18 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 octobre 2018

Bilan du Mondial 2018 : les Bleus ne sont pas les seuls gagnants


Jean-François Eddie
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

mars
2018
Réélection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

septembre
2016
Réélection en Russie du parti Russie unie

octobre
2015
Attentat contre un avion de la compagnie russe Metrojet

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, en Russie

mars
2012
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

décembre
2011
Réélection du parti Russie unie en Russie

avril
2010
Signature du traité Nouveau départ (New Start) entre les États-Unis et la Russie

mars
2008
Élection de Dmitri Medvedev à la présidence de la Russie

décembre
2007
Élection en Russie du parti Russie unie de Vladimir Poutine

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2004
Dénouement d'une prise d'otages dans une école de Beslan, en Russie

mars
2004
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

décembre
2003
Élection du parti Russie unie en Russie

août
2000
Naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk

Le 21e Coupe du monde de football s'est déroulée en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. L'organisation de l'évènement sportif le plus regardé dans le monde est une tâche colossale, parsemée d'embuches économiques et sociopolitiques. Cependant, les nombreuses voix critiques furent bouche bée devant le parcours sans faute de Moscou.

Gains modestes pour l'économie russe

Compte tenu de sa popularité et de sa participation universelle, le Mondial est autant un évènement sportif qu'économique. Avec les yeux des milliards de passionnés rivés sur le pays hôte, l'organisation de cette prestigieuse compétition engendre des coûts exorbitants. Avec un budget de 10 milliards d'euros pour 2018, il s'agit de la Coupe du monde la plus dispendieuse de l'histoire (1). Avec une affluence d'environ 3 millions de supporteurs (2), Moscou a mis les bouchées doubles afin de faire du 21e Mondial une expérience inoubliable.

Pour ce faire, le Kremlin a investi des sommes exorbitantes dans la construction et la rénovation de ses stades. Dans le but d'accueillir les 32 pays qualifiés, 8 des 12 enceintes sportives utilisées ont été construites expressément pour le Mondial. Avec une capacité de 68 134 places, d'un toit rétractable et d'un terrain coulissant, le stade de Saint-Pétersbourg remporte « la palme du stade le plus cher […] avec 1,5 milliard € (3) ». Dans le but de rentabiliser au mieux ces investissements, un meilleur accès aux services d'hôtellerie et de restauration fut également une priorité pour le ministère de la Construction de Russie. Même si l'afflux massif de visiteurs fut une source de gains pour le Kremlin, les retombées économiques restent modestes.

Dans l'ensemble, les coûts de préparation ont totalisé environ 11,4 milliards € par rapport au budget initial de 10 milliards € (4). Selon Oleg Bogdanov, analyste chez Teletrade Group, « les cabinets de conseil prévoient une amélioration modeste de l'économie russe […] pas plus de 1% du PIB (5). » Malgré ces gains économiques limités, l'absence d'incidents violents est une victoire en elle-même pour le pays hôte.

Absence de scandales

L'organisation de l'un des tournois les plus importants et les plus attendus au monde soulève de nombreuses inquiétudes. Le niveau de violence des hooligans russes, la discrimination à l'égard des groupes LGBT, l'implication de la Russie dans le conflit en Ukraine et l'annexion de la Crimée ont été soulevés pendant le déroulement de la compétition (6). Par ailleurs, Moscou a fait l'objet de plusieurs menaces d'attentat depuis son intervention militaire en Syrie. Selon un rapport de l'Office fédéral de la police criminelle allemande, le risque d'attaque terroriste était élevé lors du tournoi (7), rappelant que « l'année dernière, [l'État islamique] a posté diverses affiches de propagande dans le cadre d'une campagne terroriste visant la Coupe du monde 2018 (8). »

Pour assurer le bon déroulement du Mondial, la mise en application de mesures de sécurité rigoureuses fut implantée par le gouvernement russe : « L'interdiction totale des avions et des drones autour des stades, des contrôles d'identité, des restrictions massives sur la vente d'armes et la consommation d'alcool dans les villes où se tiennent les matchs (9). » Le ministre de l'Intérieur russe, Anton Goussev, avait également précisé que la coopération entre les différentes entités gouvernementales serait un élément clé tout au long de la compétition (10).

Quelques incidents mineurs sont toutefois observés durant la Coupe du monde. La commission de discipline de la Fédération internationale de football association (FIFA) a condamné à une amende de 10 000 $ la Fédération de football mexicaine pour les chants homophobes de ses supporteurs contre l'Allemagne (11). Deux joueurs de l'équipe suisse, Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka, furent également condamnés à payer une amende de 20 000 $ pour leurs célébrations irrespectueuses envers la Serbie (12). Finalement, l'adjoint de l'équipe croate, Ognjen Vukojevic, reçut une amende de 15 000 $ et fut expulsé du groupe d'entraineurs après avoir crié « Gloire à l'Ukraine! » à la suite d'une victoire contre la Russie (13). Ces controverses restent néanmoins minimes lorsque l'on considère l'absence d'altercations violentes au Mondial.

