21 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

11 octobre 2018

Les Émirats arabes unis : à la veille d'une pénurie d'eau généralisée


Camille Mercier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

La question de l'eau est maintenant un enjeu international. En effet, avec l'augmentation de la pollution et de la consommation à l'échelle planétaire, l'eau est sur le point de devenir une ressource rare et certains pays en paient déjà le prix. C'est le cas d'un des pays les plus arides du monde, les Émirats arabes unis (EAU). Avec une population de près de 9,5 millions d'habitants, ceux-ci se trouvent dans une situation précaire difficile à régler, en raison, entre autres, du caractère non renouvelable de l'eau (1).

Une situation inquiétante

En effet, ce pays arabe possédant la plus faible quantité d'eau disponible au monde est sur le point de vivre une pénurie d'eau généralisée (2). Les territoires les plus touchés sont les plus désertiques, tels que le désert de Rubal al-Khali (3). Cette rareté s'explique par le climat très aride du pays, mais aussi par sa position géographique qui l'obligent à puiser son eau dans la seule source qui lui est accessible, soit la mer d'Oman. De plus, il doit la partager avec les nombreux pays environnants. À cela s'ajoute le fait que cette ressource ne coûte rien à la population, en raison du gouvernement qui la subventionne (4).

Les réserves d'eau de l'EAU s'épuisent à vue d'œil, mais les demandes, elles, sont de plus en plus en grandes. L'industrie de la métallurgie en est une grande consommatrice, ainsi que l'agriculture qui demande près de 80 % des ressources (5).

De plus, avec un des taux d'immigration les plus élevés de la planète, l'EAU ayant accueilli jusqu'à présent près de 8 millions d'immigrés, la population ne cesse d'augmenter et l'eau est donc de plus en plus utilisée (6). Malgré des difficultés connues en ce qui a trait à l'eau, la consommation par habitant des EAU reste de 550 L, alors que la moyenne mondiale se situe à 250 L (7). Ainsi, chaque jour, le pays craint un assèchement de ses réserves (8).

Des solutions efficaces?

Présentement, les EAU utilisent l'eau dessalée qu'ils retirent de la mer. Toutefois, cette technique ne peut être envisageable à long terme, étant donné qu'elle est très couteuse et que cela pourrait interférer avec la production de pétrole. En effet, les usines de désalinisation accaparent présentement une grande partie de l'économie du pays et cela a un impact sur les prix de l'industrie pétrolière. Les EAU ne peuvent se permettre que le coût du baril ne baisse, eux qui sont dépendants de cette industrie (9).

À cela s'ajoutent les problèmes environnementaux de la désalinisation de l'eau. Les surplus de sel qui sont extraits de l'eau sont déposés dans la mer d'Arabie. Cela a pour conséquence de faire exploser le taux de salinité de celle-ci. Certaines zones marines sont maintenant désertiques. Alors que le pays s'est doté d'un plan de développement durable important, cette pollution vient mettre en péril ses attentes en matière environnementale (10).

Malgré le peu de sérieux que les experts accordent à cette technique, les EAU explorent présentement un nouveau moyen de se procurer de l'eau. Appelée « ensemencement de nuages », elle permet « d'arracher leurs gouttes d'eau aux stratocumulus (11) ». Il reste toutefois à voir si cette méthode peu orthodoxe réussira à fournir l'eau nécessaire au pays.

Le pays a également commencé à faire des réserves d'eau pour pallier une éventuelle pénurie. Les EAU injectent présentement l'eau qu'ils ont dessalée dans les nappes phréatiques vides. Ils ne sont pas les seuls à aller de l'avant. Le Qatar s'est effectivement doté de réservoirs géants et il y a fort à parier que les autres pays de la région prendront les mêmes initiatives (12).

Étant donné qu'ils s'approvisionnent tous en eau au même endroit, cette situation laisse entrevoir de possibles tensions entre les pays de cette région du monde déjà instable. En effet, le Moyen-Orient pourrait, cette fois-ci, être touché par des conflits liés à l'eau. Il sera donc extrêmement intéressant de voir comment les Émirats arabes unis, mais aussi les autres pays arabes, s'en sortiront et si une guerre de l'eau se profile à l'horizon.




Références:

(1) BANQUE MONDIALE, « Les Émirats arabes unis », Perspective Monde, [En ligne], 2017, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le 11-10-2018)

(2) KERICHE, Nadia, « EAU – Dubaï : un Dubaïote consomme 60 % plus d'eau qu'un Français », Le Fil Rouge, [En ligne], 20-02-2017, https://lefilrouge.media/dubai-eau-consommation/#.... (Page consultée le 11-10-2018)

(3) PROST-TOURNIER, Jean-Marc, « Rhub al-Khali », Encyclopédie Universalis, [En ligne], http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/rub-al-khali/, (Page consultée le 11-10-2018)

(4) MAKING WAVES, « Relever le défi de l'eau au Moyen-Orient », [En ligne], 5-11-2015, http://makingwaves.xylem.com/fr/relever-le-defi-de... (Page consultée le 11-10-2018)

(5) SUD OUEST, « Environnement : 33 pays risquent une pénurie d'eau d'ici 2040 », [En ligne], 03-09-2018, https://www.sudouest.fr/2015/09/03/environnement-3... (Page consultée le 11-10-2018)

(6) COSSARDEAUX, Joel, « L'accès à l'eau, l'autre guerre du Golfe », Les Echos.fr, [En ligne], 22-03-2016, https://www.lesechos.fr/22/03/2016/LesEchos/22155-... (Page consultée le 11-10-2018)

(7) SUD OUEST, op. cit.

(8) COSSARDEAUX, Joel, op. cit.

(9) Loc. cit.

(10) Loc. cit

(11) Loc. cit

(12) MAKING WAVES, op. cit.

Dernière modification: 2018-10-29 08:24:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les Émirats arabes unis : à la veille d'une pénurie d'eau généralisée
>octobre 2018


Rencontre éclair entre Emmanuel Macron et Mohammed ben Salmane
>janvier 2018


Les Émirats arabes unis : entre traditions et modernité
>novembre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019