18 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 octobre 2018

Abiy Ahmed sonne le glas des conflits en Éthiopie


Olivier Brisebois-Bérubé
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2000
Acceptation d'une trêve mettant fin à la guerre entre l'Éthiopie et l'Érythrée

mai
1993
Proclamation de l'indépendance de l'Érythrée

avril
1988
Signature d'un accord de paix mettant fin à la guerre de l'Ogaden

octobre
1984
Diffusion d'un reportage troublant à la BBC sur la famine en Éthiopie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

juin
1977
Début de la guerre entre la Somalie et l'Éthiopie

septembre
1974
Déposition de l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié

mars
1964
Conclusion d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit entre la Somalie et l'Éthiopie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Alors que l'Éthiopie subit de vives tensions internes et internationales, un nouveau premier ministre prône un nouveau départ. Assermenté le 2 avril 2018, Abiy Ahmed a officiellement reçu l'aval du Conseil des représentants des peuples afin d'exercer le rôle de chef du gouvernement (1). Il s'agit du premier Oromo, une communauté ethnique d'Éthiopie, qui accède au pouvoir, faisant de son assermentation un moment historique pour le deuxième pays le plus populeux d'Afrique (2).

Une démission étonnante en temps de crise

Son prédécesseur, Hailemariam Desalegn, a surpris la population éthiopienne en annonçant sa démission le 15 février 2018 (3). Il a alors expliqué qu'il resterait en poste jusqu'à ce que la coalition au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF), désigne son remplaçant, qui devait également être approuvé par la chambre basse du pays (4).

À ce moment-là, l'Éthiopie est aux prises avec de vives tensions civiles, alors qu'un mouvement protestataire violent crée des affrontements depuis 2015 (5). Les altercations, qui opposent militaires et contestataires, mènent à de nombreuses arrestations et morts (6). Formée de quatre partis et dirigée par Hailemariam Desalegn, l'EPRDF subit également des problèmes internes (7).

De plus, le pouvoir doit gérer des problématiques ethniques et territoriales. En effet, le gouvernement de l'Éthiopie, un pays basé sur un fédéralisme multiculturel, tente de calmer des affrontements meurtriers entre deux des groupes ethniques importants du pays : les Oromos et les Somalis (8). Ces tensions évoluent également sur un fond d'affrontements extraterritoriaux. Le pays convoite le territoire de l'Érythrée, un État d'Afrique devenu indépendant de l'Éthiopie en avril 1993 (9). Une violente lutte entre les deux pays s'enclenche alors, provoquant une guerre dévastatrice de longue durée.

Abiy Ahmed : l'espoir de la réconciliation

Abiy Ahmed prend les rênes du pouvoir alors que de vives tensions et de sérieux problèmes écorchent son pays. Selon plusieurs analystes, son origine ethnique est un atout majeur pour la gouverne du pays (10). D'origine oromo, il permet, pour la toute première fois, la représentation au pouvoir du groupe ethnique le plus populeux de l'Éthiopie. Le nouveau premier ministre est également issu d'une famille peu conventionnelle, puisque son père était musulman omoro et sa mère chrétienne amhara (11). Il s'agit également d'un avantage, dans ce pays aux grandes divergences religieuses et culturelles (12).

Abiy Ahmed possède également une feuille de route politique intéressante, assurément utile pour la gouvernance du pays. Dirigeant d'un des quatre partis formant la coalition au pouvoir, l'Organisation démocratique des peuples Oromo (OPDO), il a, entre autres, servi dans l'armée éthiopienne. Il y a obtenu le grade de lieutenant-colonel, et a participé à la mission des casques bleus des Nations unies (ONU) au Rwanda (13). Il a également participé à l'organisation des services de renseignements éthiopiens et dirigé l'agence de cybersécurité du pays, qu'il avait d'ailleurs créée en 2009 (14).

Ces expériences font de lui un candidat parfait pour l'énorme tâche qui accompagne sa nomination : sauver un pays en déroute. Plusieurs le voient donc comme celui qui réussira à stabiliser la situation du pays, en instaurant un consensus social.

