23 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 mars 2018

Le Sri Lanka décrète l'état d'urgence : du déjà-vu pour ce pays asiatique


David Beaulieu
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
1960
Élection d'une femme au poste de premier ministre du Ceylan (Sri Lanka)

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

mars
1952
Décès du premier ministre ceylanais Don Stephen Senanayake

juillet
1951
Lancement du plan de Colombo

février
1948
Proclamation de l'indépendance du Ceylan

Les violences ont débuté à la fin du mois de février 2018 dans le district de Kandy, au Sri Lanka, alors qu'un chauffeur bouddhiste s'est fait attaquer par quatre musulmans (1). En guise de représailles, des bouddhistes ont attaqué des mosquées, ainsi que des logements et des commerces occupés par des musulmans.

L'état d'urgence a donc été décrété le 6 mars pour une durée de dix jours. Cette mesure a été prise à la suite de l'imposition d'un couvre-feu dans la ville de Kandy, le lundi 5 mars 2018 (2). Le couvre-feu était une réaction à la mort d'un jeune bouddhiste. Le gouvernement n'a donc eu d'autre choix que de déployer des forces de police armées dans cette région du Sri Lanka.

Les confrontations ont duré toute la semaine. Les policiers ont eu recours aux gaz de dispersion pour apaiser les foules qui ne respectaient pas le couvre-feu et qui attaquaient les logements appartenant à des musulmans (3). La majorité des confrontations se sont produites dans la ville de Kandy.

Violences au Sri Lanka : un cercle infernal?

L'état d'urgence n'avait pas été décrété depuis sept ans, après sa levée en 2011, à la suite de la fin de la guerre civile en 2009. Le gouvernement a été contraint de prendre cette mesure, ne souhaitant pas l'étalement des violences au pays entier pour ne pas revivre les évènements passés.

Bien des confrontations ont eu lieu depuis la fin de la guerre civile. Ces violences sont majoritairement entre les musulmans (10 % de la population) et les bouddhistes (75 % de la population) (4). En effet, Alan Keenan, un spécialiste du Sri Lanka pour l'International Crisis Group, évoque que des groupes bouddhistes radicaux attaquent les musulmans depuis 2012 (5). En 2014, une campagne anti-musulmans avait été lancée à la suite des émeutes d'Aluthgama, durant lesquelles les bouddhistes singhalais nationalistes avaient pris les musulmans pour cible (6). Ces attaques se sont intensifiées depuis avril 2017.

Plusieurs journalistes s'accordent pour dire que l'ancien président Mahinda Rajapakse, un nationaliste bouddhiste, pourrait être relié à cette escalade de confrontations. La montée en popularité de son mouvement d'opposition au gouvernement aurait alors influencé et conduit des bouddhistes extrémistes à s'insurger contre les musulmans. Ce dernier a toléré des discours haineux envers les musulmans (7).

Amnistie internationale a pointé du doigt le gouvernement pour sa lenteur à réagir aux attaques entre groupes. L'organisation a accusé le gouvernement d'être resté passif à l'endroit des groupes extrémistes bouddhistes qui sont accusés d'incitation à la violence (8). Elle ajoute que cette inaction a entraîné l'augmentation de leurs actions haineuses et a plongé les minorités dans un état de peur.

Des tensions persistantes

Le Sri Lanka a mis fin en 2009 à une guerre civile qui le rongeait depuis près de 27 ans. Cette guerre opposait à l'époque la majorité bouddhiste singhalaise et la minorité tamoule (9). Selon Alan Keenan, les confrontations dont le Sri Lanka est aujourd'hui le théâtre résultent de la recherche des bouddhistes singhalais indépendantistes à se trouver un nouvel ennemi (10).

Il s'agit donc de nouvelles confrontations qui viennent secouer le pays. L'augmentation de la présence des musulmans dans l'économie, mais aussi leur hausse en nombre ont été perçues comme une menace par les bouddhistes nationalistes (11).

Les confrontations se sont multipliées entre ces groupes depuis 2012, année de la création de l'organisation bouddhiste nationaliste Bodu Bala Sena, qui cherche à écraser les musulmans (12).

Concernant les récents événements, le gouvernement a dû imposer des limites strictes et frôlant l'extrême. Plusieurs ont été surpris du blocage momentané de plusieurs réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et Instagram. Le ministre de la Technologie sri lankais, Harin Fernando, a expliqué cette mesure par la mauvaise utilisation de ces réseaux afin de diviser les gens par la propagation de messages haineux (13).




Références:

1. DELACROIX, Guillaume, «Le Sri Lanka en état d'urgence pour stopper les violences entre bouddhistes et musulmans», Courrier international, 7 mars 2018, https://www.courrierinternational.com/revue-de-pre... (consulté le 10 mars 2018)

2. FRANCIS, Krishan, «Sri Lanka declares emergency amid anti-Muslim violence», The Washington Post, 6 mars 2018, https://www.washingtonpost.com/world/asia_pacific/... (consulté le 10 mars 2018)

3. BBC, «Buddhist rioters dispersed in Sri Lanka», 8 mars 2018, http://www.bbc.com/news/av/world-asia-43324317/bud... (consulté le 10 mars 2018)

4. DELACROIX, Guillaume, op. cit.

5. SAFI, Michael et Amantha PERERA, «Sri Lanka declares state of emergency after communal violence», The Guardian, 6 mars 2018, https://www.theguardian.com/world/2018/mar/06/sri-... (consulté le 10 mars 2018)

6. Aljazeera, «Sri Lanka imposes state of emergency after communal riots», 6 mars 2018, https://www.aljazeera.com/news/2018/03/sri-lanka-i... (consulté le 10 mars 2018)

7. MUNDY, Simon, «Sri Lanka returns to state of emergency after mob violence», Financial Times, 6 mars 2018, https://www.ft.com/content/301a42da-2142-11e8-a895... (consulté le 10 mars 2018)

8. SAFI, Michael et PERERA, Amantha, op. cit.

9. NOLEN, Stehphanie, «Sri Lanka announces end of 28-year state of emergency», The Globe and Mail, 26 mars 2017, https://www.theglobeandmail.com/news/world/sri-lan... (consulté le 10 mars 2018)

10. SAFI, Michael et PERERA, Amantha, op. cit.

11. MUNDY, Simon, op. cit.

12. MEYER, Éric, «Violence et religion à Sri Lanka», SciencesPo, Avril 2017, https://www.sciencespo.fr/enjeumondial/fr/odr/viol... (consulté le 10 mars 2017)

13. MALLAWARACHI, Bharatha, «Buddhist mobs sweep through Sri Lanka's Muslim neighborhoods», Abc News, 8 mars 2018, http://abcnews.go.com/International/wireStory/resi... (consulté le 10 mars 2018)

Dernière modification: 2018-03-24 10:15:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Sri Lanka décrète l'état d'urgence : du déjà-vu pour ce pays asiatique
>mars 2018


Les contrecoups de la guerre civile se font toujours sentir au Sri Lanka
>janvier 2018


Élection anticipée au Sri Lanka : un risque mal calculé
>janvier 2015


Printemps arabe et érable au Sri Lanka
>novembre 2012


Après trois ans de guerre civile : le gouvernement du Sri Lanka face à la justice
>février 2012


Sombre bilan à la suite de la défaite des Tigres tamouls
>septembre 2009


Nouvel attentat des Tigres tamouls ?
>février 2008


Le Sri Lanka au bord du gouffre
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019