Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

26 mai 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 April 2018

Un nouveau Tea Party aux États-Unis


Marianne Diatta
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

October
2012
Déferlement de l'ouragan Sandy sur les Caraïbes et les États-Unis

September
2011
Début du mouvement « Occupons Wall Street » à New York

August
2011
Abaissement de la cote de crédit du gouvernement des États-Unis

November
2010
Tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis

Défini comme un mouvement de contestation, le Tea Party, dont le nom fait référence au Boston Tea Party, est né en 2009 aux États-Unis (1). Celui-ci s'identifie au mouvement conservateur et défend des idées de droite. Il a émergé pendant le premier mandat de Barack Obama, plus précisément à la suite de la crise financière de 2008. Il prendra également beaucoup d'ampleur sur la scène politique au fil des années. Étant donné qu'il est associé davantage au Parti républicain, il serait intéressant de suivre l'évolution du Tea Party, surtout avec l'arrivée du nouveau président Donald Trump.

De Boston Tea Party à Tea Party

En 1773, se déroulait à Boston un événement nommé le Boston Tea Party. Celui-ci avait marqué le début de la révolution américaine contre les Britanniques (2). Ce mouvement révolutionnaire, qui avait marqué l'esprit des Américains du fait de son succès, sera repris plusieurs siècles plus tard aux États-Unis sous le nom de Tea Party.

Toujours avec le même objectif d'avoir moins de taxes, d'où le slogan « Taxed enough already (3)», le Tea Party fait son apparition à la suite de l'élection présidentielle de 2008 ayant porté Barack Obama au pouvoir. Il s'implique très vite dans la politique américaine et marque sa présence en s'opposant dès lors au plan de relance que proposait l'administration Obama à la suite de la crise économique de 2008.

La devise commune du mouvement est : « moins de gouvernements, moins de taxes (4) », une vision que l'on rattache au Parti républicain des États-Unis. De plus, selon Anne-Lorraine Bujon de l'Estang, chercheuse à l'Institut français des relations internationales, le Tea Party a trois principes fondamentaux que sont: « le retour des valeurs morales, la défense énergique du pays, et un gouvernement discret, qui s'appuie sur une fiscalité réduite (5) ». Ainsi, ce mouvement a des valeurs très conservatrices. Il est même considéré comme représentant l'extrême droite au sein du Parti républicain (6).

Le Tea Party est un mouvement très solide, car il a le soutien de plusieurs hommes politiques ayant une influence dans la politique américaine, notamment les sénateurs américains Marco Rubio, Rand Paul et Pat Toomey (7). De plus, lors des élections de mi-mandat de novembre 2010, 63 des nouveaux élus à la Chambre des représentants ont été soutenus par le Tea Party, ce qui donne plus de crédibilité au mouvement (8).

Le bilan satisfaisant du président Trump pour le Tea Party

Lors de l'élection présidentielle de 2016, le président Donald Trump avait reçu l'appui du Tea Party (9). Ce mouvement a défendu le candidat républicain et l'a grandement aidé à gagner l'élection.

En effet, les questions soulevées par le président Trump sont les mêmes que le Tea Party, comme la question de l'immigration ou encore celle de l'assurance santé (10). Cela a favorisé l'appui des militants du Tea Party pour Trump, car ce dernier véhiculait le même message.

Ainsi, ce mouvement a participé à faire élire le candidat républicain à la tête des États-Unis dans l'optique de l'aider à respecter ses promesses électorales. « Abroger l'Obama Care, poursuivre un budget équilibré, des politiques d'immigration qui respectent la primauté du droit et une politique fiscale saine (11) » : telles étaient les principales promesses électorales du président Trump.

Si le président Trump a réussi à réduire les impôts, il reste qu'il n'a toujours pas rempli toutes les promesses électorales qu'il avait faites. En effet, plusieurs points retrouvés dans son programme électoral ont poussé les militants du Tea Party à le soutenir, notamment la question de la sécurité nationale, du commerce, de l'immigration, des infrastructures et celle de l'économie et des emplois (12).

Aujourd'hui, plusieurs revendications n'ont pas progressé et certaines n'ont que partiellement évolué. S'agissant de la reconstruction des infrastructures, aucun progrès n'a été noté depuis l'arrivée du président; tandis que l'expulsion de tous les immigrants illégaux n'a toujours pas été complétée (13). En ce qui concerne la question du commerce, celle-ci a été résolue à moitié, car les États-Unis se sont retirés du Partenariat Transpacifique alors que l'accord sur l'Association nord-américaine de libre-échange (NAFTA) est en négociation. Pour la sécurité nationale, l'assurance-maladie et la sécurité sociale; la proposition faite par Trump en février 2017 est considérée comme un défi lancé au Tea Party (14). Il proposait au Congrès une augmentation des dépenses militaires de 54 milliards de dollars en laissant intactes la sécurité sociale et l'assurance-maladie.

La présidente du Tea Party Patriots Citizens, Jenny Beth Martin, a réagi en ces mots : « Le président fait son travail, il est temps que le Congrès fasse aussi son travail (15) », à la suite de l'annonce du président Trump d'envoyer des troupes de la Garde nationale à la frontière sud, car de potentiels immigrants illégaux se rapprochaient du pays.

