Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 avril 2018

L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das


Dominic Cabrera-Gagnon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2017
Réélection en Allemagne d’un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juillet
2017
Début du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne

décembre
2015
Fin d’une année record pour l’immigration en Allemagne

septembre
2015
Adoption d'un plan par l'Union européenne afin de répartir 120 000 demandeurs d'asile

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

septembre
2013
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

septembre
2009
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

septembre
2005
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2002
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

septembre
1998
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

octobre
1994
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Helmut Kohl

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

En septembre 2015, l'Institut économique de recherche de Munich prévoyait que plus de 800 000 migrants allaient déposer une demande d'asile en Allemagne avant le début de 2016. Au mois de décembre de la même année, il revoyait son ancienne prévision à la hausse, faisant passer le nombre de demandes prévues à 1,1 million (1). Une des causes de cet accroissement migratoire était la déstabilisation dans plusieurs pays du Moyen-Orient, mais c'est la guerre civile en Syrie qui provoquait le plus d'expatriés. En effet, le tiers des demandes d'asile déposées en Allemagne en 2015 provenaient du pays de Bachar El-Assad (2).

Trois ans plus tard, comment la société civile allemande reçoit-elle la décision du gouvernement d'accueillir davantage d'étrangers? Quelle est la réalité des nouveaux arrivants en 2018 et avec quels défis doivent-ils composer ?

Merkel par elle-même

Gagnante du titre de « Personnalité de l'année 2015 » décerné par le magazine Time, la chancelière allemande était citée ainsi : « Je suis surprise de voir à quel point nous sommes parfois pusillanimes et avec quelle rapidité nous perdons courage (3).» Cette même hardiesse amenait Angela Merkel à ne pas poser de limites au nombre de réfugiés qu'accepterait l'Allemagne en 2015. Aux critiques et aux sceptiques, qui provenaient autant de partis alliés que de l'opposition, Merkel répondait : « wir schaffen das » ou « nous pouvons le faire ».

Le résultat de cet entêtement s'était d'abord ressenti dans les sondages, où la popularité de la chancelière connaissait son niveau le plus bas depuis 2011. À l'approche des élections fédérales de novembre 2017, le risque politique était élevé. L'année 2016 a d'ailleurs été ponctuée de manifestations par des groupes d'extrême droite et des néo-nazis (4).

Afin de séduire l'électorat conservateur et d'apaiser la grogne liée à l'accueil des migrants, Angela Merkel émit, en février 2017, un plan en 15 points pour raccourcir le processus de déportation des réfugiés. Parmi ces points, on compte la permission aux autorités de regarder les données cellulaires des nouveaux arrivants et le renforcement des mesures de surveillance des demandeurs d'asile suspects (5). En 2016, il y eut également 21,5 % de plus de déportations qu'en 2015 (6).

Avant l'implantation de ces 15 points, le parti de Merkel perdait pour la première fois dans les sondages (7), mais la situation se replaça à partir du mois d'avril. Aux élections du 24 septembre 2017, le parti d'Angela Merkel fut réélu avec 8,6 % d'appuis de moins qu'en 2013, alors que le parti d'extrême droite l'Alternative pour l'Allemagne (AFD) remporta 7,9 % d'appuis supplémentaires et fit ainsi son entrée au Bundestag avec 94 sièges.

On peut donc conclure que l'attitude d'ouverture de Merkel à l'égard des réfugiés lui coûta beaucoup en capital politique, allant même jusqu'à donner une chance aux partis adverses.

L'immigration remis en question

Les gains de l'AFD exposent un phénomène de clivage assez important sur le territoire allemand. En effet, si l'on observe les résultats des élections de septembre 2017, on peut remarquer que la région orientale du territoire, incluant la Bavière et les cinq anciens länder de la République démocratique allemande, a davantage voté pour l'Alternative pour l'Allemagne que l'ouest (8). Cette réalité est d'ailleurs exprimée par les nouveaux arrivants qui préfèrent, selon leur propre aveu, s'établir dans des régions comme la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (9). En plus d'abriter 21 % de la population, celle-ci compte 27 % des demandes d'asile déposées en 2016.

Or, même si des communautés musulmanes peuvent être créées afin de faciliter l'intégration des nouveaux arrivants, celles-ci peuvent tout de même être la cible d'actes haineux. En 2017, 950 crimes islamophobes ont été commis en Allemagne et 33 personnes ont été blessées. On entend par actes islamophobes des incidents aussi variés que le vandalisme de mosquées, la cyberintimidation ou des agressions (10). L'augmentation de ces agissements peut s'expliquer, entre autres, par l'emploi plus libre dans les discours politiques d'une rhétorique haineuse et xénophobe.

Dans leur article « Representing the “European refugee crisis” in Germany and beyond », les professeurs Seth M. Holmes et Heide Castañeda écrivent, que depuis le milieu des années 1990, la montée du néo-libéralisme et la renaissance d'un sentiment anti-immigration a mené les anciens gouvernements allemands à cesser le financement de plusieurs centres d'accueil pour réfugiés, rendant leur intégration à la société plus compliquée (11).

