20 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

11 octobre 2018

Élections législatives en Guinée-Bissau : une quête de stabilité


Gabrielle Crevier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2003
Renversement du président Kumba Yala en Guinée-Bissau

janvier
2000
Élection de Kumba Yala à la présidence de la Guinée-Bissau

novembre
1998
Traité de paix visant à mettre un terme à la guerre civile en Guinée-Bissau

août
1994
Élection de Joao Bernardo Vieira à la présidence de la Guinée-Bissau

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

novembre
1980
Renversement du gouvernement de Luis Cabral en Guinée-Bissau

juillet
1978
Décès suspect du premier ministre de la Guinée-Bissau, Francisco Mendes

septembre
1974
Accession de la Guinée-Bissau à l'indépendance

Depuis 2015, la Guinée-Bissau, un pays de 600 000 habitants situé en Afrique de l'Ouest, traverse une période de crise. En effet, le président du pays, José Mario Vaz, élu l'année précédente, a choisi de destituer le premier ministre, issu de son propre parti (1). Le pays a vu défiler sept premiers ministres en 3 ans (2). Des organismes internationaux s'inquiètent d'ailleurs de la fragilité de la démocratie dans ce pays (3) : les élections législatives ne cessent d'être reportées depuis des mois (4).

Un gouvernement majoritaire, mais instable

En 2014, les électeurs ont été appelés aux urnes pour l'élection d'un nouveau gouvernement, le premier depuis le coup d'État qui avait secoué le pays en 2012 (5). Lors de ce scrutin, on voulait élire un nouveau président, mais aussi former un nouveau gouvernement. Finalement, le peuple a élu un gouvernement et un président provenant de la même formation politique : le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) (6). Ce parti est majoritaire à l'Assemblée nationale populaire, puisqu'il détient 57 sièges (7).

Le PAIGC est un parti de gauche, s'inspirant du marxisme (8). Comme son nom le dit, il est issu de la lutte menée en collaboration avec le Cap-Vert il y a quelques décennies pour se libérer de son pays colonisateur, le Portugal (9). Lors des élections, il avait promis de relancer l'emploi et l'économie dans un pays durement touché par les coups d'État fréquents (10). Le dernier coup, en 2012, était survenu alors que le PAIGC était au pouvoir, à quelques semaines de l'élection présidentielle, qui a lieu aux 5 ans (11).

Le président et le gouvernement ne sont pas élus de la même manière ni au même moment et leurs rôles respectifs diffèrent légèrement. Le président a le pouvoir de « dissoudre le gouvernement, mettre en place une nouvelle équipe pour conduire la gestion du pays et organiser des élections législatives dans les 90 jours qui suivent (12) ». Il partage avec le premier ministre les pouvoirs exécutifs (13). De son côté, le gouvernement dispose des pouvoirs législatifs dans leur entièreté, le pays ne disposant que d'une seule chambre (14).

Une opposition forte

L'opposition officielle, détenant 41 sièges, est le Parti pour la rénovation sociale (PRS) (15). Il est aussi un parti de gauche, mais se situe davantage au centre que le parti présentement au pouvoir (16). Le PRS a lui aussi déjà été au pouvoir et n'en est pas à sa première expérience en tant qu'opposition officielle. Cependant, sa dernière élection à la tête du gouvernement remonte à 2004 (17). Le dernier président issu de cette famille politique avait été élu en 2000 (18).

Le PRS a promis en 2014 et en 2018 de travailler pour « consolider la paix, l'unité nationale, la démocratie et le développement (19) ». L'opposition reproche d'ailleurs au gouvernement présentement en place de laisser la crise s'éterniser et de nuire à la paix (20). On reproche aussi au PAIGC la succession de premiers ministres, ce qui contribue à l'instabilité politique du pays.