D'ambitieuses réformes en seulement six mois

Même si les attentes sont ambitieuses, force est de constater qu'en six mois, Abiy Ahmed n'a pas chômé. Il semble accroché à l'idée de reconstruire l'Éthiopie de A à Z.

Il a d'abord réussi à calmer certaines révoltes populaires en poursuivant les libérations entamées par Hailemariam Desalegn. En mai dernier, ce sont plus de 500 prisonniers qui ont été libérés et plusieurs poursuites abandonnées (15). Le Front de libération Oromo a aussi accepté de signer avec le gouvernement un accord décrétant la fin des hostilités (16).

La crise entre l'Éthiopie et l'Érythrée a également été au centre des préoccupations du nouveau premier ministre. Le 9 juillet 2018, il a d'abord signé avec le président de l'Érythrée, Issaias Afeworki, une «déclaration mettant officiellement fin à vingt ans d'état de guerre (17)». Abiy Ahmed a de plus nommé un ambassadeur en Érythrée, montrant son réel désir de créer des liens entre les deux pays (18). Deux postes-frontières fermés depuis 20 ans ont également été rouverts, permettant aux citoyens des deux pays d'utiliser les routes qui les lient (29).

Abiy Ahmed respecte donc une promesse qu'il avait faite, celle de tenir compte du jugement émis par une commission internationale de l'ONU. Ce jugement exigeait que l'Éthiopie quitte l'Érythrée et considérait le territoire disputé comme appartenant au peuple érythréen (20).

En outre, le premier ministre a déclaré vouloir instaurer de réels changements électoraux, afin de proposer aux citoyens de son pays des élections démocratiques, «libres et justes (21)».

Ce redressement étatique a permis à l'Éthiopie d'obtenir une aide économique de la Banque mondiale (22). Cette aide d'un milliard de dollars est la première reçue par le pays en 13 ans. Pour le chercheur indépendant Gérard Prunier, spécialiste de la Corne de l'Afrique, il s'agit d'une validation internationale sur l'amélioration de la situation du pays.

Des changements majeurs qui déplaisent à quelques-uns

Ces réformes illustrent la voie de changement que compte emprunter Abiy Ahmed. Néanmoins, certains semblent moins convaincus. Au-delà du doute que plusieurs sentent face à la pérennité et à la réalisation des promesses du premier ministre, des analystes et l'opposition officielle clament qu'en dehors des grands centres urbains, l'anarchie persiste (23). Des lois et des institutions basiques sont réclamées (24).

Sur un autre plan, des radicaux ne veulent simplement pas voir naître ces nouvelles réformes éthiopiennes. Le 24 juin 2018, alors que le premier ministre donnait son premier discours public, une bombe a explosé, faisant deux morts et plusieurs blessés (25). L'attaque visait le premier ministre, qui s'en est sorti indemne (26).

L'Éthiopie peut cependant se réjouir parce que l'heure est visiblement au changement. Après le premier Oromo aux rênes du pouvoir, une femme a été élue à la présidence du Parlement éthiopien pour la première fois, mettant en lumière l'évolution politique de l'Éthiopie (27).




Références:

(1) VOA AFRIQUE, «Le nouveau Premier ministre prône la concorde en Éthiopie», 2 avril 2018, URL https://www.voaafrique.com/a/le-nouveau-premier-mi... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(2) Loc. cit.

United Nations Population Fund, «World Population Dashbord», 2017, URL https://www.unfpa.org/data/world-population-dashboard… (Page consultée le 29 septembre 2018).

(3) Jeune Afrique, «Éthiopie : le Premier ministre Hailemariam Desalegn démissionne», 15 février 2018, URL https://www.jeuneafrique.com/531208/politique/ethi... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(4) Loc. cit.

(5) Amnesty International, «Éthiopie. Après un an de contestations, il est temps de prendre en compte les graves préoccupations liées aux droits humains», 9 novembre 2016, URL https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/11/eth... (Page consultée le 29 septembre 2016).

(6) Loc. cit.

(7) Jeune Afrique, Op. cit.

