Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 avril 2018

La Route de la soie : un projet titanesque qui pourrait changer l'ordre mondial


Nicolas Rodriguez Harispe
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

mars
2018
Abolition de la limite de deux mandats présidentiels en Chine

octobre
2017
Ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois

novembre
2015
Poignée de main historique entre les présidents de la Chine et de Taïwan

octobre
2015
Fin de la politique de l'enfant unique en Chine

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Mouvement de protestation populaire à Hong Kong

novembre
2012
Ouverture du XVIIIe congrès du Parti communiste chinois

août
2008
Ouverture des Jeux olympiques de Beijing

mars
2008
Montée de la violence dans les rues de Lhassa au Tibet

octobre
2007
Ouverture du XVIIe Congrès du Parti communiste chinois

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

octobre
2003
Première mission chinoise envoyant un homme dans l'espace

mars
2003
Alerte au SRAS par l'Organisation mondiale de la santé

novembre
2002
Ouverture du XVIe Congrès du Parti communiste chinois

décembre
2001
Adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du commerce

décembre
1999
Rétrocession de Macao à la Chine

septembre
1997
Ouverture du XVe Congrès du Parti communiste chinois

La Route de la soie représente historiquement les différentes voies par lesquelles plusieurs biens, qu'ils soient économiques ou culturels, ont transité entre la Chine centrale et l'Orient méditerranéen (1). Cette route a connu différentes périodes, pendant lesquelles les « échanges furent intenses et entrecoupés de longs siècles de déclin (2) ». Avec la découverte du « Nouveau Monde », la Route de la soie fut délaissée, tandis que les nouvelles puissances maritimes d'Europe occidentale prospéraient grâce à l'essor du commerce transocéanique (3). Le 14 mai 2017, la Chine a ouvert un sommet dans l'espoir de redonner une vie à l'antique Route de la soie. Cette rencontre, qui a eu lieu à Pékin, ouvre les portes à ce projet titanesque qui engloberait 68 pays, soit 4,4 milliards d'habitants, et 40 % du produit intérieur brut (PIB) mondial (4).

Un développement économique asiatique sans précédent

Le PIB de la Chine a augmenté de 30 fois depuis 1978. Cette croissance a fait en sorte que ce pays est devenu la deuxième plus grande puissance économique du monde (5). Dans le but de poursuivre cette évolution économique, le président chinois Xi Jinping a lancé le projet de renouvellement de la Route de soie, sous le slogan : « One Belt, One Road » (Une Ceinture, Une Route). Avec ce projet, la Chine espère rattraper les principaux pays industrialisés, tels que les États-Unis, le Japon et l'Allemagne, en ce qui a trait à l'efficacité et à la qualité (6). De plus, elle veut s'éloigner de plus en plus d'une économie planifiée et centralisée, pour se tourner davantage vers des marchés ouverts (7).

Ce projet prévoit la construction de routes, de chemins de fer et de gazoducs à travers l'Asie centrale, vers l'Europe. De plus, il envisage la construction de ports et d'installations maritimes de l'océan Pacifique à la mer Baltique (8). Le projet est une possible étape de développement stratégique pour la Chine, puisque des liens plus étroits avec les économies régionales mettent en place les fondations d'un empire économique centré sur la Chine. L'initiative pourrait engendrer une expansion des infrastructures régionales et nationales, ce qui contribuerait à stabiliser la croissance continentale. En outre, le projet impliquerait non seulement des infrastructures, mais nécessiterait un large éventail d'autres initiatives institutionnelles, telles que les douanes et la sécurité (9). Les grandes entreprises publiques chinoises dirigeront probablement la majorité des projets et des réformes structurelles (10).

Des possibles impacts économiques majeurs pour l'Europe

Bien que ses intentions restent floues, le gouvernement chinois veut jouer un rôle important dans le développement des relations économiques entre l'Union européenne (UE) et la Chine. De plus, ce projet massif mise sur la complémentarité terre et mer. Selon les plans, la route terrestre finirait en Europe, alors que la route maritime est actuellement la plus utilisée pour les échanges entre l'Europe et la Chine (11). Sans aucun doute, cette initiative aurait un impact sur l'UE.

Puisque l'Europe se trouve à l'autre bout de la route de la Chine, il pourrait être présumé qu'il y a des gains européens évidents à faire, surtout si l'UE profite des infrastructures sans coût financier. L'amélioration du transport devrait généralement favoriser le commerce. Les investissements dans les infrastructures ont le potentiel d'alléger le transport transfrontalier. Cependant, il est moins certain quels pays européens pourraient bénéficier ou perdre de tels avantages, en fonction de leur distance de l'infrastructure améliorée (12).

Il y a également la question de l'accord de libre-échange économique (ALE), qui nécessiterait des grandes négociations de la part de l'UE. Si la Chine exclut l'Europe d'un possible ALE, alors celle-ci, qui gagnerait la réduction des coûts de transport, souffrirait économiquement (13). Dans cette optique, la région asiatique devient clairement la plus grande gagnante, suivie par les pays européens non membres de l'UE, puisqu'ils peuvent bénéficier de l'élimination des tarifs commerciaux (14).

L'éveil potentiel d'une puissance mondiale

Lors du dix-neuvième Congrès du Parti communiste chinois, qui a eu lieu le 18 octobre 2017, le président chinois, Xi Jinping, a fait appel à une « nouvelle ère », dans laquelle la Chine entrerait sur la scène internationale comme puissance mondiale (15). À la suite de cela, les motifs de la Chine concernant ce projet ont été remis en question par un nombre croissant de pays, qui expriment des soupçons sur les véritables intentions géopolitiques de la Chine (16).

