tsunami au Japon en 2011. Depuis, des inquiétudes se sont manifestées face au danger du nucléaire, autant au niveau de la population européenne que des gouvernements. Il n'est donc pas étonnant de voir apparaître, six ans plus tard, une stratégie énergétique comprenant l'abolition complète de nouvelles constructions en lien avec le nucléaire en Suisse (8).

Le projet de loi adopté en mai propose une élimination progressive, jusqu'en 2050, du nucléaire au pays. Afin de combler le manque énergétique, on prévoit notamment une plus grande utilisation des centrales au gaz naturel ou des importations d'électricité (9). Cela étant dit, jusqu'à présent le gouvernement affirme que « les centrales existantes pourront toutefois rester en service aussi longtemps que leur sûreté sera garantie (10) ».

Il s'agit d'ailleurs d'une décision de taille puisque, selon l'Office fédéral de l'énergie, le nucléaire représente entre 39 % et 45 % de la production d'électricité en Suisse (11). On considère d'ailleurs cette décision comme marquant le début d'une période transitoire vers une plus grande utilisation de l'hydroélectricité. On désire également que ce projet loi incite une diminution considérable de la consommation d'énergie en Suisse (12). Il reste à voir si les promesses seront véritablement appliquées ou si un changement de gouvernement compromettra ces engagements.




Références:

(1) LE MONDE, « Les Suisses approuvent l'abandon progressif du nucléaire », 21 mai 2017, En ligne, http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/05/21/le... (Consulté le 24 septembre 2017)

(2) OFEN, « Stratégie énergétique 2050: votation concernant la loi sur l'énergie », Confédération suisse, 20 mars 2017, En ligne, https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home/energie/str... (Consulté le 24 septembre 2017)

(3) Le Monde, Op. cit.

(4) MOUSSADEK, Marion. « Les Suisses votent la sortie du nucléaire », Le Figaro, 21 mai 2017, En ligne, http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/05/19/2000... (Consulté le 24 septembre 2017)

(5) Le Monde, Op. cit.

(6) AFP, « Les Suisses tournent le dos au nucléaire », La Dépêche, 21 mai 2017, En ligne, http://www.ladepeche.fr/article/2017/05/21/2578882... (Consulté le 24 septembre 2017)

(7) GEIR, Moulson. « Les Suisses votent contre l'abandon du nucléaire par voie de référendum », La Presse canadienne, LaNewspaper Source Plus, EBSCO, 27 novembre 2016, En ligne, https://eds-b-ebscohost-com.ezproxy.usherbrooke.ca... (Consulté le 24 septembre 2017)

(8) Le Monde, Op. cit.

(9) OECD/NEA « Législations nucléaires des pays de l'OCDE : Suisse », OECD Publishing, 2006, En ligne, http://dx.doi.org/10.1787/9789264066656-fr, (Consulté le 24 septembre 2017)

(10) Le Monde, Op. cit.

(11) OFEN, « Énergie nucléaire », La confédération suisse, 12 juillet 2016, En ligne, http://www.bfe.admin.ch/themen/00511/index.html?lang=fr, (Consulté le 24 septembre 2017)

(12) Le Monde, Op. cit.

Dernière modification: 2017-10-02 12:26:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une vague verte lors des législatives suisses
>octobre 2019


La dynamique inégalitaire mondiale se poursuit
>février 2019


Le référendum suisse: abolissons le nucléaire!
>septembre 2017


La Suisse : toujours sur la liste noire ?
>décembre 2016


L'argent se gagne en travaillant : l'échec du référendum suisse sur le revenu garanti
>septembre 2016


Couse à la présidence de la Fifa : Blatter s'accroche
>février 2015


La santé de la couche d'ozone inquiète l'OMM
>septembre 2011


XIIIe Sommet de la Francophonie en Suisse : plusieurs défis pour les francophones dans le monde
>novembre 2010


La Suisse verte
>mars 2010


La Suisse tente un rapprochement avec l'Union européenne
>janvier 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019