(8) Jeune Afrique, «Éthiopie : “des centaines” de morts dans des violences interethniques entre Oromo et Somali», 25 septembre 2017, URL https://www.jeuneafrique.com/477041/politique/ethi... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(9) MARCHAL, Roland, «Une “drôle de guerre” : Des frontières entre l'Érythrée et l'Éthiopie», Ceriscope Frontières, 2011, URL http://ceriscope.sciences-po.fr/node/24... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(10) Central Intelligence Agency, «Africa : Ethiopia», The World Factbook, 2018, URL https://www.cia.gov/library/publications/the-world... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(11) PARMENTIER, Audrey, «Abiy Ahmed, le réformateur pressé de l'Éthiopie», LaCroix, 13 juillet 2018, URL https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Abiy-Ahmed-... (Page consulté le 29 septembre 2018).

(12) Central Intelligence Agency, Op. cit.

(13) BBC, «Qui est Abiy Ahmed, le nouveau Premier ministre de l'Éthiopie», 28 mars 2018, URL https://www.bbc.com/afrique/region-43568132... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(14) Loc. cit.

(15) Le Monde, «L'Éthiopie libère plus de 500 prisonniers, dont un dissident célèbre», 30 mai 2018, URL https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/05/30/... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(16) France 24, «Éthiopie : accord entre le gouvernement et le Front de libération Oromo», 7 août 2018, URL https://www.france24.com/fr/20180807-ethiopie-Abiy... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(17) France 24, «Sur fond de réconciliation, l'Éthiopie désigne un ambassadeur en Érythrée», 19 juillet 2018, URL https://www.france24.com/fr/20180719-fond-reconcil... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(18) Loc. cit.

(19) France 24, «L'Érythrée et l'Éthiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans», 12 septembre 2018, URL https://www.france24.com/fr/20180912-erythree-ethi... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(20) Nations Unies, «Le Conseil proroge le mandat de la mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée jusqu'au 15 mars 2003», 6 septembre 2002, URL https://www.un.org/press/fr/2002/CS2359.doc.html... (Page consultée le 29 septembre 2018).

France 24, «L'Érythrée et l'Éthiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans», Op. cit.

(21) RFI, «L'arrivée au pouvoir d'Abiy Ahmed fait souffler un vent nouveau sur l'Éthiopie», 26 août 2018, URL http://www.rfi.fr/afrique/20180826-ethiopie-abiy-a... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(22) Loc. cit.

(23) Loc. cit.

(24) REUTERS, «Abiy Ahmed : Ethiopia's prime minister», BBC, 14 septembre 2018, URL https://www.bbc.com/news/world-africa-43567007... (Page consultée le 29 septembre 2018).

(25) AFP, «Éthiopie le bilan de l'attaque à la grenade passe à deux membres», Jeune Afrique, 24 juin 2018, URL https://www.jeuneafrique.com/582644/politique/ethi... (Page consultée 2018).

(26) Loc. cit.

(27) ABEBA, Addis et Ibrahim SALEH, «Première en Éthiopie : Une femme élue à la tête du parlement», Anadolu Agency, 19 avril 2018, URL https://www.aa.com.tr/fr/afrique/premi%C3%A8re-en-... (Page consultée le 29 septembre 2018).

Dernière modification: 2018-10-08 09:47:34

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Abiy Ahmed sonne le glas des conflits en Éthiopie
>octobre 2018


Opinions mitigées sur la nomination du directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé
>octobre 2017


Éthiopie : La répression au service de la stabilité
>janvier 2017


Sommet économique éthiopien : audace et ambition au rendez-vous
>janvier 2016


2015 : année décisive pour l'atteinte des objectifs mondiaux de développement durable
>octobre 2015


Copier-coller de 2010 aux législatives éthiopiennes
>septembre 2015


L'ethnie oromo en Éthiopie : d'épicentre historique à groupe rebelle réprimé
>novembre 2014


Éthiopie : l'opposition est en marche
>septembre 2013


L'Union africaine : d'un chef à l'autre
>février 2010


Échec total des troupes éthiopiennes en Somalie
>janvier 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019