Il est donc important de se poser la question : pourquoi la Chine avance ce projet ? Bien sûr, on retrouve, d'une part, les nombreux avantages économiques. L'infrastructure commerciale trans-eurasienne pourrait renforcer les pays les plus pauvres au sud de la Chine, stimulant ainsi le marché régional. De plus, les régions intérieures devraient également en profiter, en particulier les régions frontalières moins développées de l'ouest du pays, comme le Xinjiang (17).

D'autre part, on retrouve une volonté de promouvoir l'influence chinoise à l'échelle mondiale. Charles Parton, ancien diplomate de l'UE en Chine, a qualifié le projet de la nouvelle Route de la soie de « politique intérieure avec des conséquences géostratégiques, plutôt qu'une politique étrangère (18) ». Si le projet est mis de l'avant, la Chine pourrait accentuer son pouvoir géopolitique, prenant avantage des brèches laissées par les États-Unis sur les questions de libre-échange et de changement climatique (19).

Sans doute, le projet de la nouvelle Route de la soie est un effort de Pékin pour contrer les accords commerciaux pilotés par les États-Unis. Par exemple, le Partenariat transpacifique et le Partenariat transatlantique excluent la Chine. Ces pactes commerciaux sont considérés comme des efforts pour contenir celle-ci (20). De plus, la croissance économique est un enjeu de sécurité nationale chinois, car elle légitimise la domination du Parti communiste (21).

L'initiative de faire renaître la Route de la soie fait partie d'un projet de domination de la Chine. Cet immense programme représente non seulement des lourds efforts administratifs, mais engendre également plusieurs enjeux politiques et économiques qui pourraient changer l'ordre mondial. La crainte d'une perte de contrôle est profonde dans de nombreux pays, spécialement pour les États-Unis.




Références:

(1) Thote, Alain, « Ouverture de la route de la soie », Universalis, 2018, http://www.universalis-edu.com.ezproxy.usherbrooke... (page consultée le 25 mars 2018)

(2) Universalis, « Route de la soie (notions de base) », 2018, http://www.universalis-edu.com.ezproxy.usherbrooke... (page consultée le 25 mars 2018)

(3) Loc. Cit.

(4) Pflimlin, Edouard, « La Chine veut restaurer la Route de la soie, non sans périls », Le Monde, 15 mai 2017, http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/... (page consultée le 26 mars 2018)

(5) Mibfelder, Philipp, « China's New Silk Road Initiative Will Boost the Global Economy », 2017, https://www.huffingtonpost.com/philipp-missfelder/... (page consultée le 27 mars 2018)

(6) Loc. Cit.

(7) Loc. Cit.

(8) Lo, Chi, « The economics and politics of China's New Silk Road », 30 juin 2015, http://www.scmp.com/comment/insight-opinion/articl... (page consultée le 27 mars 2018)

(9) Institute for European Studies, « Policy Forum : China's New Silk Road : Good of Bad for Europe ? », 4 juin 2015, https://www.ies.be/node/2987, (page consultée le 27 mars 2018)

(10) Lo, Chi. Op. Cit.

(11) Xu, Jianwei et Alicia Garcia-Herrero, «This is how China's New Silk Road initiative could impact European trade», 28 septembre 2016, World Economic Forum, https://www.weforum.org/agenda/2016/09/this-is-how... (page consultée le 27 mars 2018)

(12) Loc. Cit.

(13) Loc. Cit.

(14) Loc. Cit.

(15) Arrasmith, Perry, « The Road to the Middle Kingdom : China's New Silk Road », 25 janvier 2018, http://harvardpolitics.com/world/the-road-to-the-m... (page consultée le 28 mars 2018)

(16) Broadman, G. Harry, « China's New Silk Road's Flawed One-Way Design Will Flop », 31 mai 2017, Forbes, https://www.forbes.com/sites/harrybroadman/2017/05... (page consultée le 27 mars 2018)

(17) Bruce-Lockhard, Anna, « China's $900 billion New Silk Road. What you need to know », World Economic Forum, 26 juin 2017, https://www.weforum.org/agenda/2017/06/china-new-s... (page consultée le 28 mars 2018)

(18) Loc. Cit.

(19) Loc. Cit.

(20) Lo, Chi. Op. Cit.

(21) Loc. Cit.

Dernière modification: 2018-04-12 07:52:58

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Kim Jong-un et Xi Jinping : un partenariat sans faille?
>novembre 2018


Le parti indépendantiste HKNP s'attire les foudres de Pékin
>octobre 2018


La rencontre de Wuhan : un retour au calme entre l'Inde et la Chine?
>septembre 2018


La Route de la soie : un projet titanesque qui pourrait changer l'ordre mondial
>avril 2018


Organisation de coopération de Shanghai : lorsque deux rivaux s'unissent
>mars 2018


Xi Jinping : ambitions et pouvoir
>février 2018


La peine de mort en Chine : l'évolution d'un phénomène culturel
>décembre 2017


La Chine, entre le bois et l'écorce
>octobre 2017


Passage du flambeau à l'Organisation mondiale de la santé
>septembre 2017


Un chemin périlleux pour l'intégration du christianisme en Chine
>décembre 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016