Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 octobre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

7 October 2006

Le Darfour, mais où est-ce ?


Caroline Falcao
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

September
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

January
2011
Tenue d'un referendum sur l'indépendance du Soudan du Sud

February
2003
Début d'un conflit dans la province du Darfour, au Soudan

April
1985
Renversement du gouvernement de Gaafar Mohammed Nimeiry au Soudan

May
1983
Début d'une guerre civile au Soudan

September
1976
Apparition du virus Ébola en Afrique

February
1972
Signature d'un accord mettant fin à la guerre civile au Soudan

May
1969
Accession du colonel Gaafar Mohammed Nimeiry à la présidence du Soudan

August
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

April
1965
Élection d'un nouveau gouvernement au Soudan

May
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

September
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

November
1958
Accession au pouvoir du général Ibrahim Abboud au Soudan

January
1956
Proclamation de l'indépendance du Soudan

Le Darfour, une province soudanaise, est peuplé au Nord par des Arabes nomades et au Sud par des agriculteurs non-arabes, tous étant musulmans. Ces deux groupes coexistaient pacifiquement jusqu'au milieu des années 80. Néanmoins, en 1985, une sécheresse s'abat sur la province. Des conflits commencent alors à exploser entre les deux groupes pour le partage des terres. Un tournant survient en 1989 lorsque Omar El-Bechir obtient le pouvoir, qu'il détient toujours d'ailleurs. Ce dernier donne immédiatement son appui aux Arabes nomades qui se mettent à attaquer et piller les villages (1).

On situe habituellement le début du conflit en 2003, car c'est cette année-là que les non-arabes fondent deux groupes de rébellion, soit le Mouvement de libération du Soudan (MLS) et le Mouvement pour la justice et l'égalité (MJE). Le régime de Khartoum, capitale du Soudan, se met ainsi à financer des milices armées arabes du nom de « Jenjawid ». Le 5 mai 2006, un accord de paix est signé entre le gouvernement soudanais et la faction majoritaire du MLS (2). Depuis le début du conflit, la majorité des victimes sont des Africains (3). À ce jour, ce différend armé aurait poussé environ 2 millions de personnes à fuir le Darfour (4). En outre, le nombre de morts se chiffrerait à environ 300 000 (5).

Depuis quelques mois, un ancien général canadien, le sénateur Roméo Dallaire, ne cesse d'affirmer l'urgence d'agir au Darfour. Alors, comment expliquer le peu d'intervention internationale, mais surtout occidentale, dans la région soudanaise ? Pour certains, comme la journaliste Pauline Ngirumpatse, la réponse est simple : il faut blâmer les médias occidentaux. Elle écrit : « le 17 septembre dernier, comme pour faire écho au mutisme ambiant des médias sur ce génocide, la foule brillait par son absence, à Montréal, au Rassemblement pour le Darfour [...] (6). » Thèse intéressante, mais trop facile à mon goût. Mettre la faute sur les médias pour expliquer la faible mobilisation de la population au sujet de la crise soudanaise : voilà un sophisme qu'il faut éviter à tout prix.

L'influence des médias

Avant de blâmer la presse occidentale, encore faut-il prouver que les médias exercent une influence significative sur les gens. Or, pour le docteur en droit Richard E. Langelier, spécialiste de la liberté d'expression, l'incidence qu'ont les médias sur l'opinion des gens est indirecte et difficile à évaluer. Comme il l'écrit : « [...] aujourd'hui [...] bien peu de chercheurs en sciences sociales accordent un pouvoir direct et immédiat aux médias par rapport à leur capacité de forger les consciences individuelles. (7) » L'idée selon laquelle l'humain est un être passif sur qui les médias de masse possèdent une énorme emprise est celle du modèle stimulus-réponse de l'école béhavioriste. Selon cette école de pensée, il suffit de trouver le bon stimulus pour obtenir la réponse désirée (8). Néanmoins, quelques années plus tard, cette idée sera démentie par les recherches de Paul Lazarsfeld, fondateur d'un institut de psychologie sociale appliquée à Vienne, qui vont prouver que les rapports entre les individus sont plus efficaces et puissants que les médias de masse (9).

Accès difficile

Publier des articles sur les évènements au Darfour, c'est bien, mais encore faut-il pouvoir y envoyer des collaborateurs spéciaux. Or, depuis plusieurs années, Khartoum intimide les journalistes occidentaux, rendant leur travail très ardu. Catherine Simon, reporteur pour Le Monde, s'est rendue sur place et elle affirme : « le nombre de journalistes auquels [SIC] les autorités soudanaises accordent le visa est extrêmement réduit (10) ». Par ailleurs, le 6 août 2006, un journaliste américain du Chicago Tribune a été arrêté au Soudan par les forces gouvernementales. Heureusement, il fut libéré le 9 septembre 2006 grâce à l'intervention du gouverneur de l' État américain où il réside. A ce sujet, Reporteurs sans frontières déclare : « il est devenu quasiment impossible à la presse étrangère de se rendre dans la province sécessionniste [Darfour] sans passer clandestinement par la frontière du Tchad. (11) »

Faible mobilisation ?

