17 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

18 septembre 2018

L'ombre de la Chine plane sur la Namibie


Camille Mercier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
1990
Proclamation d'indépendance de la Namibie

L'importance de la Chine à l'échelle mondiale est maintenant évidente aux yeux de tous, puisqu'elle possède la deuxième plus grande économie du monde, juste derrière les États-Unis. Elle exerce une présence quasi totale sur la planète et le continent africain n'y échappe pas. En effet, la Chine est aujourd'hui le principal partenaire économique de l'Afrique, avec plus de 10 000 entreprises sur le territoire (1). Toutefois, un pays sur lequel l'influence chinoise est plutôt méconnue est la Namibie. Les deux pays entretiennent effectivement de fortes relations économiques et stratégiques depuis le début des années 2000 et les Chinois sont bien installés dans ce marché (2).

Plus qu'une simple alliance

Les relations entre les deux pays ont débuté de façon diplomatique dès l'indépendance du pays africain en 1990. Elles s'étendent maintenant bien au-delà de la simple coopération formelle. De nombreuses visites entre les différents dirigeants et représentants des deux pays au fil des années démontrent bel et bien une alliance significative, la dernière ayant eu lieu il y a quelques semaines au début de septembre 2018(3). La Chine est d'ailleurs le deuxième plus grand investisseur en Namibie, en plus d'être son principal marché d'exportation. En effet, les échanges bilatéraux entre les deux pays atteignaient les 532 millions de dollars US en 2017 (4). Quant à elles, les exportations de produits namibiens vers la Chine représentent maintenant 18,3 % des exportations totales du pays (5).

En plus d'être omniprésents dans l'économie namibienne, environ 6000 Chinois sont installés dans le pays sur une population de 2,5 millions d'habitants, surtout en tant que commerçants et employés des sociétés chinoises (6).

Un sentiment partagé chez les Namibiens

Le gouvernement et les élites namibiennes sont très favorables à la présence chinoise, étant donné les investissements colossaux de la Chine dans le pays qui permettent le développement des infrastructures.

L'opinion de la population namibienne est toutefois divisée. Le succès des détaillants chinois menace les commerçants namibiens qui voient donc cette relation de façon négative. Les employés namibiens des sociétés chinoises sont du même avis (7). Des partis politiques, tels que le Mouvement démocratique populaire, utilisent également ce mécontentement pour rallier une partie de la population contre le gouvernement en place (8).

La partie plus pauvre de la population est cependant favorable à la présence chinoise, puisqu'elle lui permet un accès à des biens de consommation. Avec un IDH de 0,6 en 2014, ce qui présente un niveau d'inégalité très élevé en Namibie, il parait normal que les opinions envers la présence chinoise en Chine soient aussi partagées, puisque celles-ci varient d'une classe sociale à l'autre (9).

Des intérêts pour les deux pays

Autant d'intérêt de la Chine envers la Namibie n'est pas sans raison. Tout d'abord, la Namibie est une source inestimable de minéraux pour l'industrie chinoise. En effet, la Chine a investi près de 2 millions de dollars afin d'ouvrir la mine d'uranium de Husab. Celle-ci est contrôlée par le géant du nucléaire, China General Nuclear Power Coorporation. De ce fait, la Chine s'assure d'avoir la main sur un important producteur d'uranium (10). De plus, cette alliance renforce le partenariat stratégique que la puissance chinoise a entrepris avec plusieurs pays d'Afrique, augmentant ainsi son influence sur le territoire (11).

Quant à elle, la Namibie attire des investissements importants de la part de la Chine afin d'améliorer ses infrastructures, de diversifier et créer de nouvelles industries (12). Possédant une économie fragile, le pays espère que cette relation lui permettra également d'amenuiser les inégalités de revenus par la création d'emplois (13).

La Chine n'entend pas faire de colonisation sur le territoire africain. Les États-Unis mettent toutefois en garde les pays comme la Namibie contre celle-ci. Selon eux, en acceptant de si grands investissements, les pays mettent en jeu leur souveraineté (14). Il sera donc intéressant de voir comment cette relation se développera avec les années et si les deux pays en tireront les avantages attendus.