Une immigration nécessaire

Même s'il existe des groupes xénophobes s'opposant fortement au plan d'accueil de la chancelière Merkel, plusieurs analystes s'entendent pour dire qu'une politique d'immigration devait tôt ou tard être mise en place par le gouvernement. Selon les statistiques de 2015, on constate que 28 % des Allemands ont 60 ans et plus, ce qui classe la nation germanique au deuxième rang des populations les plus vieilles derrière le Japon. D'ici 2060, on prévoit aussi que l'Allemagne devrait passer de 82,1 millions à environ 73.1 millions habitants ce qui affecterait beaucoup l'État dans sa force productive (12).

Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Allemagne a dépensé en 2016 16 milliards d'euros, soit 0,5 % de son produit intérieur brut, sur des programmes d'accueil de réfugiés. Présentement, un programme d'intégration de 600 heures, comprenant des cours d'allemand, est fourni aux nouveaux arrivants, ce qui explique pourquoi nous n'avons pas encore de statistiques fiables sur l'intégration des immigrants arrivés en 2015 sur le marché du travail (13).

En conséquence, l'accueil massif de réfugiés est peut-être contesté, mais la réélection d'Angela Merkel démontre bien que son message d'ouverture et de tolérance a davantage marqué les esprits. Même s'il reste du travail à accomplir afin que les Allemands et les nouveaux arrivants puissent vivre en harmonie, plusieurs espèrent que l'État en sorte gagnant socialement et économiquement.




Références:

1. NARDELLI, Alberto, Angela Merkel's stance on refugees means she stands alone against catastrophe, The Guardian, 8 novembre 2015, URL https://www.theguardian.com/commentisfree/2015/nov... 19 mars 2018.

2. Ibid.

3. GIBBS, Nancy, The Choice, Time Magazine, 9 décembre 2015,URL http://time.com/time-person-of-the-year-2015-angel... 19 mars 2018.

4. MUDDE, CAS, Germany wants to ban the neo-Nazis of the NPD again, but why now?, The Guardian, 04 mars 2016, URL https://www.theguardian.com/world/commentisfree/20... 19 mars 2018.

5. KNIGHT, Ben, Merkel's cabinet approves faster migrant deportations, Deutsche Welle, 22 février 2017, URL http://www.dw.com/en/merkels-cabinet-approves-fast... 19 mars 2018.

6. Ibid.

7. CANTOW, Matthias, Wenn am nächsten Sonntag Bundestagswahl wäre …, INSA YouGov, 23 novembre 2017, URL http://www.wahlrecht.de/umfragen/insa.htm , 19 mars 2018.

8. LE NOUVEL OBSERVATEUR, Qui a voté pour l'AfD, ce parti nationaliste qui réalise une percée en Allemagne ?, 25 septembre 2017, URL https://www.nouvelobs.com/monde/20170925.OBS5103/q... 19 mars 2018.

9. LUYKEN, Jörg, 10 things to know about refugees and asylum in Germany, The Local Deutschland, 1 septembre 2017, URL https://www.thelocal.de/20170901/10-things-to-know... 18 mars 2018.

10. SAEED, Saim, 950 attacks on Muslims recorded in Germany last year, Politico, 03 mars 2018, URL https://www.politico.eu/article/germany-islam-950-... 19 mars 2018.

11. HOLMES, Seth M. et Heide CASTAÑEDA, « Representing the “European refugee crisis” in Germany and beyond: Deservingness and difference, life and death », American ethnologist, vol.43, no.1, 18 janvier 2016, p.12-24.

12. TRINES, Stefan, Lessons From Germany's Refugee Crisis: Integration, Costs, and Benefits, World Education News + Reviews, 2 mai 2017, URL https://wenr.wes.org/2017/05/lessons-germanys-refu... 18 mars 2018.

13. ROMEI, Valentina, EHRENBERG-SHANNON, Billy, MAIER-BORST, Haluka et Guy, CHAZAN, How well have Germany's refugees integrated?, Financial Times, 19 septembre 2017, URL https://www.ft.com/content/e1c069e0-872f-11e7-bf50... 19 mars 2018.

Dernière modification: 2018-04-12 07:46:42

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Allemagne : puissance économique n'est pas synonyme de puissance militaire
>octobre 2018


L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das
>avril 2018


Grève historique en Allemagne
>mars 2018


Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé
>février 2018


Nord Stream 2 : une véritable saga autour d'un projet de pipeline en Europe
>janvier 2018


Vers une étrange répétition de l'histoire ?
>janvier 2018


Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?
>décembre 2017


Le vieillissement démographique en Allemagne : une réalité alarmante
>novembre 2017


Le B.R.I.C.S parmi les grandes puissances du G20 à Hambourg
>octobre 2017


Baisse du chômage en Europe : un écart non négligeable entre les États
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016