Maintenant, abordons l'idée du peu d'implication de la population concernant la crise humanitaire au Darfour. La population américaine fait, depuis plusieurs années, beaucoup de pression sur le gouvernement de George W. Bush afin de faire avancer le dossier. Si bien qu'en juillet 2004, la Chambre des Représentants a voté une résolution qui définissait les actions au Darfour comme un génocide (12). En outre, le 30 avril 2006, 15 000 manifestants ont marché pour « Sauver le Darfour » à Washington. Les activités organisées dans le cadre du « Global Day for Darfur » ont notamment été rapportées, aux Etats-Unis seulement, dans le New York Times, le Seattle Times et au Canada, entre autres, sur CCNMattews. Radio-Canada a également fait un reportage sur la forte mobilisation à Londres et le discours à New York de Madeleine Albright, ancienne secrétaire d'État américaine (13).

En terminant, nous observons que les médias de masse, comprendre ici essentiellement les médias occidentaux, n'exercent pas une maîtrise totale sur les opinions de la population comme certains voudraient le faire croire. Puis, les journalistes occidentaux peuvent bien vouloir se rendre au Soudan, mais il demeure que la région est extrêmement difficile d'accès. Ensuite, la population occidentale est déjà fortement mobilisée et plusieurs gestes sont posés afin de faire pression sur la communauté internationale pour que cessent les atrocités au Darfour. Que faut-il donc mettre en oeuvre pour faire stopper les hostilités dans la province soudanaise ? Voici ce qu'a répondu Kofi Annan, secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, dans son discours d'adieu le 19 septembre dernier : « Ce qui compte, c'est que les forts, ainsi que les faibles, acceptent d'être liés par les règles communes, de se traiter les uns les autres avec respect. [...] Or, cela ne sera possible que si les peuples sont unis par quelque chose de plus fort qu'un marché mondial, ou même un ensemble de règles mondiales. (14) »




Références:

1-LE MONDE. FR. « La crise au Darfour », [En ligne], http://medias.lemonde.fr /medias/flash_obj/darfou... FRANCE-PRESSE. « Le SLM dit avoir été attaqué par les opposants à l'accord d'Abuja », La Presse, 11 juillet 2006, [s.p.].

3- AIT-HATRIT, S. « L'ONU ferme les yeux sur le Darfour », Afrik, 26 avril 2004, [http://www.afrik.com/article7238.html].

4-AFP. « Selon l'ONU, les suites du conflit au Darfour ont fait au moins 180 000 morts depuis 18 mois», Le Soleil, 15 mars 2005, p.A14.

5-MULAMA, Joyce. «Politics-Sudan : Peace Must Be Found in Darfur, UNHCR Says », Global Information Network, 1 septembre 2005, p.1.

6- NGIRUMPATSE, Pauline. « Darfour - Les génocides, c'est nous! », Le Devoir, 3 octobre 2006, [s.p.].

7-LANGELIER E., Richard. « L'influence des médias électroniques sur la formation de l'opinion publique : du mythe à la réalité », Lex Electronica, [En ligne], http://www.lex-electronica.org/articles/v11-1/langelier.htm, printemps/été 2006.

8- MARIBÉ, C. et C. ESCRIBE. « Le béhaviorisme, premier paradigme de la psychologie sociale », 1998, P.63.

9-LEDUN, Marin. « Katz et le modèle "dominant" des effets limités », France Télécom Recherche & Développement, [En ligne], http://commposite.org/2004/articles/ledun2.html. ... LE MONDE.FR. « La situation humanitaire au Darfour », [En ligne], http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3212,55-1348,0.html, 28 septembre 2005.

11-REPORTEURS SANS FRONTIÈRES. « Le journaliste Paul Salopek, son interprète et son chauffeur libérés après un mois de détention », [En ligne], http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18673, 9 septembre 2006.

12- BUSH, George W. «President's Statement on Violence in Darfur, Sudan », Office of the Press Secretary, 9 septembre 2004.

13- DAHLANDER, M et P, MARCOUX. « Bulletin National et International », SRC Radio, 17 septembre 2006.

14-ANNAN, Kofi. « Discours prononcé par le Secrétaire général à l'Assemblée générale », [En ligne], http://www.un.org/webcast/ga/61/pdfs/sgstatement-f.pdf, 19 septembre 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016