Références: :

(1) LE POINT AFRIQUE, « Chinois en Afrique : ce qu'ils représentent vraiment », [En ligne], 03-07-2017, http://afrique.lepoint.fr/economie/presence-chinoi... (Page consultée le 09-09-2018)

(2) DOBLER, Gregor, «China and Namibia, 1990 to 2015: how a new actor changes the dynamics of political economy », Review of African Political Economy , [En ligne], 07-03-2017, https://www-tandfonline-com.ezproxy.usherbrooke.ca... (Page consultée le 09-09-2018)

(3) XINHUA, « La nouvelle orientation de la coopération sino-africaine », French.China.org.cn, [En ligne], 28-03-2018, http://french.china.org.cn/foreign/txt/2018-09/07/... (Page consultée le 09-09-2018)

(4) PIENAAR, Rodney, « China-Namibia trade volumes increase », The Villager, [En ligne], 27-10-2017, https://www.thevillager.com.na/articles/11890/chin... (Page consultée 09-09-2018)

(5) XINHUA, « China overtake South Africa as Namibia's biggest export market », African News, [En ligne], 19-06-2018, http://www.xinhuanet.com/english/2018-06/19/c_137265565.htm, (Page consultee le 09-09-2018)

(6) DOBLER, Gregor, « China and Namibia, 1990 to 2015: how a new actor changes the dynamics of political economy », Review of African Political Economy , [En ligne], 07-03-2017, https://www-tandfonline-com.ezproxy.usherbrooke.ca... (Page consultee le 09-09-2018)

(7) LIKELA, Sakeus, « Don't spend N$10b on your own », The Namibian, [En ligne], 17-09-2018, https://www.namibian.com.na/71376/read/Dont-spend-... (Page consultee le 09-09-2018)

(8) POZZAR, Marie-Hélène, « L'aide chinoise en Afrique : la difficulté de penser la notion d'aide chinoise au développement », Chaire de recherche sur la gouvernance et l'aide au développement de l'UQAM, [En ligne], 09-2009, http://www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/L_aide_chinoise_a_... (Page consultée le 09-09-2018)

(9) PERSPECTIVE MONDE, « Namibie », [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le 09-09-2018)

(10) LE BELZIC, Sébastien, « Centrales chinoises, uranium namibien », Le monde, [En ligne], 11-04-2017, https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/04/11/... (Page consultée le 09-09-2018)

(11) NIQUET-CABESTAN, Valérie. « La stratégie africaine de la Chine », Politique étrangère, [En ligne], 2006, https://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2... (Page consultée le 09-09-2018)

(12) XINHUA, « La Namibie a besoin de la Chine pour transformer son économie, estime le président Geingob », French.China.org.cn, [En ligne], 28-03-2018, http://french.china.org.cn/foreign/txt/2018-03/28/... (Page consultée le 09-09-2018)

(13) PILLING, David, « Que cherche la Chine en investissant autant en Afrique », Jeune Afrique, [En ligne], 13-07-2017, http://www.jeuneafrique.com/mag/453084/economie/ch... (Page consultée le 09-09-2018)

(14) LEE, Se Young, Zhang, Lusha, « Namibia president says China not colonizing Africa-China state media », Reuteurs, [En ligne], 31-03-2018, https://www.reuters.com/article/us-china-africa/na... (Page consultée le 09-09-2018)

Dernière modification: 2018-09-24 08:24:28

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Première dame de la Namibie honorée pour sa lutte contre le sida
>janvier 2019


L'ombre de la Chine plane sur la Namibie
>septembre 2018


Namibie : une situation économique difficile
>mars 2018


L'entrepreneuriat namibien : un exemple pour l'Afrique
>janvier 2017


Le génocide namibien : une lutte contre l'oubli
>mars 2015


Namibie: «J'y suis, mais je n'y reste pas»
>février 2015


La Namibie : pays de la Swapo et des inégalités persistantes
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016