Plusieurs grands acteurs craignaient que le peuple n'ait finalement pas la chance d'exercer son droit de vote le 18 novembre prochain, puisqu'on affirmait, encore récemment, que le matériel électoral n'était pas prêt (21). Toutefois, la date du prochain scrutin sera celle qui avait été prévue initialement, d'après une annonce de l'Organisation des Nations unies qui avait affirmé le contraire quelques jours auparavant (22). Même s'ils demeurent prudents, les analystes prévoient une victoire du PAIGC aux prochaines élections, avec une opposition officielle du PRS (23).

Les citoyens semblent souhaiter l'élection d'un gouvernement plus stable. Cependant, le taux de participation risque de chuter de manière importante, puisque les habitants des régions appellent à un boycott des élections. Ils souhaitent faire entendre leur mécontentement aux autorités et aux dirigeants et affirment que si leurs demandes sont ignorées, ils n'iront pas voter (24).

Médiagraphie

(1) AFP, « La Guinée Bissau, toujours sans gouvernement, voit les élections s'éloigner », Jeune Afrique, 3 mars 2018, [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1495'>gouvernement-voit-les-elections-seloigner/, page consultée le 11 octobre 2018

(2) BOUBOUTOU, Rose-Marie, « Guinée-Bissau : qui est Aristides Gomes, 7ème Premier ministre en trois ans ? », Jeune Afrique, 17 avril 2018, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(3) Organisation des Nations unies, « Guinée Bissau : le chef de l'ONU s'inquiète de la crise politique », 27 mai 2016, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(4) RFI, « Guinée-Bissau: la CNE demande un report des législatives », 9 septembre 2018, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(5) Le Monde.fr avec RFI, « La Guinée-Bissau élit son président », 18 avril 2014, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(6) AFP, Op. Cit.

(7) AFP, « Guinée-Bissau : le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre », Jeune Afrique, 19 novembre 2016, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(8) Perspective monde, « Cap Vert », 2016, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(9) LEROUIEL, Emmanuel, « Amilcar Cabral, une grande figure du socialisme », L'Afrique des idées, 7 juillet 2011, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(10) Union interparlementaire, « GUINEE-BISSAU Assembleia Nacional Popular (Assemblée nationale populaire) », 17 mai 2018, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(11) AFP, « Nouveau coup d'État en Guinée-Bissau, l'armée aux commandes », Jeune Afrique, 14 avril 2012, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(12) BBC News Afrique, « Heurts au siège du PAIGC à Bissau », 18 octobre 2017, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(13) Perspective monde, « Guinée-Bissau », 2016, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(14) Union interparlementaire, Op. Cit.

(15) Loc. Cit.

(16) Loc. Cit.

(17) Perspective monde, «Guinée Bissau, dirigeants politiques », 2016, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(18) Perspective monde, « Guinée Bissau, dirigeants politiques », Op. Cit.

(19) Union interparlementaire, Op. Cit.

(20) RFI, «Guinée-Bissau: le Premier ministre s'allie à des élus du PRS », 6 septembre 2015, [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1630'>parlement-deput, page consultée le 11 octobre 2018

(21) BBC News Afrique, « Retard du recensement électoral en Guinée-Bissau », 24 août 2018, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(22) VIDZRAKU, Sylvain, « Guinée Bissau : l'ONU confirme la date des prochaines législatives », La Tribune Afrique, 25 août 2018, [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1706'>gouvernance/2018-08-25/guinee-bissau-l-onu-confirme-la-date-des-prochaines-legislatives-788414.html, page consultée le 11 octobre 2018

(23) BissauActu, «GUINÉE BISSAU-POLITIQUE : Le PRS accuse l'UE d'ingérence grave », 23 juillet 2018, [hyperlien] page consultée le 11 octobre 2018

(24) Tribune Ouest, «Guinée-Bissau : grogne sociale et boycott possible avant les élections législatives », 6 septembre 2018, [hyperlien]



Dernière modification: 2018-10-29 08:15:15

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Élections législatives en Guinée-Bissau : une quête de stabilité
>octobre 2018


Second tour de la présidentielle bissau-guinéenne : une élection démocratique ?
>septembre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016