Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 avril 2018

L'Islande : un leader en énergie renouvelable


Anne-Marie Ouellet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

avril
2016
Dévoilement des « Panama Papers »

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

juillet
1960
Élection d'une femme au poste de premier ministre du Ceylan (Sri Lanka)

avril
1949
Création de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord

L'Islande est reconnaissable par ses paysages parsemés de verdures et de glaces. Cet État est souvent considéré comme un modèle en ce qui a trait aux conditions de vie et à l'environnement. Toutefois, il faut aussi mentionner que l'Islande est un leader en énergie renouvelable.

Il tombe de nombreuses précipitations sur cet État montagneux, volcanique et riche en ressources hydroélectriques. Les caractéristiques géologiques de l'Islande font aussi en sorte que ce pays a d'abondantes ressources géothermales. Celles-ci sont utilisées afin de générer de l'électricité et l'application directe de la chaleur (1). Ainsi, l'énergie géothermique est une énergie qui provient de la chaleur contenue dans la croûte terrestre et les couches superficielles de la terre (2). Avec sa petite population de 332 529 habitants en 2015, l'Islande a la capacité d'offrir à sa population une énergie 100 % renouvelable, ce qui fait d'elle un leader en la matière (3).

L'évolution écologique de l'énergie islandaise

Même si l'Islande est aujourd'hui un modèle en matière d'énergie renouvelable, ce ne fut pas toujours le cas. Pendant plusieurs siècles, les sources géothermales étaient seulement utilisées pour faire le lavage et faire sa toilette. Dans ce pays, l'hydroélectricité voit le jour au XXe siècle, mais sa productivité n'est pas substantielle. Il faut attendre le début des années 1970 pour que l'Islande passe de la consommation en énergie fossile à celles géothermique et hydroélectrique (4).

Cette décision n'est pas guidée par une volonté de réduire les changements climatiques. C'est plutôt pour une raison économique que l'Islande change sa consommation en énergie. La transition vers la géothermie et l'hydroélectricité survient lorsque le pays n'est plus en mesure de soutenir les fluctuations de prix du pétrole. Cette hausse des prix est notamment causée par des crises dans le marché énergétique en 1973 et 1979 (5). Le choc pétrolier de 1973 provoque une hausse brutale du prix du pétrole qui a une incidence négative sur la croissance économique mondiale. Ce phénomène amène une hausse générale des prix étant donné l'omniprésence du pétrole dans les États industrialisés (6). L'augmentation du prix du pétrole pousse donc l'Islande à développer sa propre énergie.

Ce sont des entrepreneurs locaux qui amènent l'idée du développement énergétique géothermique et hydroélectrique. L'idée derrière la géothermie provient d'un fermier qui s'est servi de l'eau chaude sortant du sol afin de créer un système géothermal pour sa ferme. Les municipalités vont par la suite s'inspirer de cette trouvaille pour faire des explorations géothermiques (7).

Afin d'approfondir les recherches et l'utilisation de cette ressource, le gouvernement islandais crée un fonds pour la recherche et les tests de forage des sols. Ces initiatives gouvernementales mènent à une hausse de l'utilisation de l'énergie géothermale qui passe de 43 % en 1970, à 90 % en 2013 (8).

La dominance de l'énergie renouvelable sur le marché islandais

Aujourd'hui, 100 % de l'électricité et 100 % du chauffage domestique sont produits par les ressources renouvelables mentionnées précédemment. Ce système énergétique a permis aux Islandais de maintenir un niveau de vie stable à la suite de la crise économique de 2008 (9). En effet, le prix des chauffages domestique et industriel est resté bas comparativement à d'autres États européens. Cela attire les investissements industriels et les industries de haute technologie qui s'installent en Islande (10).

Entre 2006 et 2008, il y a une croissance considérable sur le marché de l'énergie islandais. Landsvirkjun, HS Orka et Orkuveita Reykjavíkur sont les compagnies en tête de ce marché. Landsvirkjun est propriétaire de la majorité des centrales hydroélectriques en Islande. Cette compagnie est par le fait même le principal fournisseur d'électricité au pays. En 2016, l'énergie géothermique fournit environ 65 % de l'énergie primaire. Pour l'hydroélectricité, c'est plutôt 20 % et 15 % pour les combustibles fossiles (11).

Les différents enjeux énergétiques actuels

Malgré les points positifs de l'exploitation géothermique, il y a plusieurs enjeux qui y sont rattachés. D'un point de vue environnemental, l'énergie géothermique ne serait pas aussi écologique qu'on le prétendrait. Martin Norman, un spécialiste du financement durable pour Greenpeace, s'exprime sur le sujet : « si la géothermie est toujours préférable au gaz, au charbon et au pétrole, ce n'est pas une énergie complètement verte. Dès que vous forez, vous avez de la pollution au soufre et des émissions de CO2 (12). »

S'ajoutent les émissions de gaz à effet de serre qui n'ont cessé d'augmenter au cours des dernières années. Cette hausse compromet l'accomplissement des objectifs internationaux en ce qui concerne les changements climatiques. En 2017, l'Institut des études économiques de l'Université d'Islande publie un rapport indiquant que les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. Si aucune action n'est entreprise, elles grimperont de 53 % à 99 % en 2030 par rapport à 1990 (13). Cela contreviendrait à l'accord de la COP21 signé à Paris par l'Islande dans lequel un des objectifs est de réduire les émissions à un minimum de 40 % (14).

