Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

26 September 2017

Un amendement provoque des émeutes au Paraguay


Isaëlle Lemay
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2002
Proclamation de l'état d'urgence au Paraguay par le président Gonzalez Macchi

June
1992
Proclamation d'une nouvelle Constitution au Paraguay

March
1991
Signature du traité menant à la création du Mercosur

May
1989
Élection d'Andres Rodriguez à la présidence du Paragruay

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

May
1954
Renversement du gouvernement de Federico Chavez au Paraguay

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

March
1947
Déclenchement d’une guerre civile au Paraguay

Le 31 mars 2017, un violent incendie a éclaté au Congrès du Paraguay, suivi de violentes émeutes. Ces violences ont été provoquées à la suite de l'adoption d'un amendement à la Constitution autorisant la réélection consécutive d'un candidat à la présidence (1).

Le chef d'État actuel, Horacio Cartés, assermenté le 15 août 2013, désire instaurer une réforme lui permettant de se représenter à la prochaine élection. Or, la Constitution du Paraguay stipule que le président élu dispose d'un mandat unique de 5 ans, et qu'il lui est interdit d'être réélu (2).

Le vote à huis clos du Congrès appuyant l'amendement constitutionnel autorisant le président à se représenter a engendré la colère des manifestants. Le lourd passé politique du pays peut aider à comprendre les motifs des manifestants, car à l'origine, la loi du mandat unique a été mise sur pied à la suite de la longue dictature militaire d'Alfredo Stroessner, au pouvoir de 1954 à 1989 (3). Cet article constitutionnel, visait à protéger le Paraguay en vue d'éventuelles tentatives de dictature. Des centaines de personnes ont participé aux violences, causant le décès d'un militant de l'opposition, une trentaine de blessés ainsi que près de 211 arrestations (4).

Dans le quotidien Le Monde, il est mentionné que le président décrit des manifestants comme « un groupe de Paraguayens, appartenant à la sphère politique et aux médias, et dont l'objectif est de détruire la démocratie et déstabiliser la politique et l'économie (5) ». C'est en criant « No a la dictatura » que les manifestants ont confronté les policiers devant le Congrès incendié (6).

Depuis l'incident de l'incendie au Congrès, Horacio Cartés a annoncé qu'il abandonnait son projet controversé d'autoriser la réélection présidentielle. De plus, l'opposition au pouvoir reste attachée au mandat unique prévu en 1992 par la Constitution.




Références:

(1) BOZZOLASCO, Ignacio Gonzalez, « Why was Paraguay's Congress burning? », Aljazeera, 9 avril 2017, http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2017/04/p... Page consultée le 23 septembre 2017.

(2) PRESIDENCIA DE LA REPUBLICA DEL PARAGUAY, « El presidente », 2017, http://www.presidencia.gov.py/pagina/2-el-presidente.html, Page consultée le 22 septembre 2017.

(3) RFI, « Paraguay: violentes manifestations contre une révision du mandat présidentiel », 1er avril 2017, http://www.rfi.fr/ameriques/20170401-paraguay-mani... Page consultée le 22 septembre 2017.

(4) LE MONDE, « Au Paraguay, un amendement provoque des scènes de violences et la mort d'un jeune opposant », 1er avril 2017, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/04/01... Page consultée le 23 septembre 2017.

(5) Loc.cit.

(6) LA NACION, « Una turba atropello e incendio el congreso », 1er avril 2017, http://www.lanacion.com.py/destacado_edicion_impre... Page consultée le 23 septembre 2017.

(7) LA PRESSE, « Paraguay: Le président renonce au projet de réélection présidentielle », 17 avril 2017, http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... Page consultée le 23 septembre 2017.

Autres références

LES ECHOS, « Paraguay: La réforme de l'élection présidentielle en question », 5 avril 2017, https://www.lesechos.fr/05/04/2017/LesEchos/22419-... 26 septembre 2017.

FRANCE 24, « Paraguay: le Parlement pris d'assaut et incendié par des manifestants », 1er avril 2017, http://www.france24.com/fr/20170401-paraguay-parle... Page consultée le 22 septembre 2017.

Dernière modification: 2017-10-02 12:30:46

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016