Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

3 October 2017

La Chine, entre le bois et l'écorce


Isaëlle Lemay
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

March
2018
Abolition de la limite de deux mandats présidentiels en Chine

October
2017
Ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois

November
2015
Poignée de main historique entre les présidents de la Chine et de Taïwan

October
2015
Fin de la politique de l'enfant unique en Chine

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Mouvement de protestation populaire à Hong Kong

November
2012
Ouverture du XVIIIe congrès du Parti communiste chinois

August
2008
Ouverture des Jeux olympiques de Beijing

March
2008
Montée de la violence dans les rues de Lhassa au Tibet

October
2007
Ouverture du XVIIe Congrès du Parti communiste chinois

July
2007
Présentation de la journée Live Earth

February
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

October
2003
Première mission chinoise envoyant un homme dans l'espace

March
2003
Alerte au SRAS par l'Organisation mondiale de la santé

November
2002
Ouverture du XVIe Congrès du Parti communiste chinois

December
2001
Adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du commerce

December
1999
Rétrocession de Macao à la Chine

September
1997
Ouverture du XVe Congrès du Parti communiste chinois

Le 25 septembre 2017, le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong-ho, estime que le président des États-Unis, Donald Trump, a « déclaré la guerre à la Corée du Nord (1) ». De fait, les tensions entre la communauté internationale, le leader mondial que sont les États-Unis ainsi que la Corée du Nord n'ont cessé d'augmenter, considérant les nombreuses démonstrations de force militaire de la part de ce pays d'Asie. Souvent oubliés, les pays voisins de la Corée du Nord, tels que la Chine, sont pourtant eux aussi des acteurs au coeur du conflit en étant constamment coincés entre les deux puissances militaires.

Pékin dans l'eau chaude

La position de la Chine face à ce conflit est relativement ambigüe. Elle souhaite évidemment protéger ses intérêts stratégiques géopolitiques avec Pyongyang, sans toutefois sembler inactive aux yeux du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) (2). Le gouvernement chinois souhaite donc avoir une approche pacifique et diplomatique envers son voisin.

À la suite de l'inefficacité de la Chine face aux essais nucléaires de la Corée du Nord, le Conseil de sécurité s'est réuni. De nombreuses sanctions ont été appliquées contre la Corée du Nord. Par exemple, l'adoption de la résolution 2375, émise le 11 septembre 2017, stipule que : « Les coentreprises sino-étrangères, entreprises à capitaux mixtes et à capitaux étrangers établies en Chine par des entités ou des individus de Corée du Nord devront être fermées d'ici à cent vingt jours (3). »

En plus de piéger la Chine entre ses intérêts économiques et stratégiques, Kim Jong-un, le chef suprême de la République populaire démocratique de Corée, use de cette situation à son avantage en démontrant à tous la puissance de son arsenal (4).

Le système coûte que coûte

Les motivations de la Chine à entretenir une approche diplomatique avec la Corée du Nord s'expliquent par son désir que le régime de Kim Jong-un demeure en place (5). En effet, si elle le voulait, la Chine pourrait priver la Corée du Nord du pétrole qu'elle lui exporte, dans le but de faire chuter le régime de Pyongyang. Par contre, une telle action pourrait engendrer une éventuelle réunification de la Corée, laissant le pays entre les mains de Séoul et son plus grand allié : les Américains (6).

Pour contrer cette éventualité, le président chinois, Xi Jinping, souhaite établir une réorganisation de la région de l'Asie-Pacifique. Ce remaniement aurait pour but de créer une sorte de partenariat entre les pays, au lieu de créer une alliance rappelant celle des États-Unis. Celle-ci est d'ailleurs considérée illégitime par le gouvernement chinois (7). Encore aujourd'hui, malgré les relations stables entre Trump et Jinping, le sentiment antiaméricain demeure très fort en Chine, mais également dans la région de l'Asie-Pacifique.

Une autre motivation de la Chine à demeurer en bons termes avec la Corée du Nord est qu'en cas d'une éventuelle réunification de la Corée, les Chinois feraient face à une vague de réfugiés nord-coréens à leur frontière. Rappelons que la Chine est l'un des pays les plus peuplés du monde avec 1,379 milliard d'habitants en 2016 (8). Elle ne peut donc pas se permettre d'accueillir ces réfugiés.

À la vitesse à laquelle avancent les programmes balistique et nucléaire, il ne serait pas impossible que Kim Jong-un veuille les terminer avant que le Conseil de sécurité de l'ONU tente de le freiner avec des sanctions économiques. Jusqu'à maintenant, la Corée du Nord ne craint pas les menaces des États-Unis. Elle compte bien acquérir un arsenal militaire assez important pour forcer la main de Trump et imposer des conditions à un éventuel retour aux pourparlers.

Malgré le bagage historique qui unit la Corée du Nord et l'empire du milieu depuis longtemps, la Chine se retrouve prisonnière d'un étau qui se cesse de se resserrer. D'ailleurs, même à l'interne, la population chinoise est partagée face à la position à adopter envers la Corée du Nord, car celle-ci demeure une alliée précieuse. Selon un ministre nord-coréen, le but ultime de Pyongyang serait d'établir un équilibre des pouvoirs avec les États-Unis, afin de mettre un terme à l'hégémonie américaine (9). Cet objectif se rapproche justement de l'opinion de la Chine face à l'ingérence des États-Unis en Asie.




Références:

(1) LE MONDE, « La Corée du Nord accuse Trump de lui avoir "déclaré la guerre" », 25 septembre 2017, en ligne, http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/... 29 septembre 2017.

(2) PONS, Philippe, « Entre Pékin et Pyongyang, une relation empreinte d'une méfiance réciproque », Le Monde, 8 septembre 2017, en ligne, http://www.lemonde.fr/international/article/2017/0... 30 septembre 2017.

(3) LE MONDE, « La Chine impose la fermeture des entreprises nord-coréennes sur son territoire en application des sanctions de l'ONU », 28 septembre 2017, en ligne, http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/... 2 octobre 2017.

(4) Loc.cit.

(5) PEDROLETTI, Brice, « Les ambiguïtés de Pékin face à Pyongyang », Le Monde, 21 septembre 2017, en ligne, http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/09/21/les... 29 septembre 2017.

(6) BOUVIER, Pierre, « Sanctions contre la Corée du Nord: La Chine est insatisfaite de l'accélération des essais nucléaires », Le Monde, en ligne, http://www.lemonde.fr/international/article/2017/0... 29 septembre 2017.

(7) Loc.cit.

(8) BANQUE MONDIALE, « Population totale Chine », 2017, perspective monde, en ligne, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/CHN/f... 2 octobre 2017.

(9) TERVÉ, Claire, « Mais à quoi joue la Chine avec la Corée du Nord? », Huffpost, 4 septembre 2017, en ligne, http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/04/mais-a-quo... 30 septembre 2017.

Autres références

LI, Jin-Mieung, GELÉZEAU, « Corée du Nord », Encyclopaedia Universalis, 2017, en ligne, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/coree-du-nord/, 5 octobre 2017.

France 24, « La Chine prise au piège des provocations de son encombrant allié nord-coréen », 5 septembre 2017, en ligne, http://www.france24.com/fr/20170904-chine-coree-no... 5 octobre 2017.

Dernière modification: 2017-10-09 12:35:32

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016