Pari réussi pour le Kremlin

Malgré la défaite de l'équipe russe en demi-finale, l'organisation du Mondial est une véritable victoire pour la Russie. D'après l'Agence France Presse, la réussite de l'évènement est un fait incontestable : « Stades magnifiques et fonctionnels, ambiance chaleureuse, aucun incident majeur, les centaines de milliers de visiteurs sont repartis avec de bons souvenirs (14). » Aux lendemains de la compétition, de nombreux journaux et chaines de télévision réputés ont présenté la Russie comme un pays « étonnamment vivant et amical (15) ». De fait, le USA Today qualifiait l'évènement de « Meilleure Coupe du monde de l'histoire », en faisant l'éloge de la persévérance du Kremlin face aux nombreuses voix critiques (16).

Dans un contexte diplomatique particulièrement tendu, le président Vladimir Poutine a remporté son pari : redorer l'image de la Russie sur la scène internationale. Bien que le Mondial n'efface en rien les tensions géopolitiques du pays, « énormément de stéréotypes sur la Russie ont volé en éclats grâce au Mondial-2018 (17) ».

Cependant, plusieurs sont d'avis que les bienfaits de la prestigieuse compétition seront de courte durée. On se rappellera ici des évènements qui ont suivi l'organisation des jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Alors que la Russie était unanimement saluée en tant que nation « ouverte et modernisée (18) », le Kremlin annexait la péninsule ukrainienne de Crimée trois semaines plus tard. L'histoire semble nous démontrer que malgré cette lueur de changement, rien n'est garanti.




Références:

(1) AGENCE FRANCE PRESSE. « La coupe du monde la plus chère de l'histoire », La Depeche, [En ligne], 14 juin 2018, https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/14/281768... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(2) Loc. Cit.

(3) Loc. Cit.

(4) ZOUBATCHEVA, Ksenia. « Quelles seront les retombées économiques de la Coupe du Monde pour la Russie ? », Russia Beyond, [En ligne], 20 juillet 2018, https://fr.rbth.com/economie/81038-russie-coupe-mo... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(5) Loc. Cit.

(6) INTERNATIONAL PROTECTION HOME. « Russia 2018 football World Cup security advice », Intelligent Protection International Limited, [En ligne], 8 juin 2018, https://www.intelligent-protection.co.uk/russia201... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(7) Loc. Cit.

(8) Loc. Cit.

(9) Loc. Cit.

(10) AGENCE FRANCE PRESSE. « Mondial 2018 – La Russie dit avoir pris des mesures de sécurité sans précédent », France 24, [En ligne], 6 juin 2018, https://www.france24.com/fr/20180606-mondial-2018-... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(11) AGENCE FRANCE PRESSE. « Insultes sexistes, alcool, les débordements des supporters en Russie », La rédaction, [En ligne], 20 juillet 2018, https://www.parismatch.com/Actu/Sport/Insultes-sex... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(12) Loc. Cit.

(13) Loc. Cit.

(14) AGENCE FRANCE PRESSE. « Coupe du monde en Russie : pari réussi pour Vladimir Poutine », Challenges, [En ligne], 15 juillet 2018, https://www.challenges.fr/monde/russie/coupe-du-mo... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(15) RODGERS, Martin. « Why this was the best World Cup in history », USA Today, [En ligne], 15 juillet 2018, https://www.usatoday.com/story/sports/columnist/ma... (Page consultée le 21 octobre 2018).

KARON, Tony. « The hidden (and not so hidden) politics of the 2018 World Cup », NY Times, [En ligne], 17 juillet 2018, https://www.nytimes.com/2018/07/17/opinion/2018-wo... (Page consultée le 21 octobre 2018).

(16) AGENCE FRANCE PRESSE. « Coupe du monde en Russie » […], Op. Cit.

(17) Loc. Cit.

(18) Loc. Cit.

Autres références :

GOLDBLATT, David. « The politics behind the pageantry of the World Cup », Al Jazeera, 15 juin 2018, https://www.aljazeera.com/indepth/features/politic... (Page consultée le 21 octobre 2018).

LIEW, Jonathan. « Part giant squid, part supernova, this World Cup will see politics and football mix like never before », The Independent, [En ligne], 11 juin 2018, https://www.independent.co.uk/sport/football/world... (Page consultée le 21 octobre 2018).

RODGERS, James. « World Cup 2018: Wins for Russia on and off the field », Forbes, [En ligne], 2 juillet 2018, https://www.forbes.com/sites/jamesrodgerseurope/20... (Page consultée le 21 octobre 2018).

Dernière modification: 2018-11-05 07:16:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Accident nucléaire : du déjà-vu en Russie
>octobre 2019


La Russie devient le deuxième plus grand exportateur d'armes au monde... et après ?
>avril 2019


La lutte pour les droits humains se poursuit en Russie, malgré le décès d'une fervente militante
>février 2019


La douce revanche de Vladimir Poutine
>février 2019


Démonstration de la puissance russe à la frontière sino-mongole
>février 2019


La traite humaine en Europe de l'Est : héritage de la chute de l'URSS
>février 2019


La Russie en quête d'influence au Moyen-Orient
>novembre 2018


Bilan du Mondial 2018 : les Bleus ne sont pas les seuls gagnants
>octobre 2018


Sommet à Helsinki : Poutine plait, Trump moins
>octobre 2018


L'Union économique eurasienne sous le spectre de la Russie
>septembre 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019