Les industries lourdes comme les producteurs de silicium ou d'aluminium sont en partie responsables de cette pollution atmosphérique. S'ajoute à cela la montée en popularité du tourisme en Islande. Ce phénomène entraine une augmentation des trafics routier et aérien, en plus de développer des nouvelles infrastructures d'accueil.

D'un point de vue économique, les compagnies énergétiques font face à différents obstacles. D'une part, l'instabilité et l'incertitude du marché international font en sorte que la demande en énergie islandaise commence à diminuer. Les acheteurs ont d'ailleurs déjà commencé à se retenir quant à leurs dépenses en la matière (15). Il n'est pas possible de prévoir le moment où ces acheteurs recommenceront à faire affaire avec le marché islandais. Aussi, les compagnies énergétiques sont sévèrement endettées, impliquant un changement dans les priorités des opérations. Ainsi, plusieurs projets d'envergure sont arrêtés, ce qui cause beaucoup d'incertitude quant au financement de nouvelles idées en matière de développement énergétique (16).

La rapidité avec laquelle l'énergie géothermique est produite amène même un questionnement, à savoir où pourrait aller l'excédent ? Une possibilité serait de construire un câble souterrain qui relierait l'Islande au Royaume-Uni. L'énergie non utilisée pourrait donc servir à ce partenaire européen (17). Des câbles de plus de 1000 km pourraient ainsi approvisionner ce pays en énergie islandaise. C'est une solution profitable pour tous, puisqu'elle permettrait de réduire les émissions en carbone du Royaume-Uni (18).




Références:

(1) RAGNARSSON, Árni, « Geothermal Energy Use, Country update for Iceland », European Geothermal Congress, 3-7 juin 2013, https://www.geothermal-energy.org/pdf/IGAstandard/... (Consulté le 5 avril 2018)

(2) DICTIONNAIRE ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE, « Énergie géothermique », URL https://www.dictionnaire-environnement.com/energie... (Consulté le 5 avril 2018)

(3) RAGNARSSON, Árni, « Geothermal Energy Use, Country update for Iceland », Op. Cit.

(4) RAGNARSSON, Árni, Energy in Iceland, Reykjavïk, Orkustofnun, 2004, ISBN 9979-68-137-3 (Consulté le 2 avril 2018)

(5) Loc. Cit.

(6) RADIO-CANADA, « La crise du pétrole », 15 janvier 1974, URL http://archives.radio-canada.ca/economie_affaires/... Loc. Cit.

(8) RAGNARSSON, Árni, « Geothermal Energy Use, Country update for Iceland », Op. Cit.

(9) OCDE, « A clean energy economy – Lessons from Iceland », 27 février 2013, URL http://www.oecd.org/economy/a-clean-energy-economy... (Consulté le 5 avril 2018)

(10) Loc. Cit.

(11) Loc. Cit.

(12) L'EnerGeek, « L'Islande est-elle vraiment un modèle en matière d'énergie propre ? », 15 mai 2017, http://lenergeek.com/2017/05/15/islande-geothermie... (Consulté le 2 avril 2018)

(13) UN Chronicle, « Iceland's sustainable energy story : a model for the world ? », vol. 52, no.3, 2015 (Consulté le 2 avril 2018)

(14) LE HIR, Pierre, « COP21 : les points clés de l'accord universel sur le climat », Le Monde, 12 décembre 2015, URL http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/12/12/cop... (Consulté le 5 avril 2018)

(15) STEINDORSSON, Hjörtur Thor, « The icelandic energy market », Íslandsbanki , septembre 2012, URL https://www.islandsbanki.is/library/Skrar/Geotherm... (Consulté le 5 avril 2018)

(16) Loc. Cit.

(17) WORLAND, Justin, « A solution to our clean energy problem may lie right beneath our feet », Time, 25 juillet 2017, http://time.com/4844086/geothermal-energy-iceland-... (Consulté le 2 avril 2018)

(18) CARRINGTON, Damian, « Iceland's volcanoes may power UK », The Guardian, 11 avril 2012, URL https://www.theguardian.com/environment/2012/apr/1... (Consulté le 2 avril 2018)

Dernière modification: 2018-04-17 13:13:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Islande : un leader en énergie renouvelable
>avril 2018


L'Islande : un modèle de parité des sexes
>janvier 2017


Législatives en Islande : des pirates entrent au Parlement!
>septembre 2013


Référendum constitutionnel en Islande : un mouvement de changement
>janvier 2013


Islande : la quintessence des crises économiques
>novembre 2010


L'Islande à l'Union européenne : les Islandais ne sont pas convaincus
>février 2009


Ólafur Ragnar Grímsson demeure président de l'Islande
>septembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016