Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

24 October 2017

Réouverture de l'ALENA : match nul pour le Mexique


Pascale Maude Salvail
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2018
Élection d’Andrés Manuel Lopez Obrador à la présidence du Mexique

September
2017
Tremblement de terre dévastateur au Mexique

July
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

June
2009
Confirmation d'une pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS

July
2006
Élection de Felipe Calderon à la présidence du Mexique

July
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

January
1994
Début du soulèvement des Indiens du Chiapas, au Mexique

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

July
1988
Élection de Carlos Salinas de Gortari à la présidence du Mexique

September
1985
Tremblement de terre meurtrier au Mexique

July
1982
Élection de Miguel de la Madrid Hurtado à la présidence du Mexique

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

June
1975
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Mexico

October
1968
Répression d'une manifestation étudiante sur la Place des trois cultures à Mexico

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

L'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) entre le Canada, les États-Unis et le Mexique est entré en vigueur en 1994 (1). Il avait pour but, selon le site officiel du gouvernement fédéral canadien, de créer « la plus vaste zone de libre-échange au monde, de stimuler la croissance économique et de hausser le niveau de vie de la population des trois pays membres (2) ». Toutefois, après un peu plus de 20 ans, certains membres croient important de revisiter l'accord, puisque dans certains cas l'ALENA ne leur a pas bénéficié autant que les autres membres (3).

Quand Trump décide de la réouverture de l'accord

C'est la dernière élection présidentielle américaine de 2016 qui a réellement relancé la réouverture des négociations sur l'ALENA. Le président actuel, Donald Trump, a fait campagne en déclarant qu'il revisiterait tous les accords de libre-échange impliquant les Américains. Il a dit de l'ALENA qu'il était le pire accord de libre-échange jamais négocié. Une déclaration qui a été perçue comme une stratégie politique ayant pour objectif d'attirer les électeurs en leur promettant d'améliorer leur sort en renégociant le traité (4).

Lors de la première vague de négociations à Washington en août 2017, le représentant des États-Unis pour le commerce, Robert Lighthizer, a souligné que l'ALENA avait eu comme résultat de faire d'énormes déficits d'échanges, avait fait perdre des emplois et causé la fermeture ou la délocalisation d'entreprises (5). Selon lui, l'accord n'aurait servi qu'à faire fuir les emplois et les investissements américains vers le Mexique. C'est pourquoi Trump estime que son voisin du sud serait en fait le seul bénéficiaire du traité (6).

Selon Luz Maria De La Mora Sanchez, ancienne chef des relations économiques et de la coopération internationale auprès du ministère des Affaires étrangères mexicaines, ces négociations sont une occasion pour Trump de se venger. D'après lui, les États-Unis ne sont pas sortis gagnant de l'ALENA au cours des 20 dernières années (7).

Le Mexique cherche de nouveaux partenaires

En préparation aux renégociations, le président mexicain Enrique Peña Nieto avait indiqué que son gouvernement allait lancer des consultations avec le secteur privé au Mexique. Il a fait valoir dans un communiqué que c'était, pour lui, un processus essentiel pour parvenir à la modernisation de l'ALENA (8). Au sein de la population, c'est par un appel au boycott de certaines multinationales américaines comme Starbucks, McDonald's et Coca-cola, que l'on conteste la crise diplomatique causée par le président Trump en voulant renégocier l'ALENA et construire un mur entre les deux pays (9).

Qui plus est, l'Union européenne et le Mexique avaient annoncé le 25 janvier 2017 l'accélération de leurs discussions sur la modernisation de leur partenariat économique, dans le but de prévenir les répercussions du protectionnisme américain dans les négociations. L'année dernière, les exportations du Mexique vers l'Union européenne ont atteint la somme de 19 milliards de dollars (10). Toutefois, cette somme n'atteint pas celle des exportations mexicaines vers les États-Unis, soit 80 % de leurs exportations.

Le Mexique importe aussi énormément de produits américains, surtout au niveau agroalimentaire. Des aliments comme le maïs, qui sont au coeur de l'alimentation des Mexicains, sont pour plus du tiers directement importés des États-Unis. Selon Jean-Michel Leprince de Radio-Canada, le Mexique importe presque la moitié de ses aliments des États-Unis. Ce qui peut devenir problématique dans l'éventualité où les négociations échouent (11).

D'entrée de jeu, le Mexique avait comme objectif de moderniser le traité en incorporant les enjeux entourant l'énergie et la technologie. Ses dirigeants cherchent aussi à maintenir la protection sur les investisseurs et introduire des mesures anti-corruption.