De même, le 6 avril 2018, la présidente du Tea Party Patriots Citizens se prononce positivement sur le fonctionnement du programme du président Trump grâce au nombre de nouveaux emplois qui ont été ajoutés en mars (16).

Ainsi, le président Trump continue de remplir les revendications du Tea Party.

Le Tea Party est mort en 2018

Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui prétendent que le Tea Party est mort. En effet, plusieurs républicains comme Rand Paul déplorent les dépenses budgétaires que fait le gouvernement, notamment celles qui sont prévues pour l'armée (17). Ils soulignent l'importance du budget que le gouvernement veut investir dans l'armée. De plus, les républicains qui ont soutenu cette décision ont signalé qu'il faudra ajouter un montant de 165 milliards au Pentagone sur 2 ans.

Pour la plupart des membres du Tea Party qui considèrent que le mouvement est mort, les mesures prises par le Congrès et le président Trump ne respectent pas les efforts faits par le Tea Party. Les membres de ce mouvement avaient eux-mêmes réclamé pendant le gouvernement d'Obama un contrôle budgétaire en 2011 avec des plafonds de dépenses en matière de défense (18).

Ainsi, pour certains républicains, notamment les militants du Tea Party, le mouvement est mort du fait que les députés ne modèrent pas les dépenses gouvernementales.

Parti d'un mouvement de contestation revendiquant moins d'impôts, moins de taxes et une présence moins accentuée de l'État; le Tea Party a joué un rôle important dans le monde politique américain. À la suite de la fin du mandat de Barack Obama, ce mouvement a grandement participé à faire élire l'actuel président Donald Trump grâce à son programme électoral qui reflétait les mêmes valeurs que celles du mouvement.

Dès lors, le Tea Party avait plusieurs attentes avec l'arrivée du nouveau président, notamment la question du commerce, l'assurance-maladie instaurée par Obama, l'immigration, les infrastructures, l'économie, les emplois et la sécurité nationale (19).

Cependant, la proposition faite par le président sur le budget de la défense appuyé par le Congrès, où l'on retrouve des militants du Tea Party, poussera certains républicains et membres du mouvement à spéculer sur la mort du Tea Party. Ainsi, il sera intéressant de suivre la tendance du mouvement, surtout aux prochaines élections de mi-mandat.




Références:

1) RABIDEAU DUMAS, Laurent, « Le Tea Party : un mouvement «blanc, masculin, identitaire », Geopolis, 04 novembre 2013, http://geopolis.francetvinfo.fr/le-tea-party-un-mo... page consultée le 05 avril 2018.

2) RADENOVIC, Plana, « Tout sur le Tea Party », Europe1 le Jdd, 19 juin 2017, http://www.lejdd.fr/International/USA/Actualite/Le... page consultée le 05 avril 2018.

3) Loc. cit.

4) Loc. cit.

5) Loc. cit.

6) RABIDEAU DUMAS, Op. cit.

7) HUDE, Henri, « Comprendre le Tea Party », page 14, Mars 2011, http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2011/03... , page consultée le 08 avril 2018.

8) GARDNER, Amy, FAHRENTHOLD, David A., « For tea party, victories may trigger identity crisis », The Washington Post, 04 novembre 2010, http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/artic... page consultée le 08 avril 2018.

9) YATES, Elisabeth A., « How the tea party learned to love Donald Trump », The Washington Post, 01 Décembre 2016, https://www.washingtonpost.com/news/monkey-cage/wp... page consultée le 08 avril 2018.

10) MARTIN, Jenny Beth, « How the Tea Party helped Trump win the election », Fox news, 12 novembre 2016, http://www.foxnews.com/opinion/2016/11/12/how-tea-... page consultée le 08 avril 2018.

11) Loc. cit.

12) « What to expect from President Trump's ‘State of the Union' address », Tea Party patriots citizens fund, 30 janvier 2018, https://www.teapartypatriots.org/uncategorized/wha... page consultée le 08 avril 2018.

13) « Trump's campaign promises - has he delivered on them? », BBC, 26 février 2018, http://www.bbc.com/news/world-us-canada-37982000, page consultée le 08 avril 2018.

14) ZELIZER, Julian, « Trump throws down a huge challenge to the tea party », 28 février 2017, CNN , https://www.cnn.com/2017/02/28/opinions/trumps-cha... page consultée le 08 avril 2018.

15) « Tea Party Patriots Citizens Fund: President Trump Doing His Job on Border Security, Time for Congress to Act », Tea Party patriots citizens fund, 05 avril 2018, https://www.teapartypatriots.org/news/tea-party-pa... page consultée le 08 avril 2018.

16) « Tea Party Patriots Citizens Fund: Another Good Jobs Report Shows President Trump's Agenda is Working », Tea Party patriots citizens fund, 06 avril 2018, https://www.teapartypatriots.org/news/tea-party-pa... page consultée le 08 avril 2018.

17) HULSE, Carl, « For Republicans, the Tea Party Is Over », The New York Times, 09 février 2018, https://www.nytimes.com/2018/02/09/us/politics/rep... page consultée le 08 avril 2018.

18) STEFANO, Jennifer, « This Isn't What the Tea Party Fought For », The New York Times, 17 février 2018, https://www.nytimes.com/2018/02/17/opinion/sunday/... page consultée le 08 avril 2018.

19) Tea Party Patriots Citizens Fund, op. cit.

Dernière modification: 2018-04-17 13:41:10

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016