Jeu à somme nulle pour les « trois amigos »

À la suite des quatre rondes de négociations, il est inévitable de se questionner sur l'intention américaine. Ce qui ressort des analyses et des témoignages par rapport aux négociations sur l'ALENA sont les demandes qui pourraient être qualifiées d'exagérées de la part de l'équipe américaine. Il est donc difficile de voir le Mexique ou le Canada sortir gagnant pour le moment (12).

Par ailleurs, selon Ricardo Castillo de The News, le président Peña Nieto a envoyé un message clair aux producteurs agricoles américains, lorsqu'il a signé un traité avec l'Argentine et le Brésil renversant toutes les taxes sur l'importation de grains, comme le maïs (13). Si Trump garde sa promesse et retire les États-Unis de l'ALENA advenant qu'il n'aime pas les résultats des négociations, le Mexique a de nouveaux fournisseurs prêts à remplacer les États-Unis. Le Mexique importe 17,5 milliards de dollars en produits agricoles américains, somme qui est considérable pour le marché américain.

Le président mexicain cherche aussi à clore ces négociations le plus rapidement possible puisque l'élection présidentielle arrive à grands pas et que la signature de l'ALENA le ferait bien paraitre auprès de son électorat (14).

Si jamais les négociations échouent, les trois parties ont démontré leur intérêt pour des accords bilatéraux (15). Surtout dans le cas du Mexique et du Canada, où la plupart des demandes ne sont pas nécessairement susceptibles de faire échouer les négociations. De plus, ces pays pourraient continuer de bénéficier d'un accord de libre-échange.




Références:

(1) BORZYKOWSKI, Bryan, Liz Enochs, David Agren, « NAFTA Negotiations : Your guide to the pyers and priorities that matter », Open Canada, 15 août 2017, https://www.opencanada.org/features/nafta-negotiat... (Page consultée le 20 octobre 2017).

(2) GOUVERNEMENT DU CANADA, « L'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) », 18 septembre 2017, http://www.international.gc.ca/trade-commerce/trad... , (Page consultée le 20 octobre 2017).

(3) WEISBROT, Mark, « NAFTA : 20 years of regret for Mexico », The Guardian, 4 janvier 2014, https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/jan... (Page consultée le 20 octobre 2017).

(4) BORZYKOWSKI, Bryan, Op. Cit.

(5) DE LA MORA SANCHEZ, Luz Maria, « The NAFTA Negotiations : A Mexican Perspective », Wilson Center, 25 septembre 2017, https://www.wilsoncenter.org/publication/the-nafta... (Page consultée le 20 octobre 2017).

(6) AGENCE FRANCE-PRESSE, « La renégociation de l'ALENA dès mai, selon le Mexique», Le Soleil, 1er février 2017, https ://www.lesoleil.com/actualite/monde/la-renegociati... , (Page consultée le 20 octobre 2017).

(7) WOODROW WILSON CENTER, « Mexico and the NAFTA Negociations », 15 août 2017, https://www.wilsoncenter.org/event/mexico-and-the-... (Page consultée le 23 octobre 2017).

(8) AGENCE FRANCE-PRESSE, « La renégociation...», Op. Cit.

(9) Loc. cit.

(10) AGENCE FRANCE-PRESSE, « Libre échange : l'UE et le Mexique discutent », Le Figaro, 27 juin 2017, http ://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/27/97002-2017... (Page consultée le 20 octobre 2017).

(11) LA PRESSE CANADIENNE, « Dures négociation sur l'ALENA au Mexique », Radio-Canada, 4 septembre 2017, http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1053927/negoci... (Page consultée le 20 octobre 2017).

(12) THE ECONOMIST, « On NAFTA, America, Canada and Mexico are miles apart », 21 octobre 2017, https://www.economist.com/news/finance-and-economi... (Page consultée le 22 octobre 2017).

(13) CASTILLO, Ricardo, « NAFTA Round 3 in Ottawa », The News, septembre 2017, http://www.thenews.mx/opinion/nafta-round-3-in-ottawa/ (Page consultée le 22 octobre 2017).

(14) Loc. Cit.

(15) RAMPTON, Roberta, David Ljunggren, « Trump says open to bilateral Canada, Mexico pacts if NAFTA talks fail », REUTERS, 11 octobre 2017, https://www.reuters.com/article/us-trade-nafta/tru... (Page consultée le 23 octobre 2017).

Dernière modification: 2017-10-30 22:39:46

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016